ouverture

  • Imprimer

    LE «SELF CAR-WASH» A OUVERT À CÔTÉ DU PROXY DELHAIZE DE BRAIVES

    A Braives, le « self car-wash » est désormais en fonction. Il a ouvert ce mercredi et propose trois emplacements pour laver son véhicule juste à côté du Proxy Delhaize de Braives.

    Il est désormais possible de laver sa voiture sur le parking du supermarché Proxy de Braives. Trois « boxes » de lavage ont en effet été ouverts ce mercredi devant l’établissement.

    « Déjà une cinquantaine de personnes sont venues. On est content car on a travaillé avec des sociétés locales pour mettre en place ce système », se réjouit Maxime Beauduin, gérant du Proxy Delhaize de Braives.

    Différents programmes > Le client a le choix entre … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/564967

    Source non libre d’accès de RO.MA sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT CE LUNDI 11 MAI > OUVERTURE DU MAGASIN DE PRÊT À PORTER « FLEUR DE LIN »

    « Fleur de lin » est un magasin pour femmes et pour hommes qui ont l'envie de s'habiller de façon éthique et respectueuse de l'environnement.

    La marque Mon Col Anvers veut offrir une alternative élégante et durable à la fast fashion.

    Chaque pièce est conçue en Belgique et produite en Europe. Mon Col Anvers utilise uniquement des matières naturelles telles que la viscose, le lyocell et le coton.

    Rue Albert 1er N°50 B > 4280 Hannut > (Anciennement OXFAM) > 019/32 44 29

    Fleur de lin sur Facebook > https://www.facebook.com/Fleurdelinhannut

    Instagram > https://www.instagram.com/fleurdelinhannut/

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) LE CROWDFUNDING EST LANCE POUR L’EQUIPE DE « PATISS’ON » … POURQUOI PAS VOUS ! ?

    Maël Roche et Priscille Delacourt habitent à Thisnes, où ils ont récemment emménagé.

    Ce couple de pâtissiers a décidé de créer son propre atelier de pâtisserie, avec une particularité: tout est sans lactose.

    Prénommé Pâtiss’on, cet atelier permettra de répondre à une demande croissante de ces produits, qui seront préparés par le duo directement dans leur habitation actuelle. Profitant de la crise du coronavirus pour finaliser leur travail, le couple a décidé de lancer son opération de financement participatif.

    Voici le lien de notre crowdfunding lancé il y a quelques jours. « Nous avons déjà atteint 20% de notre premier objectif après 3 jours de mise en ligne ! »

    Vous y trouverez toutes les informations sur ce que nous ferons, sur qui nous sommes et sur la raison du lancement de ce dernier. > https://www.miimosa.com/be/projects/la-patisserie-sans-lactose-c-est-possible-avec-patiss-on

    Source > L’équipe de Pâtiss’On > Priscille Delacourt & Maël Roche

    L’équipe de Pâtiss’On sur > Facebook   Instagram

    Notre article précédent sur ce blog > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/04/25/thisnes-hannut   

    Info >> Le principe du crowdfunding est de financer un projet (artistique, culturel, entrepreneurial, associatif, etc.), sans le secours des banques, en s'adressant directement « à la foule », particuliers, investisseurs ou simplement passionnés.> Détails sur > https://www.petite-entreprise.net

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > LE RAVeL EST DÉSORMAIS ROUVERT À LINCENT

    Le RAVeL de Lincent est désormais accessible.

    Le bourgmestre lincentois avait pris un arrêté le 23 mars pour le fermer. Il constate désormais un changement des comportements.

    Les cyclistes et les piétons peuvent désormais retourner sur le RAVeL dans la commune de Lincent ! Le 23 mars, le bourgmestre lincentois Yves Kinnard avait pris un arrêté de police pour faire fermer le tronçon du RAVeL traversant sa commune.

     « C’était une … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/549295

    Source non libre de RO.MA sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LA COLÈRE DES FLEURISTES HANNUTOIS, TOUJOURS FERMÉS …

    Contrairement aux pépinières, les fleuristes n’ont pas pu rouvrir leurs portes ce 18 avril. Ils partagent leur ressenti, entre colère et soulagement.

    Déçue, Aurélie Frison, propriétaire d’Anthos à Hannut, espère au moins pouvoir ouvrir ses portes pour le 1er mai. « Nous pourrions servir nos clients à l’extérieur sur les trottoirs ou sous une tonnelle, dans une zone attribuée par la commune », propose-t-elle. « Nous aurions la possibilité de respecter les distances ente les clients en vendant nos fleurs sur un parking, par exemple. »

    À l’annonce du confinement, la fleuriste a dû jeter pour 800€ de stock, une perte importante... «Je ne serai pas contente si on ne peut pas rouvrir après le 3 mai. On ne peut pas … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/547561

    … / … L’INCOMPRÉHENSION

    De son côté, une autre fleuriste de Hannut ne décolère pas. « Je ne saisis pas très bien pourquoi certains types de magasins peuvent rouvrir et pas d’autres. On se demande bien pourquoi les pépinières peuvent rouvrir et pas nous, alors que nous faisons partie de la même commission paritaire », souligne-t-elle.

    La fleuriste ne cache pas son agacement. « Les grandes surfaces peuvent vendre des fleurs mais pas nous, je suis en rage », lance-t-elle. « Certains de … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/547561

    UN AVIS CONTRAIRE > « MOI, JE SUIS SOULAGEE »

    hannut,blog,jcd,fleuristes,colère,ouvertureJoëlle Van Renterghem, propriétaire de Fleurs Leheureux à Hannut, est pour sa part soulagée de ne pas avoir rouvert. « Nous faisons nos … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/547561

    ... / … La fleuriste s’inquiète d’une réouverture après le 3 mai. « Ce serait la pire semaine pour rouvrir. Ce sera la fête des mères et nous accueillons généralement plus de … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/547561

    Source non libre d’accès de Fiona Sorce sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LES BUREAUX DE POSTE VONT PROGRESSIVEMENT ROUVRIR LEURS PORTES LES SAMEDIS, ANNONCE BPOST

    Les bureaux de poste vont progressivement rouvrir leurs portes au public les samedis, un total de près de 350 bureaux d’entre eux étant accessibles de ce samedi 18 avril, annonce Bpost.

    Depuis le 14 mars et les premières mesures de confinement, les bureaux de poste étaient fermés les samedis.

     «L’ouverture des bureaux de poste le samedi constitue un élément important du service de Bpost à la population et permettra aux clients de mieux répartir leurs visites au cours de la semaine», souligne l’entreprise dans un communiqué.

    Bien entendu, ces réouvertures se feront dans le respect des mesures de sécurité et d’hygiène «les plus strictes», afin de garantir la protection des agents et des clients. Ces mesures sont notamment le respect d’une distance minimale de 1,50 mètre, la restriction du nombre de clients dans un même bureau. Les bureaux de poste seront en outre équipés de plexiglas, gants, affiches, etc.

    Toutefois, «afin de réduire les risques de propagation du coronavirus», Bpost encourage toujours ses clients à ne se déplacer vers leur bureau de poste que pour raisons urgentes et à avoir recours aux alternatives disponibles selon leurs besoins (boîtes aux lettres rouges pour le dépôt de courrier, distributeurs de colis, distributeur de billets pour les retraits et dépôts d’argent).

    Les bureaux de poste restent accessibles en semaine jusqu’à 17 heures, avec une fermeture durant le temps de midi de 12h30 à 13h30, précise-t-on encore.

    Source libre d’accès Sudinfo/Belga sur > https://www.sudinfo.be/id180266

  • Imprimer

    LES RÈGLES DE CONFINEMENT REVUES AVEC NOTAMMENT LA RÉOUVERTURE DES BOUTIQUES TÉLÉCOM

    Les boutiques télécom peuvent rouvrir mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous.

    Les magasins qui ne vendent que des accessoires devront toutefois rester fermés.

    Telle est l’une des modifications à l’arrêté ministériel organisant les mesures de confinement, publiées vendredi au Moniteur belge.

    Les magasins vendant des dispositifs médicaux peuvent également reprendre leurs activités mais là aussi seulement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et sur rendez-vous.

    Le nouvel arrêté reprend les mesures déjà énoncées le 23 mars mais en précise la portée. La référence aux heures d’ouverture des magasins d’alimentation, dénoncée par les syndicats, est ainsi modifiée. Il n’est plus question que des «heures habituelles». La possibilité d’ouverture de 7h à 22h est supprimée.

    Dans le domaine scolaire, certaines précisions sont apportées sur l’organisation des garderies, notamment pour faire en sorte que les enfants restent dans le même groupe et soient surveillés par les mêmes personnes. Les excursions scolaires demeurent interdites durant le confinement et les excursions scolaires de plusieurs jours sont quant à elles prohibées jusqu’au 30 juin.

    Mariages autorisés en petit comité

    Les cérémonies religieuses restent interdites. Une exception est faite pour les mariages mais ceux-ci pourront être célébrés uniquement en présence des époux, de leurs témoins et du ministre du culte. Les mêmes conditions sont d’application pour les mariages civils.

    Les cérémonies funéraires sont toujours autorisées mais les conditions sont précisées: uniquement en présence de 15 personnes maximum, avec le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne et sans possibilité d’exposition du corps.

    L’arrêté fixe la date du 19 avril pour la durée d’application des mesures en précisant qu’elles sont prolongeables de deux semaines, soit jusqu’au 3 mai, après évaluation.

    Source libre d’accès par BELGA > https://www.sudinfo.be/id178121

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > LES MAGASINS SPÉCIALISÉS POUR LES BÉBÉS AJOUTÉS À LA LISTE DES COMMERCES ESSENTIELS

    Les magasins spécialisés dans les produits de base pour bébés ont été ajoutés à la liste des commerces essentiels et peuvent donc rouvrir leurs portes à certaines conditions.

    Tous les détaillants ne sautent cependant pas de joie à cette perspective. Certains craignent pour leur santé et celle de leurs clients, ainsi que pour l’obtention de la prime de nuisance prévue par le gouvernement flamand.

    Outre la prolongation des mesures de confinement décidée vendredi par le Conseil national de sécurité, une catégorie supplémentaire a été ajoutée à la liste des magasins essentiels, qui regroupe notamment les commerces alimentaires, les pharmacies et les librairies. Dorénavant, les magasins spécialisés dans les produits de base pour bébés peuvent également ouvrir.

    Les réactions étaient mitigées lundi au sein du secteur, selon Rodrique Tournel, gérant d’un magasin pour bébés à Saint-Trond. Les exploitants se demandent en effet si se rendre dans leur commerce constitue réellement un déplacement essentiel. « Nous pouvons évidemment imposer des mesures d’hygiène et restreindre l’accès à un certain nombre de clients… Mais, pour l’instant, le risque de contamination est simplement trop important. Nous préférons dès lors garder portes closes et livrer les commandes à domicile », plaide le gérant. Un avis partagé unanimement en Flandre, selon lui.

    Les détaillants craignent par ailleurs de perdre leur prime de nuisance, que la Région flamande alloue aux entrepreneurs et indépendants obligés d’arrêter leurs activités en raison des mesures liées au coronavirus. « Cette prime n’est peut-être pas vitale pour les grands magasins mais elle l’est pour les petits commerçants locaux. Donc, en ce qui nous concerne, il n’est vraiment pas nécessaire de reprendre les magasins pour bébés dans la liste des commerces essentiels », conclut M. Tournel.

    Source libre sur > https://www.sudinfo.be/id176681