facebook

  • Imprimer

    HANNUT > LES ADHÉSIONS AU FACEBOOK DU HOME LORIERS EN HAUSSE

    Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le nombre de demandes d’adhésion au groupe privé FB de la Résidence Loriers à Hannut, a considérablement augmenté.

    « D’une demande par mois, on est passé à 5 par jour » indique le président du CPAS, Pol Oter, fondateur et administrateur de la page.

    Ce groupe FB baptisé Résidence Loriers Hannut existe depuis avril 2017. Il est privé et exclusivement réservé aux familles de résidents et aux membres du personnel. « Il a été créé dans le souci de maintenir un lien social avec les résidents qui sont de plus en plus connectés.

    Aujourd’hui, nous constatons qu’avec la crise du coronavirus et les contraintes de confinement, il sert plus que jamais », indique, satisfait, Pol Oter.

    Le groupe compte pour l’instant … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/03/2020

    Source de Marie-Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/03/2020

  • Imprimer

    QU’EST-CE QUI CHANGE ? > VOICI COMMENT ACTIVER LE NOUVEAU FACEBOOK (VIDÉO)

    Facebook change radicalement de look et il est possible de l’adopter dès aujourd’hui.

    Voilà plusieurs mois déjà que l’on en parle : Facebook va radicalement changer de look. Enfin, oubliez le « va » puisque le déploiement de cette nouvelle version du réseau social est en cours de déploiement. Vous pouvez même l’appliquer par vous-même, on vous explique tout.

    Qu’est-ce qui change ?

    D’abord, c’en sera fini du bandeau bleu au-dessus de la page d’accueil. Celle-ci s’en trouvera plus épurée avec moins de panneaux qui distraient la lecture.

    Autre grande nouveauté, le mode sombre. Déjà installé sur Messenger en mars 2019, il sera disponible sur ordinateur. Il serait moins fatigant pour les yeux et permettrait d’économiser un peu la batterie.

    Ces nouveautés seront également disponibles sur l’application mobile de Facebook d’ici au printemps 2020

    Comment l’activer ?

    Dès aujourd’hui, Facebook donne la possibilité à ses utilisateurs d’adopter son nouveau look. Peur de ne pas aimer ? Pas de problème, il est toujours possible de revenir à l’ancien design. Du moins, pour le moment puisque, en fin d’année, tout le monde basculera au nouveau Facebook.

    Pour passer au nouveau look, rien de plus simple > Cliquez sur « Passer au nouveau Facebook » dans le menu en haut à droite de la page d’accueil (Triangle noir pointe vers le bas dans le bandeau bleu)  & choisir l’option « Passer au nouveau Facebook » >>>>lorsqu’il sera disponible et affiché sur votre écran!

    Si vous êtes sur Mac, la nouvelle vue n’est pas encore disponible.

    Source en ligne libre sur > https://www.sudinfo.be/id175116

  • Imprimer

    FACEBOOK > BIENTÔT UNE NOUVELLE FONCTIONNALITÉ POUR FACILITER LA VIE DES UTILISATEURS

    Comme grâce à un téléachat du dimanche matin à la télévision, vous pourrez bientôt faire pour shopping en direct… sur Facebook.

    Facebook n’arrête pas le progrès, et ce n’est pas la période des fêtes qui va arrêter les têtes pensantes du célèbre réseau social.

    En effet, comme l’a annoncé l’agence de presse Bloomberg, dont les propos sont relayés par Gondola, la société de Mark Zuckerberg a acquis il y a peu une start-up qui lui permettra de développer le shopping en ligne.

    D’ici peu, les utilisateurs pourront donc faire leur shopping via Marketplace tout en regardant des vidéos en direct : « Nous explorons de nouvelles façons pour les consommateurs de poser des questions et de passer des commandes lors d’une diffusion vidéo en direct », a confirmé un porte-parole de Facebook à l’agence Bloomberg.

    Selon nos confrères de Gondola, le shopping en direct est de plus en plus populaire, notamment en Asie.

    Source en ligne libre > https://www.sudinfo.be/id158607

  • Imprimer

    RÉVOLUTION CHEZ FACEBOOK > LE RÉSEAU SOCIAL VA «DONNER PLUS DE CONTRÔLE AUX UTILISATEURS»

    Plus de contrôle aux utilisateurs sur la gestion de leurs données personnelles

    Facebook lance mardi « Off-Facebook Activity ». Ce nouvel outil permet aux utilisateurs des applications du géant américain d’internet de séparer leur activité en ligne de leur compte Facebook. Cette nouvelle fonctionnalité sera d’abord en phase de test en Irlande, Espagne et Corée du Sud, avant un déploiement « dans les prochains mois » dans le reste du monde.

    Cette nouvelle fonctionnalité doit permettre aux utilisateurs de dissocier les données récupérées par Facebook sur des applications ou des sites tiers, comme des sites de vente en ligne, et leurs comptes personnels sur le réseau social. Facebook liait jusqu’ici ces informations aux comptes de ses usagers afin de proposer notamment de la publicité ciblée.

    « Nous ne saurons pas quels sites internet tiers vous avez visité ni ce que vous y avez fait. Nous n’utiliserons pas ces données pour vous diffuser des publicités sur Facebook, Instagram ou Messenger », précise l’entreprise. Facebook s’attend à ce que le lancement de cet outil pèse sur ses revenus, mais affirme qu’il est plus important que les utilisateurs gardent le contrôle de leurs données

    En pratique, la nouvelle fonctionnalité, qui sera visible dans les réglages de confidentialité, ne permet pas d’effacer les données détenues par Facebook en provenance d’applications ou sites internet tiers --- mais elle permet, d’une certaine manière, de les anonymiser, Facebook ne pouvant plus faire le lien entre ces données et les profils d’usagers concernés.

    « Nous avions annoncé il y a un peu plus d’un an notre volonté de lancer un outil pour supprimer l’historique hors Facebook et déconnecter l’historique de navigation des profils des utilisateurs  », a rappelé Stephanie Max, responsable produits chez Facebook, lors d’une conférence de presse téléphonique.

    Ces données proviennent le plus souvent des outils de publicité en ligne, mais également du suivi du trafic sur les applications ou les sites. Elles comprennent les informations liées à l’appareil utilisé (marque et modèle, identifiant de connexion, etc.), qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette.

    « Nous utilisons en général ces données pour proposer de la publicité en rapport avec les produits ou les informations recherchées. Mais il nous semblait important d’apporter plus de transparence et de contrôle à nos utilisateurs sur ce type de données  », a ajouté Mme Max.

    Le nouvel onglet de réglage détaillera le type de données reçues par le réseau social, et permettra à l’utilisateur de les décorréler de son profil, soit partiellement soit totalement. « Nous dissocions les données mais continuons de les recevoir, elles sont en revanche anonymisées. Cela nous permet de faire des statistiques sur les interactions publicitaires, par exemple, mais sans savoir quels utilisateurs sont concernés », a souligné Stephanie Max.

    Facebook tente, avec cette fonctionnalité, de répondre au feu des critiques sur son usage des données personnelles, qui avaient notamment pris de l’ampleur dans la foulée de l’affaire Cambridge Analytica éclatée en mars 2018.

    Le groupe est depuis sous la pression des régulateurs, tant aux Etats-Unis que dans l’Union européenne, mais également d’une opinion publique de plus en plus inquiète de l’utilisation faite par les entreprises numériques des nombreuses données personnelles collectées.

    Source libre de AFP via > https://www.sudinfo.be/id136654

  • Imprimer

    FACEBOOK DIFFUSERA LES PROCHAINES CHILD ALERTS EN BELGIQUE

    Facebook va dorénavant publier les Child Alerts déclenchées par les autorités judiciaires belges dans le fil d’actualités de ses utilisateurs belges, a annoncé mardi le réseau social, dans les locaux de Child Focus à Bruxelles.

    La Belgique est le 17ème pays à collaborer avec Facebook pour la diffusion d’avis de recherche d’enfants disparus.

    Child Alert est un système géré par la fondation Child Focus qui peut être activé par un magistrat en cas de disparition d’un enfant dont la vie est en danger immédiat. Il vise à avertir les citoyens le plus rapidement possible en multipliant les canaux de diffusion : télévision, applications mobiles, courriels, panneaux dynamiques sur les autoroutes et, à partir de ce mardi donc, Facebook.

    Les familles dont un membre a disparu recourent souvent d’elles-mêmes aux réseaux sociaux pour appeler à l’aide. En collaborant directement avec Facebook, Child Focus veut donner encore plus de … La suite en ligne ainsi qu’une VIDEO pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id55342

  • Imprimer

    VÉRIFIEZ ICI SI VOS DONNÉES PERSONNELLES SUR FACEBOOK ONT ÉTÉ RÉCUPÉRÉES À VOTRE INSU!

    Scandale Cambridge Analytica

    Cette fois, Facebook a mis en ligne le lien vous permettant de vérifier si vos données ont été « aspirées » par Cambridge Analytica.

    Si vous faites partie des victimes de Facebook, vous pouvez porter plainte auprès de la Commission de la protection de la vie privée. (Faite une copie écran du résultat de l’analyse)

    Une plainte auprès de la Commission de la protection de la vie privée ne nécessite pas de dommage, il n'y a rien à prouver. Le simple fait que vous n’ayez pas donné votre consentement suffit.

    ICI le lien pour pouvoir contrôler

    Vous pouvez donc vérifier directement si vous faites partie des victimes

  • Imprimer

    DONNÉES VOLÉES PAR FACEBOOK > LA COMMISSION DE LA VIE PRIVÉE AVERTIRA LES BELGES CONCERNÉS

    La commission de la vie privée avertira les Belges dont les données ont été volées par Facebook

    La commission de protection de la vie privée collabore avec l’enquête européenne sur la fuite des données Facebook. Elle avertira les personnes lésées en Belgique si des noms et des données relatives aux contacts sont mis au jour, a indiqué jeudi le secrétaire d’Etat Philippe De Backer. Les victimes pourront ensuite prendre elles-mêmes contact avec Facebook, ou Cambridge Analytica, qui a bénéficié des données spoliées, pour les faire disparaître.

    L’entreprise data Cambridge Analytica a ramassé les données de quelque 87 millions d’utilisateurs Facebook parmi lesquels 61.000 Belges, a fait savoir mercredi le patron de Facebook Mark Zuckerberg.

    Facebook avertira elle-même les utilisateurs spoliés, à partir du 9 avril, a indiqué mercredi soir son responsable technique Mike Schroepfer.

    Huit Belges auraient téléchargé l’application qui a permis à Cambridge Analytica de récupérer des données. Ces huit téléchargements ont entraîné un transfert de données appartenant à 60.957 Belges.

    Cambridge Analytica a joué un rôle d’influenceur dans la dernière campagne présidentielle américaine. Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a présenté des excuses et promis des améliorations. Il sera auditionné par le Congrès le 11 avril.

    Source libre en ligne > http://www.sudinfo.be/id47287

    Illustration > AFP

    L’article révélateur du 04/04 à lire en ligne > http://www.sudinfo.be/id47218

  • Imprimer

    SAVEZ-VOUS QUE ?? > VOUS POUVEZ CONNAITRE TOUT CE QUE FACEBOOK SAIT DE VOUS:

    Vous pouvez connaitre tout ce que Facebook sait de vous: vieux messages privés, photos, vidéos… voici l’historique que le réseau social a de vous!

    Si on savait que Facebook collectait de nombreuses données sur ses utilisateurs, il est étonnant de voir le dossier regroupant tous les fichiers que le réseau social à de nous.

    C’est par une simple option disponible dans les options du site que l’on peut découvrir notre dossier. LE dossier de toutes les données que Facebook récolte sur ses utilisateurs, depuis leur inscription. Photos, vidéos, messages privés, documents… la liste est longue. Il est aujourd’hui très simple de le demander.

    Car depuis votre inscription sur le célèbre réseau social, celui-ci récolte de nombreuses données de ce que vous avez publié dessus.

    Et pour vous en rappeler, il existe l’option «  Télécharger une copie de vos données Facebook. »

    Vous la retrouvez dans l’onglet « Paramètres ». En cliquant dessus, Facebook vous permet de récupérer votre archive regroupant publications, photos et vidéos que vous avez partagées, vos messages et discussions instantanées ou encore les informations de votre profil.

    Une fois l’étape validée, Facebook collectera les données et vous avertira, par une notification, lorsque votre fichier pourra être récupéré. C’est un peu effrayant mais ça vous permettra d’avoir un aperçu de ce Facebook sait de vous.