emplois temporaires

  • Imprimer

    COLRUYT PROPOSE DES EMPLOIS TEMPORAIRES À PLUS DE 2 000 TRAVAILLEURS DES SECTEURS GRAVEMENT TOUCHÉS PAR LA CRISE SANITAIRE

    Il y a deux semaines, Colruyt Group lançait un appel chaleureux aux personnes en chômage temporaire afin qu’elles viennent prêter main-forte dans les magasins, les centres de distribution logistique et les ateliers de production du groupe.

    Un appel qui n’est manifestement pas tombé dans l’oreille d’un sourd. En moins d’une semaine, Colruyt Group a reçu plus de 5 000 candidatures.

    « Nous tenons à remercier tous les candidats pour leur intérêt massif », commente Liesbeth Sabbe, directrice des ressources humaines de Colruyt Group. « Nous avions besoin de 2 000 travailleurs temporaires supplémentaires, en particulier pour faire face à la période de fin d’année qui s’annonce chargée et pour soulager une partie de la charge de travail de nos collaborateurs internes. Le fait que nous récoltions deux fois plus de candidatures est réconfortant. Cela montre que les gens ont bien compris l’importance du secteur alimentaire. »

    Au cours des dernières semaines, Colruyt Group a intensifié ses efforts pour filtrer tous les CV reçus. Toute personne jugée apte sur la base de son CV a été contactée dans les plus brefs délais par le service de sélection du groupe. L’examen de tous les CV et la prise de contact avec les candidats appropriés étant un processus à forte intensité de main-d’œuvre, le service de sélection a fait appel à 15 employés supplémentaires, principalement d’anciens directeurs de magasin, pour accélérer le processus de sélection.

    Il y a actuellement 1 470 collaborateurs temporaires qui travaillent déjà dans les magasins de Colruyt Group. Liesbeth Sabbe : « Nous avons également un certain nombre de candidats potentiels sur une liste de réserve en fonction de la région dans laquelle ils veulent travailler. Nous sommes donc très heureux de ce résultat. » L’adresse électronique fortensemble@colruytgroup.com, spécialement créée à cet effet, est désormais fermée. Cependant, toutes les personnes qui ont postulé peuvent s’attendre à une réponse du groupe, soit par courrier électronique, soit par téléphone.

    La plupart des candidats spontanés vont travailler dans l’un des magasins de Colruyt Group. Aaron Malfait, en temps normal chauffeur de camion pour un magasin de meubles, travaille dans le magasin Colruyt de Dendermonde depuis le 2 novembre. « La société où je travaille est actuellement fermée en raison de la crise du coronavirus », explique Aaron. « Quand j’ai vu l’appel de Colruyt sur les médias sociaux, j’ai immédiatement postulé. Le même jour, j’ai été contacté. En quelques heures, et quelques coups de téléphone plus tard, tout était arrangé et je pouvais commencer à travailler dans le magasin Colruyt de Dendermonde. J’aime beaucoup être ici : j’ai déjà eu une expérience de vente dans une vie antérieure, et si je ne sais pas quelque chose, les collègues sont là pour moi. »

    En outre, 150 collaborateurs internes et 1 400 étudiants en activité travaillent actuellement dans les magasins d’alimentation de Colruyt Group. Enfin, à la suite de cet appel, le groupe entame de nouvelles collaborations avec les entreprises concernées, telles que Decathlon et ZEB, dont les collaborateurs peuvent désormais travailler temporairement au sein du groupe. « Pour l’instant, nous allons travailler sur les réponses que nous avons reçues.

    En outre, il existe encore des postes permanents vacants pour le personnel des ateliers ainsi que de nombreux autres emplois, tels que des techniciens, des ingénieurs et des profils informatiques », conclut Liesbeth Sabbe.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id281531