masques

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > ARNAQUES ET CONTREFAÇONS! > MASQUES, GELS > FAITES ATTENTION !!

    La pandémie suscite la peur et certains en profitent pour se faire de l’argent facile.

    Médicaments contrefaits, faux vaccins, masques de mauvaise qualité… Il faut se méfier de ce que vous achetez sur le web.

    « Vous voulez savoir si vous souffrez du coronavirus ou si vous avez été malade. Procurez-vous via notre site des tests salivaires pour vous tester quand vous le souhaiter de chez vous ? Des tests 100 % sécurisés et sûrs ». Cette offre, vous êtes plusieurs à l’avoir vue passer sur les réseaux sociaux. Une publicité qui a disparu depuis de vos fils d’actualité. Il s’agissait en réalité d’une arnaque où les clients payaient mais ne recevaient jamais leurs tests. Ces offres alléchantes émanent de faux sites internet et d’entreprises fictives. Ces arnaques, répertoriées sur toute l’Europe ces deniers mois, n’émanent généralement pas du continent. Elles concernent de nombreux produits : tests, masques, gels hydroalcooliques, des produits nettoyants ou encore des compléments alimentaires.

    Retirés du Web

    Les achats de masques et autres produits en ligne ne sont d’ailleurs absolument pas recommandés par les autorités belges et européennes. La qualité n’étant pas toujours au rendez-vous. Certains produits provenant de l’étranger ne respectent pas les normes européennes. La Commission européenne a d’ailleurs lancé une série de tests pour vérifier que ces biens disponibles sur le web sont sans danger et conformes aux règles de l’Union Européenne. Des contrôles qui ont permis le retrait des annonces et des produits vendus sur des plateformes comme Amazon, AliExpress ou encore Cdiscount.

    Mais, il n’y a malheureusement pas que des arnaques qui circulent sur le web. La pandémie a aussi augmenté très fortement dans le monde la production de gels désinfectants, de masques, de gants, de médicaments et d’autres produits médicaux de très mauvaise qualité ou contrefaits. Selon un rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, ce sont des groupes criminels de grande ampleur et bien organisés qui sont à l’origine de ces trafics. La prochaine inquiétude de l’ONU : l’arrivée du vaccin. Ils seront nombreux à profiter de la peur des citoyens et à tenter par tous les moyens de vendre de faux vaccins. « La santé et la vie sont menacées par des criminels exploitant la crise du Covid-19 pour profiter de l’anxiété du public et de la demande accrue d’équipements de protection individuelle et de médicaments », a déclaré la directrice générale de l’ONUDC, Ghada Waly, dans un communiqué.

    « Interpol a mené une vaste opération dans 90 pays en plein confinement, en mars dernier. 121 arrestations ont eu lieu. Par rapport à une opération similaire menée en 2018, Interpol a relevé une augmentation d’environ 18 % des saisies de médicaments antiviraux non autorisés et une augmentation de plus de 100 % des saisies de chloroquine non autorisée, un traitement antipaludéen utilisé dans certains pays pour soigner les patients atteints de coronavirus », précise le magazine français de Santé Allodocteurs.

    17.000 faux kits de tests

    Ce mercredi, on apprenait que ce type d’opérations continuent. 17.000 faux kits de tests pour le coronavirus ont été saisis dans une vaste opération internationale anti-fraude. L’opération, coordonnée par Interpol et Europol entre décembre 2019 et juin 2020 dans 77 pays, a au total permis la saisie de plus de 12.000 tonnes de marchandises d’une valeur de 40 millions de dollars. Dix-neuf organisations criminelles ont été démantelées et 407 personnes arrêtées, indique l’agence de coopération policière internationale basée à Lyon, en France.

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    MASQUES > LES ÉLUS DE HUY-WAREMME-HANNUT MONTRENT L’EXEMPLE

    Mi-avril, les bourgmestres de Huy-Waremme ont décidé d’offrir un masque aux habitants de l’arrondissement, notamment via une commande collective de 200.000 protections.

    À l’approche du déconfinement, nous avons interrogé quelques bourgmestres sur leurs habitudes et leur opinion concernant les masques de protection que chacun est appelé à porter dorénavant.

    Pour le mayeur hannutois, Manu Douette, le masque est désormais un objet indispensable, à emporter partout avec soi. L’élu libéral possède deux masques en tissu, dont un qui se trouve toujours à disposition dans sa voiture.

     « Un mandataire doit montrer l’exemple. », estime-t-il. Si je dois aller faire des courses par exemple, je mettrai un masque pour protéger les gens autour de moi».

    De même, … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/552125

    Remarque importante

    Dans la quasi-totalité des entités, les masques devraient être distribués dans les boîtes aux lettres des citoyens dans le courant de la semaine prochaine.

    Afin de faciliter le travail des distributeurs, certaines communes, comme Hannut, demandent d’ailleurs que le numéro de la maison soit bien visible.

    Il est également conseillé d’inscrire le nom des résidents sur la boîte aux lettres.

    … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/552125

    Source non libre d’accès de RO.MA sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    ENTITÉ HANNUTOISE > DISTRIBUTION DE MASQUES A LA POPULATION

    Depuis le début de la crise du Covid notre administration s’est mobilisée pour apporter son soutien le plus efficace à ceux qui en ont eu besoin.

    Il est maintenant temps de penser au déconfinement tout en restant extrêmement prudent lors de nos sorties.

    En fin de semaine prochaine, soit d’ici le 8 mai, vous trouverez dans votre boite aux lettres une enveloppe avec un ou des masques réutilisables dont la Ville de Hannut a fait l’acquisition pour sa population ainsi qu’une notice d’utilisation.

    Si vous n’avez pas l’utilité de cette fourniture, nous vous invitons à la donner pour qu’elle serve et ne reste pas dans un tiroir.

    Pour les enfants de moins de 11 ans, nous avons commandés des équipements adaptés et en disposerons en principe vers la fin du mois de mai.

    ATTENTION !

    Nous avons besoin que votre numéro de maison soit bien visible de la rue et que l’accès à votre boite aux lettres soit possible. Idéalement, nous vous demandons de noter votre nom sur celle-ci.

    Prenez soin de vous et des autres,

    Source > Ville de Hannut

  • Imprimer

    ENTITÉ HANNUTOISE > DISTRIBUTION DES MASQUES

    Les masques en tissu arrivent !

    La commune de Hannut en a commandé un par habitant. Ces derniers seront distribués dans les prochaines semaines.

    Ecouter le message du Bourgmestre Manu Douette sur le site de Radio Compile > http://www.radiocompile.net/podcast/un-par-personne-voici-comment-seront-distribues-les-masques-a-hannut

    Source en ligne libre d’accès > http://www.radiocompile.net

    Illustration > Sudinfo

  • Imprimer

    HANNUT > DES MASQUES MIS À LA DISPOSITION DE SES CLIENTS

    La commerçante hannutoise Isabelle Chantraine prépare déjà la sortie du confinement.

    Elle confectionne des masques pour les clients de son magasin de prêt-à-porter de la rue Albert Ier. Dès la réouverture, ils seront mis gratuitement à leur disposition pendant leurs achats.

    Une nouvelle réunion du Conseil National de Sécurité est prévue ce vendredi. Sans attendre les décisions qui y seront prises, Isabelle Chantraine se prépare -depuis plusieurs jours déjà- à la sortie du confinement.

    Depuis son domicile de Ciplet, à Braives, la commerçante Hannutoise qui tient le magasin de prêt-à-porter « Doudou dit Donc », (rue Albert Ier) est occupée à tailler des masques de protection.

    « J’envisage d’en réaliser une vingtaine, nous explique-t-elle. Dès que je pourrai rouvrir le magasin, ils seront mis gracieusement à la disposition des clients pendant leurs achats. Ceux qui le souhaitent pourront ensuite les emporter chez eux, les autres n’auront qu’à les déposer dans une corbeille. Je me chargerai de les lessiver à 60 º pour les clients suivants. »

    Un vrai talent artistique

    Une chouette initiative dans laquelle cette graphiste de formation y développe … La suite en ligne pour les abonnés à l’édition digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/548529

    « Je ne vais pas rouvrir avec soulagement »

    Même si avril et mai sont parmi les meilleurs mois de l’année… La suite en ligne pour les abonnés à l’édition digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/548529

    Source non libre d’accès de Marie-Claire Gillet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LES 31 COMMUNES DE HUY-WAREMME-HANNUT ACQUIÈRENT 200.000 MASQUES POUR LEUR POPULATION

    Dans le prolongement des recommandations énoncées mercredi par le Conseil national de sécurité, plusieurs mesures et actions concrètes ont été définies par l’ensemble des communes du bassin de vie de Huy-Waremme-Hannut

    Ce, dont une distribution de masques à l’ensemble de la population, ont indiqué jeudi matin les responsables de la Conférence des élus de Huy-Waremme, l’organisme supracommnual qui fédère les 31 communes de ce territoire.

    Un achat de 200.000 masques en coton, fabriqués en Europe, a été conclu cette semaine via une société wallonne, afin de permettre à tous les habitants de l’arrondissement de disposer d’un exemplaire. La livraison est attendue entre fin avril et début mai. « Cet achat de masques en coton est une initiative supracommunale, un effort de près de 400.000 euros qui s’inscrit dans une stratégie globale de (dé)confinement », précise Christophe Collignon, le président de la Conférence des élus.

    L’organisme supracommunal avait déjà, au mois de mars, conclu un achat groupé de masques de type KN95, des protections répondant aux besoins d’une série de professionnels de la santé, de l’aide et de la sécurité publiques, pour un investissement collectif de quelque 80.000 euros. Une seconde cargaison de 20.000 masques, identiques, est attendue dans les prochains jours.

    Parmi d’autres mesures annoncées jeudi par la Conférence des élus de Huy-Waremme, un groupe de travail sera chargé de définir, répertorier et prioriser une série de dispositions, de projets permettant de soutenir les citoyens, les travailleurs, les entreprises, les commerçants, les clubs et associations du bassin de vie de Huy-Waremme.

    Les bourgmestres demandent instamment aux intercommunales chargées de la gestion des recyparcs de déterminer une formule qui en permette la réouverture, même partielle, dans des délais brefs.

    Ils ont aussi décidé de ne pas se doter de sanctions administratives communales (SAC) concernant les infractions aux mesures gouvernementales. Ce sont donc les sanctions pénales qui restent d’application sur leur territoire.

    Quant aux manifestations publiques, dont les kermesses, fêtes scolaires, brocantes et autres festivités de quartiers, elles ne pourront avoir lieu dans l’arrondissement de Huy-Waremme jusqu’au 30 juin 2020.

    Source libre d’accès de Sudinfo & Belga > https://www.sudinfo.be/id179948

  • Imprimer

    LES 31 COMMUNES HUY-WAREMME-HANNUT UNIES POUR L’ACHAT DE 40.000 MASQUES

    En quelques heures à peine, une poignée de jours après le début du confinement, les 31 communes du bassin de vie Huy-Waremme se sont rassemblées autour d’un projet solidaire : l’achat de 40.000 masques de protection, dont la moitié a déjà été distribuée aux professionnels en première ligne.

    Un investissement global de 80.000 euros.

    Dès le samedi 21 mars dernier, les 31 communes de l’arrondissement Huy-Waremme (au travers de l’ASBL Conférence des élus Meuse-Hesbaye-Condroz) se sont lancées dans un projet d’achat groupé de masques de type NK95, protections qui puissent partiellement subvenir aux besoins lancinants d’une série de professionnels de la santé, de l’aide et de la sécurité publiques, ces « héros du quotidien » placés sur la ligne de front … / …

    La suite de l’article en ligne pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/542971

    … / … Le premier lot de masques, arrivé à l’aéroport de Bierset, a ensuite été divisé entre les 31 communes sur base d’une clé de répartition préalablement définie, puis distribué au départ de deux unités logistiques, à Huy et à Hannut. Un second lot, équivalent, est attendu dans les prochains jours.

    Cette initiative supracommunale, évidemment complémentaire des efforts déployés aux niveaux fédéral, régional et provincial, vise à apporter une aide rapide et concrète à une série de professionnels de terrain

    La suite de l’article en ligne pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/542971

    Source en ligne non libre d’accès de L’ACTU H/W sur > https://huy-waremme.lameuse.be