message amis

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS UTILISEZ INSTAGRAM ET QUE VOUS RECEVEZ CE MESSAGE DE VOS AMIS: «VOUS PERDEZ 50 EUROS À CHAQUE FOIS»

    Une nouvelle arnaque sévit sur Instagram et peut couter très cher à ceux qui se font avoir. Kirsten, 14 ans, a été une victime même si elle n’a pas perdu d’argent.

    Explications.

    Kirsten, une adolescente de 14 ans originaire de Bree en Flandre, n’a pas perdu d’argent mais en a fait perdre à beaucoup de ses amis à cause d’un nouveau type d’arnaque qui sévit actuellement sur Instagram. C’est sa maman, Marina qui raconte la mésaventure de sa fille au journal Het Nieuwsblad. « Kirsten a reçu un message, sur Instagram, d’une amie qui lui demandait son numéro de téléphone. Ma fille pensait qu’elle avait perdu son téléphone ou ses contacts, elle lui a donc donné son numéro », raconte-t-elle.

    Une première erreur. Car sans comprendre comment, la jeune fille se fait pirater sans vraiment s’en rendre compte. «  Au bout d'un moment, Kirsten a reçu des réactions de colère de la part de ses amis parce qu'ils avaient été contactés par son compte et avaient perdu de l'argent ! ». En effet, après avoir pris le contrôle de son compte Instagram, les hackers ont envoyé des messages aux contacts de Kirsten.

    « Dans ces messages, ils demandent d'abord le numéro de téléphone. Si vous leur donnez, vous recevez un SMS avec un code. Ensuite, ils vous demandent de leur renvoyer ce code. Ils sont très insistants et ils veulent que ça aille vite. Il ne faut pas oublier qu’ils se font passer pour ma fille que les personnes contactés sont censés connaitre. ‘Tu ne me fais pas confiance ?’, vont-ils par exemple demander pour obtenir ce qu’ils veulent. Et si malheureusement vous leur renvoyez le code, ils vous donneront d'autres codes. Pour chaque code que vous envoyez, vous perdez 50 euros... », explique Marina.

    Si Kirsten n’a donc pas perdu d’argent dans l’histoire, nombreux de ses amis en ont, eux, perdu. « Je comprends leurs réactions de colère mais Kirsten n’est pas responsable », ajoute la maman.

    L’adolescente a depuis supprimé son compte et porté plainte à la police. Elle n’est pas la première à rapporter une arnaque du genre dans la région. « C'est pourquoi je tiens à mettre en garde tout le monde contre ces pirates informatiques. D'autant plus qu'ils ciblent les enfants et les adolescents qui sont vulnérables à cette situation ».

    Source libre de Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id228921