covid-19

  • Imprimer

    HANNUT > UN BIEN BEL ÉLAN DE SOLIDARITÉ POUR LE « SOROPTIMIST CLUB HESBAYE » DANS CETTE CRISE DU COVID-19

    Suite à l'épidémie du Covid 19 qui nous frappe aujourd'hui et qui génère des besoins urgents d'équipements de protection individuelle pour les soignants dans les hôpitaux, les crèches et les maisons de repos

    Le Soroptimist Club Hesbaye a décidé de se mobiliser et de faire des dons de blouses et de tabliers imperméables dans deux hôpitaux de la région

    • La clinique CHC Notre Dame à Waremme
    • Le centre hospitalier "Bois de l'Abbaye" à Waremme.

    La Directrice de la crèche DoRéMi de Hannut avait lancé un appel à l'aide. Elle ne disposait pas de masques de protection pour son centre ainsi que pour le personnel soignant du home LORIERS à Hannut.

    Les soroptimistes "couturières" se sont investies pour réaliser des masques pour les deux établissements.

    Elles offrent aussi leurs "masques maison" à leur entourage.

    Après le confinement, le Club répondra présent pour venir en aide, dans la mesure de ses moyens, aux ASBL qui se trouveront en difficulté et qui bénéficiaient déjà de leur soutien

    Ces temps de confinement exigent de respecter des règles de prudence et de dépasser nos envies égoïstes, il nous faut donc TOUS opter pour une attitude altruiste et responsable.

    Nous devons être conscients que le personnel médical est en première ligne pour nous sauver.

    Remercions aussi tous ceux qui contribuent à maintenir des services à la population, évitons d'être indifférents ou laxistes.

    Prenez donc bien soin de vous et des autres.

    Courage! Nos efforts seront récompensés.

    Source > Anne-Marie Jamin - Présidente

  • Imprimer

    BELGIQUE > VOICI LE NOMBRE DE CAS DE COVID-19 DÉTECTÉS DANS VOTRE COMMUNE CE Dimanche 12 AVRIL 2020

    ENTITÉ hannutoise = 26 cas (3 de plus que ce jeudi 9)

    Voici les données cumulées concernant les cas de coronavirus dans notre pays, et notamment celles pour chaque commune, dévoilées ce dimanche 12 avril par Sciensano.

    À noter que le nombre de cas dépistés est inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique. Chez nous, le dépistage n’est pas généralisé. Ces chiffres ne reprennent donc pas les cas les moins graves ou les patients asymptomatiques.

    Découvrez notre carte interactive du pays et le tableau qui reprend chaque communer le site source .

    Dans la carte et le tableau ci-dessous, vous pouvez voir combien de personnes ont été testées positives dans votre commune depuis le début de l’épidémie en Belgique, jusqu’à ce jour.

    Attention, si votre commune est grisée, c’est que le nombre de cas est inférieur à 5. Pour le tableau, vous pouvez trier la liste en cliquant sur « Communes »

    Source libre > https://www.sudinfo.be/id179266

  • Imprimer

    L’EXPLOSION DES POLLENS, CES DERNIERS JOURS = PARFOIS MÊMES SYMPTÔMES QUE CEUX DU CORONAVIRUS

    L’explosion des pollens, ces derniers jours, provoque le stress chez les allergiques qui subissent les mêmes symptômes que ceux du coronavirus

    Nez qui coule, éternuements, avec le printemps c’est la saison des pollens et des allergies. Mais en pleine épidémie du coronavirus, certains hésitent à prendre leur traitement par crainte de favoriser l’infection ou redoutent de passer à côté de symptômes de la maladie virale Covid-19.

    «Dans l’allergie, il n’y a pas de température, pas de tableau infectieux, pas de fièvre, pas de frissons et généralement les patients n’ont pas non plus de fatigue intense, ni de perte d’odorat comme cela été signalé dans le Covid-19», explique la Pr Chantal Raherison, présidente de la Société de pneumologie de langue française.

    Toutefois «la température peut être un peu biaisée par la prise d’autres médicaments, comme le Doliprane et pour certains patients souffrant d’asthme sévère, la fièvre peut être masquée par la prise de cortisone au long cours. En cas d’essoufflement inhabituel, il faut consulter», dit-elle.

    La spécialiste donne des indications pour ceux dont l’allergie à la saison des pollens ou à d’autres allergènes (poussières, acariens, moisissures...) n’a pas forcément été diagnostiquée: «si on se met à avoir des sifflements expiratoires dans la poitrine, une toux, plutôt sèche, quinteuse, pouvant se manifester la nuit, qui augmente avec le rire, à l’exercice... C’est une manifestation respiratoire de l’allergie souvent améliorée par la Ventoline, un bronchodilatateur».

     «Le confinement est une période particulière : les personnes qui ont habituellement des allergies aux poils d’animaux, acariens, moisissures, blattes... peuvent voir leurs symptômes d’allergie augmenter du fait de rester enfermées chez elles», relève le Pr Gilles Garcia, pneumologue de l’Association Asthme & Allergies.

    Source libre de > https://www.sudinfo.be/id179246

    Illustration > AFP

  • Imprimer

    MISE À JOUR DU MONITEUR BELGE CE VENDREDI > CHANGEMENTS CONCERNANT CERTAINES MESURES IMPOSÉES

    La mise à jour du moniteur belge ce vendredi apporte de la clarté et certains changements concernant certaines mesures imposées par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus.

    Magasins, enterrements, sorties, distanciation au sein de la famille: coronavirus et confinement, précisions de certaines mesures en Belgique

    3 AVRIL 2020. - Arrêté ministériel modifiant l'arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 > A lire sur > http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article.pl

    Le Moniteur belge peut être consulté à l’adresse www.moniteur.be

    Un article en ligne libre d'accès sur > https://www.sudinfo.be/id177759

  • Imprimer

    L’AFSCA MET EN GARDE CONTRE CERTAINES PRATIQUES CENSÉES PROTÉGER CONTRE LE COVID-19

    Certaines entreprises ou personnes profitent du contexte lié à la pandémie de coronavirus pour vendre des thés ou des compléments alimentaires trompeurs et illégaux, signale l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) ce vendredi.

    Elle demande aux consommateurs d’être prudents et de faire attention aux offres sur internet

    « Des compléments alimentaires censés protéger contre le Covid-19 ont été interceptés dans des colis postaux lors de contrôles effectués par les autorités fédérales », indique l’Afsca dans un communiqué. « Il s’agit de compléments alimentaires non autorisés sur le marché belge. Ces produits, en plus d’être trompeurs et illégaux, pourraient présenter un risque pour votre santé. Ne les consommez pas, et évitez d’acheter des compléments alimentaires vendus sur des sites internet peu fiables », recommande l’agence fédérale.

    Plusieurs produits ont attiré l’attention de l’Afsca, à commencer par le thé originaire de Chine « Chenzhou municipal hospital of TMC », dont l’étiquette fait valoir de supposées vertus pour lutter contre la grippe et le coronavirus.

    L’agence a par ailleurs rappelé plusieurs compléments alimentaires de la marque Anima Mundi pour la présence de plantes non autorisées.

    Avant de mettre sur le marché des compléments alimentaires, les entreprises sont tenues de demander une autorisation de mise sur le marché auprès du SPF Santé publique. « Un complément alimentaire autorisé est systématiquement accompagné d’un numéro de notification accordé par le SPF Santé publique. En tant que consommateur, vous avez accès à la liste des compléments alimentaires qui ont obtenu un numéro de notification en Belgique en consultant l’application FOODSUP du SPF Santé publique », souligne l’Afsca.

     « Les arnaques se multiplient depuis le début de l’épidémie. De plus en plus de sites Internet malveillants tentent d’abuser des craintes de la population en proposant des produits censés les protéger du coronavirus. Ces produits ne sont pas seulement sans aucun effet sur le virus. Ils peuvent aussi être dangereux », a insisté le ministre de l’Agriculture Denis Ducarme.

    Ces recommandations valent également pour l’achat en ligne de médicaments. « Si vous souhaitez commander des médicaments en ligne, vous ne devez le faire que par l’intermédiaire de pharmacies internet agréées par l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) », rappelle l’Afsca.

    Source libre de BELGA sur https://www.sudinfo.be/id176274