waremme

  • Imprimer

    HANNUT/WAREMME LE 23 MARS > DEUX GRANDS SPECTACLES DE JEROME DE WARZEE

    Le Rotary Hannut/Waremme et son Président François Gérard vous invitent à leurs deux spectacles de Jérôme de Warzée le 23 mars '19 à l'IPES de Waremme.

     « Réservé à un public "fin" »

    Entre les 2 représentations; un repas vous est proposé afin de soutenir nos œuvres sociales locales ou nationales.

     Menu: Suprême de volaille & profiteroles.

    Ouverture des lieux à 16hrs: vestiaire & open bar.

    Prix du spectacle de 17hrs ou de 21hrs > 25€…

    Prix d’un spectacle & d’un repas à 19hrs > 40€ hors boisson.

    Paiement & Réservation de vos sièges sur : www.rotaryhw.bewww.rotaryhw.be

    Ou billetterie web:   www.billetweb.fr/réservé-a-un-public-fin

    Le paiement UNIQUEMENT vaut réservation.

  • Imprimer

    AGENDA > HANNUT/WAREMME LE 23 MARS > DEUX GRANDS SPECTACLES DE JEROME DE WARZEE

    Le Rotary Hannut/Waremme et son Président François Gérard vous invitent à leurs deux spectacles de Jérôme de Warzée le 23 mars '19 à l'IPES de Waremme.

     « Réservé à un public fin »

    Entre les 2 représentations; un repas vous est proposé afin de soutenir nos œuvres sociales locales ou nationales.

     Menu: Suprême de volaille & profiteroles.

    Ouverture des lieux à 16hrs: vestiaire & open bar.

    Prix du spectacle de 17hrs ou de 21hrs > 25€

    Prix d’un spectacle & d’un repas à 19hrs > 40€ hors boisson.

    Paiement & Réservation de vos sièges sur : www.rotaryhw.bewww.rotaryhw.be

    Ou billetterie web:   www.billetweb.fr/réservé-a-un-public-fin

    Le paiement UNIQUEMENT vaut réservation.

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > LE CINÉMA VARIÉTÉ DE WAREMME ROUVRE À LA RENTRÉE

    La rénovation des Variétés a pris du retard

    En mars dernier, le cinéma Les Variétés de Waremme tirait son rideau pour entamer de gros travaux de rénovations. Malgré les aléas, cinq mois après la fermeture, le cinéma s’apprête à rouvrir ses portes le 5 septembre prochain. 

    Initialement, le cinéma devait rouvrir ses portes en juillet. Toutefois, les travaux ont pris du retard. « On a pris du retard avec la ventilation et ça s’est répercuté sur les autres corps de métiers. Nous voyons désormais la fin du tunnel et c’est grâce au travail d’une dizaine de bénévoles qui se sont investis pendant 20 ans pour obtenir les fonds nécessaires aux rénovations », indique Robert Mawet, gérant de l’établissement. Des fonds qui se chiffrent à ce jour à plusieurs centaines de milliers d’euros.

    Les dernières rénovations remontent à 2004, quant à la salle de cinéma, elle date des années … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 20/08/2018

    Source > Laura Marchese sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 20/08/2018

    Illustration > LA.MA.

  • Imprimer

    HANNUT 10 MARS > 7ème SOUPER COUSCOUS DU CLUB SOROPTIMIST HESBAYE

    Le Club Soroptimist Hesbaye organise un souper couscous ce 10 mars au profit de "ICAR - Liège" et du "Haut Regard - Waremme".

    7e Couscous à volonté ce 10 mars 2018 à l'Athénée Royal de Waremme (Rue du Casino, 4).

    Le repas à partir de 19h est composé de : côte d'agneau, brochette de poulet mariné, merguez et d'un dessert (boissons non comprises).

    Coût : 26€ et 15€ pour les enfants de moins de 12 ans.

    Possibilité d'emporter le repas au prix de 22€ dès 18h.

    Réservation avant le 6 mars : 019/32 35 02 - 0495/32 57 84 -myriamdans@msn.com

    Compte bancaire > BE61 9795 9369 9417

    _*Haut-Regard*_

    L'ASBL Haut-Regard se veut une réponse au manque réel, en Hesbaye, de structures d'accueil adaptées aux besoins des personnes handicapées mentales adultes et de leurs familles.

    L'ASBL se divise en trois structures: un service résidentiel (Haut-Regard), un service d'accueil de jour (Alter-Egaux) et un service résidentiel de nuit (Espace-Regard).

    _*ICAR - Liège *_

    Le public cible de l’association est constitué, principalement, de femmes, d’hommes et de personnes transgenres mineures ou adultes exerçant leur activité en rue, en vitrine, dans certains cafés ou dans des lieux privés. ICAR offre également son aide aux enfants et proches de son public-cible. Au fil du temps, différents partenariats et collaborations avec de nombreux services sociaux publics et associations privées ont été initiés menant à la mise en place et au soutien de divers projets envers le public cible. Les finalités générales de l’association sont de (re)créer du lien social, de soutenir les personnes dans leur recherche d’une meilleure qualité de vie et de travail, mais aussi d’exercer une action de promotion de la santé.

    Icar veille également à enrichir l’expertise en matière de prostitution et œuvre en vue de la dé-stigmatiser auprès du monde politique, associatif, policier ou plus généralement auprès des citoyens. Par sa présence sur le terrain, le travail quotidien de l’équipe et aux nombreuses collaborations, l’action de l’association s’est étendue et l’équipe s’est étoffée. Elle se compose actuellement d’une petite dizaine d’intervenants de première ligne. Ce développement a permis à Icar Wallonie de devenir un intervenant reconnu et respecté dans son domaine d’activité. L’engagement d’Icar repose sur son intervention auprès des personnes confrontées à la réalité prostitutionnelle. Si depuis quelques années cette réalité a été mise en balance avec des questions comme celle de la liberté des femmes et des hommes qui s’y adonnent, l’asbl Icar Wallonie se veut porteuse d’une vision humaniste du phénomène prostitutionnel.

    Dans cette perspective, Icar respecte la liberté accordée à chacun et défend la vision d’une société plus juste, plus humaine, visant à réduire l’exclusion en ce compris de ceux et celles qui ont choisi la prostitution.

  • Imprimer

    LES RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES DE WAREMME LES 03 & 04 FÉVRIER !

    Environ 70 candidatures ont été envoyées pour la sixième édition des rencontres photographiques de Waremme, les 3 et 4 février.

    Un chiffre qui témoigne du succès de l’événement, selon son organisateur Aris Koudaya. « C’est deux fois plus que l’an dernier », s’enthousiasme-t-il. Certains proposent leur propre série, alors que d’autres sont sélectionnés par ce Waremmien.

    Ainsi, ce sont 27 photographes qui ont été retenus vis-à-vis de critères de cohérence, d’originalité et de proximité géographique. « On essaye d’inviter un maximum de monde autour de Huy-Waremme », dit-il. « Des photographes de Braives, Berloz ou encore Oreye figurent ainsi dans la programmation. On a ensuite élargi à la Province de Liège. »

    Marie Peigneux, de Villers-le-Bouillet, exposera ainsi une série sur le métal. « Le Braivois Michel Mangon proposera des portraits déjantés », cite Aris Koudaya. « Michel Mottart, le plus ancien de la bande, témoignera de Waremme. La Braivoise Fanny Deschamp affichera pour sa part des images géniales d’Afrique. »

    Selon lui, le choix des artistes a été laborieux. « La plupart du temps, ce sont de vrais passionnés qui se manifestent », continue Aris Koudaya. « L’an dernier, un spécialiste du selfie proposait des clichés pas vraiment techniques mais qui formaient une série intéressante.

    25591630_2435684506656237_9145354301448545948_n.jpg

    Cette année, on a affaire à de vrais amateurs qui ont une maîtrise de la photo. » Des photographes qui, à ses yeux, ne reçoivent pas suffisamment de lumière, et qui seront présents les 3 et 4 février dès 9h30 à la salle ‘’Un jour ailleurs’’ et au ‘’Centre culturel de Waremme’’.

    Entrée gratuite.

    Un article très complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/181166

  • Imprimer

    LES RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES DE WAREMME LES 03 & 04 FÉVRIER !

    Environ 70 candidatures ont été envoyées pour la sixième édition des rencontres photographiques de Waremme, les 3 et 4 février.

    Un chiffre qui témoigne du succès de l’événement, selon son organisateur Aris Koudaya. « C’est deux fois plus que l’an dernier », s’enthousiasme-t-il. Certains proposent leur propre série, alors que d’autres sont sélectionnés par ce Waremmien.

    Ainsi, ce sont 27 photographes qui ont été retenus vis-à-vis de critères de cohérence, d’originalité et de proximité géographique. « On essaye d’inviter un maximum de monde autour de Huy-Waremme », dit-il. « Des photographes de Braives, Berloz ou encore Oreye figurent ainsi dans la programmation. On a ensuite élargi à la Province de Liège. »

    Marie Peigneux, de Villers-le-Bouillet, exposera ainsi une série sur le métal. « Le Braivois Michel Mangon proposera des portraits déjantés », cite Aris Koudaya. « Michel Mottart, le plus ancien de la bande, témoignera de Waremme. La Braivoise Fanny Deschamp affichera pour sa part des images géniales d’Afrique. »

    Selon lui, le choix des artistes a été laborieux. « La plupart du temps, ce sont de vrais passionnés qui se manifestent », continue Aris Koudaya. « L’an dernier, un spécialiste du selfie proposait des clichés pas vraiment techniques mais qui formaient une série intéressante.

    Cette année, on a affaire à de vrais amateurs qui ont une maîtrise de la photo. » Des photographes qui, à ses yeux, ne reçoivent pas suffisamment de lumière, et qui seront présents les 3 et 4 février dès 9h30 à la salle ‘’Un jour ailleurs’’ et au ‘’Centre culturel de Waremme’’.

    Entrée gratuite.

    Un article très complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/181166

  • Imprimer

    PS HUY-WAREMME: «ON N’ACCEPTE PAS LES AFFAIRES MAIS ON ASSUME»

    Ce vendredi se déroulaient les vœux de la Fédération Huy-Waremme du parti socialiste à Waremme, au Métropole.

    Une centaine de personnes se trouvaient dans le public, parmi lesquels des membres du Collège waremmien, des jeunes socialistes ou encore Claude Parmentier, ancien bourgmestre de Wanze.

    Sur la scène, le président Marc Foccroulle a pris la parole. Accompagné sur la scène par le député provincial Robert Meureau, le député-bourgmestre de Waremme Jacques Chabot ou encore Christophe Lacroix, sénateur-bourgmestre de Wanze, le président de la Fédération du PS de Huy-Waremme a été le seul à s’exprimer.

    Marc Foccroulle est tout d’abord revenu sur l’affaire Publifin et celle du Samusocial, faits que le PS « n’accepte pas, mais assume. » Il a ensuite dressé le bilan des … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/180486

    Source > J.G. > Sur > http://huy-waremme.lameuse.be/180486

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > cdH > PRÉPARER LE SCRUTIN MALGRÉ LES DÉFECTIONS

    Le président Cartilier se réjouit de l’émergence d’une relève après deux départs annoncés au sein du cdH

    Benoît Lutgen, président du cdH, et Benoît Cartilier, ont rencontré leurs partisans. Le président d’arrondissement évoque les départs de plusieurs élus et l’émergence de jeunes en vue des prochaines élections. 

    Le cdH de l’arrondissement a présenté ses vœux samedi Au Portail, salle située sur la commune de Remicourt, le jour de l’anniversaire d’André Lahaye, échevin local. Si le parti présidé par Benoît Lutgen traverse une période particulière depuis le … La suite pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

    L’élu hannutois, Benoît Cartilier, président du cdH de l’arrondissement, salue la présence de la soixantaine de mandataires et sympathisants à qui il s’adresse : « Malgré les départs annoncés, la relève … La suite pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

    Le parti agit dans plus de la majorité des communes de Huy-Waremme. » Benoît Cartilier souligne les quatre mayorats de l’arrondissement détenus par le cdH.

    Benoît Lutgen insiste sur … La suite pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

    … / … Le parti se réunit et le collectif reste une force, la retraite de certains laisse la place aux jeunes », reprend Benoît Cartilier qui conçoit son rôle de président comme un relais entre les sections, la base du parti et sa direction. « Je porte aussi la voix de l’arrondissement de ses élus au bureau du cdH, je relaie les préoccupations tant en interne que vers l’exécutif », précise le Hannutois. Benoît Cartilier présente trois enjeux pour l’arrondissement : « La santé publique, car le manque de médecins devient criant. La mobilité pour que la voiture ne demeure pas la seule solution, donc on réfléchit aux transports en commun et aux espaces de coworking. L’agriculture qui subit une transformation majeure. »

    Le cdH compte sur ces lignes de force pour les communales d’octobre 2018.

    « Les sections locales s’organisent pour le scrutin en fonction des spécificités de chaque commune. La fédération reste en appui. Aux jeunes et anciens de former des équipes au service des citoyens », conclut Benoît Cartilier.

    Source > Julien Marique sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 22/01/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491