robert

  • Imprimer

    HANNUT > KATE, ALIAS CATHERINE ROBERT, EXPOSE POUR LA PREMIÈRE FOIS À HANNUT

    Autodidacte, Catherine Robert, l’épouse du gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar, expose ses œuvres pour la première fois.

    Ses portraits de femme sont visibles pendant tout l’été à la brasserie HDV, au centre de Hannut.

    Depuis ce samedi, place Henri Hallet, le bistro-resto HDV a des allures de galerie d’art. Six portraits de femme peints dans des couleurs vives et éclatantes de vie animent les murs du restaurant, côté rue comme côté jardin. « En faire un lieu d’exposition était un projet que nous avions dans nos cartons depuis l’ouverture du restaurant mais jusqu’ici nous n’avions pas eu le temps de le concrétiser », retrace Olivier Veraghaenne, un des associés de HDV.

    Les œuvres sont signées « Kate » qui est le nom d’artiste choisi par Catherine Robert, peintre autodidacte qui trouve ici l’opportunité de présenter pour la première fois son travail au public. « Quand elle m’a demandé mon avis pour un lieu d’exposition, j’ai tout de suite pensé à HDV », revient Alain Bronckart.

    Il y a quelques années, à la demande de l’ancien exploitant qui avait le même projet d’associer art et cuisine, le directeur du centre culturel de Hannut avait installé des cimaises au mur du restaurant. Elles y étaient toujours lorsque le Restaurant du parc est devenu HDV. Il suffisait juste de trouver l’artiste.

    La belle invitation de son fils

    hannut,blog,catherine,robert,jamar,exposition,oeuvres,toiles,hdvEt quelle artiste ! « Dans un style figuratif, Catherine Robert nous livre des portraits de femmes avec beaucoup d’expression. Les couleurs pètent, c’est très lumineux, très coloré. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’on voit tout de suite qu’elle aime bien ce qu’elle fait », analyse Alain Bronckart.

    A l’acrylique, sur un fond neutre, la hannutoise peint sans relâche, depuis deux ans, son sujet de prédilection : la femme, sa sensualité, sa féminité multiple. La femme de diverses origines, la femme sensible la femme sensible aussi aux émotions du moment, sa dernière œuvre, « La Belgique pleure », a été peinte pendant le confinement.

    Les premiers retours sont plutôt élogieux. Si certains s’étonnent, « Ah bon   ?! Je ne savais pas que la femme du Gouverneur Hervé Jamar peignait » ; d’autres l’encouragent par un « magnifique, superbe ».

    L’exposition se tiendra pendant tout l’été. Comme le dit joliment son fils Martin Jamar, premier échevin à Hannut, « Une belle occasion d’aller manger un délicieux repas tout en admirant les 6 magnifiques toiles tout aussi féminines que colorées. Bravo maman ».

    Source non libre de Marie-Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    L’article au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/06/2020

  • Imprimer

    CYCLISME: ALBERT MEGANK, «MONSIEUR. ROo-DAa-NIAa», EST DÉCÉDÉ

    1970465730_ID8143906_webmegank_175226_H43H8F_0.jpgAlbert Megank nous a quittés. Pendant près de 35 ans, «Monsieur Rodania» a ouvert la route aux coureurs afin d’assurer leur sécurité.

    Le Wanzois repose au funérarium Dubois, à Wanze.

    Ce mercredi, visites de 13h à 14h30, levée du corps à 14h30 et inhumation à 14h45.

    Plus de détails dans votre journal LA MEUSE H-W de demain

    Source > Sudpresse Mis à jour le Mardi 25 Septembre 2012 à 19h35

  • Imprimer

    AGENDA >« MES NUITS SANS ROBERT » PAR VÉRONIQUE GALLO

    Théâtre – « Mes Nuits sans Robert » par Véronique Gallo les 16 et 17 mars à 20h30 

    12-2.jpgLa nouvelle pièce à succès de la Hannutoise est à (re)voir … à Hannut. Jouée déjà plus de soixante fois en Belgique, Véronique brûle en ce moment la scène parisienne, en invitée au Théâtre Clavel du XXème arrondissement. Le scénario ? Entre la cruche à eau de Meryl Streep dans « Out of Africa », le verre de whiskey d’Humphrey Bogart dans « Casablanca » et l’éplucheur de Clint Eastwood dans  « Sur la route de Madison », Louise, animatrice culturelle, ne sait plus où donner de la tête.

     

    En effet, elle doit présenter au pied levé une animation sur« Les accessoires du 7ème art qui transcendent notre vision de l’amour » et gérer l’ingérable devant un public qui a payé sa place… Alors, comment ne pas finir par enfiler par désespoir la culotte gainante de Bridget Jones ?  Que faire du gant de Nicole Kidman dans Moulin Rouge ? Et surtout, que dire si elle s’aperçoit que  Robert Redford est partout dans la salle… ?

     

    En une soirée, Louise va découvrir à quel point les grands drames du cinéma américain 12-1.jpgont structuré sa vie de célibataire, sa recherche désespérée du grand amour et comment elle va peut-être, enfin, pouvoir devenir l’héroïne de sa propre vie… Après "On ne me l'avait pas dit" qui a enthousiasmé le public un peu partout en Wallonie et à Bruxelles avec plus de 80 dates, Véronique Gallo récidive dans un second "seule en scène" qui, cette fois-ci, nous emmène dans l’univers du cinéma…

     

    Dans « Mes nuits sans Robert », elle nous racontera, accessoires à l’appui et à travers des scènes mémorables des grands classiques hollywoodiens les déboires sentimentaux d’une célibataire en mal d’amour… Préparez-vous pour un spectacle détonnant:

    12.jpgVéronique Gallo vous propose un cinéma haut en couleurs et pas loin de chez vous.

    Attention, les réservations sont lancées. Ne tardez surtout pas, il n’y en aura pas pour tout le monde !

    Ce spectacle est accueilli par le Centre Culturel de Hannut. Droit d’entrée : 12€ (+26), 8€ (-26), 1.25€ (article.27). Infos et réservations : 019/51.90.63, info@cchannut.be

  • Imprimer

    “ UN PETIT COUP DE KLAXON POUR NOUS DIRE MERCI ”

    Le Waremmien Jean-Claude Robert travaille au départ de la base de Hannut: “ C’est un job très utile, concret, et donc valorisant. Nous avons accompagné Jean-Claude Robert dans sa tournée de salage

    t-20120205-H3N8LF-0.jpgQuand il neige, Jean-Claude Robert, de Waremme, est sur les routes pour dégager la poudreuse et saler les voiries régionales. Un métier solitaire qu’il pratique par passion. Nous l’avons accompagné sur les routes en ce week-end frigorifique.

    L’aventure commence par un coup de fil: “ Alain, il neige à Bruxelles, ça vient vers nous, on part vers 16 h ”. Le temps de prendre mon appareil photo et me voilà parti à Hannut, où le Service Public de Wallonie (SPW) centralise le sel et les camions pour le district de... Hannut. C’est vrai qu’il neige. Et comme il fait froid, la neige tient sur les routes.

    Quand j’arrive, le camion est chargé. Direction Rocourt, Fexhe et Saint-Georges pour la première vague de salage. Au volant, Jean-Claude Robert, 52 ans, est content d’avoir de la compagnie: “ D’habitude, je suis seul dans le camion. Cela fait quatre ans que je fais le salage. En général, les automobilistes sont sympas, il y en a qui se mettent sur le côté ou qui me laissent passer. Ils savent qu’on est là pour dégager les routes.

    Parfois on tombe sur des cow-boys qui se croient tout permis. C’est rageant de voir que le service est ralenti par la faute d’inconscients ”.

    Lire la suite