couvre feu

  • Imprimer

    LE COUVRE-FEU A COMMENCÉ EN WALLONIE > VOICI TOUTES LES RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ!

    Le couvre-feu est entré en vigueur ce samedi soir en Wallonie, depuis 22 heures. Théoriquement, vous n’avez plus rien à faire loin de chez vous jusqu’à demain 6 heures.

    Voici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

    1. Par qui le respect du couvre-feu est-il contrôlé ?

    Par les zones de police, éventuellement renforcées par la police fédérale. Cela fait partie des missions.

    1. J’ai l’habitude de faire mon jogging à 4 h du matin avant d’aller travailler. Puis-je encore le faire ?

    Théoriquement non, mais ce n’est pas ce type de comportement visé par la mesure.

    1. Je dois partir tôt pour aller travailler. En ai-je le droit ? Dois-je avoir une preuve de mon employeur ?

    Oui, se rendre au travail ou en revenir est bien entendu autorisé. Pas besoin d’une attestation. Votre déclaration suffit mais elle peut être vérifiée.

    1. Je pars en avion et je dois me rendre tôt à l’aéroport. Ai-je le droit de rouler avant 5 h ?

    Oui, les déplacements pour voyages sont autorisés.

    1. L’offre de train ou de bus va-t-elle être aussi réduite ?

    Non, elle reste inchangée.

    1. Puis-je aller conduire mon épouse infirmière au boulot à 4 heures 30 sans risquer de me faire arrêter ? Comment justifier mon déplacement ?

    C’est un déplacement essentiel motivé par une raison professionnelle. Aucun souci.

    1. Puis-je sortir devant chez moi à 1h du matin, par exemple, pour promener mon chien ?

    Théoriquement non, mais ce n’est pas ce type de comportement visé par la mesure.

    1. Est-ce que cela vaut pour tous les usagers sur la voie publique ? Les promeneurs ? Les cyclistes ?

    Oui pour tous. Les exceptions sont les déplacements professionnels (aller au travail, en revenir), ou d’urgence (médical, vétérinaire…), ou indispensable (conduire quelqu’un au travail ou en stage…), ou de force majeure.

    1. Si je dois travailler la nuit, de quel genre de document dois-je me munir ?

    Aucun document n’est nécessaire a priori. Votre déclaration suffit mais elle peut être vérifiée.

    1. Quid des SDF qui sont dehors la nuit ?

    C’est un cas de force majeure prévu parmi les exceptions.

    1. Je suis agriculteur. Puis-je labourer mon champ la nuit ?

    Bien entendu, c’est un déplacement professionnel et c’est toujours autorisé.

    1. Que risque celui qui ne le respecte pas ?

    En cas de non-respect des mesures prévues par l’Arrêté ministériel du 23 octobre 2020 – portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19 –, des sanctions sont prévues : un emprisonnement de 8 jours à 3 mois et/ou une amende de 26 à 500 euros. Généralement, un citoyen qui ne respecte pas les mesures « corona » se voit infliger une amende de 250 euros dans un premier temps.

    1. En résumé, quels sont les déplacements essentiels ?

    Les exceptions sont les déplacements professionnels (aller au travail, en revenir), ou d’urgence (médical, vétérinaire…), ou indispensable (conduire quelqu’un au travail ou en stage p.ex.), ou de force majeure.

    14 Quid si je fais la fête chez un(e) ami(e) et que l’on dépasse 22 heures ? La police a-t-elle le droit de venir interrompre la soirée ? Dans quelles conditions ?

    Pas de souci, mais attention à la règle visant à limiter à 1 le nombre de personnes en visite dans un ménage. Sauf tapage nocturne ou flagrant crime, la police ne viendra pas. Mais vous devrez rester dormir chez cet(te) ami(e).

    1. Je suis Hollandais, je ne suis pas au courant du couvre-feu. Cela va-t-il pour moi aussi ?

    Comme pour tous les règlements et lois, c’est le droit local qui s’applique et qui est censé être connu. Le code de la route connaît des différences aussi entre pays, par exemple, et un Hollandais doit respecter le droit belge quand il roule chez nous.

    Lire aussi pour les abonnés à la version digitale > Coronavirus: télétravail, courses, sport, enseignement… voici toutes les nouvelles mesures adoptées en Wallonie!

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id270007

  • Imprimer

    LA GOUVERNEUR F.F. DE LA PROVINCE DE LIÈGE A TRANCHÉ: IL N’Y AURA PAS DE COUVRE-FEU... POUR LE MOMENT!

    Ce lundi, Catherine Delcourt, Gouverneur f.f de la Province de Liège, a tenu une réunion avec de nombreux bourgmestres, ainsi qu’avec ses homologues des autres provinces.

    À l’issue de cette rencontre, il a été décidé que la Province de Liège n’embraierait pas sur le Brabant wallon et le Luxembourg, qui ont décidé d’instaurer un couvre-feu sur leur territoire

    En d’autres termes, pour le moment, pas de couvre-feu entre 1h et 6h du matin sur l’ensemble de notre provice. Pourquoi ? Parce que, outre les mesures fédérales, la province de Liège a déjà pris des mesures complémentaires vendredi dernier, à savoir, l’interdiction du porte-à-porte et de la consommation d’alcool sur la voie publique, entre 23h et 6h du matin.

    Cette décision n’est pas figée dans le temps. La Gouverneur ne s’interdit pas d’embrayer et reste en contact avec les bourgmestres, notamment ceux des grandes villes.

    Source de GG sur site libre > https://www.sudinfo.be/id264162

  • Imprimer

    PROLONGATION DU COUVRE-FEU À HANNUT: LES CAFETIERS ENVISAGENT D'ALLER AU CONSEIL D'ETAT

    Les cafetiers hannutois ne renoncent pas.

    Plusieurs cafetiers du centre-ville d’Hannut envisagent d’aller au Conseil d’Etat 1732525840_ID7646764_hannutconseiletat_101724_H3TZFJ_0.JPGpour annuler la décision prise par le bourgmestre de la localité de prolonger jusqu’au 10 décembre l’arrêté de fermeture des cafés. Une pétition a même été lancée sur internet.

    Le 24 février, un arrêté de fermeture des cafés du centre-ville avait été pris pour une période de deux mois par le député-bourgmestre après que des débordements aient été constatés durant les week-ends.

    Pour garder une certaine quiétude dans la localité et en concertation avec la police, le mayeur a décidé de prolonger l’arrêté. Le nouvel arrêté, signé mardi par le député-bourgmestre de Hannut, Hervé Jamar, impose aux tenanciers de ne plus servir de boissons dès 2h30 du matin à partir de ce vendredi 27 avril. L’accès aux débits de boissons sera interdit entre 3h et 7h. La consommation d’alcool sur la voie publique est, en outre, interdite. Les terrasses devront, quant à elles, être fermées entre minuit et 7h.

    Mécontents de la prolongation de l’arrêté, les tenanciers des débits de boissons et des restaurants ont lancé une pétition sur internet. Ils envisagent d’introduire un recours en extrême urgence devant le Conseil d’Etat pour annuler l’arrêté du bourgmestre. “ Nous allons nous concerter tous ensemble pour ne prendre qu’un avocat pour défendre nos intérêts ”, a indiqué un cafetier.

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 26 Avril 2012 à 10h19

  • Imprimer

    COUVRE-FEU À HANNUT: SIX ARRESTATIONS

    2057550709_ID7418269_bagarre_203824_H3PMAG_0.JPGCouvre-feu à Hannut: six arrestations administratives

    Pas de bagarre ce week-end à Hannut

    C’était le premier week-end d’application du couvre-feu à Hannut. Une vingtaine de policiers ont été déployés vendredi soir et samedi soir pour faire respecter la fermeture des cafés à 3h. Pas de bagarre, ni incident mais tout de même trois arrestations administratives

    “ Pas question de relâcher la bride ”, a indiqué le bourgmestre Hervé Jamar.

    >Plus d’infos dans votre éditions « papier » de ce lundi 27 février.

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 26 Février 2012 à 20h40 >  TL/SUDPRESSE

  • Imprimer

    COMPLÉMENTS D’INFO 2 > COUVRE-FEU À HANNUT

    Fini de terminer sa nuit du week-end dans les rues du centre. À 3h, tout le monde au lit!

    t-20120214-H3NW1C-0.jpgSuite des informations concernent les débordements du week-end, grosse colère du bourgmestre

    Les cafetiers tenus de respecter une heure de fermeture

    À Hannut, le week-end qui vient de s’achever s’est encore soldé par des bagarres. Ça suffit pour le bourgmestre Hervé Jamar (MR) qui annonce la tenue imminente d’un couvre-feu.

    “ Ce n’est plus tenable. Les policiers qui patrouillent à quinze tous les week-ends sont sur les rotules. Dans le centre, des boulangers n’osent plus ouvrir leur boutique avant 9h du matin. Et j’apprends que le “ Point Chaud ” sur la Grand-Place est obligé de prendre un sorteur le matin! On en arrive à des extrémités qui ne sont plus possibles ”, s’exclame furax le bourgmestre de Hannut, Qui siffle la fin de la récré.

    Depuis deux mois, la ville, si calme d’ordinaire, est confrontée à une vague de violence. Bagarres, tapages nocturnes et, depuis peu, vandalisme font courir les policiers de la zone. “ Nous avons décidé de prendre un arrêté fixant les heures de fermeture des cafés à 3h du matin, avec interdiction de servir des boissons alcoolisées à partir de 2h30. ” Voilà qui est dit.

    Pas trop méchant comparé aux mesures prises par sa ville voisine Jodoigne (1h du matin) ou Namur (1h du matin aussi). Pour donner encore plus de poids à sa décision, Jamar préfère parler de “ couvre-feu ”. “Même si bon, nous ne sommes quand même pas en guerre. ”

    Lire la suite