drogues

  • Imprimer

    DE PLUS EN PLUS DE DROGUE DANS LES ÉCOLES …

    La police et les établissements scolaires ont décidé de s’unir pour lutter contre ce fléau!

    La drogue dans les établissements scolaires est un véritable fléau. Elle touche principalement les jeunes. Chaque année, de nombreuses opérations policières sont menées dans différentes écoles

    4 bus contrôlés, 872 navetteurs soumis au contrôle des chiens, des prises diverses (13,15 g de marijuana, 1,48 g de résine, 0,4 g d’ecstasy, deux armes prohibées) : l’action coup de poing de la police locale dans les bus TEC à Frameries et Hornu, en milieu de semaine dernière, a marqué les esprits. Une opération menée en collaboration avec les TEC ainsi que la police fédérale.

    Et la zone de police Boraine, active sur les communes de Boussu, Colfontaine, Frameries, Quaregnon et Saint-Ghislain projette aussi d’autres actions prochainement dans les écoles.

    La police a conclu un partenariat avec les établissements scolaires.

    Découvrez les actions prévues dans les écoles par les policiers.

    La drogue ne sera pas la seule cible des forces de l’ordre

    Source libre de Johnny Maghe > https://www.sudinfo.be/id109359

    Illustration 123rf

  • Imprimer

    HANNUT > DES BUFFETS DE DROGUES À SES FÊTES

    Face au tribunal, il risque 18 mois de prison

    Durant plus d’un an, Bryan (30) a vécu de multiples fêtes où l’alcool et la drogue coulaient à foison. Souvent même, c’est lui qui apportait les stupéfiants et les « partageait » avec ses amis.

    C’est l’air plutôt décontracté, au ton familial, que Bryan, un hannutois de 30 ans, a fait face au tribunal correctionnel de Huy, ce mercredi matin. Pourtant, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas des moindres… comme le lui a, d’ailleurs, signalé le juge Marchal à plusieurs reprises.

    « C’est un peu comme quand on apporte une bouteille d’alcool chez quelqu’un, ou qu’on invite des amis à boire un verre… les gens font comme chez eux, ils peuvent se servir ! » Sauf que Bryan, lui, mettait en place des « buffets » de… drogues (!) à disposition de ses invités lors des fêtes qu’il organisait chez lui, entre octobre 2013 et décembre 2014. Speed, coke, cannabis, ecstasy… La justice lui reproche une liste impressionnante de consommation de stupéfiants.

    « Mais je n’en ai jamais vendu », affirme le trentenaire. « J’en avais pour ma consommation personnelle et mes amis avaient le droit de se servir… En échange, quand on sortait après en discothèque, on m’y payait l’entrée ou on m’offrait des verres. On était comme une grande famille », explique-t-il.

    Le juge a néanmoins des doutes quant à la véracité de son témoignage. « On a retrouvé chez vous, lors d’une perquisition en 2014, 40 grammes de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/06/2017

    Source > E.D. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/06/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/98089