payants

  • Imprimer

    HANNUT – MOBILITÉ > UN PARKING PAYANT À LA GARE DE LANDEN

    Manu Douette veut chercher des alternatives au projet de la SNCB prévu au second semestre

    Selon le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, nombreux sont les navetteurs qui optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme pour se rendre à Bruxelles.

    Après avoir appris que le parking de la gare flamande allait devenir payant, il a entamé les discussions pour trouver d’autres solutions et ne pas pénaliser les navetteurs.  

    Le parking de la gare de Landen est « saturé. » Voilà le constat que dresse Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. « Nos clients n’y trouvent bien souvent aucune place », déplore-t-il. En cause selon lui : les commerçants aux alentours qui s’y garent.

    « Or depuis deux ans, on note une augmentation de la fréquentation de la gare de Landen pour les trains à destination de Bruxelles », continue-t-il. « Voilà pourquoi on compte rendre le parking payant lors de la seconde moitié de l’année. »

    Au niveau des tarifs, rien n’est encore arrêté selon Vincent Bayer. « Il ne sera toutefois pas le même pour les navetteurs, car le but est de les favoriser. Les frais de parking seront déductibles fiscalement ou remboursables par certains employeurs. Nous allons augmenter également la surface du parking vélo. »

    De son côté, le bourgmestre de Hannut Manu Douette « a eu vent d’un tarif de 1,5 euro par jour pour les navetteurs. On fait des efforts pour augmenter la mobilité douce, le covoiturage et les transports en commun, et voilà qu’on vient mettre un parking payant », déplore-t-il.

    À ses yeux, cette décision risque de freiner et démotiver les navetteurs nombreux à Hannut. Selon lui, trois quarts de ces derniers optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme. « Je me pose la question de l’impact de la mesure sur la fréquentation des transports en commun. On peut imaginer que les navetteurs accèdent gratuitement à une partie du parking, et les commerçants à une autre », commente le mayeur.

    Manu Douette compte prendre un maximum de renseignements sur la situation. « J’ai contacté le cabinet du ministre François Bellot, ainsi que la députée Caroline Cassart », indique-t-il. Cette dernière cherche à « défendre les navetteurs » et note que la ligne de conduite de la SNCB n’est pas uniforme, certains parkings étant gratuits et d’autres non.

    Le mayeur compte contacter le bourgmestre de Landen. « L’ancien collège avait déjà émis des réserves face à un parking payant devant leur gare », étaye-t-il. « J’aimerais savoir si la SNCB connaît le nombre de navetteurs qui seront impactés. Il y a peut-être d’autres formules à trouver, car ce n’est pas impossible que des navetteurs commencent à se garer de manière sauvage. »

    Enfin, Manu Douette voit également une alternative dans le bus. « On va essayer d’améliorer la ligne 127, même si ça ne dépend pas vraiment de la commune. » Il cite enfin le parking de covoiturage à l’arrière de l’académie, dans la rue des Combattants. « C’est un parking d’une cinquantaine de places qui a récemment été rénové, et que l’on pourra mettre en avant », conclut-il.

    Source > J.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 12/01/2019

    Illustration > Smiley toerist

    L’article en ligne au grand Complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    A SAVOIR > FACEBOOK TESTE L'ENVOI DE MESSAGES PAYANTS

    1829288615.jpg

    Facebook tente une expérience sur ses utilisateurs britanniques.... ET chez NOUS, .... Quand ?

    Le réseau social a rendu payante une partie des activités des internautes. Il ne s’agit que d’un test pour voir comment ils réagissent avant, peut-être, de généraliser le système.

    Facebook fait actuellement payer les messages envoyés à des personnes inconnues. Selon le Sunday Times, le prix est calculé en fonction de la popularité du destinataire. Plus la personne est connue, plus on paiera pour lui envoyer un message s’il ne s’agit pas d’un ami sur le réseau social. Le but, explique-t-on chez Facebook, est de protéger les utilisateurs célèbres contre une avalanche de messages d’inconnus.

    Selon le Sunday Times, l’avis des utilisateurs est très critique. Ils reprochent à Facebook de vouloir se faire encore plus d’argent.

    Source > http://www.sudinfo.be Photo AFP