suite

  • Imprimer

    LANDEN / HANNUT – MOBILITÉ > RÉACTION DES BOURGMESTRES SUITE AU PARKING PAYANT DE LA GARE DE LANDEN

    … / … Le parking de la gare de Landen est saturé alors que, depuis deux ans, la gare est de plus en plus fréquentée pour les trains à destination de Bruxelles.

    En cause, selon la SNCB, les commerçants aux alentours qui se garent dans ce parking.

    C’est la raison pour laquelle, dès le premier septembre prochain, ce parking sera payant. «Nous voulons favoriser avant tout les navetteurs et les abonnés de la SNCB. Les frais de parking seront déductibles fiscalement ou remboursables par certains employeurs. Nous allons augmenter également la surface du parking vélo», indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

    Une décision qui n’est pas du tout appréciée par les bourgmestres de Hannut et de Landen. Le premier, Manu Douette, craint un changement de comportement des navetteurs alors que les autorités tentent de promouvoir l’utilisation des transports en commun. Le second craint lui un parking sauvage dans sa commune de Landen dès que le parking deviendra payant.

    Manu Douette en profite pour rappeler l’existence du parking de covoiturage, récemment rénové, à l’arrière de l’académie, dans la rue des Combattants à Hannut et qui compte une cinquantaine de places.

    La SNCB vient d’ … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 06/06/2019

    Source partielle de MARC GÉRARDY sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 06/06/2019

    PRIX FIXÉS POUR LE PARKING SNCB DE LA GARE DE LANDEN (Source SNCB) > sur ce blog > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/06/04/bon-a-savoir-prix-fixes-pour-le-parking-sncb

  • Imprimer

    HANGAR EN FEU À HANNUT (SUITE) > PAS D’IMPACT SUR LE MAGASIN CHANET

    … / … Ce lundi matin, vers 5h30, le feu a repris et les pompiers de la zone de secours de Hesbaye ont à nouveau été appelés sur place pour maîtriser totalement les flammes.

    Voir l’annonce de l’évènement > https://hannut.blogs.sudinfo.be

    Mais ce sinistre n’a pas d’impact sur l’activité du magasin Chanet.

    Selon les propriétaires, les dégâts sont dérisoires.

    « Il s’agissait de vieux matelas que nous reprenons chez nos clients et que nous stockons là avant de les amener aux encombrants », explique Alphonse Sossois, le gérant.

    Ce sinistre n’a donc eu aucune conséquence sur l’activité du magasin et en particulier sur les livraisons qui ont pu être réalisées selon le planning prévu ce lundi.

    Au moment de l’incendie, le garage était rempli et les matelas prêts à être évacués. « Par le passé, il y a déjà eu des squatteurs, c’est pour cette raison que nous tardons parfois à vider les lieux. Lorsqu’il est encombré de fournitures, il est impossible d’y entrer », indique encore le gérant.

    La cause de l’incendie n’est pas inconnue. Le parquet n’a pas été alerté.

    Source > Marie-Claire Gillet > https://huy-waremme.lameuse.be

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/372418

  • Imprimer

    HANNUT (SUITE+) – POMPES FUNÈBRES DELDIME > LA FAMILLE DU DÉFUNT RÉCLAME 12.000€

    Pour la famille Metior et le Parquet, l’erreur est impossible : Alain Deldime a agi volontairement 

    Ce mercredi, les frères Deldime, patrons de la société des pompes funèbres du même nom, basée à Hannut, ont à nouveau comparu devant le tribunal correctionnel de Huy pour la suite des débats concernant une prévention d’escroquerie et de tentative d’escroquerie, dans le cadre de l’affaire des funérailles d’August. Le nonagénaire avait été placé dans le mauvais cercueil.

    Le 4 septembre 2017, les membres de famille de Sidney Metior avaient été profondément traumatisés par la manière dont s’étaient déroulées les funérailles du grand-père, … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

    … / … « L’erreur est impossible »

    Me Jean-Paul Reynders, qui représente la partie civile, a qualifié les faits de particulièrement abjects. Il a également mis en avant la chronologie portant à mal les déclarations faites par les deux frères. « Le défunt est … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

    … / … Pour la partie civile, l’erreur défendue par la défense ne tient pas. « L’erreur est impossible. Il y a trop d’… La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

    82 % d’incinérations simples

    Pour Me Reynders, l’entreprise n’en est pas à son coup d’essai étant donné que 82 % des incinérations pratiquées par le biais des pompes funèbres Deldime étaient réalisées en acte technique, à savoir sans la famille et sans réception.

    Au niveau des dommages matériels, … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

    Le Parquet a appuyé les déclarations émises par la partie civile. Il a toutefois tenu à séparer l’implication des deux frères. « Il est clair qu’Alain Deldime est le cerveau et que Roland n’est qu’un employé qui exécute les ordres ».

    Il a requis pour les deux frères une peine de travail ou une peine d’emprisonnement avec sursis, laissée à l’appréciation du tribunal. « Pour moi, une peine de prison ne changera pas ce qu’il s’est passé ». Jugement le 24 avril prochain.

    Source > La.Ma dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/359867

    TROIS AUTRES DÉVELOPPEMENTS sur cette même page de votre journal >> Auditions

    Les témoins interrogés ont pu faire avancer l’affaire 

    Le 9 janvier dernier, le tribunal a auditionné trois témoins: un maître de cérémonie du crématorium de Court-Saint-Etienne, un technicien du crématorium et le meilleur ami de Sidney Metior, petit-fils du défunt. Des auditions qui se sont révélées pertinentes pour le dossier…

    Défense > Les frères Deldime plaident l’acquittement

    Les frères Deldime, présents à l’audience, étaient défendus par Me Bruno Simon, qui représente Me Pierre-Bernard Lejeune.

    Dans un premier temps, la défense a ... / …

    Fédération  > Atteinte à la notoriété et   la crédibilité 

    Lors de l’audience, la fédération wallonne des entrepreneurs de pompes funèbres s’est … / …

    Sur ce blog > Dernier article sur le sujet > «J’ADMETS AVOIR COMMIS UNE ERREUR!» TÉMOIGNE L’ENTREPRENEUR DES POMPES FUNÈBRES https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/01/10/hannut-suite-j-admets-avoir-commis-une-erreur-temoigne

  • Imprimer

    AVERNAS LA BAUDUIN (HANNUT) - LOISIRS (SUITE) > LASER GAME > LA COMMUNE DIT NON !

    Le site choisi par le promoteur bruxellois, à côté du club de tennis, est inscrit en zone naturelle

    Le terrain choisi par le jeune Bruxellois pour implanter un Laser Game à côté du club de tennis est situé en zone naturelle … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/02/2019

    Les riverains sont inquiets

    … / … « Les riverains de ce bois, le long du HenriFontaine, nous ont contactés pour savoir ce qu’il en était et ont exprimé leurs inquiétudes en ce qui concerne la mobilité future à cet endroit en cas d’arrivée de cette nouvelle activité. Je comprends que les propriétaires du club de tennis « Smash 2000 » voyaient d’un bon oeil l’arrivée d’une nouvelle activité pour laquelle ils mettaient leur cafétéria à disposition. Nous allons examiner ce qui est possible ou pas à cet endroit, voire un autre endroit sur le territoire de Hannut. Je rencontrerai le concepteur du projet au début du mois de mars pour qu’il m’explique son concept et je lui expliquerai de mon côté comment l’administration communale pourra accompagner son projet », ajoute Manu Douette.

    Kevin Bwevents, le promoteur bruxellois, souhaitait déjà installer son deuxième Laser Game le 1er avril prochain à Avernas-le-Bauduin. Il n’en sera finalement rien.

    « Je vais en effet rencontrer le bourgmestre de Hannut le lundi 4 mars prochain. Il va … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/02/2019

    Source > MARC GERARDY sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/02/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/349829

    Historique sur ce blog >

    Le 15/02 > HANNUT – LOISIRS > UN LASER GAME VA S’INSTALLER EN AVRIL À CÔTÉ DU SMASH 2000 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/02/15/hannut-loisirs-un-laser-game-va-s-installer-en-avril-a-cote-273399.html

    Le 18/02 > AVERNAS LE BAUDUIN (HANNUT) > L’INSTALLATION DU NOUVEAU « LASER-GAME » ILLICITE ! > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/02/18/avernas-le-bauduin-hannut-l-installation-du-nouveau-laser-ga-273573.html

  • Imprimer

    (SUITE) BÂTIMENT EMBOUTI À HANNUT (PIZZÉRIA EXPRESS) > LES LOCATAIRES REGAGNENT LEUR LOGEMENT

    Le jour du réveillon de Noël, au coin des rues Zénobe Gramme et Remparts Saint-Christophe à Hannut, une Mercedes avait arraché une barrière de sécurité et foncé dans la vitrine de la pizzeria «Espress ».

    Il n’y avait heureusement pas eu de blessé mais la pizzeria avait dû fermer ses portes, engendrant des pertes financières en période de fêtes, et les locataires du dessus avaient dû plier bagage car la stabilité du bâtiment semblait menacée.

    Une semaine après l’accident, la famille de six personnes a pu regagner son logement. « Un ingénieur est venu voir, il a rendu un rapport. Nous avons fait un topo avec la police et les pompiers, l’étançon des pompiers stabilise le bâtiment. Il restera des travaux de consolidation à réaliser. La famille, qui avait été répartie en deux (dans un logement d’urgence avec une chambre, et dans la famille qui habite tout près) va pouvoir récupérer son logement pour le réveillon de la Saint-Sylvestre », indique Manu Douette, le bourgmestre.

    La pizzeria reste, par contre, fermée. « La porte-fenêtre devra être remplacée. » «Nous rouvrirons peut-être dans le courant de la semaine », glisse un employé de la pizzeria.

    Source en ligne libre de A.G. > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCE (SUITE) > FERMETURE DE C’OOL BABY : « NOUS FERONS TOUT POUR FOURNIR LA MARCHANDISE À NOS CLIENTS »

    Les gérants ont dû faire aveu de faillite : « Nous avons toujours eu espoir que cela fonctionne » 

    Ce mercredi, la division hutoise du tribunal du commerce de Liège a officiellement prononcé la faillite de C’ool Baby, le commerce de puériculture hannutois, dont les portes ont été fermées jeudi soir, à la surprise générale.

    Après 3,5 ans d’activité, les gérants sont contraints de mettre la clé sous la porte, et la médiatisation que suscite cet arrêt les touche en plein cœur. Ils s’expriment. 

     « Je vous assure, c’est une surprise tant pour les clients que pour nous », introduit Marc Cardon, qui tient le commerce de puériculture hannutois C’ool Baby avec son épouse. « Nous savions que c’était dur. Depuis le début, nous n’avons jamais été en équilibre et nous avancions au jour le jour, avec toujours l’espoir de nous en sortir… »

    Mais mercredi soir dernier, à la suite d’un rendez-vous avec leur comptable, la décision à prendre était sans appel. « Il nous a démontrés par A+B qu’on allait droit dans le mur. Malgré nos espoirs, il aurait été impossible de nous en sortir. Il fallait presque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    Le gérant explique, qu’à l’idéal, il aurait fallu 15 listes de naissance en moyenne par mois pour s’en sortir. « Or, nous avons atteint, une fois, dix listes sur un mois. Et jamais plus », précise-t-il.

    Pour le couple, c’est donc l’incompréhension totale. « Avant d’ouvrir, on avait … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    Annoncer une faillite, ce n’est déjà pas facile, mais quand on voit le déferlement médiatique que cela entraîne… Nous avons même dû porter plainte à l’encontre de personnes tant leur comportement devenait du harcèlement. »

    30 listes concernées

    Car le couple assure qu’il mettra tout en place afin que leurs clients récupèrent les marchandises payées. « Nous n’avons aucune dette envers l’ONSS, la TVA ou autre… Nous devons de l’argent à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    Assurer le suivi pour nos clients est aujourd’hui notre plus grand souhait mais cela ne dépend pas que de nous. Nous n’avons pas le dernier mot. Que les personnes concernées patientent, notre curateur rentrera en contact avec elles d’ici la mi-avril », a-t-il conclu.

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/04/2018

    L’article succin en ligne libre > http://www.sudinfo.be/id47219

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/214103

  • Imprimer

    (SUITE X ) GERMAINE COLLARD À HANNUT > LE RECOURS CONTRE LE PERMIS DÉBATTU …

    Le sort de Germaine Collard bientôt réglé à Hannut. L‘enseigne liégeoise qui envisage de s‘implanter le long de la route de Landen a introduit un recours contre le refus de la Ville de lui octroyer un permis socio-économique.

    Le dossier a été examiné le 1er mars dernier. La décision de la Région est attendue, au plus tard, pour … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

    Installée sur le zoning des Orchidées, rue de Huy, à Hannut, l’enseigne de chaussures Germaine Collard a annoncé l’année dernière qu’elle envisageait de déménager son magasin le long de la route de Landen.

    Dès l’été, des travaux de transformation d’un ancien garage ont été entrepris. Mais alors qu’ils étaient déjà bien avancés, le 22 août le bourgmestre de Hannut a ordonné leur arrêt. Dans l’analyse du dossier, il est en effet apparu que ceux-ci avaient débuté alors que l’enseigne ne disposait d’aucun permis d’urbanisme.

    Entretemps, la société a entrepris une … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

     « Délai rapide »

    En réaction, Germaine Collard a introduit un recours auprès de la Région wallonne. L’affaire a été plaidée devant le comité ad hoc le 1er mars dernier. Étaient présents les représentant de Germaine Collard; pour la Région, une délégation du Ministère des affaires économiques. Et pour la Ville de Hannut, la directrice générale et l’échevine de l’Urbanisme Florence Degroot, en remplacement de l’échevin Leclercq, absent.

    Selon ce dernier, la décision de la Région devrait intervenir assez vite. « Le délai de traitement est … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

    … / … Selon la Ville, il y a déjà eu plusieurs échanges de conclusions entre les parties mais encore aucune décision n‘a été prise.

    Source > Marie-Claire Gillet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

    NOS ARTICLES PRECEDENTS sur le sujet

    16/08 2017 > LE MAGASIN « GERMAINE COLLARD » … À CÔTÉ DE « SUBLIME » ! > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/16

    25/08/2017 > LE BOURGMESTRE FAIT ARRÊTER LES TRAVAUX DU FUTUR MAGASIN GERMAINE COLLARD > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/25

    28/08/2017 > LE MAGASIN «GERMAINE COLLARD » S’ENGAGE À COMPLÉTER SON DOSSIER» > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/29

    20/ 02/ 2018 > HANNUT – COMMERCE > LE PERMIS REFUSÉ À GERMAINE COLLARD > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/20

  • Imprimer

    HANNUT >L’AQUAPARC ATTRIBUÉ À PLOPSA > … SUITE …

    Après la Panne, le groupe flamand Plospa ouvrira d’ici trois ans un nouveau complexe aquatique à Hannut (province de Liège).

    Sans surprise, le marché d’un montant de 25 à 30 millions d’euros vient de lui être attribué par les communes de Hannut et de Landen qui mènent ce projet d’envergure en partenariat. 

    C’est une étape essentielle qui vient d’être franchie dans le projet (public/privé) de construction d’un complexe aquatique à Hannut. Suite à l’appel d’offres lancé par les deux villes partenaires, Hannut et Landen (la commune voisine située en Flandre), trois candidats avaient remis une offre : Plopsa, Belpark (Walibi) et SportOase.

    En cours de procédure, Belpark s’est retiré. Le choix s’est donc limité à deux candidats. En fin de course, c’est finalement le géant flamand du divertissement, Plopsa, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    400.000 visiteurs/an

    Initié par Hannut et Landen, ce futur complexe aquatique sera le troisième en Belgique, après Aqualibi (Wavre) et Plopsa La Panne. Son ouverture est prévue d’ici 3 ans, soit début 2021 pour un premier plongeon.

    Le parc sera scindé en … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Impact régional

    L’aquaparc de Plospa sera construit sur un terrain de 2,5 ha, à l’extérieur de la ville, non loin de la sortie de l’autoroute E40 (Liège-Bruxelles), et de Landen, la ville partenaire.

    Les deux bourgmestres wallon et flamand se sont déjà entendus sur certaines modalités pratiques. Comme le personnel, qui sera obligatoirement bilingue.

    Manu Douette s’est réjoui de l’avancée de ce dossier, capital à ses yeux pour le développement économique de la région. « Ce sera un plus … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Ce vendredi, l’accord pour 25 ans entre les deux communes et Plospa sera officiellement signé. À cette occasion, Plospa présentera les premiers plans. « Mais je ne serai vraiment euphorique que lorsque nous aurons le permis. Je suis conscient qu’il reste encore pas mal d’étapes à franchir. Mais le jour où … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 06/02/2018

    L’article succin en ligne libre sur > http://www.sudinfo.be/id37858