retour

  • Imprimer

    BRAIVES > BIENTÔT LE RETOUR D’UNE BRASSERIE À LA GARE POUR LE MARCHÉ DU MERCREDI

     

    B9723983652Z.1_20200710195720_000+GNFGAJA5T.1-0.jpg

    Les autorités passent une convention avec l’ASBL Sport-Education-Mehaigne pour rouvrir l’espace Horeca de la gare de Braives.

    Les clients du marché de Braives pourront à nouveau boire un verre après avoir fait leurs courses. « Le point Horeca à la gare est fermé depuis février.

    Les indépendants qui le géraient ont décidé d’arrêter. L’été arrive à grands pas, et il faut que le marché retrouve un débit de boissons », estime l’échevin braivois des Finances, Xavier Lisein (cdH). Un appel à candidature avait été lancé, mais le dossier a été retardé.

    Dans l’urgence, la commune a décidé de … La suite pour les abonnés à la version digitales sur > https://huy-waremme.lameuse.be/599958

    Source non libre d’accès de RO.MA sur> https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    DÈS LE 3 JUIN > VLAN DE RETOUR DANS VOTRE BOÎTE AUX LETTRES !

    Les journaux Vlan retrouveront le chemin de votre boîte aux lettres dès le 3 juin prochain.

    Après avoir cessé ses activités à la mi-mars, le groupe Vlan Media avait fait basculer son offre dans le 100 % numérique en proposant une édition uniquement digitale début avril.

    Le retour de la version papier des journaux en Wallonie et à Bruxelles est prévu pour la distribution à domicile, mais aussi dans le réseau de près de 2.000 présentoirs que compte le groupe Vlan Media, qui rappelle que le journal digital restera bien évidemment toujours consultable sur internet en vous rendant sur vlan.be/journal.

    Directement touché par la crise du coronavirus et le confinement qui en a découlé, le commerce local a été au cœur des réflexions de Vlan Media. La reprise d’activité du groupe a été pensée de manière à soutenir les commerçants locaux en leur proposant des promotions telles que des parutions offertes ou encore des formats doublés.

    Soutenir le commerce local

    Pendant le confinement déjà, Vlan a marqué sa volonté de rester proche des commerces locaux en les mettant à l’honneur au sein de ses éditions digitales. La reprise de la version papier s’inscrit donc logiquement dans la continuité de ce qui a été entrepris.

    D’après une étude réalisée par Vlan, le confinement a incité beaucoup de consommateurs à modifier leurs habitudes. Et certaines persisteront : 86 % des répondants ont affirmé qu’ils continueraient d’acheter local !

    Leader de la presse régionale gratuite, Vlan est lu par plus de 1,6 million de personnes chaque semaine, rappelle le groupe.

  • Imprimer

    HANNUT > BIBLIOTHÈQUE ITINÉRANTE > À L’ARRÊT DEPUIS 2016, LE BIBLIOBUS A REPRIS DU SERVICE

    Bonne nouvelle pour les mordus de lecture.

    Ce lundi, le bibliobus a repris du service en région hannutoise. Depuis 2016, il était à l’arrêt. Ce lundi matin, il a fait escale à l’école communale de Wasseiges, l’une des 6 communes couvertes par ce service de bibliothèque itinérante. Les cinq autres communes desservies étant Braives, Burdinne, Hannut, Geer et Lincent.

    Le bourgmestre hannutois Manu Douette et l’échevin Pascal Deprez se sont réjouis de cette reprise d’activités rendue possible grâce à l’intervention de la Province de Liège qui a accepté de reprendre la gestion du bus et du personnel (un bibliothécaire et un chauffeur, ndlr) de ce service abandonné, pour des raisons budgétaires, par la Fédération Wallonie Bruxelles.

    « Au niveau de notre département culture, la lecture publique a toujours été une priorité » , a rappelé le député provincial Paul-Émile Mottard, en charge de la culture.

    Trois bibliobus desservent actuellement deux fois par mois 48 communes de la Province de Liège pour un total de 124 haltes dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 15/05/2018

    Gratuit en dessous de 18 ans

    Ce lundi, pour la reprise du bibilobus en région hannutoise, Alexandra Pezzin, chef du service « Bibliothèque itinérante », a rappelé les diverses modalités de prêt du bibliobus. La cotisation annuelle s’élève à 6 euros. Elle donne accès aux… La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 15/05/2018

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 15/05/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/231531

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > LA CAMPAGNE BOB, TOUTES NOS ZONES Y PARTICIPENT!

    Elle fait son grand retour, comme chaque année à la même période.

    La fameuse campagne BOB ! Et la région de Huy-Waremme-Hannut ne dérogera pas à la règle. Toutes nos zones de police ont bel et bien confirmé y participer. Levez le pied, limitez vos consommations alcoolisées… C’est parti jusqu’au 29 janvier !

    La désormais bien connue « Campagne BOB hiver » fait son grand retour, dès ce vendredi 1er décembre, pour une 24ème édition. Menée par le fédéral et les trois Régions, le fil rouge est toujours le même : faire comprendre … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/160370

    Toutes nos zones participent

    Chez nous, dans l’arrondissement de Huy-Waremme, les cinq zones de police qui couvrent notre territoire ont bel et bien confirmé leur participation à l’événement. Des équipes du Condroz, de Meuse-Hesbaye, de Hesbaye Ouest, de Hesbaye et de Huy se sont donc organisées afin de mettre en place des contrôles bien plus soutenus qu’à l’accoutumée. «  Oui, des actions sont bien mises en place  », nous dit-on à la zone de Hesbaye, «  des contrôles qui se dérouleront d’ailleurs aussi à … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/160370

    … / … Un accident (avec blessé) sur 7 sous influence

    La conduite sous influence de l’alcool reste l’une des principales causes des accidents en Belgique. Selon l’Institut Vias, en moyenne, 12 faits impliquant des personnes contrôlées positives à l’éthylotest sont recensés chaque jour. Il précise : «  Un accident avec blessé sur 7 est dû à l’alcool et, les nuits de week-ends, ce chiffre passe à 1 sur 2.  » Un chiffre accentué davantage en cette période de fêtes de fin d’année. Sachez que la campagne se déroulera jusqu’au 29 janvier 2018.

    Source > L’article au grand complet sur > http://huy-waremme.lameuse.be/160370

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > LES MOULES DE CORDES & DE ZÉLANDE SONT DE RETOUR !

    Elles sont dans les rayons de toutes nos grandes surfaces depuis une semaine.

    Elles ? Ce sont les moules de Zélande. La variété proposée, c’est la moule sur corde. La différence avec la moule élevée au sol ? Elle est restée moins longtemps dans l’eau, elle est donc moins charnue.

    « Nous vendons des moules toute l’année. Les dernières que nous proposions venaient du Danemark », nous dit le porte-parole de Carrefour, Baptiste van Outryve. « Depuis cette semaine, nous sommes passés à la Zélande, des moules sur corde que nous proposons à 8,95 euros pour 2 kilos. » Et les moules de Zélande sur sol ? « On peut être optimistes, grâce à la météo. Nous les proposerons le 15 juin, je pense. »

    La différence entre les Jumbo et les classiques ? « On donne l’appellation Jumbo quand on a entre 40 et 49 moules au kilo, la classique, ce sont les plus petites, on en compte entre 45 et 55 par kilo. Elles sont évidemment moins chères.

    Chez Delhaize, on attend impatiemment l’arrivée des moules de Zélande (au sol). « Nous ne nous prononçons pas sur la date, nous misons sur … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 02/06/2017

    Source > M. SP sur votre journal LA MEUSE de ce vendredi 02/06/2017

  • Imprimer

    WASSEIGES > BIENTÔT LE RETOUR D’UN SUPERMARCHÉ !

    La commune n’a plus de magasin alimentaire

    Au printemps 2016, la commune a connu un bouleversement.

    La moyenne surface située à Wasseiges, le seul magasin alimentaire de la commune, fermait ses portes. Aujourd’hui encore, les habitants n’ont pas d’autres choix que de faire leurs courses à Burdinne, Hannut ou Fortville (Fernelmont). Vendredi, un nouveau gérant sera désigné avec, à la clef, la réouverture du SPAR avant l’été …

    Après plus de 8 mois de fermeture, le seul supermarché de la commune va être repris et devrait ouvrir à nouveau ses portes avant le début de cet été 2017. « Le Spar qui s’était installé à l’époque fonctionnait vraiment bien à ses débuts. C’était un lieu de convivialité. Certaines personnes y venaient pratiquement tous les jours. Aujourd’hui, il n’y a plus de magasin d’alimentation sur la commune » , regrette le bourgmestre, Thomas Courtois, qui ajoute que la fermeture de ce magasin a été une grande perte pour la commune.

    « A été » puisque cette moyenne surface va trouver repreneur dans … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 09/03/2017

    Source > CY.C. Dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 09/03/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/54541

  • Imprimer

    ENSEIGNEMENT > MOBILISATION POUR LE RETOUR EN FORCE DE LA MUSIQUE À L’ÉCOLE

    C’est écrit dans la « bible » du Pacte d’excellence

    Va-t-on assister au retour en force de la musique dans le programme scolaire ?

    Si la ministre n’a pas encore sorti de projet en ce sens, les travaux du Pacte d’excellence aimeraient bien développer, pour chaque élève, un parcours d’éducation culturelle et artistique tout au long du cursus scolaire. Et la musique y occuperait une place de choix !  

    Aller à l’école en chantant ? L’éducation musicale est dans les socles de compétences, mais aujourd’hui, on fredonne un peu en maternelles, on ne chante plus vraiment en primaire et on tâte à peine d’un instrument de musique au premier degré du secondaire. Insuffisant ? Oui, pour les experts qui insistent sur l’apport essentiel de la musique dans le parcours scolaire. En commençant par l’apprentissage de la langue.

    Bien-être des enfants

    « En chantant, l’enfant, allophone ou non, se familiarise avec la rythmique, la musicalité de la langue. Et la musique éduque l’oreille : s’il ne fait pas de différence entre le son d’un violoncelle et celui d’une trompette, comment l’élève distinguera-t-il plus tard le « p » et le « b » ? » interroge Hélène Stuyckens, musicienne et pédagogue (elle forme les enseignants) dans le dernier numéro du magazine « PROF ».

    Elle va même plus loin, affirmant que la musique peut être utilisée comme outil de bien-être, pour des rituels qui redynamisent, relancent la concentration. « Il est grand temps que la musique, proposée par des pédagogues musicaux créatifs et en réflexion, retrouve une place de choix à l’école », conclut-elle.

    « La musique peut être au service des apprentissages et du vivre ensemble », enchaîne l’UFAPEC. La « coupole » qui chapeaute les associations de parents de l’enseignement catholique prône l’idée de remettre la musique dans les écoles « et, pour ce faire, il faut vraiment travailler sur … La suite sur sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

    Pour tous les élèves

    La nouvelle « bible » de notre enseignement note que « de nombreux cours de formation musicale en filière préparatoire (enfants de 5 à 7 ans), et dans une moindre mesure de chant d’ensemble sont organisés déjà aujourd’hui dans des écoles fondamentales à la sortie des classes, vers 15h30 ou 16h, à raison d’une période de 50 minutes (…) Ces cours pourraient être maintenus et organisés dans le temps et l’espace scolaires de l’enseignement obligatoire ».

    Ils seraient dans ce cas-là obligatoires pour tous les enfants.

    Pas sûr que ce sera la priorité première de la ministre (cdH) de l’Éducation, mais ce ne sera peut-être pas le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

    Source > DIDIER SWYSEN sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 09/01/2017

  • Imprimer

    HANNUT - FÊTE DU CHAMPAGNE > UNE PLUIE DE BULLES AU MARCHÉ COUVERT

    Vers un retour à Berloz en 2018 ?

    Pour sa 17ème édition, la Fête du champagne en Hesbaye a quitté Berloz pour la toute première fois.

    Durant deux jours, c'est le marché couvert de Hannut qui a accueilli les viticulteurs venus présenter leurs délicieux breuvages.

    Alors que cette traditionnelle «Fête du champagne» de Berloz a bien failli ne pas voir le jour cette année, le comité des « Amis du champagne » a mis tout en œuvre pour que l'événement ait finalement bien lieu. « Nous l'organisions traditionnellement à Berloz. Les premières années, l'édition se déroulait dans les rues. Mais, au fil du temps, les mentalités ont changé et les gens ne voulaient plus de cette fête dans leurs rues, on a donc changé la formule pour provoquer un électrochoc », lance Sonia Roppe, nouvelle présidente du comité, qui reprend la succession de Joseph Roppe, son papa. Le marché couvert de Hannut était libre en ce dernier week-end du mois de mai, ce qui coïncide parfaitement avec la Fête du champagne.

    Malgré le mauvais temps et les matchs de football du samedi, le public a répondu présent. Les cinq viticulteurs se sont donc retrouvés tous ensemble accompagnés de différentes mises en bouche proposées par des artisans locaux tels que Macarons-nous ou la ferme de Goffin. Ajoutez à cela, une animation musicale proposée par deux artistes (père et fils) qui se promenaient parmi les tables afin d'offrir un côté « Montmartrois» aux dégustations.

    La commune de Berloz étant jumelée avec celle de Verzenay, tous les viticulteurs issus de cette région française proche de Reims se connaissent tous très … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 31/05/2016

    Source > CEDRIC MONTULE sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 31/05/2016