viva for live

  • Imprimer

    AGENDA > VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) LE 10 NOVEMBRE > DINER « VIVA FOR LIVE »

  • Imprimer

    VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) > REMISE DU « CHÈQUE » SOUPER VIVA FOR LIFE !!

    Un « Chèque » de 1.925€ a été à remis à Viva For Live par les organisateurs du souper qui avait lieu le samedi 10 novembre 2018  à la salle Oger Charlier !

    Grand BRAVO aux organisateurs & aux nombreuses personnes présente.

    Grâce au soutien Viva for Life, les associations retenues pourront maximiser leurs interventions auprès de ces enfants dans le cadre de l’accueil de la petite enfance et d’activités pré-, péri- et extra-scolaires, avec une attention particulière portée au soutien à la parentalité (dès la période prénatale).

    Concrètement, cette aide se concentre autour du renforcement de personnel, l’acquisition de véhicules, l’intervention dans des travaux ainsi que l’achat de matériel.

    Soutenir Viva For Life c’est rompre l’isolement et favoriser le développement d’enfants souffrant de pauvreté.

    Extrait d’annonce de l’évènement

    Courriel > vincent@coqdespres.be

    L’évènement passé sur Facebook > https://www.facebook.com/events/722253294806084/

  • Imprimer

    VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) LE SAMEDI 10 NOVEMBRE > SOUPER VIVA FOR LIFE !!

    POURQUOI SOUTENIR VIVA FOR LIFE?

    Le taux de pauvreté infantile en Belgique est un des plus hauts d’Europe. 1 enfant sur 3 à Bruxelles et 1 enfant sur 4 en Wallonie sont touchés par ce fléau. Cette réalité est inconcevable quand on sait les répercussions négatives sur les jeunes enfants, particulièrement vulnérables. Elle entraine des inégalités sur le plan de l’alimentation, de la santé, de l’enseignement, de l’accès au logement, de la pratique d’activités sociales & de loisirs mais aussi de l’estime de soi.

    Viva For Life est l’opération de solidarité lancée par Vivacité, la radio de la RTBF. Depuis 2013, par le biais d’un appel à projet annuel qui redistribue les fonds récoltés durant la campagne, Viva For Life offre la possibilité de soutenir financièrement des associations qui contribuent à rompre le cercle intergénérationnel de la pauvreté en accompagnant les jeunes enfants de 0 à 6 ans et leurs familles.

    C’est une évidence : le contexte socio-économique dans lequel évolue un enfant a une influence majeure sur son bien-être et ses perspectives d’avenir. C’est aussi lors des six premières années que l’enfant est amené à vivre quelques-unes des plus grandes transitions de sa vie, notamment vers l’école maternelle et primaire. Vivre ces passages de manière harmonieuse est essentiel pour donner à l’enfant un bon départ dans la vie.

    Samedi 10 novembre 2018 de 18:00 à 02:00 > ASBL Oger Charlier -

    CES ENFANTS ONT BESOIN DE VOUS !

    Grâce au soutien Viva for Life, les associations retenues pourront maximiser leurs interventions auprès de ces enfants dans le cadre de l’accueil de la petite enfance et d’activités pré-, péri- et extra-scolaires, avec une attention particulière portée au soutien à la parentalité (dès la période pré-natale).

    Concrètement, cette aide se concentre autour du renforcement de personnel, l’acquisition de véhicules, l’intervention dans des travaux ainsi que l’achat de matériel.

    Soutenir Viva For Life c’est rompre l’isolement et favoriser le développement d’enfants souffrant de pauvreté.

    CONSTRUISONS UN MONDE OÙ CHACUN A SA CHANCE !

    BOULETTES Chasseur

    SPAGHETTI Bolognaise

    MACARONIS  Jambon/Fromage

    Adultes = 12€ >> Enfants = 8€

    Réservations via courriel > vincent@coqdespres.be

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/722253294806084/

  • Imprimer

    BLEHEN (HANNUT) > LE RÉVEILLON DE LA GÉNÉROSITÉ > AU MOINS 400 EUROS AU PROFIT DE VIVA FOR LIFE

    Pari tenu, objectif atteint pour le Hannutois Luc Laruelle qui organisait ce 24 décembre, à Blehen (Hannut), un réveillon de Noël au profit de Viva for Life.

    Les « portes » du chapiteau planté devant son domicile étaient ouvertes de 15 à minuit. « Nous avons surtout eu du monde entre 17 et 20h » , admet Luc Laruelle.

    Il estime à 150 le nombre de personnes qui ont fait le déplacement jusqu’à Blehen. Ce lundi, lorsque nous l’avons contacté, il n’avait pas encore fait le décompte de toutes les factures « mais l’objectif de 400 euros que nous nous étions fixés a été atteint » , se réjouit-il.

    À l’intérieur du chapiteau, il proposait divers produits comme du chocolat et du vin chauds, des gaufres liégeoises « faites sur place », insiste-t-il, de la tartiflette, du boudin vert. Côté boisson, des softs bien évidemment et de la cuvée Saint-Antoine spéciale Noël.

    « Tout ce qui est chocolat et vin chauds a bien marché, par contre les tartiflettes et les boudins n’ont pas eu de succès. Les gens ne sont pas restés comme on s’y attendait mais sont rentrés chez eux pour réveillonner ».

    Pour une première expérience, Luc Laruelle est très satisfait, « le public aussi, beaucoup nous l’ont dit ».

    De là à récidiver l’an prochain ? « On verra, pour l’instant, on est un peu sur les genoux. J’ai 66 ans, mon épouse aussi. Avant de décider quoi que ce soit, nous allons faire un débriefing ».

    Et s’accorder un peu de repos. Ce lundi, Luc Laruelle poursuivait les rangements et le démontage du chapiteau déjà commencés la veille, jour de Noël.

    Source > Marie-Claire Gillet > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 27/12/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/170856