manu douette

  • Imprimer

    HANNUT > COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE NOTRE DÉPUTÉ BOURGMESTRE MANU DOUETTE

    Vous trouverez ci-joint quelques éléments et infos sur le début de mon action de parlementaires :

    Au niveau des commissions :

    Au Parlement Wallon et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les désignations dans les commissions sont clôturées. Vous trouverez ci-dessous les commissions que me seront attribuées.

    A la Région, je serai effectif dans la commission de l’énergie, du climat, de la mobilité et des infrastructures. Une commission très importante qui va aborder énormément de dossiers cruciaux pour nos citoyens et pour notre cadre de vie. Cette commission couvre un pan important de la DPR de Wallonie.  Il s’agit de matières qui sont également développées au niveau de nos communes.

    A la Fédération, j’aurai le plaisir d’être effectif et 1er vice-Président de la commission de l’éducation. En tant qu’enseignant et ayant été Echevin de l’enseignement pendant 15 ans, c’est une matière que j’affectionne tout particulièrement. L'éducation, une branche très conséquente de la FWB.

    Je serai également suppléant dans la commission du budget de la FWB et de l’environnement pour la Wallonie.

    Je serai évidemment attentif et actif sur bien d’autres thématiques traitées par les autres commissions.

    Au niveau de la 1ère intervention orale :

    En ce qui concerne ma première intervention en commission, elle portait sur le retard dans le remboursement des frais de transport des enseignants. Vous retrouverez dans le document ci-joint, l’intégralité de ma question. Il est important de maintenir et de rendre plus efficace ce mécanisme afin de favoriser le transport en commun et la mobilité douce.

    L’intervention > Manu Douette - remboursement des frais de transport des enseignants_.pdf

    Mes propositions de solutions sont assez simples :

    Budgétiser les montants suffisants afin de rembourser les établissements scolaires.

    A l’heure de la digitalisation, il est temps de mettre en place une application qui facilitera l’encodage, la transmission et le traitement des données de ces frais de déplacement. Cela permettra un remboursement plus rapide de ces montants vers les écoles. 

    J’ai indiqué que le même type d’application pourrait être utilisée pour la gestion du traitement des enseignants. Cela aurait certainement évité le retard dans le paiement du traitement de certains.

    Source > Manu Douette.

  • Imprimer

    HANNUT – MOBILITÉ > UN PARKING PAYANT À LA GARE DE LANDEN

    Manu Douette veut chercher des alternatives au projet de la SNCB prévu au second semestre

    Selon le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, nombreux sont les navetteurs qui optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme pour se rendre à Bruxelles.

    Après avoir appris que le parking de la gare flamande allait devenir payant, il a entamé les discussions pour trouver d’autres solutions et ne pas pénaliser les navetteurs.  

    Le parking de la gare de Landen est « saturé. » Voilà le constat que dresse Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB. « Nos clients n’y trouvent bien souvent aucune place », déplore-t-il. En cause selon lui : les commerçants aux alentours qui s’y garent.

    « Or depuis deux ans, on note une augmentation de la fréquentation de la gare de Landen pour les trains à destination de Bruxelles », continue-t-il. « Voilà pourquoi on compte rendre le parking payant lors de la seconde moitié de l’année. »

    Au niveau des tarifs, rien n’est encore arrêté selon Vincent Bayer. « Il ne sera toutefois pas le même pour les navetteurs, car le but est de les favoriser. Les frais de parking seront déductibles fiscalement ou remboursables par certains employeurs. Nous allons augmenter également la surface du parking vélo. »

    De son côté, le bourgmestre de Hannut Manu Douette « a eu vent d’un tarif de 1,5 euro par jour pour les navetteurs. On fait des efforts pour augmenter la mobilité douce, le covoiturage et les transports en commun, et voilà qu’on vient mettre un parking payant », déplore-t-il.

    À ses yeux, cette décision risque de freiner et démotiver les navetteurs nombreux à Hannut. Selon lui, trois quarts de ces derniers optent pour la gare de Landen plutôt que celle de Waremme. « Je me pose la question de l’impact de la mesure sur la fréquentation des transports en commun. On peut imaginer que les navetteurs accèdent gratuitement à une partie du parking, et les commerçants à une autre », commente le mayeur.

    Manu Douette compte prendre un maximum de renseignements sur la situation. « J’ai contacté le cabinet du ministre François Bellot, ainsi que la députée Caroline Cassart », indique-t-il. Cette dernière cherche à « défendre les navetteurs » et note que la ligne de conduite de la SNCB n’est pas uniforme, certains parkings étant gratuits et d’autres non.

    Le mayeur compte contacter le bourgmestre de Landen. « L’ancien collège avait déjà émis des réserves face à un parking payant devant leur gare », étaye-t-il. « J’aimerais savoir si la SNCB connaît le nombre de navetteurs qui seront impactés. Il y a peut-être d’autres formules à trouver, car ce n’est pas impossible que des navetteurs commencent à se garer de manière sauvage. »

    Enfin, Manu Douette voit également une alternative dans le bus. « On va essayer d’améliorer la ligne 127, même si ça ne dépend pas vraiment de la commune. » Il cite enfin le parking de covoiturage à l’arrière de l’académie, dans la rue des Combattants. « C’est un parking d’une cinquantaine de places qui a récemment été rénové, et que l’on pourra mettre en avant », conclut-il.

    Source > J.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 12/01/2019

    Illustration > Smiley toerist

    L’article en ligne au grand Complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LE MOT DU BOURGMESTRE MANU DOUETTE SUR LE PROJET PLOPSAQUA HANNUT/LANDEN

    Projet d’un complexe aquatique entre Hannut, Landen et Plopsa – explications sur le projet.

    Dans la vie d’un mandataire, il est souvent très rare de pouvoir porter un projet de cette ampleur.

     Il faut parfois oser, sortir des habitudes, bousculer les choses, avoir de l’ambition afin de proposer de nouveaux concepts qui permettent de développer des infrastructures de qualités pour nos concitoyens.

     Aujourd’hui, je suis très fier de pouvoir signer cet accord de collaboration entre nos deux communes (Hannut - Landen) et le partenaire privé « Plopsa ».

    Pour ce nouveau bassin, nous souhaitions trouver des collaborations car il était impossible de financer seuls une nouvelle infrastructure avec un bassin sportif et un bassin d’apprentissage. Nous nous sommes alors tournés vers nos partenaires naturels, les communes. Après plusieurs appels à différentes communes, la solution nous est venue en regardant par-delà la frontière linguistique et nous avons décidé de conclure un partenariat avec la Ville de Landen qui avait également besoin de rénover sa piscine.

     Ce résultat est le fruit d’un travail conséquent de plusieurs années. Ce projet, par son aspect inhabituel et innovant, a nécessité énormément de consultation, de réflexion, de concertation, d’ingéniosité, de calcul, de comparaison et d’adaptation, mais nous y sommes arrivés. Un travail sans cesse remis sur le métier afin d’obtenir un résultat le plus complet possible, qui répond aux attentes du plus grand nombre.

    Le fait de sortir de notre zone de confort et de travailler avec une commune néerlandophone est quelque chose d’enrichissant. Outre l’image positive intéressante qui pourrait encourager d’autres partenariats de ce type, c’est notre horizon de développement qui s’en trouve élargi : au-delà des clivages Nord-Sud.

    Beaucoup de gens ont cru en nos idées et ont soutenu notre projet, d’autres étaient plutôt pessimistes, mais l’important est d’avoir gardé le cap et notre motivation afin de mener ce projet à son terme.

    Ce projet répond à l’ensemble des attendes et des objectifs d’une piscine publique. Il va même au-delà en couvrant des objectifs ludiques, touristiques et économiques.

     Le lien avec un partenaire privé d’envergure et l’apport de son expertise et une plus-value au projet et pour nos deux communes.

    En 2020, c’est un des plus grand centre aquatique belge respectueux de l’environnement qui verra le jour sur un terrain limitrophe entre Hannut et Landen.

     Pour ce qui est de la partie récréative, outre un bassin extérieur, on peut annoncer qu’il y aura des toboggans, un bassin à vagues, des bains à bulles, un bassin pour les bambins et un autre pour les enfants, une rivière sauvage et une lazy river ainsi qu’un village et une plaine de jeux aquatique.

    Mais au-delà de l’aspect ludique, c’est avant tout un projet pour disposer d’un bassin de natation (25m x 16m) et d’un bassin d’apprentissage (16m x 12m) de qualité pour les plus petits. Nous voulons garantir aux utilisateurs actuels de notre piscine une infrastructure au top.

     Avis aux plus frileux : la température de l’eau variera selon l’endroit et selon les bassins de 26° à … 34° !

     Il faut signaler qu’afin d’assurer un accès facilité pour les écoles, la Ville de Hannut a prévu d’acquérir en marge du projet deux nouveaux bus afin d’assurer le transport des élèves de toute l’entité, peu importe le réseau d’enseignement, vers ce nouveau complexe. Cette volonté a toujours été présente depuis le début du projet.

     Ajoutons que ce centre sera pensé pour les personnes à mobilité réduite du parking jusqu’à la piscine. Que son emplacement stratégique entre les 2 communes est non seulement proche de l’autoroute, mais aussi du RAVEL ce qui permettra un accès à pied ou à vélo.

    La participation de la Ville de Hannut au projet est de 480.000 € (indexable) par an. Notre bassin actuel, totalement amorti, nous coûtant 200.000 €, nous ajouterons donc chaque année 280.000€ pour une nouvelle infrastructure bien plus importante et fonctionnelle, adaptée aux besoins d’aujourd’hui.

     Ce montant couvre notre participation dans la mise en place du bassin sportif et du bassin d’apprentissage. Il permet aussi d’assurer un prix démocratique sur le long terme pour les habitants de Hannut.

    Une infrastructure au top, mais pas à n’importe quel prix.

     Nous avons obtenu des garanties pour le maintien du personnel et d’autres emplois seront créés.

     Nous avons contractuellement garanti un accès à prix démocratique pour nos habitants, pour les élèves et enseignants des écoles établies sur notre territoire, ainsi qu’aux membres des Clubs sportifs.

     C’est un tarif qui donne ACCES À TOUTES LES PARTIES DU COMPLEXE (sportive et récréative). Il sera indexé annuellement.

     Ticket(s) individuel(s) :

    •  Enfants < 85cm : Gratuit
    •  Enfants ≥ 85 cm – 1 m : € 3,00
    •  Adultes et enfants ≥ 1 m : € 5,00
    •  Senior 70+ : € 3,00
    •  Anniversaire enfant (jusqu’à 11 ans) : Gratuit
    •  Clubs sportifs/écoles Hannut – Landen :
    •  Elèves : € 1,50
    •  Clubs sportifs: € 6,00/heure/couloir

     Abonnements annuels – habitants Hannut – Landen :

    •  Enfants < 85cm : Gratuit
    •  Enfants ≥ 85 cm – 1 m : € 60,00
    •  Adultes et enfants ≥ 1 m : € 100,00
    •  Senior 70+ : € 60,00

    Comment avons-nous choisi notre partenaire privé ? Comment avons-nous réalisé ce marché public ?

     Nous l’avons trouvé à l’issue d’une procédure de marché public en la personne de Plopsa et avons scellé nos engagements pour 25 années. Nous tenions en effet à apporter des garanties à notre population dans le temps.

     En historique, voici les dates clés jusqu’à présent :

     22 décembre 2016 : le Conseil communal vote la Convention de collaboration entre les villes de Hannut et Landen relative à l’étude de faisabilité

     1er juin 2017 : en conseil communal vote d’une Convention de partenariat entre les deux villes organisant le marché conjoint est conclue et l’on vote le Guide de sélection pour un « complexe aquatique récréatif »

    18 août 2017 : le Collège communal retient les candidatures de Plopsaland, Belpark et Sportoase Groep

     24 août 2017 : le Conseil communal vote le Guide d’attribution pour un « complexe aquatique récréatif ». Ce guide déterminait les objectifs et les critères imposés par les deux communes.

     21 décembre 2017 : le Collège communal retient l’offre de Plopsaland et envoi le dossier à notre tutelle

     9 février 2017 : signature du Contrat de collaboration entre Plopsaland, Landen et Hannut

    Texte du bourgmestre du 09/02/2018

    Pourquoi une nouvelle structure et non une rénovation de notre ancienne piscine ?

     Notre piscine était vieillissante, et après avoir envisagé la possibilité d’une réfection de celle-ci, il a bien fallu constater que nous devions trouver une solution originale pour financer un nouveau projet. La rénovation de notre ancien bassin nécessitait des moyens financiers importants et ne permettait pas de créer un deuxième bassin d’apprentissage pour nos petits. De plus la capacité de notre ancien bassin ne permettait plus d’accueillir l’ensemble des classes de nos écoles car il n’y avait pas assez de couloir (capacité de 125 nageurs en même temps). Le nouveau complexe aura une capacité beaucoup plus importante.

     Pour ce qui est de l’ancien bassin, nous devons encore envisager sa reconversion.

     Mes remerciements :

     Ce projet est une réussite grâce à l'investissement de toute une équipe où chacun a pu mettre sa pierre à l’édifice. Merci à mes collègues du collège de Hannut, à mes amis du collège de Landen, aux membres de la RCA (Régie Communale Autonome), aux différentes administratifs (de Hannut et de Landen), et j’en oublie certainement qui ont permis la mise en place de ce complexe.

     Merci à Didier Pluys et Johan Derocker pour leur analyse complète du fonctionnement des bassins publics.

     Un merci au comité de pilotage du projet composé de Gino Debroux, de Didier Reynaerts, d’Olivier Leclercq de Betinna Sandermans, de David Watrin et de moi-même.

     Betinna et David un grand coup de chapeau à vous pour la qualité et la quantité de votre travail. Sans votre professionnalisme et votre volonté ce projet n’aurait pas été possible.

  • Imprimer

    LA JUSTICE DE PAIX > MANU DOUETTE > « HANNUT AVAIT POURTANT PLUS D’ARGUMENTS QUE WAREMME »

    En raison de la séparation des pouvoirs, a estimé le ministre de la justice, les communes n’ont pas été consultées pour cette réforme.

    Il n’empêche, certains bourgmestres n’ont pas hésité à réagir. Et même à écrire à Koen Geens pour exprimer leur désapprobation. C’est le cas du bourgmestre MR de Hannut, Manu Douette. « Si je peux comprendre le besoin de faire évoluer les Justices de Paix et de faire des économies, il me semble qu’il y avait d’autres solutions à envisager », estime-t-il.

    Selon lui, le choix de fermer Hannut pour rapatrier une partie des affaires sur Waremme n’était pas le meilleur. « À Hannut, nous avons un bâtiment qui vient d’être rénové, nouveaux châssis, nouvelle isolation, et qui dispose de bureaux alors qu’à Waremme, la transformation est encore à faire et l’espace est plus réduit, m’a-t-on dit ».

    Pour ne pas mettre les deux communes en opposition, « ce qui n’est pas du tout notre intention » , la Ville de Hannut avait même suggéré la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    … / … autre argument avait aussi été avancé : celui de la population, avec ses 17.000 habitants, Hannut se classe désormais 2 e plus gros ville de l’arrondissement après Huy. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    Selon le bourgmestre, les citoyens ne semblent pas préoccupés par la fermeture du siège de Hannut. « Ils ne s’en rendent pas encore compte. Par contre, ils sont beaucoup plus inquiets de l’avenir du bâtiment de la justice de Paix. Surtout les riverains. »

    Propriété de la Régie des bâtiments, il est situé rue de Huy. Son sort n’est pas encore décidé.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/01/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/184341

  • Imprimer

    HANNUT > MANU DOUETTE « JOHNNY SAVAIT METTRE L’AMBIANCE »

    Le bourgmestre Manu Douette n’est pas spécialement fan de Johnny mais il reconnaît qu’en soirée, c’était un incontournable pour mettre de l’ambiance.

    15947111.jpg« Quand j’étais DJ, j’étais certain qu’en mettant « Allumez le feu », cela mettait de l’ambiance. Cela faisait partie des classiques. »

    Pendant une longue période, c’était lui aussi qui assurait l’animation lors des festivités du 1 er mai. « Pour l’anecdote, Daniel Ducarme était fan de Johnny. Une année, j’avais dû revenir pour récupérer quelques-uns de ses disques que j’avais oubliés d’emporter. »

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

    Huy-Waremme-Hannut> Les anecdotes de nos politiques à propos de Johnny pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/163242

  • Imprimer

    BAL DU BOURGMESTRE DE HANNUT > COMMUNIQUÉ DE LA VILLE

    Toujours un succès.

    Chaque année à même époque, les hannutois se rendent en nombre au Marché couvert de Hannut pour participer au traditionnel Bal du Bourgmestre. Bal qui est devenu au fil des années un rendez-vous incontournable dans le calendrier festif de la Ville.

    Près de 1.800 personnes se sont retrouvées pour passer une magnifique soirée qui s’est prolongée jusqu’au bout de la nuit dans une ambiance festive. Pour cette édition 2017, des nouveautés : un bar à Gin est venu tenir compagnie au bar à Champagne et on pouvait noter un espace chapiteau revisité avec la présence de trois stands dînatoires qui ont régalé les papilles dès 19h30.

    Tout comme l’an dernier, la file était bien présente pour se faire prendre en photo et avoir son souvenir personnalisé de la soirée.

    Manu DOUETTE, Bourgmestre, et l’ensemble du Collège communal ont toutes les raisons d’être satisfaits du succès que la soirée a encore une fois rencontré ce samedi 18 novembre.

    Dans le marché couvert, c’est vers 21h30 que les rythmes hauts en couleur ont démarré par un spectacle de danses des élèves de l’Académie communale qui, encore une fois, ont excellé dans leur art. L’ambiance battant son plein s’est prolongée grâce aux talents bien connus de l’orchestre « Pacific » et des DJ’s locaux de Alain (LSM), Lo (AGM), Pitoux, Flo et Amo. C’est ainsi que la piste de danse fut animée pendant plusieurs heures !

    Bal B 1.jpg

    Lors de son discours, Manu DOUETTE a tenu à remercier les différents mandataires politiques d’avoir rehaussé la soirée de leur présence, on remarquera la présence des autorités de la Ville de Landen et de plusieurs députés. Il ne manqua pas de souligner combien il est fier de sa Ville et de ses habitants.

    Mais ce bal, à côté de tous les aspects festifs qu’on lui reconnaît, est aussi l’occasion de récolter de l’argent pour différentes associations philanthropiques et sociales.

    Le bain de foule de cette édition du Bal du Bourgmestre est encore une fois une belle reconnaissance du travail de toute une équipe. Manu DOUETTE et le Collège communal peuvent s’en féliciter.

    Source > Communiqué de Presse de la ville de Hannut

  • Imprimer

    HANNUT- QUI VA L’EMPORTER ? > L’ÉMISSION 71 AVEC MANU DOUETTE DIFFUSÉE CE MERCREDI

    Nul doute que ce mercredi 25 octobre, tout le personnel communal de Hannut sera scotché à son poste de télévision.

    À 18h30, RTL-TVI diffuse la fameuse émission 71 à la quelle employés et ouvriers communaux ont participé face à Manu Douette, leur bourgmestre.

    Qui va l’emporter ? Le secret est bien gardé. « La chaîne nous a demandé un certain degré de confidentialité », avance le bourgmestre qui a prévu de regarder l’émission « chez moi, en famille ».

    Pas trop stressé ? « Je n’y pense pas trop. Ceci dit, cela reste un divertissement, c’est quelque chose que je sais bien faire, c’est même plutôt dans mes cordes », se marre-t-il doucement »

    En cas de victoire, l’argent sera reversé à l’association hannutoise APIC (La Passerelle, Inter-Actions).

    « Meilleur que Hannut »

    Le Bourgmestre de Berloo, Joseph Dedry a lui aussi accepté de relever le défi. Hasard du calendrier, l’enregistrement avait  … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/10/2017

    Source > CL et M-CL.G sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/10/2017

    OU pour les abonnés le journal du jour format .PDF en ligne > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/143839

  • Imprimer

    HANNUTOIS > CE MERCREDI 25 > RTL-TVI >L’ÉMISSION 71 > MANU DOUETTE CONTRE SES AGENTS COMMUNAUX !!!

    Le jeu qui va mettre vos nerfs à rude épreuve...

    Un candidat unique affronte un public en studio. Pour gagner, il doit avoir éliminé la totalité du public à la fin de la 10ème épreuve !

    Ce mercredi 25 à 18h30 en Télé sur RTL TVI