début

  • Imprimer

    HANNUT > MAYA ET BUMBA COMMENCENT LA CONSTRUCTION DE PLOPSAQUA HANNUT-LANDEN (DOSSER COMPLET)

    Maya et Bumba commencent la construction de Plopsaqua Hannut-Landen

    La construction de Plopsaqua Hannut-Landen, le deuxième parc aquatique B9719516672Z.1_20190508130053_000+GMDDIC6E2.1-0.jpgdu groupe Plopsa, vient de démarrer à Hannut. Cela s'est passé en présence du Bourgmestre de Hannut, Emmanuel Douette, du Bourgmestre de Landen, Gino Debroux, du CEO de Plopsa, Steve Van den Kerkhof, de Bumba et de Maya l’Abeille. La construction débutera officiellement le lundi 13 mai et prendra 18 mois. Le coût de l’investissement est de 25 millions d'euros.

    En coopération avec les villes de Hannut et Landen, un parc aquatique de 4.800 m2 sera construit près de la frontière linguistique et au centre de la Belgique, le long de l'autoroute pour un accès optimal et facile. "Nous avons remarqué que le nombre de visiteurs à Plopsaqua De Panne a largement dépassé les attentes, avec un pourcentage élevé de visiteurs venant de tout le pays", déclare Steve Van den Kerkhof, CEO de Plopsa. "Nous avons donc vraiment ressenti la demande et le potentiel de construire un autre parc aquatique ailleurs en Belgique !"

    Les villes de Hannut et Landen contribuent également au nouveau complexe de natation, qui remplacera les piscines actuelles. En conséquence, les résidents bénéficieront d'un tarif d'entrée spécial et démocratique. Plopsaqua Hannut-Landen semblait être la meilleure option pour eux dans leur recherche d'une nouvelle piscine urbaine. "Grâce à une coopération intercommunale avec les villes de Hannut et Plopsa en tant que partenaires, nous garantissons d'une part que nos résidents peuvent profiter de tous les équipements de natation modernes et d'autre part que notre ville bénéficie de plus d’éclat, ce qui peut profiter au commerce et au tourisme. Les habitants de Landen attendent avec impatience la réalisation du parc aquatique. Je suis donc heureux que les travaux de construction puissent commencer ", déclare Gino Debroux, Bourgmestre de Landen. Emmanuel Douette, Bourgmestre de Hannut, se joint également à nous. “Nous devions trouver une solution originale pour financer un nouveau projet. Avec la Ville de Landen, nous avons décidé de conclure un partenariat avec un partenaire privé d’envergure qui pouvait apporter son expertise et une plus-value pour notre population."

    Un thème unique

    Le nouveau complexe de natation disposera d'un espace qui sera entièrement aménagé autour de l'univers coloré du cirque de Bumba. Maya l’Abeille, qui est extrêmement populaire auprès des néerlandophones et des francophones, disposera également de sa propre zone où la nature dans toute sa beauté est centrale. De plus, un éclairage scénographique adapté à chaque environnement est utilisé. De cette façon, les visiteurs seront plongés dans des thèmes et des mondes de vie différents et l'expérience sera complètement différente de celle d'une piscine subtropicale classique.

    La séance de photos officielle avec le Bourgmestre de Hannut, Emmanuel Douette, le Bourgmestre deLanden, Gino Debroux, le CEO de Plopsa, Steve Van den Kerkhof, Bumba et Maya l’Abeille a eu lieu ce matin. La construction de Plopsaqua Hannut-Landen, avec un coût d’investissement de 25 millions d'euros, va officiellement démarrer. Le tout nouveau complexe de natation offrira un espace de détente et de loisirs ainsi que de sport et d'éducation. En plus d'une piscine de 25 mètres à huit couloirs et d'une piscine d'instruction à quatre couloirs qui répondra au grand nombre d'écoles et de groupes attendus, il y aura aussi une vaste aire récréative avec trois toboggans spectaculaires, dont le Sky Drop de 19 mètres de haut, une piscine à vagues, une rivière sauvage, une maison de jeux, un jacuzzi, une piscine extérieure, un bain de soleil et un sauna.

    Source > Communiqué de Presse de PLOPSAQUA

    PETIT RETOUR EN ARRIERE >>>

                    Notre piscine étant vieillissante, et après avoir envisagé la possibilité d’une réfection de celle-ci, il a bien fallu constater que nous devions trouver une solution originale pour financer un nouveau projet.

    Plopsa01.jpgPour ce qui est de l’ancien bassin, nous devons encore envisager sa reconversion. Pour ce qui est du nouveau, nous souhaitions trouver des collaborations car il était impossible de financer seuls une nouvelle infrastructure avec un bassin sportif et un bassin d’apprentissage.

    Nous nous sommes alors tournés vers nos partenaires naturels, les communes. Après plusieurs appels à différentes communes, la solution nous est venue en regardant par-delà la frontière linguistique et nous avons décidé de conclure un partenariat avec la Ville de Landen qui avait également besoin de rénover sa piscine.

    Le fait de sortir de notre zone de confort et de travailler avec une commune néerlandophone est quelque chose d’enrichissant. Outre l’image positive intéressante qui pourrait encourager d’autres partenariats de ce type, c’est notre horizon de développement qui s’en trouve élargi : au-delà des clivages Nord-Sud.

    Ensuite, nous avons défini nos attentes et nous nous sommes mis à la recherche d’un partenaire privé d’envergure qui pourrait apporter son expertise et une plus-value au projet.

    Nous l’avons trouvé à l’issue d’une procédure de marché public en la personne de Plopsa et avons scellé nos engagements pour 25 années. Nous tenions en effet à apporter des garanties à notre population dans le temps.

    Le partenariat entre les Villes de Landen, Hannut et Plopsa va permettre de mener à bien un projet ambitieux sur le plan économique et environnemental : en 2020, un des plus grands centres aquatiques belges respectueux de l’environnement verra le jour sur un terrain limitrophe entre Hannut et Landen.

    2020 ? Vraiment ?

    Oui, vraiment, le dossier a passé toutes les étapes administratives :

    • 22 décembre 2016 : le Conseil communal vote la Convention de collaboration entre les villes de Hannut et Landen relative à l’étude de faisabilité
    • 1er juin 2017 : une Convention de partenariat entre les deux villes organisant le marché conjoint est conclue et l’on vote le Guide de sélection pour un « complexe aquatique récréatif »
    • 18 août 2017 : le Collège communal retient les candidatures de trois sociétés
    • 24 août 2017 : le Conseil communal vote le Guide d’attribution pour un « complexe aquatique récréatif »
    • 21 décembre 2017 : le Collège communal retient l’offre de Plopsa et envoi le dossier à notre tutelle
    • 9 février 2018 : Annonce officielle du Contrat de collaboration entre Plopsa, Landen et Hannut
    • 12 juillet 2018 : Signature du contrat finalisé
    • 8 octobre 2018 : Dépôt du permis d’urbanisme
    • 31 octobre 2018 : Début de l’enquête publique
    • 8 février 2019 : Obtention du permis d’urbanisme

    Et donc les travaux ont commencé ? Non, pas à ce moment-là car comme pour tout chantier de cette ampleur, la région wallonne a effectué des fouilles sur le terrain afin de vérifier que le site n’était pas d’intérêt archéologique :

    • 15 mars 2019 : Conclusion du protocole d’évaluation des fouilles archéologiques
    • 25 avril 2019 : Notification de la fin de la période de fouilles

                    Et maintenant ?

    Maintenant il est temps de donner le top départ pour la construction ! Les grues sont sur place et le chantier démarrera ce lundi 13 mai.

                    L’ouverture est prévue dans le dernier trimestre de 2020.

    Source > Ville de Hannut & Landen

  • Imprimer

    HANNUT - TRAVAUX > PLOPSAQUA > DÉBUT DU CHANTIER AU PRINTEMPS

    Le chantier du nouveau parc Plopsaqua à Hannut devrait commencer au printemps: ce sera l’un des plus grands complexes aquatiques de Wallonie

    Aucune réclamation n’a été enregistrée lors de l’enquête publique. Le permis est attendu en février

    Le long de la route de Landen, un haut panneau publicitaire annonce déjà depuis plusieurs semaines la construction imminente de ce qui sera l’un des plus grands complexes aquatiques de Wallonie.

    Après plus d’un an d’instruction, le dossier est arrivé au terme de la procédure. En octobre dernier, la Ville de Hannut, en tant que propriétaire du terrain, a introduit la demande de permis. Une enquête publique a été menée et s’est clôturée sur une seule observation venant d’un agriculteur. « Il s’inquiétait de l’incidence du parc sur son activité agricole », se souvient le bourgmestre. « Nous avons tenu à le rassurer, il pourra toujours moissonner son champ, il n’y a aucun risque pour les retombées de poussières dans les bassins extérieurs. ».

    Le permis unique (urbanisme et environnement) est attendu pour février. « Dès que nous l’avons, Plopsa peut démarrer les travaux » se réjouit déjà Manu Douette qui attend ce moment avec impatience.

    Le dossier complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 16/01/2019

    Autres dossiers développés sur le WEB

    Une consommation d’eau de 25.000 m³ par an > la Société wallonne des Eaux (SWDE) a prévu de renforcer ses équipements en doublant l’alimentation en eau ... / …

    120.000 véhicules en + sur la route de Landen > Entre 300 et 400.000 visiteurs par an sont attendus au Plopsaqua de Hannut. C’est 100.000 de plus qu’à La Panne. « Cette différence s’explique par le nombre d’étudiants qui vont fréquenter les bassins … / …

    Quel impact commercial? Attirer les visiteurs dans le centre > En moyenne, on estime qu’un visiteur quitte le complexe aquatique après s’être amusé quatre heures dans les bassins.D’où cette question cruciale pour les autorités communales, les commerces et le secteur Horeca : comment l’attirer pour le reste de la journée dans la ville, voire dans la commune ? … / …

    Fouilles archéologiques > Recherche des terres de l’ère glaciaire et du Jurassique > Sur le site où doit être construit le complexe aquatique, un premier chantier de fouilles archéologiques a déjà été mené … / …

    Le dossier complet en ligne sur > https://huy-waremme.lameuse.be/333099

    Source > Marie-Claire Gillet sur site libre > https://www.sudinfo.be/id96407

     

  • Imprimer

    INSCRIPTIONS EN PREMIÈRE SECONDAIRE > ÇA DÉBUTE CE LUNDI !!!

    Lundi débutera dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, la procédure d’inscription en 1 re secondaire, que plus de 52.000 élèves rejoindront en septembre.

    Cette rentrée 2018 s’annonce tendue en raison des effets du boom démographique. Les écoles devront absorber 1.700 élèves de plus, dont 536 rien que dans la capitale où la situation est traditionnellement la plus difficile.

    Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Dès ce lundi 19 février et jusqu’au 9 mars inclus, les parents auront trois semaines pour remettre le formulaire d’inscription unique dans l’école de leur première préférence. Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance.

    Inscription électronique

    Rien ne change réellement dans les critères de sélection, mais il y a une nouveauté : l’administration a … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W ce se samedi 17/02/2018

    Source > D.SW Sur votre journal LA MEUSE H/W ce se samedi 17/02/2018

  • Imprimer

    CE VENDREDI 20, LE PRINTEMPS DEBUTE ! …

    1719912564_B975061112Z_1_20150319141601_000_G7246A702_1-0.jpg

    Il est communément considéré que l’hiver laisse sa place au printemps le 21 mars.

    Or, pour les astronomes, le printemps commencera officiellement le vendredi 20 mars à 23h45.

    Le printemps astronomique est défini par l’équinoxe de mars, soit lorsque le centre du … Lire la suite ici ...

  • Imprimer

    10 CONSEILS CARRIÈRE AUX 'VINGTENAIRES'

    36_1471.jpg

    Vingt ans… Difficile à cet âge-là de compter sur une solide expérience, mais cela n’empêche pas de vouloir se bâtir une carrière et atteindre ses objectifs professionnels. La coach de carrière américaine Melanie Axman a dressé une liste de conseils avisés, presque maternels, pour les jeunes professionnels.

    1. Une carrière toute tracée, cela n’existe pas

    Il est impossible de planifier à l’avance toute sa carrière. Vous atterrirez peut-être dans des secteurs pour lesquels vous n’aviez jamais imaginé travailler un jour. Essayez de tirer profit de toutes vos expériences.

    2. Collaborer avec des collègues que vous ne supportez pas est bon pour votre épanouissement

    L’environnement de travail parfait n’existe pas. Les egos et ambitions de chacun s’affrontent régulièrement. Qui plus est, vous ne pouvez pas changer aussi facilement des personnalités fortes. Apprenez donc à vivre avec les autres. Votre carrière en sortira grandie.

    3. Cherchez du travail là où vous êtes apprécié(e)

    D’accord, tout le monde est remplaçable et il existe sûrement plein d’autres personnes qui pourraient tout aussi bien faire votre travail. Il existe toutefois des environnements dans lesquels vous vous sentez à votre place et où vous ne souhaitez pas que l’on vous remplace. Essayez donc également de ne pas en partir trop vite.

    4. La crise peut contrarier votre plan de carrière

    Trouver un job qui nous convienne n’est plus aussi simple qu’il y a dix ans. Crise oblige, nombreux sont ceux à devoir se contenter de ce qu’ils peuvent trouver. Si vous avez fini vos études, il peut être intéressant de suivre une autre formation supplémentaire au lieu de vous lancer immédiatement sur le marché du travail.

    5. Les règles d’antan sont toujours valables

    La manière dont nous travaillons à profondément évolué, mais certaines choses n’ont toutefois pas changé. L’éthique professionnelle défendue par vos parents n’a pas perdu de sa valeur : soyez reconnaissants pour votre travail et donnez toujours le meilleur de vous-même.

    6. Conservez une ouverture d’esprit et restez reconnaissants

    Continuez à apprendre et ne perdez jamais votre intérêt. Chaque boulot a un côté intéressant dont vous pouvez un jour tirer profit.

    7. Apprenez à gérer votre argent

    Au début de votre carrière, il est normal que vous ayez quelques difficultés à joindre les deux bouts. Soyez économes et ne dépensez pas tout votre argent dans des produits de luxe, mais bien à des expériences intéressantes.

    8. Sachez quitter à temps un navire qui coule

    De nombreuses personnes regrettent parfois d’être restées trop longtemps à leur poste. Restez donc vigilants et explorez d’autres horizons lorsque le vent tourne. Si vous êtes sous-payés ou si vous constatez que la start-up pour laquelle vous travaillez ne va jamais décoller, n’attendez pas la dernière minute pour chercher autre chose.

    9. Votre résistance est plus importante que vous ne le pensez

    Vous serez parfois confrontés à des situations difficiles au travail, des clients qui crient ou un patron en colère. Restez calmes, vous n’allez pas en mourir. Mieux encore : vous en sortirez grandis. Quand on a vingt ans, on regorge de ressources – insoupçonnées – pour rebondir.

    10. La quête du bonheur fera de vous un(e) meilleur(e) employé(e)

    Vous allez apprendre que dans la vie, tout n’est pas qu’une question d’argent et de célébrité. Cherchez votre bonheur, prenez du plaisir à faire ce que vous faites et faites en sorte que l’on vous considère comme un(e) professionnel(le).

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    HANNUT: TOP DEPART OFFICIEL DES TRAVAUX DU CONTOURNEMENT DE HANNUT

    DSCN9619.JPG

    Premier coup de pelle au rond-point de la route de Namur. D.T.

    Le bourgmestre de Hannut, Hervé Jamar et le ministre des Travaux publics Carlo Di Antonio ont officiellement donné le coup d’envoi des travaux du contournement de Hannut. Ces derniers dureront 160 jours ouvrables et commerceront à Villers-le-Peuplier. Une réunion avec les Villersois est prévue ce soir afin de répondre à toutes leurs questions.

    Tous les détails sur ce chantier dans La Meuse Huy-Waremme de ce mercredi.

    2121344461_ID8071193_voirie6_122117_H423LY_0.jpgSource > Sudpresse > Publié le Mardi 4 Septembre 2012 à 12h24

    C’est un dossier qu’attendent bon nombre de hannutois depuis 10 ans : la fin du contournement.

    C’est sous un soleil radieux que le premier coup de pelleteuse de la liaison entre la route de Namur et la route de Huy a été donné par le Bourgmestre Hervé Jamar et le Ministre Di Antonio.

    hannut,blog,contournement,travaux,ring,débutHervé Jamar s’est félicité de voir  enfin  ce chantier régional commencer. Cette liaison permettra à terme de désengorger plusieurs villages des poids-lourds qui les traversent.

    Voir le JT de 13h d'hier rubrique Les travaux de contournement à Hannut sur > http://www.rtbf.be/video/v_jt-13h?id=1756117&category=info

     

    Source > Ville de Hannut

  • Imprimer

    MEUSE - HESBAYE: DÉBUT DE LA SAISON TOURISTIQUE

    1483677793_ID7790843_visite_174917_H3WPM8_0.JPGTreize visites guidées sont prévues cet été

    La Maison du Tourisme de l’Abbaye Paix-Dieu à Amay vous proposera, durant tout l’été, des visites guidées. Ces promenades vous feront découvrir les plus beaux endroits de Meuse-Hesbaye. La première est prévue ce 10 juin. Elles sont au prix de deux euros.

    Treize visites guidées sont prévues durant tout l’été dans la région Meuse-Hesbaye. Vous pourrez découvrir, par exemple, l’entreprise Mélotte à Remicourt, ou vous balader dans la vallée du Geer. Découvrez tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme d’hier vendredi !

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 7 Juin 2012 à 19h29 > Photo: D.R.