payement

  • Imprimer

    ARNAQUE > ATTENTION À VOTRE NUMÉRO DE COMPTE

    Des escrocs peuvent s’en servir pour passer une commande sur Amazon, Zalando…! (vidéo)

    Ils n’ont besoin que de votre numéro de compte pour acheter ce qu’ils veulent sur des sites de vente en ligne. La pratique inquiète et l’alerte est donnée.

    C’est une pratique qui pourrait vous faire perdre beaucoup d’argent en quelques secondes à peine. Elle a été mise en évidence par Approach, société belge spécialisée dans la cyber sécurité, et rapportée par la RTBF : des escrocs peuvent commander et payer des articles en ligne en ayant simplement votre numéro de compte en banque IBAN.

    Cette arnaque est possible sur des sites d’e-commerce allemands (comme Amazon.de ou Zalando.de) car ils autorisent le payement via la domiciliation SEPA. Il suffit ensuite d’introduire n’importe quel numéro de compte et la plateforme permet l’achat des articles sélectionnés, sans vérifications ultérieures pour s’assurer que l’acheteur et le titulaire du compte sont la même personne.

     « C’est assez incroyable mais c’est possible ! Et ça montre bien qu’en cyber sécurité les failles ne sont pas forcément très techniques, elles sont parfois très simples », explique au micro de nos confrères Pierre Alexis, consultant chez Approach. La société belge a réalisé un test et a pu se faire livrer une commande d’un montant de 200 euros. Elle a simplement utilisé le numéro de compte d’un employé, passer la commande sous un faux nom et… bingo !

    Le paiement « SEPA » est répandu sur les sites en Allemagne mais pas chez nous (même si c’est en développement) ou en France. En Belgique, une entreprise peut retirer de l’argent directement sur le compte en banque d’une personne si et seulement si elle a obtenu un mandat signé par la personne en question l’y autorisant.

    Néanmoins, il faut garder en mémoire que depuis 2009, c’est au marchand d’obtenir un mandat du client pour une domiciliation (avant 2009, c’était au client de contacter sa banque pour autoriser le prélèvement du marchand). « Depuis ce changement, une domiciliation SEPA permet à n’importe quel marchand d’aller retirer de l’argent sur le compte de n’importe qui. Ces marchands ne peuvent le faire qu’à condition d’avoir un mandat valide du titulaire du compte. Ce qui n’est pas du tout le cas ici. À aucun moment Amazon ne connaît l’identité du consommateur qui achète sur son site et ne récolte encore moins de signatures valides. C’est donc à la fois la faute de ces sites qui ne prennent pas les mesures de sécurité nécessaires pour récolter des mandats valides. Mais aussi la faute au standard SEPA qui ne vérifie pas que les commerçants disposent bien du mandat pour prélever sur un compte », précise Pierre Alexis.

    Source libre & VIDEO > https://www.sudinfo.be/id120520

  • Imprimer

    GROS CHANGEMENT CHEZ COLRUYT DÈS CE MARDI!

    Dès ce 22 mai, les clients des magasins du groupe Colruyt peuvent payer leurs achats avec leur carte Xtra.

    Depuis ce mardi 22 mai, les consommateurs qui ont une carte Xtra (valable chez Colruyt, OKay, Spar, Bio-planet, Dreambaby…) peuvent l’utiliser pour payer leurs achats.

    Concrètement, les clients peuvent lier leur carte Xtra à leur carte bancaire. Le paiement se fera alors par domiciliation. Il sera évidemment possible de personnaliser des profils sur une même carte, pour limiter les dépenses.

    Il était déjà possible de le faire dans les stations Dats 24, de la manière suivante :

    Source en ligne > http://www.sudinfo.be/id55305

  • Imprimer

    FRAUDE INFORMATIQUE > PAYPAL > MÉFIEZ-VOUS DES ARNAQUES !

    Un conseil : suivez les procédures habituelles 

    Face à l’augmentation des escroqueries liées aux comptes Paypal ces derniers mois, la police fédérale met en garde. 

     « Si vous l’utilisez, vous le savez, son principe de fonctionnement est très simple », explique Olivier Bogaert, commissaire de la Computer Crime Unit, l’unité de lutte contre la criminalité informatique de la police fédérale.

    « Lors de la création de votre compte, vous fournissez vos coordonnées et vous choisissez une adresse mail qui deviendra votre identifiant unique. Le service est gratuit si vous l’utilisez pour payer un achat. Il est payant, via le prélèvement d’un petit pourcentage, si vous êtes le vendeur. Dans ce dernier cas, soit Paypal vous fait parvenir une facture que vous payez via votre compte bancaire soit, la société prélève cette commission sur la carte de crédit dont vous avez communiqué les coordonnées. »

    Lorsque vous vendez, l’acheteur demande à régler via Paypal et c’est là que, visiblement, survient de plus en plus un cas d’arnaque bien particulier. Une victime en a fait les frais récemment : « Françoise, alors qu’elle a vendu son objet 100 euros, a vu son compte crédité de 1.000 euros. Son acheteur la contacte, s’excusant, il a fait une erreur de manipulation et demande qu’elle lui retourne les 900 euros qu’il a versés par erreur. Et de demander que ce montant lui soit envoyé en utilisant les coordonnées d’un compte qu’il lui fournit. Confiante et pensant lui rendre service, Françoise s’exécute et verse les 900 euros. »

    Erreur fatale. Elle aurait dû se renseigner et vérifier qu’il s’agissait bien d’une procédure habituelle de Paypal. Ce n’était pas le cas. « Dans le cas d’une vente via ce service, le remboursement pouvait intervenir par un simple renvoi de la somme vers le compte Paypal de l’acheteur. Mais, dans notre histoire, l’acheteur n’était pas le titulaire du compte Paypal, mais bien un escroc qui en utilisait les coordonnées, vraisemblablement obtenues par phishing. Françoise est doublement victime : de la somme qu’elle a envoyée mais aussi de ce même montant que lui réclame désormais le légitime titulaire du compte qui a été utilisé. »

    Tout aussi interpellant, le cas de ce jeune … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    Source > J.M. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    Autre article connexe sur la page de votre journal > « Les escrocs tentent de profiter des plus fragiles »