wallonie

  • Imprimer

    VERS UNE GRÈVE DES MAGASINS ALDI EN WALLONIE? > LE SETCA «N’EXCLUT RIEN»

    Vingt-cinq magasins Aldi étaient en grève et n’ont pas ouvert leurs portes ce lundi pour dénoncer une charge de travail croissante en Flandre-Orientale.

    Vingt-cinq magasins Aldi dépendant de la centrale d’Erpe-Mere étaient en grève ce lundi pour La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://www.lameuse.be/632678

    … / … Les syndicats n’appellent pas à de nouvelles actions avant les négociations nationales prévues le 17 et 18 septembre avec les huit centrales d’Aldi en Belgique. « Hier, la réunion régionale a débouché sur des avancées et nous avons abouti à un premier accord avec la centrale d’Erpe-Mere », explique Myriam Delmée, du SETCa.

    Les employés d’Aldi avaient notamment droit à des chèques repas en dédommagement à la surcharge de travail liée au coronavirus. Une compensation qui devait prendre fin alors que la masse de travail, elle, était toujours là. Le dédommagement via des chèques repas devrait donc être prolongé.

    Peut-on alors s’attendre à des grèves en Wallonie ? « Je n’ai pas de boule de cristal. Disons que … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://www.lameuse.be/632678

    Source non libre d’accès de P.G. pour Sudinfo sur > https://www.lameuse.be

  • Imprimer

    CET ÉTÉ, ÉLISEZ LE PLUS BEAU VILLAGE DE WALLONIE > UNE VIDÉO POUR CHAQUE VILLAGE …. (60)

    Grâce à vos journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale.

    Élisez le plus beau village de Wallonie: voici les 60 villages retenus, vous pouvez commencer à voter!

    Notre Wallonie regorge de villages… tantôt bucoliques, tantôt champêtres ou encore de caractère… qui nous offrent des possibilités de balades et de découvertes insoupçonnées.

    Nos chefs d’édition vont les mettre à l’honneur et vous les faire découvrir du 4 au 15 juillet prochain, dans l’ensemble de vos éditions et sur votre site www.sudinfo.be

    Choisissez votre favori parmi les 60 villages sélectionnés !

    Cliquez sur le nom du village pour voter.

    Vous pouvez voter une fois par jour du 4 au 15 juillet inclus.

    DANS LA REGION DE HUY-WAREMME

    My (Cliquez ici pour découvrir ce village et votez pour lui)

    Pitet (Cliquez ici pour découvrir ce village et votez pour lui)

    Les Waleffes (Cliquez ici pour découvrir ce village et votez pour lui)

    Villers-le-Temple (Cliquez ici pour découvrir ce village et votez pour lui)

    Vervoz (Cliquez ici pour découvrir ce village et votez pour lui)

    Selon Stéphane Bern, l’ambassadeur du concours!

    Un « beau village » doit réunir plusieurs critères: la beauté, le charme, son authenticité, sa richesse patrimoniale et la convivialité. Un village dépend de sa population, des associations qu’il peut y avoir: ça aussi, c’est une richesse.

    Il faut qu’il ait une histoire à raconter avec un petit ou un grand «h »…

    Pour voir les photos les vidéos & voter sur > https://www.plusbeauvillage.be/

    Pour les autres régions ou province voir le site source en accès libre > https://www.sudinfo.be/id216008

  • Imprimer

    TOURISME > UN PASS GRATUIT POUR LES HABITANTS DE LA PROVINCE DE LIÈGE

    C'est une première en Wallonie.

    Dans le cadre d'un plan de relance de l'économie touristique, la Province de Liège et sa Fédération du Tourisme proposent un pass gratuit pour les habitants de la province qui leur permettra de profiter, seul ou en famille, de réductions et de multiples avantages sur de très nombreux sites touristiques.

    Karl Maréchal, pour la Fédération du Tourisme de la Province de Liège: "Quand on parle de site touristique, on vise l'offre tourisme au sens large du terme. Ce sont des attractions bien sûr, mais c'est aussi de l'hébergement, de l'horeca ou de l'offre venant des producteurs locaux".

    Générer un flux de visiteurs locaux, et les fidéliser

    Les professionnels touristiques ont directement répondu présents, comme … La suite libre d’accès sur le site source > https://www.rtbf.be/info/regions/liege

    17.000 demandes sont déjà enregistrées. Pour commander votre pass, rendez-vous sur www.passprovincedeliegetourisme.be.

    Source de Bénédicte Alié > RTBF > https://www.rtbf.be/info/regions/liege

  • Imprimer

    APRÈS CONFINEMENT > «IL FAUT PRIVILÉGIER SES VACANCES EN WALLONIE»

    Le gouvernement wallon étudie plusieurs pistes depuis quelques jours pour relancer différents secteurs économiques, celui du tourisme fera l’objet d’une attention particulière.

    « On ne s’en rend peut-être pas compte, mais le poids économique du secteur du tourisme est important avec 4,1 % de valeur ajoutée », commente la ministre Valérie De Bue dans L’Echo samedi. « Les pertes de chiffres d’affaires sur les dépenses du tourisme se montent à 82 millions en mars et 89 millions en avril », précise-t-elle.

    Le secteur du tourisme, c’est 60.000 équivalents temps plein, un niveau d’emploi « pas très loin du secteur de la construction », rappelle la ministre. « Il y a 300 attractions en Wallonie. C’est un secteur très varié qui réalise 7,9 milliards de chiffre d’affaires par an, 3 milliards de dépenses des touristes et 13 millions de nuitées. » Et le secteur, à l’arrêt complet, peut déjà dire adieu aux habituels 10 % des revenus annuels engendrés pendant les vacances de Pâques.

    Pour éviter une catastrophe, la ministre vient de mettre sur pied un groupe de travail qui se réunit deux fois par semaine. On y trouve notamment les représentants du commissariat général au tourisme. « On doit limiter la casse et sauver ce qui peut être sauvé. (…) Les campagnes de promotion du tourisme doivent être revues car on va s’adresser à des touristes de proximité. Compte tenu de l’incertitude et des conditions sanitaires, les Belges vont vouloir rester dans leur pays et consommer local », indique-t-elle, ajoutant qu’une enquête Dedicated Research a été lancée pour analyser les attentes des Belges pour leurs vacances.

     « On doit donc faire évoluer les habitudes et ce plan de relance sera un tremplin pour l’avenir du tourisme wallon. Mais nous sommes aussi face à un secteur très diversifié. Il faut donc l’accompagner, le stimuler et adopter un message clair de relance et construire une identité commune pour l’ensemble du secteur.

    Le message est de dire qu’il faut privilégier ses vacances en Wallonie », conclut Mme De Bue.

    Source libre > https://www.sudinfo.be/id180387

  • Imprimer

    LE CHÔMAGE A ENCORE BAISSÉ EN FÉVRIER EN WALLONIE > PLUS DE 4.000 PERSONNES EN MOINS PAR RAPPORT À L’ANNÉE DERNIÈRE

    Le nombre de demandeurs d’emploi a encore diminué en février au sud du pays, tant sur base annuelle que mensuelle, a annoncé lundi le Forem.

    Fin février 2020, la Wallonie comptait 128.528 demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations et 27.949 jeunes en stage d’insertion professionnelle.

    Le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés en Wallonie comprend également 30.495 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 13.765 demandeurs d’emploi inscrits librement, soit un total de 200.737 demandeurs d’emploi inoccupés. Ceux-ci représentaient 12,6% de la population active wallonne, contre 12,9% en février 2019.

    Par rapport à février 2019, le nombre total de demandeurs d’emploi inoccupés a baissé de 2,0% ou 4.108 personnes, précise le Forem. La demande d’emploi est en baisse dans l’ensemble des classes d’âge mais c’est parmi les demandeurs d’emploi âgés de 25 à moins de 30 ans que la diminution est la plus marquée (-4,5%).

    Par rapport à janvier 2020, le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés est en recul de 1,0% ou 2.064 personnes.

    Source libre de Belga sur > https://www.sudinfo.be/id170676

  • Imprimer

    DEUX BOULANGERIES FERMENT CHAQUE MOIS LEURS PORTES EN WALLONIE: COMMENT L'EXPLIQUER?

    Deux boulangeries ferment chaque mois leurs portes en Wallonie.

    Selon les chiffres du Service Public fédéral de l’économie, la situation est même encore plus alarmante en Flandre avec 5 fermetures par mois.

    Et cela fait 10 ans que ça dure.

    Comment expliquer que le nombre de boulangeries est en recul constant ?  La concurrence avec les grandes surfaces est rude, mais il y a aussi d'autres explications.

    Il devient par exemple de plus en plus difficile pour les artisans de trouver de bons apprentis, prêts à se lever tôt.

    "On ne trouve plus de personnes qui veulent travailler la nuit. Tous les jours à 22-23h, on est dans l’atelier pour travailler", explique Benoît, un boulanger interrogé par notre journaliste Gauthier Falque.

    Deuxième explication: la concurrence avec les boulangeries industrielles ou de grande surface, même si pour Benoît, cela ne pose pas de problème. "On ne propose pas la même marchandise", souligne-t-il.

    Pour d’autres … La suite de l’article en lecture libre sur > https://www.rtl.be/info/belgique/societe/deux-boulangeries-ferment-chaque-mois-leurs-portes-en-wallonie

    Source Rtl sur > https://www.rtl.be/info

  • Imprimer

    CE DIMANCHE 18 NOVEMBRE > JOURNÉE DE L’ARTISAN EN WALLONIE !

    Un événement national ouvert à tous les artisans de Belgique, la Journée de l’Artisan est un événement gratuit pour le public.

    C’est une occasion unique pour les artisans de mettre en avant leurs réalisations et créations auprès du public afin de mieux lui faire connaître l’artisanat belge.

    La Journée de l’Artisan est une initiative du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie organisée avec le soutien du ministre fédéral des PME et des Indépendants. La première édition de cette journée a été organisée en 2006. Depuis, cette journée attire de plus en plus d’artisans et de visiteurs.

    Rechercher un artisan sur la carte > https://www.journeedelartisan.be/fr/search

    Tout savoir sur le site source > https://www.journeedelartisan.be/fr/

  • Imprimer

    EN WALLONIE, LE VIN S’ANNONCE PLUS ALCOOLISÉ > « NOS » VENDANGES SERONT EXCEPTIONNELLES

    Pourquoi courir dans le Sud de la France pour goûter à l’ambiance des vendanges alors que les vignerons wallons (ils sont une centaine) n’attendent que vous pour les aider à cueillir les fruits et faire la fête !

    Que ce soit à Bassenge (Vin de Liège) ou dans le namurois (Domaine du Chenoy) ou ailleurs, les vignerons auront besoin de vos doigts pour cueillir les précieux grains. Plusieurs choses à savoir si l’aventure vous tente.

    1. C’est un travail bénévole. Il faut y aller pour l’ambiance et la convivialité, pas pour l’argent car vous ne serez pas rétribués. La plupart du temps, vous serez quand même nourri à midi ou le soir (un bon barbecue arrosé) et vous recevrez une bouteille du cru après chaque journée de cueillette.

    Inscrivez-vous !

    1. Vous ne serez pas seuls ! Les vignerons fonctionnent souvent avec des listes de vendangeurs candidats. « Notre fichier comprend 2.000 noms », … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 18/08/2018
    2. Prévenu en dernière minute. Les dates ne sont communiquées que 3 ou 4 jours avant le début des hostilités. Il faut donc se tenir prêt à tout moment. « Avec le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 18/08/2018
    3. Récolte d’exception ! La récolte 2018 s’annonce exceptionnelle à tous les niveaux : quantité et qualité. « On espère atteindre les 50 hectolitres de vin à l’hectare contre 30 l’an passé », dit-on au Vin de Liège. Le Domaine du … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 18/08/2018
    4. Pour plus d’infos, consultez la liste des vignerons sur http://www.vigneronsdewallonie.be/fr et contactez-les.

    Attention : certains (une minorité) vendangent à la machine et n’ont pas besoin de vous.

    Source > F. DE H. sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 18/08/2018