préavis de grève

  • Imprimer

    TÉLÉPHONES CONFISQUÉS À LA ZONE DE POLICE HESBAYE-OUEST > LE PRÉAVIS DE GRÈVE LEVÉ

    Le préavis de grève déposé par le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) après la confiscation des GSM des agents de la zone Hesbaye-Ouest le 22 février dernier a été levé mercredi, ont indiqué Pol Guillaume, président du collège de zone, et Fabrice Discry, délégué permanent au SNPS.

    Un comité de négociation se tenait mercredi matin à Bruxelles. Sous la présidence d’un représentant du ministre de l’Intérieur, deux points étaient à l’ordre du jour.

    Le premier concernait la nomination d’un nouveau chef de corps pour la police Hesbaye-Ouest. Un appel à candidature sera lancé après le prochain conseil de zone du 27 avril prochain.

    Le second point était lié à la confiscation des téléphones privés des policiers lors du briefing précédant une inspection du travail dans plusieurs établissements horeca du centre de Hannut. Une décision inacceptable pour le SNPS. Le syndicat avait notamment comparé cet ordre au régime nazi.

    Des propos jugés inqualifiables par les membres du collège et son président. «J’avais précisé que je quitterais la salle si les personnes à la base de ces commentaires étaient présentes. C’est donc ce que j’ai fait.»

    Un geste qui a étonné Fabrice Discry, visé par les déclarations de Pol Guillaume. «Nous n’avons pas pu débattre du fond. La décision a donc été prise avec le président de séance de lever le préavis.» Les parties attendent désormais un avis du service juridique de la police fédérale pour savoir si l’ordre donné par le chef de corps et le directeur des opérations est légal ou pas. Un nouveau comité de négociation se tiendra ensuite.

    Le collège de la zone a entre-temps déposé plainte au parquet et au ministère de l’Intérieur quant aux propos tenus par le SNPS.

    Source libre de BELGA > https://www.sudinfo.be/id171251

    Relire notre premier article sur le sujet > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/02/24/les-gsm-prives-des-policiers-de-hesbaye-ouest-saisis-298044.html