trous

  • Imprimer

    VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) – INCROYABLE ! > DES TROUS DANS LEUR TOIT DEPUIS PLUS DE 10 ANS

    Victimes d’un entrepreneur qui les a escroqués, Benoît (51) et sa mère (87) sont désespérés

    Alors qu’il devait effectuer des travaux de toiture dans la maison de Benoît Tonnoir (51) et sa mère (87), tous deux invalides, l’entrepreneur a camouflé les trous présents.

    Dix ans plus tard, la maison de Villers-le-Peuplier est devenue insalubre et les propriétaires ne savent rien faire : ils ne seront sans doute jamais dédommagés.  

    Imaginez-vous vivre depuis un peu plus de 10 ans avec… des trous dans votre toiture. Un calvaire que vit Benoît Tonnoir (51), vivant à Villers-le-Peuplier avec sa mère, âgée de 87 ans.

    Tout a commencé en 2007 quand le Hannutois se rend compte qu’il y a des problèmes au niveau du toit de sa maison. Il fait alors appel à un ardoisier de Hannut. Mais Benoît Tonnoir est, à l’époque, fort naïf et affaibli : il vient d’être victime d’un accident de la route.

    … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 31/08/2018  … / …  que le quinquagénaire parvient doucement à monter les étages. « Là, j’ai vu que les lattes en plastiques installées comme faux plafond au niveau de la mansarde étaient gonflées, que de l’eau coulait… J’ai … / …

    Interpellé, l’ardoisier n’a rien voulu entendre aux … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 31/08/2018

    C’est honteux, invivable. J’ai déjà fait faire des devis pour des réparations mais nous n’avons pas les moyens nécessaires pour les travaux. Nous sommes bloqués… et désespérés », confie-t-il. « Vous imaginez, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 31/08/2018

    Ici, il y a clairement abus de confiance, malfaçon et escroquerie… et cette personne s’en sort. »

    Son avocat > « Victime mais jamais dédommagé »

    Me Alexis Housiaux a repris ce dossier au départ introduit par un premier avocat. Au début, il parvient à gagner un procès au civil, à la suite duquel l’entrepreneur doit payer des dommages et intérêts à Benoît Tonnoir et sa mère, soit 14.762€. « Mais Monsieur se déclare ensuite en faillite. Nous avons … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 31/08/2018

    Source > E.D.> Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 31/08/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    "SAUVONS NOS ROUTES": LA NOUVELLE CAMPAGNE QUI INVITE LES CITOYENS A SIGNALER LES ROUTES EN MAUVAIS ETAT

    1587017605_B974156367Z_1_20141127140711_000_GMH3HMVBU_1-0.jpg

    La Fédération wallonne des entrepreneurs de travaux de voirie (FWEV) lance jeudi sa campagne «Sauvons nos routes».

    Objectif : faire en sorte de sensibiliser les pouvoirs publics

    Lire l'article complet ici ...

    Les citoyens sont invités à poster des photos de routes mal entretenues sur http://www.sauvonsnosroutes.be/,

    Source >L.L. de  Belga sur > http://www.sudinfo.be/1157543

  • Imprimer

    HANNUT: LES OUVRIERS COMMUNAUX VONT TRAQUER LES NIDS-DE-POULE

    595824845_.jpg

    C’est LA période critique pour les voiries. Gel et sel sont les ingrédients redoutés par les ouvriers communaux qui doivent traquer et réparer les nids-de-poule.

    À Hannut, la devise est « mieux vaut prévenir que guérir ». Une équipe est déjà prête à intervenir. Vous pouvez l’aider dans sa mission : il suffit de contacter la Ville si vous trouvez un trou. Le lendemain, il devrait être rebouché.

     « On invite la population à nous aider », explique J. C Jadot.

    L’opération « nids-de-poule » est lancée depuis jeudi passé à Hannut. Mais les ouvriers communaux ne feront pas cavaliers seuls pour traquer les trous dans les voiries… La Ville fait aussi appel à ses habitants. «  Il se peut que des nids-de-poule échappent à notre attention ou se forment dans les jours qui suivent notre passage. Un appel est donc fait aux citoyens pour nous avertir de la formation de nouveaux nids-de-poule par téléphone au 019/51.93.78 ou par e-mail à l’adresse : mailto:travaux@hannut.be  », peut-on lire sur le site internet.

    Une bonne idée puisque les citoyens peuvent ainsi aider les ouvriers communaux à réparer les voiries dégradées par le sel et le gel. Il suffit de passer un petit coup de fil ou d’envoyer un mail et, dès le lendemain, si les conditions climatiques le permettent, une équipe sera sur place. Rapide et efficace.

    Pour découvrir la suite de notre article, rendez-vous dans notre édition de ce jeudi 7 février.

    Voir notre premier article > ICI

    Source > http://www.sudinfo.be > D.T