facebook

  • Imprimer

    C’EST TERMINÉ POUR LES UTILISATEURS FACEBOOK > LE RÉSEAU SOCIAL VA SUPPRIMER L’OPTION EN SEPTEMBRE (VIDÉO)

    Après plusieurs mois de phase de « test », Facebook va imposer son nouveau design à tous ses utilisateurs le mois prochain. Sans retour en arrière possible.

    Depuis le début de l’année, et plus agressivement depuis mai, Facebook déploie un nouveau design. Une version plus épurée avec plus d’options (comme le mode sombre) qui va devenir définitivement la norme pour le réseau social. Car si ce dernier laissait encore le choix aux utilisateurs de tester ce nouveau design et de revenir à l’ancien, cela ne sera plus le cas à partir de septembre.

    En effet, Facebook va supprimer l’option permettant de revenir vers l’ancien design. Le jour exact n’est pas connu mais cela se fera courant septembre. Et ceux qui n’avaient pas encore franchi le pas seront obligés de le faire.

    La vidéo sur le site source en libre accès > https://www.sudinfo.be/id240952

  • Imprimer

    DES GROUPES «ANTI-MASQUES» SE DÉVELOPPENT SUR FACEBOOK

    «L’État pourrait poursuivre les personnes qui incitent à ne pas porter de masque»

    En Belgique, l’obligation du port du masque a été élargie lors du dernier CNS. Certains y sont réfractaires.

    Des groupes «anti-masques» se développent sur Facebook: «L’État pourrait poursuivre les personnes qui incitent à ne pas porter de masque»

    On le sait, des nouvelles mesures sanitaires sont entrées en vigueur le samedi 25 juillet. L’obligation du masque a entre autres été élargie aux lieux publics. Le masque buccal est ainsi obligatoire sur les marchés et les brocantes, dans les espaces publics où se trouvent de nombreuses personnes et où les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées comme dans les rues commerçantes, les bâtiments administratifs et les établissements horeca, tant qu’on n’est pas assis à table.

    Certaines personnes sont néanmoins réfractaires aux règles. Sur Facebook, des groupes « anti-masques » fleurissent. Mais alors, que risquent ces individus ? Nos confrères de la DH ont posé la question à Sandrine Carnerolli, une avocate spécialiste du droit des médias : « À partir du moment où le port du masque est une obligation légale, le fait d’inciter des personnes à ne pas le porter constitue une incitation à ne pas respecter la loi.

    On pourrait donc imaginer qu’il puisse y avoir des poursuites. L’État pourrait poursuivre les personnes qui incitent à ne pas porter de masque.

    « D’autres plaintes pourraient être déposées pour non-respect de la loi et incitation à la rébellion », explique-t-elle.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id231648

  • Imprimer

    BIENTÔT > GROSSE NOUVEAUTÉ SUR FACEBOOK > LE RÉSEAU SOCIAL LANCE LE DARK MODE SUR MOBILE

    Le dark mode avait déjà été lancé sur la version desktop de Facebook.

    Il y aura bientôt du nouveau sur Facebook. Le réseau social teste actuellement le dark mode sur la version mobile d’un petit nombre d’utilisateurs iOS, afin de lancer prochainement le mode pour tous les utilisateurs.

    L’option permettrait d’améliorer l’expérience utilisateur. Les contractes plus adaptés et l’environnement à faible luminosité induiraient en effet un meilleur confort visuel. Le dark mode était déjà disponible sur Instagram, WhatsApp et Messenger.

    Pour activer le dark mode sur votre compte Facebook, il vous suffit d’allera dans les « Paramètres et vie privée » et de choisir le « Dark mode ».

    Facebook n’a, pour l’instant, pas encore donné de date officiellement de déploiement du mode chez tous ses utilisateurs.

    Source de Sudinfo Technologie > https://www.sudinfo.be/id215406

  • Imprimer

    PETITE RÉVOLUTION SUR FACEBOOK > CETTE FONCTIONNALITÉ VA VOUS PERMETTRE DE FAIRE LE MÉNAGE SUR VOTRE PROFIL EN QUELQUES CLICS! (VIDÉO)

    Facebook a récemment dévoilé une nouvelle fonctionnalité qui risque de plaire à nombre d’entre vous.

    Celle-ci vous permettra de décider ce qui est visible sur votre mur, en faisant rapidement le tri dans vos anciennes publications. On vous explique !

    Le réseau social le plus utilisé au monde ne cesse d’ajouter des nouvelles fonctionnalités afin de s’adapter autant que possible à ses utilisateurs. Désormais, vous pourrez faire le tri dans vos anciennes publications de manière beaucoup plus instinctive grâce à l’outil « Gérer les publications ».

    Jusqu’à présent, lorsque l’on souhaitait trier ses anciennes publications et en supprimer certaines, il fallait le faire manuellement, une par une, ce qui pouvait prendre un temps considérable. Mais le nouvel outil que Facebook vient de lancer a pour ambition de faciliter ce nettoyage, afin de « refléter plus précisément la personne que vous êtes aujourd’hui ».

    Un outil facile à utiliser

    Concrètement, cet outil permettra de faire une recherche dans vos publications sur base de l’année, ou des personnes identifiées, voire de l’auteur des publications concernées. Une fois trouvées, vous pourrez supprimer ou archiver les publications qui pourraient vous porter préjudice aujourd’hui. Le réseau social évoque notamment une entrée sur le marché du travail ou une rupture amoureuse pour justifier l’utilité de cette nouvelle fonctionnalité.

    Pour utiliser ce nouvel outil, rien de plus simple : rendez-vous sur votre profil, où vous devrez cliquer sur « Gérer les publications ». De là, vous pourrez effectuer une recherche pour trouver les publications qui pourraient vous embarrasser.

    La fonctionnalité est disponible depuis le 2 juin sur votre mobile ou sur votre ordinateur.

    VIDEO sur > Source de Sudindo sur site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id200934

  • Imprimer

    LE COMPTE FACEBOOK D’UNE HANNUTOISE PIRATÉ PAR UN ESCROC

    Vivienne Volont, une Hannutoise de 59 ans, est désespérée.

    Un pirate informatique a pris le contrôle de son compte Facebook qu’il utilise pour commettre des escroqueries. « Je n’en peux plus. Je veux que cela s’arrête », implore-t-elle.

    Le cauchemar de cette Hannutoise a démarré le 22 février dernier lorsqu’elle a mis en vente des chaises sur MarketPlace. « Un acheteur m’a contacté assez vite. Il souhaitait que la livraison soit réalisée par le transporteur DPD », se souvient Vivienne Volont.

    La Hannutoise ne se méfie pas. Sur le compte DPD, elle renseigne son adresse e-mail et le numéro du compte bancaire où l’argent doit être versé, soit une cinquantaine d’euros. Et envoie même, comme il lui est demandé, une copie de sa carte d’identité.

    Le document est à peine renvoyé qu’une personne se faisant passer pour un employé de DPD l’appelle. « Il m’affirme qu’il y a un souci avec mon compte en banque ». La quinquagénaire s’étonne mais à ce moment-là ne fait pas le lien avec le fait que ce compte est vide. « Il était à zéro, je venais de payer toutes mes factures. »

    Elle lui propose alors de verser l’argent sur son second compte en banque. Celui sur lequel il y a encore quelques centaines d’euros...

    «Il salit mon nom »

    A partir de là tout va très vite. Par téléphone, l’escroc parvient à la convaincre de sortir sa carte bancaire, de la glisser dans le digipass puis à lui livrer son SecureCode. Le piège vient de se refermer sur la Hannutoise.

    « Ce n’est que le lendemain, en voulant payer mes courses au magasin que je me suis aperçue que mon compte était bloqué et qu’on m’avait pris pratiquement la totalité de ce qui s’y trouvait, soit 265,95 cents. ».

    Dans les jours qui suivent, elle constate que l’escroc qui a abusé de sa crédulité a aussi piraté sa boîte mail et son compte Facebook. « Et maintenant, depuis deux mois, il se sert de mon profil pour faire d’autres victimes. »

    … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/554448

    Claire Hardenne parmi les victimes

    Depuis fin février, l’escroc a déjà utilisé plusieurs fois le profil de Vivienne Volont pour appâter ses victimes. Claire Hardenne en fait partie. Début avril, l’opticienne hannutoise nous avait  … Lire l’article précédent sur ce blog > TOUCHÉE PAR LE CORONAVIRUS, UNE COMMERÇANTE HANNUTOISE A ÉTÉ ESCROQUÉE DE 6.000€ SUR INTERNET > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/04

    En attendant, elle a déposé plainte à la police de la zone Hesbaye-Ouest pour escroquerie et usurpation d’identité.

    Source non libre de l’ACTU en ligne sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS RECEVEZ CE MESSAGE SUR FACEBOOK

    Une arnaque a permis à des hackers de voler 1,6 million de dollars aux utilisateurs!

    Les hackers auraient manipulé les internautes pour les amener à leur verser volontairement de l’argent.

    Une nouvelle arnaque sévit sur Facebook. Elle aurait permis à des hackers de dérober 1,6 million de dollars aux utilisateurs du réseau social. Les hackers auraient manipulé les internautes pour les amener à leur verser volontairement de l’argent.

    Pour ce faire, ils faisaient croire aux victimes qu’elles avaient reçu de l’argent sur leur compte Paypal.

    Si de l’argent apparaissait effectivement sur la plateforme, il était retiré quelques jours après. Selon les informations de nos confrères du Sun, les hackers prenaient possession du compte d’un « ami » Facebook et contactaient son réseau jusqu’à ce que quelqu’un tombe dans le panneau. L’arnaque a été découverte par le site CyberNews. Mais ce dernier n’a pas voulu détailler avec précision le procédé par crainte que d’autres hackers ne le reproduisent.

    CyberNews recommande ainsi de télécharger l’extension « Google Authenticator » sur son compte Facebook.

    Et évidemment de ne pas répondre à des demandes d’argent via le réseau social ou de contacter par un autre moyen des amis qui vous feraient de telles requêtes.

    Source Sudinfo sur site libre > https://www.sudinfo.be/id182706

    Illustration > 123RF

  • Imprimer

    A L’ÈRE DE LA DISTANCIATION SOCIALE, FACEBOOK AJOUTE UN CÂLIN À SES RÉACTIONS

    A défaut de câlins réels, Facebook offrira dès la semaine prochaine la possibilité d’envoyer à ses proches une étreinte virtuelle.

    Par ces temps de pandémie, le premier réseau social du monde a décidé d’élargir la palette des réactions possibles sur sa plateforme.

    A chacun des posts de leurs « amis », les utilisateurs pourront désormais choisir de réagir à l’aide du célèbre bonhomme jaune, serrant cette fois affectueusement dans ses bras un coeur rouge.

    L’emoji, censé apporter un peu de réconfort, sera la septième réaction possible sur Facebook, aux côtés des classiques « J’aime », « J’adore », « Haha », « Waouh », « Triste » et « Grrr ». Cela faisait cinq ans que Facebook n’en avait pas ajouté une nouvelle.

    Le petit nouveau sera « un moyen pour les gens de montrer leur soutien aux autres en cette période inédite », a expliqué un porte-parole de la compagnie, Alexandru Voica, en citant l’épidémie de Covid-19.

    « Cette nouvelle réaction sera disponible la semaine prochaine dans le monde et vous pourrez l’utiliser pour réagir aux publications, commentaires, images, vidéos et autres contenus sur l’application et sur Facebook.com », a-t-il poursuivi.

    Sur l’application de conversation Messenger, le coeur rouge habituel dont les internautes peuvent gratifier un message pourra être transformé par un coeur rose et violet en train de battre.

    Facebook et ses applications de messagerie ont connu une forte hausse de leur trafic depuis le début de la pandémie et la mise en place de mesures de confinement partout dans le monde.

    Source libre sur > https://www.sudinfo.be/id180377

  • Imprimer

    HANNUT > LES ADHÉSIONS AU FACEBOOK DU HOME LORIERS EN HAUSSE

    Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le nombre de demandes d’adhésion au groupe privé FB de la Résidence Loriers à Hannut, a considérablement augmenté.

    « D’une demande par mois, on est passé à 5 par jour » indique le président du CPAS, Pol Oter, fondateur et administrateur de la page.

    Ce groupe FB baptisé Résidence Loriers Hannut existe depuis avril 2017. Il est privé et exclusivement réservé aux familles de résidents et aux membres du personnel. « Il a été créé dans le souci de maintenir un lien social avec les résidents qui sont de plus en plus connectés.

    Aujourd’hui, nous constatons qu’avec la crise du coronavirus et les contraintes de confinement, il sert plus que jamais », indique, satisfait, Pol Oter.

    Le groupe compte pour l’instant … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/03/2020

    Source de Marie-Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/03/2020