rupture

  • Imprimer

    CREHEN (HANNUT) > UNE CONDUITE D’EAU ROMPT

    Mercredi matin, une conduite d’eau a rompu à Crehen, à Hannut.

    La SWDE s’est rendue sur place pour réparer cette fuite. L’après-midi, les travaux étaient toujours en cours.

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye ont ont signalé être intervenus mercredi matin pour une fuite d’eau dans le village de Crehen à Hannut. Au carrefour formé par la rue de la Croisette et Vieille Voie de Liège, une fuite relativement importante s’est déclaré vers 6h50. Sur place, les hommes du feu ont constaté la rupture d’une conduite.

    La Société Wallonne des eaux, la SWDE, s’est également rendue sur les lieux pour agir : « Cela faisait quelques jours que de légers soucis étaient constatés et que la conduite fuyait. Aujourd’hui, cette fuite a pris une plus grande ampleur. Il y a eu un écoulement de boue et une partie de la voirie a dû être fermée », explique Manu Douette, bourgmestre de Hannut. Dans l’après-midi, la SWDE a finalement réussi à réparer la fuite. Une balayeuse était quant à elle encore attendue pour nettoyer la chaussée.

    Source en ligne non libre d’accès sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    SANTÉ > PRÈS DE 400 MÉDICAMENTS EN RUPTURE DE STOCK !

    Lorsque l’on pousse la porte d’une pharmacie, ordonnance à la main, on s’attend à trouver facilement les médicaments prescrits.

    Loin s’en faut ! De nombreux patients sont confrontés à une rupture de stock de leur médicament.

    C’est le cas, notamment, pour la pilule contraceptive Zoely qui est pourtant toujours prescrite par les gynécologues. Elle est introuvable en Belgique ! Pire : il n’existe pas d’alternative générique. Pas d’autre solution que de retourner voir son médecin pour déterminer quelle autre molécule pourrait la remplacer au mieux. Ce qui, bien sûr, a un coût.

    Et ce n’est pas un cas isolé. L’association des Pharmaciens Belges (APB) recense près de 400 références qui sont actuellement indisponibles sur le marché, dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/03/2018

    Un couac et c’est cuit

    « L’agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) travaille actuellement à trouver des solutions à ce problème mais il faut reconnaître que les firmes pharmaceutiques tendent de plus en plus à rationaliser les coûts. C’est un problème mondial ! Sans compter que … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/03/2018

    Ces propositions sont en cours de discussion avec le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block. Mais cela risque encore de prendre de longs mois avant qu’une procédure ferme ne soit autorisée.

    Source > Fanny Jacques sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/03/2018

    Illustration > http://www.7sur7.be