prix

  • Imprimer

    BONNE NOUVELLE POUR VOTRE PORTEFEUILLE > LE PRIX DU GAZ N’AVAIT PLUS ÉTÉ AUSSI BAS DEPUIS 2006!

    C’est l’effet combiné de plusieurs facteurs, mais à la fin juin, le prix du gaz n’avait plus été aussi bas depuis 2006, avant la libéralisation.

    La Cwape (Commission wallonne pour l’énergie), le régulateur wallon, vient de publier son dernier rapport sur les prix de l’énergie et leur comparaison entre début 2007 et juin 2020. Pourquoi début 2007 ? Parce que c’est la date de la libéralisation du marché, qui était censée tirer tous les prix vers le bas en faisant jouer la concurrence. Or, c’est tout le contraire qui s’est passé.

    Dans son rapport, la Cwape écrit : « Le marché du gaz est particulièrement impacté et présente des prix comparables à ceux de l’année 2006 ! » Sur les produits les moins chers, la facture annuelle de gaz est même plus basse en juin 2020 qu’en juin 2007 pour un client wallon type. Le client type consomme 23.260 kWh par an. On peut donc parler de chute historique.

    Le prix de l’énergie est également en baisse  !

    Tous les détails de cette grande analyse sur le prix de l’énergie en Wallonie.

    Les liens en bleu sont des liens vers une extension d’explication et réservés aux abonnés de la version digitale > https://www.lameuse.be/661944

    Source libre de sud info sur > https://www.sudinfo.be/id262047

  • Imprimer

    MAUVAISE NOUVELLE > LES PRIX SONT TOUJOURS PLUS CHERS QU’AVANT LE CORONAVIRUS

    Le Belge paie toujours plus cher pour certains produits qu’avant la crise du coronavirus, selon une étude de Test Achats relayée ce mercredi dans nos colonnes.

    Dans un premier temps, la hausse des prix était logique étant donné l’interdiction en vigueur d’appliquer des promotions.

    Mais, selon l’organisation de défense des consommateurs, depuis que les réductions sont à nouveau autorisées, c’est-à-dire début avril, de nombreux prix ne sont pas retombés au niveau d’avant l’épidémie.

    Une enquête de Test Achats sur le prix du jour de 267 produits – viande, légumes, fruits et poisson non compris – montre une hausse de prix pour les marques de distributeurs mais aussi, et surtout, pour les produits de grandes marques.

    Selon le professeur Gino Van Ossel (Vlerick), spécialiste de la distribution, les consommateurs recherchent moins les promotions depuis le confinement. « C’est curieux, parce qu’on aurait pu penser qu’ils allaient faire plus attention aux prix. Mais à cause du virus, on remarque que le client n’a pas envie de trop se déplacer et qu’il est content s’il peut faire ses achats rapidement et près de chez lui. L’impression est que du coup, il fait moins attention aux prix. »

    > Toutes nos informations  (Pour les abonnés à la version digitale sur > https://www.lameuse.be/619228)

    Autres titres >>(Pour les abonnés à la version digitale sur > https://www.lameuse.be/619228)

    Colruyt: plus cher mais toujours le plus performant …

    Tsunami dévastateur sur le commerce > Il y a eu Hema, Brantano, Blokker, Camaïeu, Ceconomy qui détient Media Markt, Wibra, Maxi Toys, Sacha et Manfield, Esprit, Orchestra Maman, Celio, Casa ou encore Maisons du monde.

    Bref, le commerce ne se porte vraiment pas bien et la fin août risque d’être sanglante. …

    Le client moins présent au rendez-vous …

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id234935

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > L’IMMOBILIER FLAMBE ! MAIS IL Y A DE GRANDES DIFFÉRENCES ENTRE LES COMMUNES.

    Le prix des maisons augmente dans l’arrondissement, en particulier dans la commune de Verlaine 

    La Fédération du Notariat a publié un rapport sur l’évolution des prix de l’immobilier en 2019. De manière générale, les prix augmentent à Huy-Waremme.

    Mais il y a de grandes différences entre les communes. 

    En voyant les chiffres publiés par la Fédération du Notariat dans le cadre de la « semaine de l’immobilier », on peut faire ce constat : l’immobilier de l’arrondissement de Huy-Waremme se porte bien. Les prix augmentent de manière générale (parfois même sévèrement), mais restent encore loin des montants exorbitants de l’immobilier du Brabant Wallon ou de Bruxelles.

    Le prix médian pour une maison dans la province de Liège est de 174.900€, un montant assez proche de la moyenne régionale (172.000€). Les chiffres de Huy-Waremme sont supérieurs à cette moyenne provinciale : 210.000€ pour une maison dans l’arrondissement de Waremme à proprement parler, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 20/02/2020

    La commune de Hannut fait également face à une forte demande (prix médian de 230.000€). Une attractivité qui peut s’expliquer par la proximité avec la Flandre et la Jeune Province. Toutefois, le député-bourgmestre hannutois, Manu Douette, reste attentif à l’augmentation des prix : « On aimerait que … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 20/02/2020

    Pour les appartements …

    Les données sur les appartements sont un peu plus lacunaires. Dans la province de Liège, le prix médian … / …

    La commune de Hannut est la plus onéreuse, avec un prix médian de 213.250€ pour un appartement. Une grosse différence par rapport à l’autre pôle économique de l’arrondissement, Waremme : il faut en effet débourser 163.500€ en moyenne pour acquérir un appartement dans la Capitale de Hesbaye … / …

    Un dossier hyper complet sur votre journal « Papier » de ce jour

    Source > RO.MA sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 20/02/2020

    Le dossier complet pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/521833

    hannut,blog,jcd,prix,immobilier

  • Imprimer

    L’ACCÈS AU PLOPSAQUA À PRIX CASSÉ POUR LES HABITANTS DE HANNUT

    À Hannut, pas de tarif préférentiel pour la piscine publique actuelle.

    Par contre, le plan tarifaire du futur parc aquatique Plopsaqua – dont l’ouverture est prévue fin 2020 – sera bien plus attractif pour les habitants des deux communes participantes, Hannut et Landen.

    Concrètement, les enfants (≥85 cm – 1m) bénéficieront d’un tarif réduit à 3 euros tandis que les plus grands débourseront 5 euros pour profiter des infrastructures.

    Un bel avantage en sachant qu’à La Panne, les tarifs pour Plopsaqua atteignent respectivement les 11,5 euros et 21,50 euros. Les réductions profiteront aux habitants, mais aussi aux écoles et clubs sportifs des deux communes ainsi qu’aux membres du personnel communal engagés à durée indéterminée.

    Le tarif pour les écoles est fixé à 1,5 euro par élève. Pour les clubs : 6 euros par heure et par couloir.

    Mais comment Hannut a-t-elle pu négocier des tarifs aussi avantageux ? « Nous avons … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/433662

    L’article au grand complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    Source de SB > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT – POLITIQUE > UN DEVIS DE 170.000 € QUI PASSE MAL POUR LE RACCORDEMENT EN EAU DE PLOPSAQUA

    En découvrant le devis de la SWDE pour le raccordement en eau du complexe aquatique Plopsaqua, le député-bourgmestre Manu Douette a failli s’étrangler : 170.000 € !

    Dans l’opposition, on s’inquiète par contre des conséquences de la future consommation supplémentaire pour les Hannutois. 

    Pour l’approvisionnement en eau des bassins du complexe aquatique Plopsaqua, un renforcement et une extension du réseau d’eau doivent être prochainement réalisés. Le but étant non seulement de garantir une alimentation mais aussi une pression suffisante. Laquelle sera possible en couplant deux châteaux d’eau, celui de Crehen et celui de Hannut.

    Techniquement, pas de souci donc. Ce qui coince, c’est le prix demandé par la SWDE : « Je ne vous cache pas ma surprise quand j’ai reçu le devis : 170.000 TVAC », a lancé le bourgmestre mardi soir, lors du conseil communal. « Une partie du montant est liée … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/08/2019

    … / … Les autorités communales se sont aussi étonnées du montant, « qui ne correspond pas à celui donné initialement. »

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/08/2019

    L’article complet disponible pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/429766

  • Imprimer

    LE PRIX DES FRAISES N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI BAS EN BELGIQUE > LE MUGUET, PAR CONTRE, SERA VENDU PLUS CHER…

    Les producteurs de muguet s’activent depuis le début de la semaine pour récolter les précieux brins qui viendront égayer le 1er mai.

    Et il semble que cette année 2019 est un bon cru : les tiges sont fermes et le brin est bien garni de jolies petites clochettes. Certains grossistes ont néanmoins décidé d’augmenter leur prix. Chez Multifleurs, on explique cette hausse par la loi de l’offre et de la demande. « Il y a de moins en moins de producteurs parce que le muguet est une fleur compliquée à cultiver, notamment en raison des conditions climatiques. Il y en a donc moins sur le marché »

    Foncez sur les fraises

    Le prix des fraises, à l’inverse, n’a jamais été aussi bas pour un début d’année. « Historiquement bas pour cette époque», nous apprend Frank Royen, de la société « Welroy Fruit » à Wellen. Les prix ont baissé depuis trois semaines, poursuit-il, « et ce n’est pas remonté à Pâques».

    ►► Le prix ne va cependant pas tarder à remonter : les explications

    Source libre en ligne de Martine Parez > https://www.sudinfo.be/id115574

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://www.lanouvellegazette.be/380248

  • Imprimer

    AFFICHER LES PRIX DANS SON COMMERCE EST OBLIGATOIRE, MÊME POUR LES POMPES FUNÈBRES

    Un commerce sur deux était en infraction en 2018

    Des affichages qui ne sont pas complets ou qui sont trompeurs, des annonces de fausses réductions… Les contrôles ont eu lieu dans tous les commerces.

    Le SPF Économie a réalisé une grande enquête… ou plutôt un grand contrôle du 1er février au 30 novembre dernier.

    Cette enquête générale avait pour objet de contrôler la correcte application de la réglementation en matière d’indication des prix. Tant pour les produits que pour les services offerts par les entreprises aux consommateurs.

    Découvrez les résultats par secteur.

    Ce n’est pas la première fois que le SPF Économie mène ce genre de contrôles pour vérifier la bonne application des règles d’affichage de prix. En 2015, 15 % des commerces contrôlés étaient en infraction. Ils étaient 30 % en 2017… et 51 % lors des contrôles menés en 2018.

    Voici quelles infractions sont commises.

    Même les pompes funèbres doivent afficher leur prix.

    Le ministre Kris Peeters annonce que les contrôles vont être renforcés.

    Source en ligne libre de Muriel Sparmont > https://www.sudinfo.be/id111760

  • Imprimer

    VOICI LA GRANDE SURFACE PRÉFÉRÉE DES BELGES EN MATIÈRE DE PROMOTIONS

    L’enquête a été réalisée sur 1.500 Belges et nous apprend que nous préférons également les bons de réductions aux coupons d’épargne.

    Une enquête réalisée par WES Consumeter sur 1.500 Belges âgés de 18 à 74 ans et reliée par le site Gondola nous apprend que les Belges préfèrent les magasins Colruyt lorsqu’il s’agit de choisir l’enseigne qui offre les meilleures promotions. Lidl et Aldi complètent le podium en Wallonie et que Delhaize et Aldi sont aux 2e et 3e places à Bruxelles.

    Les participants étaient amenés à donner une note sur 10 aux différentes promotions proposées, selon leur attractivité. De cette étude ressort ainsi qu’ « un produit frais avec une réduction de -50 % est plus attrayant qu’une offre de 1 + 1 gratuit », étant donné que le produit ne peut se conserver très longtemps. Par contre, lorsqu’il s’agit de produit qui se conserve longtemps, « le consommateur juge les promotions 1+1 plus attrayantes », précise Gondola.

    Par ailleurs, nous apprenons également que « les Belges utilisent davantage les bons de réduction que les coupons d’épargne ».

    Vous confirmez ?

    Source en ligne libre sur > https://www.sudinfo.be > Illustration PhotoNew