tv

  • Imprimer

    TÉLÉ > A VENIR > « LES AMBASSADEURS » À HANNUT > À VOIR LE 7 DÉCEMBRE

    L’émission « Les Ambassadeurs » consacrée à Hannut sera diffusée le samedi 7 décembre, vers 13h35 sur la Une.

    Armelle, Jean-Philippe Watteyne et Guy Lemaire vous emmèneront dans les 17 villages de l’entité, à la découverte de la campagne et de ses balades. Armelle vous emmènera notamment sur le sentier de la Mouhagne à Moxhe.

    Les églises et Les fermes en carré, seront aussi mises en valeur dans l’émission. Tout comme l’incroyable collection de boîtes en métal blanc d’Yvette Dardenne. Guy Lemaire tentera de s’y frayer un chemin.

    Hannut, c’est aussi un milieu associatif particulièrement développé qui propose de nombreuses manifestations tout au long de l’année. Pour la réussite de sa recette à base de tête de cochon, Jean-Philippe Watteyne devra se confronter à la très sérieuse confrérie de Saint-Antoine.

    Source > Office du Tourisme de Hannut

    Illustration rtbf > 1b421325ad7d21516185a32c9447c1af.jpg

  • Imprimer

    DE GROS CHANGEMENTS POUR LES CLIENTS PROXIMUS > PROXIMUS TV VA DISPARAÎTRE, REMPLACÉE PAR PROXIMUS PICKX!

    Proximus a annoncé ce jeudi qu’elle mettait en place une nouvelle offre de télévision digitale, qui remplace Proximus TV.

    Voici Proximus Pickx.

    Proximus a annoncé jeudi le lancement d’une nouvelle plateforme TV appelée Pickx. Proximus TV va donc progressivement disparaître. Cette nouvelle interface permettra de proposer des contenus innovants, notamment au moyen d’un nouveau décodeur intégrant le système d’exploitation Android P qui sera disponible à l’automne.

    Face aux habitudes de consommation audiovisuelle qui ont profondément évolué ces dernières années, l’opérateur télécom entend s’adapter. L’offre de contenus s’est en effet fragmentée entre différents services et plateformes, qui proposent des expériences de navigation et de qualité différentes. Le consommateur peut dès lors parfois prendre autant de temps à parcourir les menus pour trouver un programme qu’à regarder celui-ci.

    Proximus va rassembler l’ensemble de ces contenus, souvent locaux, au sein d’un seul écosystème et d’une plateforme appelée Pickx, qui ressemble fortement à celle de Netflix, avec des programmes regroupés selon des catégories comme les séries, les films, le sport, la musique, etc. L’opérateur suggérera certains d’entre eux au client en fonction de ses habitudes de consommation. Et ce dernier pourra également y retrouver ses enregistrements.

    L’interface est disponible tant sur la TV que via smartphone, PC ou tablette, via le site internet www.proximuspickx.be et l’application mobile du même nom.

    D’autres contenus innovants pourront également être proposés au travers d’un nouveau décodeur, qui sera déployé nationalement fin septembre-début octobre. Celui-ci tournera sous le système d’exploitation Android P, une première technologique en Europe, selon l’entreprise.

    Cet appareil permettra au client de télécharger des applications externes comme Spotify, Netflix, Amazon Prime ou Youtube, mais aussi de jouer à des jeux vidéo via le cloudgaming. Le décodeur intégrera en outre un Chromecast, un dispositif de Google permettant facilement de diffuser le contenu d’une tablette ou d’un smartphone sur la télévision, et pourra être dirigé par la voix.

    Deux vidéos explicatives disponibles > ICI

    Source BELGA sur site libre via > https://www.sudinfo.be/id124561

  • Imprimer

    WASSEIGES > SUJET DÉLICAT POUR LA PREMIÈRE ÉMISSION TV DE THOMAS COURTOIS

    « C’est pas tous les jours dimanche », l’émission dominicale diffusée sur RTL TVi accueillait le bourgmestre de Wasseiges Thomas Courtois pour discuter de la difficulté à accueillir les gens du voyage.

    Un sujet délicat pour la première émission télévisée du bourgmestre de Wasseiges.

    « Le sujet fait suite à la menace de M. Charpentier, président des gens du voyage, indiquant qu’ils bloqueraient Namur et d’autres communes avec 3.000 caravanes si on ne débloquait pas des terrains », explique le maïeur concerné par cette problématique puisque la commune accueille effectivement depuis une dizaine d’années ces nomades sur un terrain privé à Meeffe : la villégiature du marais. « RTL m’a contacté pour que je donne le ressenti sur l’accueil de ces groupements, parce que ça ne se passe pas toujours bien. Attention, il ne faut pas généraliser, il y en a qui ne causent pas le moindre de problème mais ce n’est pas le cas de tous. »

    La demande du président est simple : obtenir davantage de terrains équipés en eau, électricité, sanitaires et ramassage des immondices. Pourtant bien que tout ceci soit à disposition à Wasseiges, les choses ne se déroulent pas forcément dans le respect des lieux. « Le voisinage proche est confronté aux problèmes liés à leurs coutumes et habitudes. Ils ne vivent pas comme nous. À Wasseiges, on rencontre deux problèmes principaux : les problèmes de roulage parce que beaucoup ont des bolides et les problèmes de déjection humaine. » Concrètement, les hommes doivent cacher leurs besoins naturels à leur femme. «

    Du coup, ils défèquent un peu partout, même sur des terres privées ou à la plaine de jeux. Pourtant, ce n’est pas faute de sanitaires sur le camping, dans leur caravane etc. En plus … La suite pour les abonnés ç la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/125089

    Source > CYNTHIA CHAROT sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    WALLONIE > LA TÉLÉREDEVANCE, C’EST FINI LE 1/1/2018

    Le gouvernement c'est penché ce matin sur une série de réformes de la fiscalité régionale

    Le gouvernement wallon de ce jeudi va enfin supprimer cette redevance, une mesure souvent annoncée ou promise, qui va enfin devenir réalité à partir du 1 er janvier prochain.

    Cette fois, ça y est enfin ! Le 1 er janvier 2018, à moins d’un ultime coup de théâtre, la téléredevance wallonne aura cessé d’exister. Le gouvernement wallon se penche ce matin sur cette suppression tant attendue, souvent annoncée, jamais appliquée. Elle fait partie d’une série de mesures proposées par le nouveau ministre du Budget, le MR Jean-Luc Crucke (lire ci-contre).

    La suppression au 1 er janvier nous a été confirmée et même si son montant peut paraître faible (100 euros par an par ménage), cette taxe rapporte bon an mal an 100 millions d’euros au budget régional. Mais pour beaucoup, à commencer par les libéraux, qui ne cessaient de la critiquer violemment quand ils étaient dans l’opposition, la téléredevance était une taxe obsolète.

    D’ailleurs, elle n’existe plus en Flandre, ni à Bruxelles, où elle a été fondue dans une taxe plus large.

    On se rappelle que l’ancien … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/09/2017

    Dernier enrôlement

    D’autre part, la fin de la téléredevance ne signifie pas pour autant amnistie pour tous ceux qui sont toujours en retard. Il reste encore des dizaines de milliers d’arriérés.

    L’administration a mis les bouchées doubles depuis deux ans pour récupérer les impayés. Il y aura encore en 2018 des rappels de payement. Ou même l’intervention d’huissiers. Depuis deux ans, ce sont 150.000 dossiers pour non-paiement de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/09/2017

    Source > BENOÎT JACQUEMART sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/09/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/122831

  • Imprimer

    GROS CHANGEMENT DÈS CE LUNDI: PASSER D'UN OPÉRATEUR TÉLÉCOM À UN AUTRE SERA PLUS SIMPLE

    Les consommateurs pourront changer plus facilement d’opérateur télécom pour l’internet, la téléphonie fixe et la télévision numérique.

    La nouvelle réglementation Easy Switch entre en application lundi, ont indiqué jeudi Alexander De Croo, ministre des Télécoms, Test-Achats et l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT).

    Tout client souhaitant changer d’opérateur prendra contact avec son nouveau fournisseur. Il lui communiquera son numéro d’identification Easy Switch, récemment créé, et le nouvel opérateur de services de télécommunications fixes prendra en charge le changement si le consommateur dispose au moins de l’internet fixe ou de la télévision numérique. C’est le nouvel opérateur qui prendra directement contact avec l’ancien pour la désactivation.

    Deux écueils à un changement classique d’opérateur sont évités: les risques d’une interruption de service et d’une double facturation, souligne Luc Vanfleteren, en charge du service Consommateurs à l’IBPT.

    A ses yeux, la procédure Easy Switch pourra être considérée comme une réussite si le taux de clients changeant d’opérateur (churn rate) gagne quelques points de pourcentage. Actuellement, ce taux est de 8% environ contre 18 à 19% pour la téléphonie mobile.

    «C’est un grand pas en avant pour le consommateur», a commenté M. De Croo. «De telles facilités existaient déjà pour les secteurs de l’énergie et de la téléphonie mobile. Nous espérons de la sorte rendre le marché des télécoms plus dynamique», a-t-il ajouté.

    Test-Achats est satisfaite de la concrétisation de la procédure Easy Switch, mais rappelle que d’autres mesures doivent être mises en place afin d’arriver à un marché télécom «pleinement concurrentiel». Et l’organisation de consommateurs de pointer la situation de duopole observée actuellement dans le secteur et la nécessité d’assouplir les conditions d’accès aux réseaux pour les acteurs alternatifs.

    Le ministre et l’IBPT mènent d’autres initiatives pour aider le consommateur à trouver la meilleure formule tarifaire. Ainsi, le comparateur de tarifs meilleurtarif.be va être simplifié et amélioré. Dans le courant de l’an prochain, le client pourra introduire en un clic ses données de consommation dans le simulateur afin de déterminer le produit le moins cher pour lui.

    Le comparateur de tarifs du régulateur a par ailleurs bien chauffé ces derniers jours. Dans la foulée de l’annonce fin de semaine dernière d’une hausse des tarifs mobiles chez Proximus, le ministre De Croo avait fait part de sa désapprobation et encouragé le consommateur à chercher l’opérateur le moins cher. Son appel semble avoir été entendu puisque le site a enregistré depuis lors 37.000 simulations, un total atteint généralement en deux mois de temps.

    Source en ligne > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1874524. Illustration > Photonews

  • Imprimer

    SAMSUNG MET EN GARDE CONTRE DES TV SUSCEPTIBLES «D'ECOUTER» DES CONVERSATIONS

    1014622035_B974734125Z_1_20150209123236_000_GIU3URVT4_1-0.jpg

    Samsung met en garde les propriétaires d’une télévision «intelligente» ou connectée (Smart TV) car, en cas d’activation de la fonction de reconnaissance vocale, l’appareil est susceptible de capturer des conversations et de les transmettre à une tierce partie, avertit le constructeur sud-coréen d’appareils électroniques dans les conditions d’utilisation de ses «SmartTV».

    Lire la suite ici ...

    Source > Afp sur > http://www.sudinfo.be/1208821

  • Imprimer

    CHANGER D'OPERATEUR POUR LA TELEVISION NUMERIQUE SERA PLUS SIMPLE

    1-0.jpg

    Changer d’opérateur pour la télévision numérique sera aussi simple que de changer d’opérateur pour la téléphonie mobile

    Selon un avant-projet de loi que prépare le ministre de l’Agenda numérique, Alexander De Croo (Open Vld).

    L’entreprise de Télécom BASE a fait savoir mercredi qu’elle se retirait du marché de ...Lire la suite ici ...

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1172178 > Photo News

  • Imprimer

    LENS-ST-SERVAIS: PLUS D'INTERNET NI DE TÉLÉ DANS TOUT LE VILLAGE

    442779623.jpg

    C’est comme si Lens-Saint-Servais, sur la commune de Geer, était revenu au Moyen-Âge.

    Selon Monique Léonard, une riveraine en colère, tous les ménages du village abonnés à Belgacom sont privés, depuis avant-hier, de télévision, de téléphone et d’internet. « Je les ai contactés et le problème sera réglé le 2 août prochain. Et pour tous ceux qui utilisent internet pour le boulot ? Ils s’en foutent apparemment », lance-t-elle.

    Selon Monique Léonard, qui vit depuis 17 ans à Lens-Saint-Servais, la coupure se serait produite mardi matin et concerne tous les ménages du village qui sont abonnés à l’opérateur Belgacom.

    Ni une, ni deux, Monique a contacté son opérateur pour savoir ce qu’il se passait. Et surtout, pour être certaine de récupérer un jour sa situation comme elle l’était avant. «  Ils m’ont carrément répondu qu’ils n’étaient pas au courant de l’affaire  », continue-t-elle.

    Tous les détails dans La Meuse d’hier jeudi.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/777490 Photo D.R.