hesbaye ouest

  • Imprimer

    COVID-19 > ZONE DE POLICE HESBAYE-OUEST > 132 PROCÈS-VERBAUX

    Pour la zone de police Hesbaye-Ouest : au total, 132 procès-verbaux ont été dressés pour des rassemblements interdits de citoyens. 61 pour les déplacements non-essentiels et 10 pour la distanciation sociale qui n’a pas été respectée.

    Parmi ces chiffres, une même personne peut avoir reçu plusieurs procès-verbaux.

    « Le premier procès-verbal a été dressé le 16 mars dernier. On en avait beaucoup plus au début du confinement. Il semble que les gens, à l’heure actuelle, ont mieux compris et respectent davantage.

    Il est plus rare de verbaliser pour le non-respect », nous indique le chef de zone ff, Pascal Dodion. Ce lundi, les patrouilles de la zone seront renforcées. « Il y a du monde attendu pour le début de la semaine. À chaque phase de déconfinement, on est attentif aux mesures et aux règles. Il est évident qu’il devient de plus en plus difficile de contrôler les déplacements mais nous sommes toujours présents », ajoute le chef de zone.

    Pour les autres Zones > Hesbaye & Meuse Hesbaye > A lire sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/05/2020

  • Imprimer

    LES GSM PRIVÉS DES POLICIERS DE HESBAYE-OUEST SAISIS!

    Grosse tension à la zone de police Hesbaye-Ouest. (Hannut, Braives, Burdinne, Héron, Lincent, Wasseiges)

    Ce samedi soir, juste avant un contrôle de l’inspection du travail dans un établissement du centre de Hannut, les GSM privés des policiers ont été confisqués, officiellement pour éviter les fuites.

    Du jamais vu, selon le syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS). Un préavis de grève sera déposé ce lundi, annonce le délégué permanent Fabrice Discry.

    Les agents ont été informés de cette « saisie » de leur smartphone privé lors du briefing qui précédait l’opération de contrôle des lois sociales dans les différents établissements HORECA de la zone Hesbaye-Ouest (Hannut. Braives, Burdinne, Héron, Lincent, Wasseiges). « Une telle directive, c’est du jamais vu », s’offusque Fabrice Discry, délégué permanent au SNPS. Il estime que cette méfiance est totalement déplacée. « C’est un manque de considération du personnel »

    Alerté par le personnel, Fabrice Discry a pris contact avec Pascal Dodion, le chef de zone ff. « Il a confirmé la mesure, expliquant qu’elle avait été prise pour des mesures de sécurité pour le personnel. »

    Choqué, le syndicat annonce qu’il déposera un préavis de grève ce lundi matin. Un comité de négociation devrait suivre dans les jours qui suivent.

    Une communication de la zone de police est attendue ce dimanche, dans le courant de la journée.

    Source libre sur > https://www.sudinfo.be/id169147/

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/523394

  • Imprimer

    HESBAYE-OUEST > NEUF CAMÉRAS DE RECONNAISSANCE DE PLAQUES

    L’Etat fédéral vient d’octroyer une enveloppe annuelle spécifique à chaque zone de police du pays en matière de sécurité routière

    À Huy-Waremme, ces montants atteignent au total plus de 2 millions d’euros. Toutes les zones n’ont pas encore défini précisément leurs nouvelles priorités d’investissement mais certains projets antérieurs aboutissent, comme les caméras de lecture automatique de plaques d’immatriculation.

    Les trois premières sont en cours d’installation en région hannutoise.

    -Ouest : 472.896 euros Zone de Hesbaye. Les nouveaux investissements ne sont pas encore déterminés mais les précédents aboutissent. « Nous avons vraiment axé sur la sécurité routière l’année passée. Ainsi, nous avons renforcé le personnel du service circulation, qui passe de 2 à 4 agents exclusivement dédiés à la fonction roulage.

    Nous avons aussi acheté un nouveau véhicule radar qui sera prochainement mis en service. Il dispose de la technologique numérique, et non plus analogique. La zone a investi dans une VW Tiguan pour le déplacement de l’équipe roulage ainsi que pour les contrôles. Nous renouvelons les éthylotests pour 15.000 euros car les anciens sont moins fiables. Enfin, le Conseil de police a octroyé trois vagues de 100.000 euros pour doter la zone de neuf caméras ANPR (reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation) », indique le commissaire Dodion. Directeur des opérations.

    Les trois premières sont en cours d’installation à la sortie Vinalmont vers Hannut, sur la chaussée de Wavre à Héron et sur la N80 à Hannêche. Trois autres suivront et les trois dernières seront placées l’année prochaine. Elles seront installées principalement aux entrées et sorties d’autoroutes et sur les nationales. « Ces caméras lisent toutes les plaques et sont raccordées à un serveur fédéral qui collecte toute une série de banques de données. Ainsi, une caméra de ce type est capable de nous dire que telle auto qui se dirige vers un contrôle routier n’est pas en ordre de contrôle technique ou est en défaut d’assurance, par exemple. Cela nous permettra de mieux cibler le contrôle routier.

    Elles permettront aussi de collecter des infos en cas de cambriolages », explique Pascal Dodion.

    Pour les autres zones de Polices & l’article au grand complet (Pour les abonnés à la version digitale) > https://huy-waremme.lameuse.be/421004

    Source Annick Govaers > https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > Ces caméras alimentent un serveur fédéral qui collecte différentes bases de données. - Isopix

  • Imprimer

    LA FIN ANNONCÉE DES COMMISSARIATS DE QUARTIER EN HESBAYE-OUEST > TOUS À HANNUT !

    Lors d’un comité de concertation de base, le Collège de police de la Zone de Police Hesbaye-Ouest, représenté par les bourgmestres de Burdinne, Braives et Wasseiges, a annoncé aux organisations syndicales présentes la décision d’abandonner les commissariats de quartier.

    Lors d’un comité de concertation de base, le Collège de police de la Zone de Police Hesbaye-Ouest, représenté par les bourgmestres de Burdinne, Braives et Wasseiges, a annoncé aux organisations syndicales présentes la décision d’abandonner les commissariats de quartier dans les différentes communes de la zone.

    Les inspecteurs des communes de Braives, Burdinne, Héron, Lincent et Wasseiges se retrouveront donc tous à l’Hôtel de police à Hannut.

    Une décision qui révolte le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) : « Ils l’ont annoncé  … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/407789

    Source Maxime Gilles> https://huy-waremme.lameuse.be