fermeture

  • Imprimer

    HANNUT > LE MAGASIN « AVEVE » FERMÉ PAR LA POLICE CE SAMEDI

    Plusieurs magasins de la chaîne Aveve, ont été contraints de fermer leurs portes ce samedi matin, indiquait la responsable de la communication d’Arvesta, le groupe qui comprend les magasins Aveve, Stéphanie Deleul.

    Les commerces concernés, sont ceux de Wavre, Jodoigne, Baulers, Perwez et Hannut.

    Du côté de Hannut, un employé du magasin indiquait samedi que la police était venue fermer le commerce afin de vérifier si l’ouverture était conforme à l’arrêté ministériel diffusé vendredi soir.

    À savoir si au moins 50 % des produits vendus représentaient des produits alimentaires.

    « L’alimentation représente 60 % dans notre magasin, il ne devrait donc pas y avoir de problème.

    Nous espérons pouvoir rouvrir nos portes mardi », indiquait cet employé.

    Les autres enseignes qui ont fermés leurs portes samedi, se … La suite pour les abonnés à la version digitale sur < https://huy-waremme.lameuse.be/542515

    L’article au grand complet sur site non libre d’accès > https://huy-waremme.lameuse.be

    Source de BELGA > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LES PARCS À CONTENEURS DE WALLONIE NE ROUVRIRONT FINALEMENT PAS LEURS PORTES PLUS TÔT

    Les parcs à conteneurs de Wallonie ne rouvriront pas leurs portes au grand public la semaine prochaine, a fait savoir une porte-parole de la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier.

    Le sujet était évoqué vendredi après-midi devant le gouvernement wallon. La ministre a notamment relayé les craintes du personnel des recyparcs, opposé à une réouverture même partielle.

    Chaque intercommunale de gestion des déchets a négocié ces derniers jours avec les syndicats afin de déterminer l’activité qui sera menée au sein des recyparcs ces prochaines semaines.

    De manière générale, le personnel craignait un afflux trop important de visiteurs, notamment compte tenu des conditions météorologiques favorables annoncées pour la semaine à venir. Les mesures de précaution imposées par les autorités afin d’endiguer la propagation du coronavirus, comme la distanciation sociale, n’auraient pas pu être garanties, selon les organisations syndicales.

    Différences entre provinces

    Dans les régions ne prévoyant en temps normal pas de collectes de papier-carton et de PMC en porte-à-porte, certaines zones des provinces de Luxembourg et du Brabant wallon, il a été demandé aux intercommunales de procéder à des collectes spécifiques avec les moyens disponibles, a précisé la porte-parole.

    L’ASBL wallonne BeWapp (Pour une Wallonie plus propre) a été chargée de mener une campagne de sensibilisation contre les dépôts clandestins qui semblent s’être multipliés depuis les mesures de confinement et la fermeture des recyparcs. Un tel dépôt est passible d’une amende de 150 euros en transaction immédiate, rappelle-t-on au cabinet de la ministre.

    Certaines intercommunales, celle du Brabant wallon notamment (INBW), se sont engagées à ouvrir sur base hebdomadaire les portes des recyparcs de la province uniquement au personnel communal afin d’aider ce dernier à se débarrasser des déchets sauvages.

    Source libre d’accès de Sudinfo & Belga> https://www.sudinfo.be/id177747

    Illustration > D.L.

  • Imprimer

    HANNUT > COVID-19 > LA MAISON DU COEUR FERME SES PORTES

    Dans le contexte de la pandémie de coronavirus, la Maison du Coeur de Hannut et son épicerie sociale ont fermé leurs portes mercredi matin, a annoncé son responsable à l’agence Belga, précisant que seul un dispositif pour les extrêmes urgences reste opérationnel.

    Installée depuis une vingtaine d’années sur le site des … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/538435

    Ses magasins de meubles, jouets et vêtements de seconde main ainsi que son espace de bien-être ont dû être fermés dans le cadre des mesures de confinement. L’épicerie sociale est quant à elle restée accessible jusque mardi.

     «Nous souhaitons préserver la santé de nos travailleurs et souffrons d’un problème d’approvisionnement, notamment dans … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/538435

    «Les personnes dans une grande détresse pourront néanmoins encore se procurer des colis alimentaires et une aide matérielle pourra aussi être apportée aux familles

    Source non libre de BELGA sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    « LA DÎME » (WASSEIGES) > DERNIER CONCERT CE SAMEDI 30/11 À 20h30 AVEC > « NINA NEW DAWN »

    Le Der des Ders ! > Nous y sommes, c'est le dernier.

    Quel bonheur que ce soit autour des œuvres de Nina Simone que cette soirée s'articule : de la forme et du fond, de la création et un vrai discours qui rappelle et bouscule. Et comme chaque année à la même époque, nous accueillerons nos amis d'Amnesty International, pour nous rappeler à la vigilance en matière de droits humains.

    A la fin de cet ultime concert, nous laisserons s'éteindre les dernières bougies, nous viderons le bar et les frigos, nous laisserons la Dîme se pelotonner pour un long hiver et rentrerons chacun chez nous, des étoiles plein les yeux

    Nina Simone... est l'une des chanteuses les plus écoutées dans le monde. Elle est une référence absolue pour des musiciens d'horizons différents, jazz, rock, pop, musique classique ou contemporaine.

    Son implication et ses prises de position sont une source de réflexion pour toute personne s'interrogeant sur le devoir de résistance. Cependant le grand public connaît peu de choses de sa vie, de ses aspirations premières ou de sa célébrité sacrifiée à un militantisme radical. À  l'heure où les inégalités sociales se renforcent et favorisent l'exclusion, lui rendre hommage nous paraît une évidence. Quinze ans après sa mort, son œuvre trouve toujours une résonance percutante face au recul des libertés fondamentales pourtant si chèrement acquises.

    Nina New Dawn est un spectacle musical qui s'articule autour de l’œuvre de la chanteuse dont le combat pour les droits civiques aux États Unis, et pour les droits des femmes, garde tout son sens face à la marche du monde actuel. En écho au caractère rebelle de l'artiste, il revisite l'univers musical de Nina Simone avec des sonorités contemporaines, aux frontières du jazz, du rock et de l'électro.

    La trame narrative s'appuie sur un répertoire de morceaux charnières qui évoquent tant la sphère privée de l'artiste que son engagement politique. Des extraits d'interviews faits à différentes périodes de sa vie viennent ponctuer le set et sont interprétés par la chanteuse-comédienne. Ainsi incarnés sur scène, les propos de Nina Simone révèlent leur dimension intemporelle et universelle.

    Une dimension poétique supplémentaire et un autre regard sur les morceaux sont révélés par la projection des vidéos de June Peduzzi, en résonance avec la musique.

    Avec >>> Delphine Gardin, voix - Sam Gerstmans, basse et contrebasse - Stephan Pougin, percussions, batterie - Laurent Stelleman, guitare - Tom Vanderschueren, piano - June Peduzzi, visuels

    Pour découvrir

    Attention, retour au système de la prévente

    15€ > 12€ prévente > 5€ étudiant moins de 26 ans > 1,25€ Art.27

    Formule dîner-spectacle : c'est déjà complet pour les repas ! Des desserts seront en vente, au profit des actions d'Amnesty International.

    Ferme de la Dîme > 248 rue du Baron d'Obin > 4219 Wasseiges > 0498 13 22 70 > ferme@deladime.net

    Ce concert sera le dernier.

    Nous espérons de tout cœur que la Ferme de la Dîme trouvera des repreneurs qui continuent à faire vivre ce lieu magnifique.

    DIME 111.jpg

    Merci à tous ceux qui ont participé à cette aventure merveilleuse, merci aux artistes qui ont habité la salle de leurs créations, musiciens, comédiens, circassiens, magiciens, plasticiens, photographes... 400 concerts, représentations, expositions, ce n'est pas rien !

    Merci aux spectateurs qui n'ont pas hésité, en certaines époques, à braver les conditions parfois précaires (de moins en moins) pour venir les découvrir. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus financièrement, les généreux donateurs et sponsors, les membres. Merci aux pouvoirs publics, Fédération Wallonie-Bruxelles, Région Wallonne, Province de Liège et commune de Wasseiges qui nous ont accordé quelques moyens pour tenir bon durant 24 années. Merci à tous les bénévoles, ceux d'un soir et les fidèles sans qui rien n'aurait pu exister. Merci aux administrateurs qui ont accepté de croire que c'était possible. Merci aux travailleurs qui se sont succédé dans le projet, Maurice, Marc, Jérémie, Marcel, Simon, Florence, Laurent, Emmanuelle, Bertrand, Dorine, Patrick...

    Merci à Benoît, qui a partagé ce rêve durant près de vingt ans.

    Merci aux enfants, les nôtres et les autres, pour lesquels nous avons tenté de réenchanter ce petit coin du monde.

  • Imprimer

    HANNUT > LE MAGASIN DU MONDE OXFAM FERME FIN 2019

    Fin novembre, le magasin du monde Oxfam de la rue Albert Ier à Hannut fermera définitivement ses portes.

    Avec la fermeture de la boutique d’artisanat en 2013, l’enseigne s’apprête donc à disparaître complètement du paysage hannutois.

    Les bénévoles se préparent à cette cessation d’activités qui est imminente. Dans deux mois, fin novembre, le Magasin du Monde Oxfam, situé 50 rue Albert Ier, fermera définitivement ses portes. Le bail de 3 ans qui arrive à échéance fin de cette année ne sera pas reconduit. L’équipe se donne un mois pour vider les lieux.

    Oxfam était implanté à Hannut depuis le début des années 90. D’abord rue Zénobe Gramme puis rue Albert Ier à partir de 2003.

    Fin 2013, le magasin d’artisanat de l’ONG de la Place Henri Hallet avait déjà arrêté ses activités. Avec la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 25/09/2019

    Pas de petits-déjeuners

    La direction évoque des problèmes de rentabilité auxquels le coût élevé des loyers et la perte de vitesse du centre-ville ne sont pas étrangers : « l’équipe est … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 25/09/2019

    … / … Suite à la fermeture du magasin, sachez déjà qu’il n’y aura pas de petits déjeuners Oxfam (les 17 et 18/11). « Les bénévoles n’ont pas le cœur à les organiser, » soupire Jeannine Keppenne.

    Source Marie-Claire GILLET > sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 25/09/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/443727

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > AUTOROUTE E42 > FERMETURE DES BRETELLES (ENTRÉ/SORTIE) N°7 DE «HANNUT-HUY-BRAIVES»

    La bretelle d’accès en direction de Liège & de sortie  n°7 vers «Hannut/Huy/Braives», sera fermée à la circulation du lundi 23 au mercredi 25 septembre en raison d’un chantier destiné à aménager un giratoire et à sécuriser le carrefour avec la rue Roua,

    La bretelle sera rouverte à la circulation le jeudi 26 septembre. Dans l’intervalle, les usagers sont invités à emprunter la bretelle de sortie n°6 «Villers-le-Bouillet», précise le SPW.

  • Imprimer

    ENORME SURPRISE À HANNUT: « SUBLIME » CE GRAND MAGASIN DE CHAUSSURES, FERME SES PORTES!

    « SUBLIME » employait 15 vendeuses en 2016

    La nouvelle a surpris tout le monde : 3 ans jour pour jour après son ouverture, le magasin de chaussures établit rue de Landen à Hannut ferme ses portes. À l’ouverture, 15 assistantes de vente avaient été engagées.

    Motif invoqué ? « Des raisons extra-commerciales, indépendantes de notre volonté », selon la direction.

    Le magasin avait ouvert ses portes en août 2016 sur base d’un concept totalement innovant. L’homme d’affaires liégeois Alain Smets avait mis 5 ans à le mettre au point.

    Un coup dur

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/435335

    Source Libre de Marie-Claire GILLET sur > https://www.sudinfo.be/id140324

    Illustration > Alain Smets et son épouse Lydia – Par > A.G.

  • Imprimer

    LA FIN ANNONCÉE DES COMMISSARIATS DE QUARTIER EN HESBAYE-OUEST > TOUS À HANNUT !

    Lors d’un comité de concertation de base, le Collège de police de la Zone de Police Hesbaye-Ouest, représenté par les bourgmestres de Burdinne, Braives et Wasseiges, a annoncé aux organisations syndicales présentes la décision d’abandonner les commissariats de quartier.

    Lors d’un comité de concertation de base, le Collège de police de la Zone de Police Hesbaye-Ouest, représenté par les bourgmestres de Burdinne, Braives et Wasseiges, a annoncé aux organisations syndicales présentes la décision d’abandonner les commissariats de quartier dans les différentes communes de la zone.

    Les inspecteurs des communes de Braives, Burdinne, Héron, Lincent et Wasseiges se retrouveront donc tous à l’Hôtel de police à Hannut.

    Une décision qui révolte le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) : « Ils l’ont annoncé  … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/407789

    Source Maxime Gilles> https://huy-waremme.lameuse.be