restaurant

  • Imprimer

    HANNUT TRÈS PROCHAINEMENT > OUVERTURE DU RESTAURANT « CHAMAREL »

    Au 44, rue Albert 1er > 4280 –Hannut > 0498/51 53 62

     >> A suivre …

    « CHAMAREL » sur Facebook > https://www.facebook.com/Chamarel-2038535543115620/

  • Imprimer

    POUCET (HANNUT) LE CUISINIER DE LA FONTANINA OUVRE UN RESTO CHEZ LUI

    En 2018, suite à des problèmes de santé, le cuisinier Frédéric Haling était contraint de fermer son restaurant la Fontanina.

    Il l’avait ouvert en 1995, dans le centre de Hannut avec son épouse avec qui il forme un parfait duo, le couple a rouvert le 7 juin un nouveau restaurant, La Belva, à leur domicile à Poucet.

    C’est dans un cadre cosy, détendu, convivial et simple, à leur image, que Frédéric Haling (45) et son épouse Nathalie Martin (48) ont décidé d’ouvrir leur nouveau restaurant La Belva au sein de leur domicile, rue des Mayeurs 9a, à Poucet

    Une revanche pour le chef cuisinier qui en 2018 avait revendu son restaurant La Fontanina suite à des  … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/401585

    Des plats travaillés ... / …

    Cuisine semi-ouverte ... / …

    Possible de manger en terrasse ... / …

    Le restaurant est ouvert du mercredi au vendredi de 12 à 14h et le soir dès 18h30, y compris le samedi et le dimanche dès 12h.

    Renseignement et réservation sur la page Facebook "La Belva" > https://www.facebook.com/La-Belva-2320291968239792/ ou au 019/51.04.99.

    Source La.Ma sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    FANS DES ANNÉES 50, JOSUE ET LÆTITIA HEREMANS ONT OUVERT UN DINER AMÉRICAIN SUR LA ROUTE DE NAMUR À CIPLET (BRAIVES)

    Implanté route de Namur à Ciplet (Braives) à la place d’un marchand de châssis, le « Free Road » ne passe pas inaperçu avec son lettrage, ses drapeaux américains et ses photos typiques.

    Diner américain, il a adopté le total look vintage, jusque dans l’assiette.

     B9718713800Z.1_20190226141025_000+GTQD26CE3.1-0.jpg

    Motard et fan des années 50, Josue Heremans a ouvert « The Free Road », un diner américain typique, à Ciplet. Tout est fait pour transporter les clients dans une véritable ambiance américaine, avec des banquettes rouges et blanches, le damier du bar, les enseignes lumineuses, les vieilles plaques d’immatriculation et les icônes US comme Elvis Presley, Marilyn Monroe…

     B9718702233Z.1_20190225180159_000+GTQD26C35.1-0.jpg

    ►► PHOTOS  : le snack a ouvert ses portes ce vendredi.

    ►► Josue et Laetitia font aussi des petits déjeuners typiques : les différents produits proposés.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/352210

    Source libre de A.G. en ligne > https://www.sudinfo.be/id104281

  • Imprimer

    CINQ RESTOS DE HUY-WAREMME-HANNUT FONT LEUR RENTRÉE DANS LE GAULT&MILLAU

    Notre arrondissement Huy-Waremme-Hannut est particulièrement bien représenté dans le Gault&Millau 2019.

    Cinq nouveaux restaurants font leur entrée dans le guide et trois sont en progression. Au total, 19 restaurants de notre région sont dans le Gault&Millau. Découvrez leur cote !

    Voici les 5 nouveaux restos qui entrent dans le guide :

    Le Pavillon du Vieux Château à Modave (13,5/20), Le Collet Gourmand à Wanze (13/20), Storia di Miceli à St-Georges (13/20), le Cadre Culinaire à Huy (12/20) et la Table de Jean-Jacques à Hannut (12/20).

    A côté de cela, on retrouve évidemment les valeurs sûres de la province de Liège: Arabelle Meirlaen à Marchin qui maintient son 18/20, et le Coq aux Champs (Tinlot) de Christophe Pauly avec toujours une belle cote de 17/20.

    Suivent le Lucana à Wanze (15/20) et le Delys à Saint-Georges (14/20).

    Avec un bon 13/20, on retrouve plusieurs établissements: le Jacob’s à Nandrin, l’Isola à Omal, la Roseraie à Modave, le P’tit Gaby à Hannut et le Petit Axhe à Waremme.

    Enfin, la Bistronomie M à Wanze et les Caves Gourmandes à Huy signent un 12/20.

    Par contre, le Takobo, restaurant thaïlandais de Huy, a disparu du guide.

    Trois restos en progression > La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/303383

    Source > CH.C. Sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    NOUVEAU AU TENNIS-CLUB DE HANNUT: LE TIE-BREAK > BRASSERIE/RESTAURANT

    La brasserie du club house du Tennis de Hannut change de concept et se transforme en brasserie-restaurant le « Tie-Break ».

    Un nom de circonstance choisi par Yves Roobaert. « Cela invitera peut-être certains à poursuivre les prolongations dans le restaurant », plaisante l’ancien chef cuisinier et gérant du Coq Hardi à Avin. Il revient ainsi derrière les fourneaux d’un restaurant avec un concept plus moderne.« J’ai simplement répondu à la demande des responsables du club qui souhaitait une évolution pour la brasserie et l’ouvrir vers la clientèle extérieure. »

    La traditionnelle cuisine de brasserie du club house laisse désormais place à de la cuisine française ! « Avec des connotations italiennes et méditerranéennes dans le but de faire de la cuisine fine. » De plus, Yves fait également partie des Eurotoques. Un label qui garantit également la qualité des produits issus du terroir avec lesquelles il compte travailler.

    Vous n’êtes pas familier avec la cuisine d’Yves ? Sachez qu’il a suivi une formation auprès du chef étoilé Yves Matagne et a également … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/118333

    Pour sa carte, Yves Roobaert a décidé de reprendre un plat mythique de son restaurant Le Coq Hardi. Le magret de canard miel et citron-vert. Des pointes d’accents culinaires belges ont été … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/118333

    20 couverts

    D’ailleurs quelques aménagements ont été spécialement faits dans les cuisines du club afin d’accueillir le nouveau concept d’Yves Roobaert. « Il y a une grande chambre froide et une friteuse. » Du mobilier tout neuf, permettant d’accueillir 20 couverts, a également été installé.

    Envie de goûter la nouvelle cuisine d’Yves Roobaert ?

    Ouverture tous les jours du lundi au dimanche sauf le mardi. La cuisine est ouverte de 12h à 14h et de 16h30 à 21h en semaine. Vendredi et le week-end, ouverture jusqu’à 22h. >> Réservations souhaitées au 0495/60.15.18 ou 019/51.21.51.

    Source > C.L. sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > LE VÉRITABLE PRIX DU RESTAURANT « LA FONTANINA »

    Suite à d’importants problèmes cardiaques, Frédéric Haling, le patron du restaurant hannutois

    Fontanina.jpgLa Fontanina, a décidé, à 42 ans, de remettre son commerce. C’est son père qui l’avait ouvert rue de Tirlemont, il y a 21 ans. Il l’avait repris à son nom et avec son épouse, Nathalie Martin, en janvier 2005.

    Depuis avril dernier, les conditions de reprise de la totalité de ses parts sont publiées sur le site Immoweb. Ce lundi, un changement, de taille, est intervenu. Le prix affiché de 2.501 euros (qui en avait étonné certains) est passé subitement à… 200.000 euros !

    Comment expliquer cette subite hausse de prix ? « Ce n’est pas une hausse », tient tout de suite à corriger Frédéric Haling. Au départ, explique-t-il, par souci de discrétion, « tant vis-à-vis de l’acheteur que du vendeur », il ne souhaitait pas divulguer le prix. Il renvoyait donc tout acheteur potentiel vers lui pour le connaître et en débattre « en toute confidentialité » .

    « Un prix aussi dérisoire que 2.501 euros, tout le monde évidemment avait bien compris qu’il s’agissait d’un prix fictif ». Effectivement, les candidats acheteurs, dans leur grande majorité, n’ont pas été dupes. « Il n’y a que deux personnes qui ont pensé qu’il s’agissait du prix locatif », assure le vendeur.

    Le souci, c’est, que selon ses conditions générales, Immoweb n’autorise pas l’indication de prix à titre fictif. Ce lundi, le service Customer Care a contacté le propriétaire afin qu’il modifie le prix de son annonce. « Ils m’ont dit que cela pouvait passer pour une annonce frauduleuse et que dès lors, ils risquaient d’avoir des plaintes », relate le propriétaire hannutois.

    Qui ne s’est pas fait prier pour effacer le 2.501 euros et le remplacer par le prix demandé, soit 200.000 euros. Dans l’heure, la modification était réalisée. Et si cela n’avait pas été le cas ? « Dans ce cas, son annonce était désactivée » , fait savoir Eric Toussaint, responsable marketing.

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W d’hier mardi 15/11/2016

  • Imprimer

    UN HANNUTOIS OUVRE SON RESTAURANT A... SYDNEY ET LE BAPTISE «MOXHE» EN HOMMAGE AU VILLAGE DE SON ENFANCE

    Être en Australie, et aller manger à MOXHE ?

    C’est désormais possible grâce à David Coumont. À 33 ans, ce Hannutois a décidé d’ouvrir son restaurant de crustacés et de poissons à... Sydney.

    Et pour se sentir un peu comme chez soi, à l’autre bout de la terre, il a décidé de l’appeler comme le village dans lequel il a vécu durant 18 ans.

    Il y a huit mois, un nouveau restaurant de fruits de mer et de poissons, appelé « Moxhe Restaurant », a ouvert ses portes. Mais pour parler avec son propriétaire, David Coumont (33 ans), nous sommes obligés de passer par … Lire la suite ici ...

    Source > Dt sur > http://www.lameuse.be/1444027

  • Imprimer

    BRAIVES: BENOIT DENIS A «OSE» OUVRIR SON RESTO > « FALLAIS OSER » !

    201082602_B972297736Z_1_20140321182221_000_GHG258V9T_1-0.jpg

    Au cœur de Fallais (Braives), un petit restaurant se cache au détour des rues.

    Chez Benoît Denis, on mange des produits wallons, préparés et servis par le chef qui a été formé dans quelques-uns des plus grands restaurants de la région, dont le célèbre Li Cwerneu.

    Le restaurant Fallais-Oser porte bien son nom. En effet, il y a un an et demi, Benoît Denis, chef cuisinier de 35 ans s’est lancé tout seul dans l’aventure. Il a ouvert son restaurant dans le petit village de Fallais, à Braives.

     « J’ai toujours eu envie d’installer un établissement ici. Le bâtiment, c’est l’ancien magasin de ma maman qui y tenait une épicerie de village. J’ai grandi dans cette habitation. Elle a une valeur sentimentale et je suis très attaché à ma commune ».

    Bien planté dans son terroir, Benoît Denis l’annonce : chez lui, on ne mange pas du vent. «  Je ne suis pas un adepte des nouvelles techniques à la mode, comme le moléculaire. Ce que j’aime, c’est mettre en avant les bons produits de Wallonie. J’aime cuisiner les classiques de la gastronomie locale, avec une remise au goût du jour, évidemment. La majorité de mes clients sont de la région, je connais les goûts. Et je sais que les Hesbignons aiment avoir de quoi manger dans leur assiette  »

     

    Le site du « Resto » > http://www.resto-fallais-oser.be/

     

    Source > Rédaction en ligne de N.B. sur > http://www.sudinfo.be/966372