ecolo

  • Imprimer

    HANNUT > IL QUITTE LA VIE POLITIQUE AVEC UN SENTIMENT DE LIBERTÉ

    Pas de second mandat pour le conseiller communal Ecolo hannutois. Frédéric Piret-Gérard a décidé de mettre un terme à sa carrière politique. Voici pourquoi.

    Alors que vous étiez réélu comme conseiller communal, pourquoi avoir choisi d’arrêter votre carrière politique ?

    J’avais envie de récupérer du temps pour faire autre chose. Un mandat politique, il faut le savoir, c’est très énergivore. Je souhaitais également m’engager pour moi-même, sans filtre, sans qu’on pense que j’agisse au nom d’Écolo. Enfin, le dernier point qui a aussi pesé dans ma décision, c’est la gestion de l’image qui est compliquée pour moi. Je n’aime pas valoriser mon ego et dans la politique actuelle, c’est ce genre de chose qui est attendue et dans ce tapage, je ne me retrouve pas.

    > Renoncé à son mandat, n’est-ce pas trompé l’électeur qui vous a élu ? …

    > Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez annoncé votre départ du conseil communal ?...

    > Des regrets ?...

    > On vous verra encore au conseil communal ?...

    > Des dossiers pour lesquels vous serez particulièrement attentifs ?...

    >>> Un passionné d’architecture médiévale et de ses symboles > Maître Reiki …

    … / … La suite en ligne sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    Source > Propos recueillis par Marie-Claire Gillet sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT - POLITIQUE > FÊTES DE LA MUSIQUE ET SUBSIDES > ECOLO REFUSE DE SIGNER «UN CHÈQUE EN BLANC»

    Frédéric Piret-Gérard dénonce un dossier creux, « sans justificatif»  

    Les Fêtes de la Musique ont animé les débats jeudi soir au conseil communal de Hannut.

    249303_374672405949234_673577187_n.jpgLe conseiller de l’opposition Ecolo Frédéric Piret-Gérard a refusé de voter le subside de 10.000 euros octroyé à la Maison des Jeunes, organisatrice de l’événement. Il estime que le dossier est incomplet. Vide même, dénonce-t-il.  

    L’écologiste a joué cavalier seul jeudi soir en montant au créneau dans le dossier … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/06/2018 … / …

    … / … J’ai beau le retourner et le fouiller dans tous les sens, il n’y a rien dedans, ni budget, ni justificatif pour expliquer comment ces 10.000 euros vont être distribués. Je ne trouve que l’affiche de l’événement », a-t-il dénoncé

    Selon lui, voter reviendrait « à signer un chèque en blanc ».

    Son attitude, sur le fond légitime, a suscité de vives réactions. Dans la majorité MR-PS mais aussi dans l’opposition cdH. L’échevin … /… La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/06/2018 … / …

    10.000 € de subsides

    Abandonnées suite à des problèmes d’organisation, les fêtes de la Musique à Hannut ont été relancées en 2013. Avec un subside de 1.500 euros au début et qui progressivement est passé à 5.000, 7.000 pour arriver aujourd’hui à 10.000 euros … / …

    … / … Au vote, Frédéric Piret-Gérard a été le seul à voter contre l’octroi du subside.

    « Humainement, c’est un message difficile à faire passer. Ma co-listière, Anne-Marie Leclercq, s’est d’ailleurs abstenue pour bien montrer qu’Ecolo soutient la MJ comme ces fêtes de la musique mais un dossier monté comme cela, personnellement, je ne pouvais pas accepter. »

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 15/06/2018

  • Imprimer

    « UN PLAN D’ÉVACUATION POUR HANNUT AUSSI »

    L’écolo Frédéric Piret-Gérard estime qu’il est sage d’y réfléchir, « sinon, cela risque d’être le chaos »

    Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a présenté la semaine passée la nouvelle mouture du plan d’urgence nucléaire. Nous avons fait réagir l’Ecolo Frédéric Piret-Gérard, à l’initiative dans sa commune, Hannut, d’une motion destinée à répondre aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité nucléaire.

    Dans le cadre de la sécurisation et l’exposition aux risques nucléaires, les Écolos hannutois ont demandé et obtenu qu’une motion sur l’avenir du nucléaire soit adopté. Le nouveau plan d’urgence présenté par Jan Jambon répond-il aux attentes formulées dans cette motion ?

    Non, pas à toutes. À Fukushima, la population a été évacuée dans un rayon de 30km. Si on veut bénéficier de l’expérience japonaise, il serait donc sage de pouvoir réfléchir à un plan d’évacuation pour Hannut. Surtout compte tenu de l’accroissement de la population. Si n’est rien prévu, ce sera le chaos. Huy a un plan d’évacuation. Or, si on regarde bien, à vol d’oiseau, la Grand-Place de Hannut n’est qu’à 20km de Tihange, ce qui veut dire que des villages comme Avins, Moxhe ne sont qu’à environ 15km.

    La motion a été envoyée à l’ensemble des ministres du gouvernement fédéral. Avez-vous eu une réponse ou des garanties qu’il serait tenu compte de vos inquiétudes ?

    À mon niveau, je n’ai pas eu de réponse. Je ne peux pas vous dire si même il y a eu un accusé de réception.

    Qu’en est-il de la visite de la centrale nucléaire de Tihange ?

    C’est le commandant Duvivier qui a participé à l’élaboration de la motion qui avait fait cette suggestion aux conseillers. Avant de rejoindre la caserne de Hannut, il avait commandé le poste de Huy. Il connaît donc bien la centrale à Tihange. À ce stade, cela reste toujours une suggestion.

    Ecolo est en perte de vitesse. Les derniers sondages ne lui donnent plus que 9,2 % d’intention de vote en Wallonie. La solution : le retour de Jean-Michel Javaux en 2019 ?

    C’est vrai que Jean-Michel a un vrai talent d’orateur. Il est didactique et très proche des citoyens. A lui de décider. Pour les prochaines élections communales, il faut aussi tenir compte … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 16/01/2017

    Source > Propos recueillis par MARIE-CLAIRE GILLET Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 16/01/2017

    Un article succin sur le Web sur > http://www.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > SEMAINE DE L'ARBRE > PETITS FRUITS… GRANDS EFFETS ! (DISTRIBUTION LE 27/11)

    Dans le cadre de la semaine de l'arbre, les membres de la locale Ecolo de HANNUT comme plus de cent vingt autres groupes locaux en Wallonie et à Bruxelles, distribueront des plants d’arbustes à petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers).

    Ecolo entend sensibiliser la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre les agriculteurs et les producteurs de nos régions.

    De nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Un exemple parmi d'autres: la Belgique importe autant de pommes qu'elle n'en exporte… Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaîne. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi et un impact accru sur l’environnement sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production.

    Face à cela, Ecolo soutient, à tous les niveaux de pouvoir, le développement des circuits courts. Un circuit court, c’est un mode de production et de commercialisation de l’alimentation qui vise à rapprocher le producteur du consommateur. Du champ à l’assiette, de l’étable à la table… Un chemin plus direct avec des plus-values multiples pour l’économie locale, pour la qualité de l’alimentation et pour l’environnement.

    Soutenir les circuits courts, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !

    Nous serons donc présents au Parc de la Halette le dimanche 27 novembre 2016 de 10 à 13 heures (ou jusqu’à épuisement du stock).

    Cet événement est aussi l’occasion de partager avec vous de notre nouvelle dynamique interne et notre positionnement politique.

    Source > Frédéric PIRET-GERARD, Anne-Marie LECLERCQ & Johan VOLONT > Conseillers Communaux et CPAS & François DOSSOGNE Président Local > Illustration > vertus-fruits-rouges

  • Imprimer

    LES FABRIQUES D'EGLISES A HANNUT DANS LE COLLIMATEUR D'ECOLO

    887832255_B975139567Z_1_20150327175615_000_GS547RQDU_2-0.jpg

    Hannut compte 17 fabriques d’églises dont deux possèdent des placements en capitaux pour un total de… 287.000 euros.

    Chaque année, elles reçoivent pourtant une dotation communale pour équilibrer leur budget. Est-ce normal ?, a interrogé l’écolo Frédéric-Piret Gérard.

    Au 21 e  siècle, les fabriques d’église sont toujours régies par le code Napoléon (fin 19 e  siècle) qui impose aux communes, en cas de déficit, d’épurer les budgets. « Or, que … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de C.B.sur > http://www.sudinfo.be/1250125

  • Imprimer

    ECOLO A PRÉSENTÉ SA LISTE RÉGIONALE POUR HUY-WAREMME:

    651856559_B972238564Z_1_20140314182740_000_GIB240STE_1-0.jpg

    Ecolo a présenté sa liste régionale pour Huy-Waremme: la Waremmienne Leila Rebbouh est deuxième effective

    Ecolo présentait ce vendredi sa liste régionale pour l’arrondissement Huy-Waremme. Jean Marot tête de liste, Jean-Michel Javaux dernier suppléant et 6 autres candidats dont la Waremmienne Leila Rebbouh (2 e).

    > Jean Marot, tête de liste. Comme annoncé précédemment, l’avocat hutois de 33 ans a été préféré au député saint-georgien sortant Christian Noiret.

    > Sans surprise non plus, Jean-Michel Javaux, le bourgmestre d’Amay de 46 ans, est dernier suppléant (4 e ). L’ancien-président des Verts compte sur sa popularité pour apporter un maximum de voix à la liste, tout en se préservant d’un éventuel siège.

    > Deuxième effective, Leila Rebbouh, 34 ans, est docteur en physique. La Waremmienne est la seule candidate sans passé politique de la liste.

    > Franco Granieri, conseiller communal marchinois de 37 ans, est 3 e  effectif. Il est responsable de projets logistiques chez AGC Glass Europe, une usine de panneaux de verre pour le photovoltaïque dont le site carolo va fermer.

    > Dernière effective : Brigitte Simal, ancienne bourgmestre de Villers-le-Bouillet et actuellement conseillère communale de 56 ans.

    >Côté suppléants, on trouve d’abord Sandrine Maquinay, 32 ans, de Ferrières. Assistante parlementaire, conseillère communale et provinciale, la jeune femme est aussi enseignante.

    > Frédéric Piret-Gérard, architecte et conseiller communal hannutois de 43 ans est quant à lui 2 e  suppléant.

    > La 3 e  suppléance revient à Catherine Dubru-Wollseifen, enseignante de 43 ans et présidente du CPAS de Geer.

    Détails et réactions dans La Meuse Huy-Waremme de ce week-end.

    Source > A.G. Sur > http://www.lameuse.be/959956 Photo ag

  • Imprimer

    DISTRIBUTION D’ARBRES FRUITIERS PAR ECOLO HANNUT

    1452337_10202363303873462_1726706361_n.jpg

    Ce samedi 23 novembre Place Lucien Gustin (Kiosque) , Ecolo Hannut distribuera des plants d’arbustes à petits fruits ( groseilliers, cassissiers, framboisiers) afin de sensibiliser la population à la question des circuits courts.

    Par ce geste symbolique, Ecolo veut rappeler qu’il est plus que jamais nécessaire de soutenir la production locale et de qualité, qui fait vivre les agriculteurs et les producteurs de nos régions.

    De nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaine. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi, un impact accru sur l’environnement… sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production.

    Face à cela, Ecolo soutient à tous les niveaux de pouvoir le développement des circuits courts.

    Un circuit court, c’est un mode de production et de commercialisation de l’alimentation qui vise à rapprocher le producteur du consommateur. Du champ à l’assiette, de l’étable à la table… Un chemin plus direct avec des plus-values multiples pour l’économie locale, pour la qualité de l’alimentation et pour l’environnement.

    Soutenir les circuits courts c’est aussi encourager les citoyens à changer leur habitude de consommation, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !

    De 10 à 12h Place lucien Gustin

    Source > https://www.facebook.com

  • Imprimer

    HUY-WAREMME: NOS JEUNES ÉCOLOS SONT D'ACCORD AVEC «ÉCOLO J». «ON EST POUR LA LÉGALISATION DES DROGUES DURES»

    194318914_B971064158Z.1_20130919180051_000_GAL194B2P.1-0.jpg

    Pour le co-président de la régionale de Huy-Waremme, « on n’a pas bien compris la proposition ».

    Il y a moins d’une semaine, le groupe « écolo j » bombardait le monde politique avec l’idée de légaliser les drogues dures. Sans attendre, le parti Écolo a tapé sur les doigts de ses jeunes, mais les autres partis ont également vivement réagi. De notre côté, nous avons voulu savoir ce que les jeunes politiques de notre région en pensaient. Selon l’un des co-présidents des jeunes écolos, Rodrigue Demeuse, « nous sommes d’accord avec l’idée même si la communication sur ce dossier n’a pas été optimale ».

    Mardi dernier, le parti des jeunes écolos, « écolo j », a proposé de légaliser les drogues dures. Une idée à peine lancée qu’elle défrayait déjà la chronique. Les autres partis de l’arc-en-ciel politique ont réagi, mais la réaction la plus verte aura certainement été celle du parti Écolo lui-même. Olivier Deleuze, co-président avec Émilie Hoyos, affirmait, dimanche dernier, qu’il n’était absolument pas d’accord avec ses jeunes.

    Découvrez la suite de cet article dans notre édition régionale de ce vendredi 20 septembre

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/815102 Photo DR