ordinateurs

  • Imprimer

    HANNUT > « LA MAISON DU CŒUR » MET SES ORDINATEURS À DISPOSITION DES ÉLÈVES

    A partir de ce mercredi et jusqu’au début des vacances de Toussaint, les élèves du secondaire doivent suivre les cours à distance.

    Une mesure décidée par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour freiner la propagation du virus. Pour aider les familles privées d’ordinateur et/ou de connexion internet, l’asbl Maison du Coeur de Hannut met à disposition des élèves son local informatique.

    Une chouette initiative qui a déjà trouvé son public. Ce mardi, une famille de Hélécine qui ne possède qu’un seul ordinateur pour 5 enfants a répondu à l’invitation de l’asbl hannutoise « Maison du Coeur » .

    A partir de cette semaine, ses responsables mettent leurs 3 ordinateurs à disposition des élèves qui sont privés chez eux de connexion internet ou d’ordinateur.

    Diminuer la fracture numérique

    Son président Maurice Withofs se réjouit, c’est sa petite pierre à l’édifice pour réduire la fracture numérique. « L’idée m’est venue en regardant ce reportage à la RTBF où un enseignant expliquait que plus de 20 % de ses élèves n’avaient pas de connexion internet ou d’ordinateur à la maison », retrace-t-il.

    Créée il y a 21 ans, l’association qui vient en aide aux défavorisés a développé sur son site de la rue de Tirlemont, à Hannut, un espace informatique. « Il est déjà accessible le lundi et le mercredi après-midi pour les adultes en recherche de travail ou qui souhaitent apprendre l’informatique et pour les étudiants qui n’ont pas de connexion » relève-t-il.

    Suite à la décision de la Fédération Wallonie Bruxelles d’imposer les cours à distance à partir de ce mercredi et jusqu’au début des vacances, ce service est étendu à tous les jours de la semaine, de 9 à 16h30 Seuls trois élèves pourront venir simultanément.

    Raison pour laquelle, il est vivement recommandé d’appeler l’asbl avant de se déplacer (0495/54.94.47).

    La Maison du Cœur dispose aussi d’une imprimante. « Pour aider des gens qui n’avaient pas les moyens, nous l’avons déjà utilisée pour imprimer des travaux de fin d’étude. »

    Source partielle  non libre de Marie-Claire Gillet sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676803