home loriers

  • Imprimer

    HANNUT > LA « RÉSIDENCE LORIERS » RECRUTE UN CUISINIER

    Un des deux cuisiniers de la Résidence Loriers à Hannut est sur le départ.

    Originaire de Jupille, le cuistot avait été engagé en 2015 au moment du déménagement dans le nouveau bâtiment à Hannut. «Pour des raisons personnelles, il a souhaité se rapprocher de son domicile ».

    D’où sa demande de quitter l’entreprise», précise le président du CPAS Pol Oter. Laquelle sera effective le 30 septembre prochain.

    Un appel à candidatures en vue de son remplacement a été lancé le 21 août dernier. Il se clôturait ce samedi 31 août. Selon la directrice du CPAS, Mélanie Lazzari, une dizaine de personnes ont postulé. Le futur cuisinier de la Résidence Loriers sera retenu après un entretien et «un test en cuisine», ajoute le président Pol Oter… / …

    … L’article au complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/09/2019

    Source > Marie-Claire GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/09/2019

    Le document avec l’ensemble des renseignements est à télécharger sur le site de la ville de Hannut > https://www.hannut.be/2019/08/cuisinier-2019

  • Imprimer

    HANNUT > EN PROJET > UNE 4ème AILE À LA RÉSIDENCE LORIERS

    Au cours de cette législature, le CPAS va étudier la possibilité de construire une 4ème aile à la Résidence Loriers.

    Un objectif repris dans le Plan Stratégique Transversal. Aux yeux du président Pol Oter, cette 4e aile paraît inévitable, comme le recommande l’audit commandé en 2016, soit un an après l’ouverture de la nouvelle résidence Loriers à la rue d’Avernas.

    « À l’époque, personne n’avait l’expérience d’une structure comme celle de la rue d’Avernas », se souvient Pol Oter.

    Très vite, les administrateurs ont réalisé que le fonctionnement n’était pas conforme à ce qui était prévu. « Croyant bien faire et pour éviter de prêter le flanc à la critique, nous avions établi une règle d’inscription par date d’entrée ».

    Le souci ? « Attirées par la nouveauté, des personnes qui n’était pas en état de dépendance sont entrées ».

    Conséquence : le CPAS a perdu une bonne partie des subventions de l’AViQ établies sur base des … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/408597

    Source > Marie Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be/408597

  • Imprimer

    UNE PARTIE DU TOIT DU HOME LORIERS À HANNUT S’EST ENVOLÉE LORS DE L’ORAGE

    Les orages qui ont sévi durant la soirée de ce mardi ont provoqué quelques dégâts dans la région hannutoise. Le Home Loriers a été touché au niveau de la toiture.

    Nuit d’orages que celle de mardi à mercredi sur la Province de Liège.

    En région hannutoise, une partie du toit du Home Loriers rue d’Avernas à Hannut s’est envolée.

    Le Home abrite 73 lits de maison de repos et de soins et une résidence service de 21 appartements.

     « Il y a en réalité deux toitures  : une sur-toiture de garniture si l’on peut dire et la toiture normale. C’est une partie de la sur-toiture qui s’est envolée, celle la plus exposée aux vents. Les pompiers installent une bâche ce mercredi matin en prévision des nouveaux orages attendus ce mercredi soir », précise Pol Oter, président du CPAS hannutois.

    Source libre de Marc Gérardy sur > https://www.sudinfo.be/id123193

    Illustration DR

  • Imprimer

    HANNUT CE 14 FÉVRIER 2019 > CPAS > JOUR DE FÊTE À LA RÉSIDENCE LORIERS !

    La Saint-Valentin y a été célébrée, en deux parties.

    Le matin, les résidents ont accueilli les petits bouts de l’école maternelle de Merdorp.

    Activité préparée de longue date par les institutrices et les animatrices de la Résidence, les enfants ont chanté et dansé pour les aînés, ravis de cette tendresse partagée.

    C’est à chaque fois le même ravissement au sein de l’institution lorsqu’un établissement scolaire (ou la crèche) vient en visite.

    La plupart des pensionnaires avaient rejoint le grand hall bien avant l’heure annoncée de l’arrivée du bus communal.

    Pour les enfants également, ces résidents qui ressemblent aux grands parents que certains n’ont pas connus, est un enrichissement !

    Cette matinée s’est terminée par la dégustation commune d’un savoureux cake.

    L’acte deux s’est déroulé l’après-midi dans un hall d’accueil joliment décoré de cœurs et autres éléments qui subliment la magie de l’amour… même en maison de repos !

    Car c’est une thématique bien présente dans les institutions qui accueillent nos aînés.

    Tant pour celles et ceux qui conservent précieusement le souvenir de leur conjoint disparu que pour celles et ceux qui y résident en couple, voire pour d’autres qui y nouent de tendres liens !

    L’accordéoniste/organiste René DEPAS a joué un programme adapté à la fête de Saint-Valentin.

    Ce qui n’a pas manqué de provoquer quelques pas de danse chez les plus alertes pensionnaires … parfois bien aidés par l’animatrice en charge de cette journée !

    Il était bien au-delà de l’heure habituelle du retour dans les chambres quand le grand hall s’est vidé.

    C’est dire le plaisir qu’ont ressenti les résidents au cours de cette belle journée.

    Le soleil était généreux dehors … et dans les cœurs.

    Source Texte > P.O. > Illustrations > JCD

  • Imprimer

    HANNUT – CPAS > NOUVELLE DIRECTION AU HOME LORIERS, LA 4ème EN 3 ANS

    Bientôt un changement de direction à la tête de la Résidence Loriers, la maison de repos et de soins et la résidence-services gérées par le CPAS de Hannut.

    Suite au départ de la directrice (fin avril), un appel à candidatures a été lancé, il s’est clôturé ce 30 avril. Une quinzaine de personnes ont postulé. « Nous espérons pouvoir désigner le nouveau directeur ou directrice au conseil du CPAS du 30 mai prochain », avance la directrice du CPAS, Mélanie Lazzari.

    Dans l’intervalle, l’intérim est assuré par l’infirmière en chef et Mélanie Lazzari.

    Des candidats hannutois

    Depuis son ouverture en 2015, la Résidence Loriers de la rue d’Avernas connaît un important turnover au niveau du management. Trois directrices s’y sont succédé en à peine trois ans, au rythme d’une chaque année.

    Le président du CPAS est le premier à déplorer ce turnover contre lequel il n’a cependant aucun moyen d’agir. Il reconnaît que … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/05/2018

    … / … « Nous aimerions bien que cela s’arrête et décrocher un jour une personne qui s’investisse à long terme avec des projets pour la Résidence », lance-t-elle en reconnaissant la difficulté du poste qui implique un important travail de gestion du personnel. 51 personnes, tous services confondus, travaillent aux Loriers.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/05/2018

    Le dossier au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/227700

  • Imprimer

    HANNUT-A LA RÉSIDENCE LORIERS > 20.000 EUROS POUR UN AUDIT DE GESTION DU PERSONNEL

    Le CPAS de Hannut va investir 20.000 euros dans un audit.

    Son président Pol Oter l’a annoncé jeudi soir lors du conseil communal. Pour le financer, les conseillers ont été invités à approuver une modification au budget extraordinaire. L’opposition, Ecolo-cdH s’est abstenu.

    L’objectif de cet audit est d’optimaliser la gestion globale du personnel. « Nous voulons déterminer si le personnel est en nombre suffisant par rapport aux tâches accomplies », a expliqué Pol Oter. Selon les normes établies par le CRAC (Centre Régional d’Aides aux Communes), l’encadrement est correct. « Le souci, c’est le remboursement par l’INAMI », a-t-il insisté. « L’INAMI prend en charge une partie … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/03/2018

    Dans l’opposition, Benoît Cartilier (cdH) s’est étonné que le CPAS ait besoin d’un audit pour résoudre cette question de l’INAMI : « l’INAMI, j’ai quand l’impression que cela fait partie du b.a-ba de la gestion d’un home. »

    Pol Oter s’est défendu en assurant que Hannut ne faisait pas figure d’exception : « c’est un problème que rencontrent toutes les maisons de repos en Wallonie » , a-t-il réagi avant d’évoquer l’absence de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/03/2018

    … / … La modification budgétaire prévoit également le dégagement d’une somme de 48.000 euros pour une étude relative à l’aménagement global de l’ancien home Loriers de Crehen.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/03/2018

  • Imprimer

    HANNUT - COOPÉRATION MULTIDISCIPLINAIRE > UN ATTENTAT À L’ANCIEN HOME LORIERS (PHOTOS & VIDEOS)

    Ce mercredi, l’ancien home Loriers de Crehen s’est transformé en ambassade de France, le temps d’un exercice mené par le 4e Bataillon de Génie d’Amay, appuyé par la police de Hesbaye Ouest et les pompiers de Hesbaye.

    Cet exercice de grande ampleur simulait une attaque terroriste. Il a permis à ces trois forces de coordonner leurs actions et communications, pour être mieux préparées à un potentiel réel attentat.  

    Un déploiement impressionnant de militaires, policiers et pompiers a pris possession ce mercredi de l’ancien home Loriers de Crehen et de la rue de Wasseiges, un quartier d’ordinaire tranquille. Invités à ne pas quitter le trottoir d’en face, les … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 28/12/2017

    B9713324787Z.1_20170927200839_000+G2Q9S8TAP.1-0.jpgPour l’occasion, le home Loriers est devenu, le temps d’un après-midi, l’ambassade de France, où travaillent une série d’employés. D’abord, un char du 4e Génie arrive sur les lieux pour les sécuriser, suite à un appel de la police. « On ne sait pas pourquoi, comme dans la réalité. On vérifie que le site est sans danger », commente l’adjudant Michel Peeters, officier communication du 4e Génie. Alors que les soldats ne détectent rien d’anormal, un VW Caddy déboule à toute vitesse devant l’entrée. Deux hommes en sortent. L’un d’eux, armé, crie Allahu akbar et tire en l’air. La réaction des militaires ne se fait pas attendre: le terroriste est abattu d’un tir de balles et s’effondre par terre. Son compère est quant à lui maîtrisé avant de pouvoir sortir du véhicule. Une intervention efficace des militaires, donc. Toutefois, pour pouvoir poursuivre le scénario prévu, le deuxième terroriste, muni d’une ceinture d’explosifs, entre dans l’ambassade, grimpe au deuxième étage et se fait exploser. Les militaires pénètrent à leur tour dans le bâtiment et font … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 28/12/2017

    L’attentat suicide provoque un début d’incendie, dont les signes sont visibles aux fenêtres du deuxièmeB9713324787Z.1_20170927200839_000+GTH9S8CTV.1-0.jpg étage : d’épaisses fumées s’en dégagent (en fait simulées par les pompiers à l’aide d’un appareil ad hoc).

    C’est au tour de la police Hesbaye-Ouest d’intervenir. Ses hommes, appuyés des Géniaques, sécurisent le bâtiment. Les policiers protègent et interrogent également les témoins de l’attaque. C’est la police qui donnera, in fine, le feu vert aux pompiers de Hesbaye, une fois le … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 28/12/2017

    Cet exercice a mobilisé 120 militaires du 4e Génie, dans ses cinq composantes: Etat-major et services, le Génie para-commando, le Génie de combat, la compagnie construction et le CBRN (Nucléaire, Bactériologique, Radiologique et Chimique).

    Source > Annick Govaers sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 28/12/2017

    Mais aussi le Journal .PDF en ligne > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    TROIS autres articles connexes sur votre journal :

    Le commandant des pompiers de Hesbaye  > « On en tire beaucoup d’enseignements » 

    Le directeur des opérations de la police « La police a le leadership dans ce cas »  

    En même temps, à quelques kilomètres « Un crash d’avion militaire avec munitions à Avernas « 

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/132197

    L’article succin en ligne & les 2 VIDEOS > > http://www.sudinfo.be/1947085

    Vidéo 1 > http://www.dailymotion.com/video/x6288pv

    Vidéo explicative 2 > http://www.dailymotion.com/video/x628bjh

  • Imprimer

    HANNUT > SAINT-VALENTIN AU HOME LORIERS

    L’amour n’a pas d’âge : le 14 février, les résidents des Loriers auront aussi leur fête des amoureux  

    A l’occasion de la Saint-Valentin, la nouvelle équipe d’animation de la Résidence Loriers du CPAS de Hannut proposera une journée récréative pour ses résidents, sur le thème « L’amour n’a pas d’âge». Ce jour-là, tout sera décliné en rouge, y compris le repas !  

    À la résidence Loriers du CPAS hannutois, les résidentes sont majoritairement des femmes. Souvent seules, célibataires ou veuves, issues d’une génération où « on ne faisait pas tout ça pour la Saint-Valentin ».

    Il n’empêche, elles sont nombreuses à s’être piqué au jeu… (de l’amour, est-on tenté d’écrire), proposé par la toute équipe d’animation mise en place en décembre dernier et composée de Monique Dupont, Aurore Lancelle et Adèle Michaux. Quelques hommes se sont aussi joints à leurs ateliers préparatoires à la fête de la St-Valentin.

    Sur la table de la salle d’ergo, les premières réalisations donnent déjà le ton : ici, une dizaine de serviettes pliées en forme de cœur viendront égayer la table du repas de midi du 14 février. « Même le plus froid des hommes qui vient à nos ateliers d’animation s’y est mis. Il trouve ça chouette » , sourit Monique Dupont.

    Un peu plus loin, ce sont des affiches ornées d’un cœur que les résidentes ont réalisé dans du carton épais. « Sur l’une d’elles, son auteur a souhaité écrire le nom de tous les gens qu’elle aime » , nous montre Adèle Michaux. Touchant.

    Plus discrètement, certaines en ont profité pour écrire des petits mots à leur amoureux qui n’est plus là. Nous ne verrons pas ce qu’elles ont écrit. Elles ont emporté leur message dans leur chambre, loin des regards indiscrets, juste pour elle, juste pour se souvenir.

    Cupidon dans les cuisines

    « Bien sûr, ils sont nostalgiques des Saint-Valentin qu’ils ont pu connaître par le passé », reconnaît Adèle. « Mais cela ne tourne pas à la tristesse et aux regrets. Et puis, cela leur fait du bien d’en parler. Fêter la Saint-Valentin quand on est seul, c’est un peu triste. Ici, ils ont l’occasion de la fêter tous ensemble ».

    Mardi prochain, la grande salle du réfectoire sera décorée des bricolages de résidents.

    Dans les cuisines, Cupidon a également mis son … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 11/02/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 11/02/2017

    L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/43516