réseaux sociaux

  • Imprimer

    LA MISE EN GARDE DE CHILD FOCUS AUX PARENTS QUI PUBLIENT DES PHOTOS DE LEURS ENFANTS SUR INTERNET

    Fiers de leurs progénitures, de nombreux parents publient des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux.

    Un comportement classique mais qui peut avoir des conséquences auxquelles on ne s’attend pas forcément.

    Dans les colonnes du Nieuwsblad, l’organisation Child Focus rappelle en effet que des photos qui se retrouvent sur la toile peuvent rapidement être utilisées à des fins non désirées.

    C’est un compte Instagram, qui comptait plus de 8.000 abonnés, qui est à l’origine de cette campagne. Un internaute avait en effet remarqué que ce compte publiait des photos d’enfants en maillot de bain ou dans des habits similaires.

    Il a signalé ce groupe auprès de Facebook, la maison-mère d’Instagram, mais le réseau social n’a pas jugé bon de le supprimer. On se situe dans une zone grise, où aucun caractère sexuel n’apparaît sur les photos. « Des pédophiles trouvent de telles photos sur les comptes des parents, qui oublient de les mettre en privé. Et une fois qu’elles circulent, difficile d’arrêter la machine. Il faut donc penser à ne pas partager ce genre de photos en public », prévient un responsable de Child Focus.

    Si le compte en question a finalement été supprimé, il en existe malheureusement de nombreux autres.

    Source libre d’accès de l’Actu de Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id267841

  • Imprimer

    RÉSEAUX SOCIAUX > LA LOI VA CHANGER > PAS D’INSCRIPTION AVANT 13 ANS

    L’âge minimum pour l’accès aux médias sociaux dans notre pays a été fixé à 13 ans.

    Le gouvernement a suivi la proposition du secrétaire d’État à la vie privée Philippe De Backer (Open Vld).

    En mai prochain entrera en vigueur un règlement européen sur les données personnelles qui fixe à 16 ans l’âge à partir duquel les mineurs peuvent s’inscrire sur les réseaux sociaux sans demander l’accord de leurs parents.

    Les États membres ont toutefois la faculté de baisser cette limite d’âge jusqu’à 13 ans.

    C’est le choix que vient de faire le gouvernement belge.

    Après avoir consulté les commissaires aux droits de l’enfant et les conseils de la jeunesse, le Gouvernement a opté pour l’âge de treize ans.

    Le secrétaire d’État à la Protection de la vie privée, Philippe De Backer, estime que ce choix est conforme à la réalité et qu’il s’agit d’un âge suffisant. Les statistiques de Child Focus indiquent que 83 % des 13-14 ans se connectent régulièrement sur les médias sociaux.

    «  Les enfants sont considérés comme vulnérables et les entreprises qui traitent leurs données personnelles doivent être particulièrement attentives au respect de leur vie privée  », avait déclaré la Commission de protection de la vie privée (CPVP).

    Source > En ligne libre sur > http://www.sudinfo.be/id44177

    Illustration > © News

  • Imprimer

    ABOLENS (HANNUT) LE 08/11 > L’@T-ELIER ORGANISE DES FORMATIONS, ORIENTÉES INTERNET, À DESTINATION DES INDÉPENDANTS, DES PME.

    Le premier métier de l’@t-elier c’est le développement de sites internet et la gestion des médias-sociaux principalement pour des petites et moyennes entreprises de la région.

    L’envie de partager ses trucs et astuces ont poussé Christophe Mathéi a développer un programme de formations, orientées internet, à destination des sociétés, des asbl.

    Le concept se base sur le principe d’ateliers. En petit groupe de 4 à 5 personnes maximum, la formation est avant tout pratique et se développe autour des questions et demandes des participants.

    Prochainement, deux ateliers sont organisés. 2ème demi-journées (8/11 -15/11), aura pour thème Facebook. Le deuxième, sur 3 journées (24/11 – 1/12 – 8/12), se centrera sur la création d’un site internet professionnel avec l’outil WordPress.

    Dans les mois à venir, le programme de formation va se compléter, on parle déjà d’un atelier sur la création de newsletter, mais aussi des soirées gratuites traitant d’un thème précis. A suivre donc !

    Plus d’informations : www.at-elier.be  & www.facebook.com/At.elier.site.internet  > 0496/53.07.13 christophe@at-elier.be

  • Imprimer

    ACCRO AUX RESEAUX SOCIAUX ? FAITES-EN VOTRE METIER !

    Vous êtes inséparable de Facebook, Instagram et Snapchat ?

    Twitter est votre fenêtre sur le monde ?

    Bonne nouvelle ! Vous pouvez faire de votre addiction aux réseaux sociaux votre profession, car certaines entreprises n’ont de cesse de créer de nouveaux jobs pour les digital natives.

    Vous êtes né après 1985, vous avez grandi avec les technologies modernes et les médias sociaux font partie intégrante de votre quotidien ? Vous êtes ce que l’on appelle un digital native. Les médias sociaux sont tout à fait banals à vos yeux. Vous disposez par conséquent d’une série de compétences que les digital immigrants – personnes nées avant 1985 – ne possèdent pas.

    Créer du contenu

    Les entreprises se ruent à présent elles aussi vers les médias sociaux. L’occasion pour vous de mettre ces compétences à profit dans le milieu professionnel et de faire carrière dans le marketing digital. Les entreprises ont recours aux médias sociaux non seulement pour développer leur image, mais aussi pour vanter leurs produits, communiquer avec leurs clients et recruter du personnel.

    L’époque où un collaborateur postait de temps en temps un message sur Facebook en marge de ses tâches habituelles est révolue. Créer du contenu pour les médias sociaux est devenu un métier à part entière. Le social media editor réalise du contenu pour Facebook, Twitter, Instagram, YouTube. Il assure la planification et le suivi des campagnes sur les médias sociaux et communique avec sa communauté.

    Développer des stratégies pour les médias sociaux

    Vous avez l’âme créative, le sens de la communication et des capacités de leadership ? Optez pour une carrière de social media strategist. Cette fonction vous amènera à planifier vos actions stratégiques et à décider quelles plateformes sont nécessaires pour élargir une communauté. Si vous occupez un poste de digital marketing specialist, vous serez plutôt responsable de la gestion et du développement d’outils de communication en ligne sur les médias sociaux. Le job d’online marketing assistant vous permettra quant à lui de contribuer au développement de la stratégie de médias sociaux.

    Vous aimez écumer la toile ? Vous êtes un content curator né. Vous parcourez le web et dressez des rapports sur les vidéos virales et les articles et graphiques susceptibles d’étoffer les plateformes sociales d’une marque.

    En tant qu’e-marketing specialist, vous mettrez sur pied des campagnes d’online marketing. Enfin, un poste de social media analyst vous permettra de créer des instruments de mesure destinés à évaluer le succès des campagnes sur les médias sociaux.

    Consultez ici tous les postes vacants dans le domaine de l’online marketing.

    Source > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

    digital natives / marketing / Postuler / Marketing

  • Imprimer

    PARENTS, BON A SAVOIR > LE CHARLIE CHARLIE CHALLENGE OU QUAND LES ADOS CONVOQUENT LES ESPRITS

    1832832926_B975645661Z_1_20150527095428_000_G8P4IOO7R_1-0.png

    (vidéo)

    Un nouveau défi a essaimé sur les réseaux sociaux, le Charlie Charlie Challenge. Il consiste à réveiller l’esprit de Charlie, un démon mexicain, en superposant deux crayons sur une feuille partagée entre le Yes et le No.

    Âmes superstitieuses, le défi peut effrayer.

    La nouvelle lubie des ados ? Le spiritisme ! Les pubères redoublent d’imagination pour enflammer les Lire la suite ici ...

    La vidéo démonstratrice > ICI

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1296364

  • Imprimer

    HANNUT AUJOURD’HUI 20/05> GRANDE CONFÉRENCE > MOI, PARENT, FACE À INTERNET, AUX RÉSEAUX SOCIAUX ET AUX JEUX VIDÉO

    conférenceCZ2015.jpg

    Moi, parent, face à Internet, aux réseaux sociaux et aux jeux vidéo -

    Du bon usage aux dérives

    La Commission Assuétudes de Hannut (composée du Centre Local de Promotion de la Santé Huy-Waremme, du Centre d'Information Jeunesse "Cool Zone", de l'Asbl "La Particule", le Centre de Santé Mentale Hannut-Waremme et le Service Openado de la Province de Liège organisent une conférence à destination de tous qui aura pour thème:

    Elle se déroulera ce mercredi 20 mai 2015 à 19h00 à l'Administration Communale de Hannut.

    Après avoir développé le thème de l'alcool (en 2011) et le Cannabis (en 2013), la Commission Assuétudes a décidé d'aborder avec les jeunes le thème des nouvelles technologies et plus précisément le cyber harcèlement, l'usage des jeux vidéo et des réseaux sociaux.

    Cette conférence s'inscrit donc dans le cadre d'actions sur ces thèmes (théâtre d'improvisation et animations dans les classes de 2ème secondaire) menées tout au long de l'année scolaire 2014-2015 dans les différents établissements scolaires secondaire de Hannut.

    Un concours de message de prévention (slogan et/ou dessin) a également été organisé à destination des jeunes. 4 gagnants ont été sélectionnés, 1 par catégorie (12-14 ans, 15-17 ans et 18-20 ans) ainsi qu'un prix "public". Ils recevront des bons d'achat FNAC de 250€ et leurs réalisations seront imprimées sur des cartons de café, des affiches et des sets de table qui seront largement diffusés dans la région de Hannut (cafés, services, écoles, …).

    Les gagnants recevront leurs prix lors de la conférence de 20 mai.

    Pour plus d'informations:

    Centre d'Information Jeunesse "Cool Zone" – Infor Jeunes 51, rue de Tirlemont 4280 HANNUT

    019/630.530 - coolzone@hannut.be 

  • Imprimer

    HANNUT CE MERCREDI 20/05> GRANDE CONFÉRENCE > MOI, PARENT, FACE À INTERNET, AUX RÉSEAUX SOCIAUX ET AUX JEUX VIDÉO

    conférenceCZ2015.jpg

    Moi, parent, face à Internet, aux réseaux sociaux et aux jeux vidéo -

    Du bon usage aux dérives

    La Commission Assuétudes de Hannut (composée du Centre Local de Promotion de la Santé Huy-Waremme, du Centre d'Information Jeunesse "Cool Zone", de l'Asbl "La Particule", le Centre de Santé Mentale Hannut-Waremme et le Service Openado de la Province de Liège organisent une conférence à destination de tous qui aura pour thème:

    Elle se déroulera ce mercredi 20 mai 2015 à 19h00 à l'Administration Communale de Hannut.

    Après avoir développé le thème de l'alcool (en 2011) et le Cannabis (en 2013), la Commission Assuétudes a décidé d'aborder avec les jeunes le thème des nouvelles technologies et plus précisément le cyber harcèlement, l'usage des jeux vidéo et des réseaux sociaux.

    Cette conférence s'inscrit donc dans le cadre d'actions sur ces thèmes (théâtre d'improvisation et animations dans les classes de 2ème secondaire) menées tout au long de l'année scolaire 2014-2015 dans les différents établissements scolaires secondaire de Hannut.

    Un concours de message de prévention (slogan et/ou dessin) a également été organisé à destination des jeunes. 4 gagnants ont été sélectionnés, 1 par catégorie (12-14 ans, 15-17 ans et 18-20 ans) ainsi qu'un prix "public". Ils recevront des bons d'achat FNAC de 250€ et leurs réalisations seront imprimées sur des cartons de café, des affiches et des sets de table qui seront largement diffusés dans la région de Hannut (cafés, services, écoles, …).

    Les gagnants recevront leurs prix lors de la conférence de 20 mai.

    Pour plus d'informations:

    Centre d'Information Jeunesse "Cool Zone" – Infor Jeunes 51, rue de Tirlemont 4280 HANNUT

    019/630.530 - coolzone@hannut.be 

    Le site > http://www.coolzonehannut.be/

  • Imprimer

    5 ASTUCES POUR LAVER VOTRE PASSE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

    Laver_shutterstock_122805094.jpg

    Vous avez des photos de vous en état d’ébriété sur votre profil Facebook ?

    Vous avez été tagué sur une photo où, habillé en léopard, vous mettez le feu sur le dancefloor ? Vous avez un jour évacué la pression sur Twitter, en crachant votre venin sur votre patron ? Votre compte LinkedIn est tellement vide qu’il donne l’impression que vous êtes le protagoniste de « Seul au monde » ?

    Sachez que ces choses peuvent vous être fatales dans le cadre de votre recherche d’emploi… et peuvent même vous coûter votre emploi, si vous en avez un. Les employeurs sont en effet de plus en plus attentifs à l’« e-réputation » de leurs employés, celle-ci pouvant contribuer à faire ou à défaire la réputation de l’entreprise même. Voici donc 5 astuces pour laver votre passé sur les réseaux sociaux.

    1. Faites une recherche personnelle sur vous

    Googelez votre nom. Si, dans les premières pages, vous retrouvez des mentions de vous qui pourraient nuire à votre recherche d’emploi, il est temps de supprimer tout contenu inapproprié de vos profils sociaux. La personne qui a été engagée par Cisco et a tweeté « Maintenant je vais devoir gérer le dilemme entre gagner un bon gros salaire et faire la navette tous les jours vers San Jose et détester le boulot » avait probablement zappé le fait que Cisco est relativement engagé sur internet…

    2. Dans le doute, effacez

    Passez en revue l’historique de vos publications, vos commentaires et vos anciennes photos sur Facebook, Twitter et autres blogs sociaux pour voir si certaines choses publiquement visibles sont susceptibles de vous porter ombrage. Vous pourriez envisager d’effacer toutes les publications de nature sexuelle, les références à la drogue, l’alcool ou le tabac, les blagues racistes ou sexistes et tout engagement politique trop ancré. Certaines applications, comme SimpleWash, permettent aussi de faire des recherches par mots-clés sur vos comptes Facebook et Twitter et d’effacer ainsi d’un seul coup les contenus problématiques. Cette automatisation pourrait toutefois négliger des publications sensibles qui sortent du cadre limité des mots-clés retenus.

    Enfin, faites aussi attention aux fautes d’orthographe et de grammaire, qui pourront entacher vos talents de communication.

    3. Mettez votre profil LinkedIn à jour

    Aujourd'hui, plus de 1,5 million de Belges possèdent un compte LinkedIn. Le site de networking est aussi le premier réseau social professionnel. Le site peut vous aider directement dans votre recherche d’emploi. Bien sûr, vous devez avoir un profil rempli à 100 % et constamment à jour. Pour augmenter votre visibilité, vous pouvez aussi vous inscrire à certains groupes de réflexion importants dans votre domaine et participer aux débats. En réalité, vous devez soigner votre profil LinkedIn en tout temps. Pour plus d’astuces, voyez notre article qui vous éclairera sur les 5 choses à faire sur LinkedIn, même si vous n’êtes pas à la recherche d’un emploi.

    4. Commencez à cultiver votre image professionnelle sur les réseaux sociaux

    Nouez des liens avec vos anciens camarades de classe et vos collègues en les suivant sur Twitter, en les retweetant et en aimant leurs publications (pertinentes) sur Facebook. Abonnez-vous aussi aux comptes de votre (ancienne) entreprise ou de votre université/haute école. Soignez votre image en publiant vous-même des réflexions intelligentes, argumentées et qui ouvrent le débat.

    5. Changez vos paramètres de confidentialité

    En cas de doute, vous pourriez envisage de changer les paramètres de confidentialité de vos profils sociaux afin que seul un groupe trié sur le volet puisse voir vos publications anciennes et futures. Les publications sur les réseaux sociaux sont souvent le fruit de votre humeur du moment et font office de soupape pour évacuer les frustrations en tout genre. Mais n’oubliez pas que ces publications restent inscrites sur votre ligne du temps et qu’elles participent à la formation de votre image. Si vous avez donc l’habitude de publier ce genre de « billets d’humeur » spontanés, vous devriez peut-être restreindre le nombre de gens qui pourront voir cet aspect de votre vie privée.

    Source: Forbes > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be