coronavirus

  • Imprimer

    CORONAVIRUS > AUGMENTATION DE 11% DE LA MOYENNE DES NOUVEAUX CAS

    B9723078384Z.1_20200330103518_000+GPPFQ9OG8.1-0.jpg

    Ça grimpe pour le 6e jour d’affilée, aucun nouveau décès recensé ces dernières 24h

    Mardi, Sciensano recense 74 cas de Covid-19 de plus que la veille ce qui porte à 62.781 le nombre total de cas relevés en Belgique. Il y a eu en moyenne 95,3 cas enregistrés quotidiennement au cours de sept derniers jours, soit une augmentation de 11 %.

    La hausse des cas semble se limiter aux provinces d’Anvers, du Limbourg et de Liège, souligne Sciensano. La plupart des nouvelles infections surviennent actuellement dans la population active (20-59 ans).

    Lundi, il y a eu neuf admissions à l’hôpital pour cinq sorties, en tout 138 personnes étaient encore hospitalisées pour la Covid-19, dont 23 aux soins intensifs. Aucun décès n’a été déploré au cours des 24 dernières heures.

    Le nombre total de cas de Covid-19 est fortement sous-estimé dans notre pays, en raison du manque de disponibilité des tests en début d’épidémie, qui avait contraint à ne dépister que les cas les plus graves.

    Source libre d’accès de Belga via Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id221441

  • Imprimer

    BON A SAVOIR !> LA BELGIQUE N’OUVRE FINALEMENT PAS SES FRONTIÈRES AUX 15 PAYS «SÛRS» HORS UNION EUROPÉENNE

    La Belgique maintient sa liste de pays dont elle accepte les ressortissants pour des voyages non essentiels aux 31 pays UE+, a-t-on appris lundi à l’issue d’un comité ministériel restreint.

    Elle n’accède pas pour le moment à la demande du Conseil de l’UE d’accepter également les ressortissants issus de la liste de 15 autres pays, dont la Chine.

    Les frontières belges ne sont finalement pas ouvertes aux pays non-européens. C’est ce qu’a décidé le Kern ce lundi midi.

    Voici les pays qui étaient concernés : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et la Chine (à qui s’impose une condition de réciprocité).

    La situation sanitaire dans 9 de ces 15 pays n’étant pas encore sûre, le gouvernement a pris la décision de ne finalement pas ouvrir les frontières de notre pays aux ressortissants de ces pays-là. Les 6 autres pays n’ont, de leurs côtés, pas encore ouvert leurs frontières aux Belges, la règle de la réciprocité est donc d’application.

    Après des jours de tractations, les pays de l’UE avaient décidé fin juin d’ouvrir le 1er juillet leurs frontières aux ressortissants de 15 pays dont la situation épidémiologique est jugée satisfaisante. Mais ce n’est désormais plus le cas…

    La Cellule d’évaluation (Celeval) mise en place dans le cadre de la gestion de la pandémie procédera à une évaluation régulière de cette liste en tenant compte des chiffres épidémiologiques et des régions qui seraient (re)mises en confinement.

    Pour ce qui est de la quarantaine qu’ont préconisée certains virologues à propos des voyageurs revenant de zones contaminées, il s’agit d’une compétence régionale, a-t-on fait remarquer.

    Une conférence interministérielle de la santé sera organisée sur le sujet mardi avant un comité de concertation mercredi afin d’appliquer les mêmes règles sur l’ensemble du territoire.

    Source libre Actu libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id217752

    Illustration > PHOTONEWS

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS ATTRAPEZ LE CORONAVIRUS EN VACANCES > QUI PAYERA LES FRAIS D’HÉBERGEMENT OU HOSPITALIERS?

    Si vous attrapez le coronavirus en vacances, les divers frais sur place pourraient vite devenir importants.

    Ce dimanche, le ministre de l’Intérieur Pieter de Crem a annoncé que les Belges qui se feraient arrêter à l’étranger pour non-respect grave des mesures anti-coronavirus ne pourront pas compter sur l’aide de leur gouvernement.

    Mais quid si les Belges qui respectent les mesures attrapent tout de même le coronavirus ?

    Interrogé par nos confrères du Nieuwsblad, le SPF Affaires étrangères rappelle qu’il est indispensable de bien se rendre sur son site afin de préparer au mieux son voyage et d’être au courant des mesures imposées par les différentes destinations.

    Il en va de même si vous tombez malade sur place. Il est plus que probable que les hôtels aient imposés des protocoles stricts pour les personnes qui commencent à se sentir mal.

    Et s’il s’avère que vous êtes touchés et que vous devez rester en quarantaine, cela pourrait poser problème, tant au niveau organisationnel que financier. Qui prendra alors en charge les frais ? « Si vous devez rester en quarantaine dans un pays européen, c’est considéré comme un séjour hospitalier, et c’est donc en partie remboursé par la mutualité », explique un porte-parole de la Mutualité chrétienne à nos confrères. « Si ce n’est pas en Europe, c’est autre chose », précise-t-il, en expliquant qu’un plafond de maximum 1.100 euros est fixé par sa mutuelle. « Mais ces frais ne sont remboursables que pour les frais d’hébergement de la personne malade, éventuellement pour un proche, et pour un vol retour. Si les frais dépassent la somme maximale, le surplus est pour vous ».

    Du côté de la Mutualité libre, la donne est différente : « Si vous n’avez pas de Mediphone Assist (l’assistance voyage des quatre Mutualités libres), votre mutualité n’interviendra que pour les soins urgents et nécessaires. Si vous devez rester en quarantaine à l’hôtel, c’est pour votre pomme ».

    La situation dépend donc de chaque mutualité, et il est important, comme toujours, de bien se renseigner avant de vous envoler ou de prendre la route.

    Enfin, le SPF Affaires étrangères précise également qu’il ne faut plus compter sur un rapatriement.

    Les vacanciers devront trouver une solution eux-mêmes, via leur tour-opérateur ou leur compagnie aérienne.

    Source en ligne libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id214235

  • Imprimer

    PLUS DE «JEUNES» QUE DE «VIEUX» POSITIFS AU CORONAVIRUS CES DERNIERS JOURS EN BELGIQUE

    Yves Van Laethem nous explique pourquoi

    Depuis que le coronavirus a touché la Belgique, la moitié des patients hospitalisés a plus de 71 ans. Et 90 % des décédés en clinique ont plus de 64 ans.

    Mais depuis quelques jours, le nombre de cas positifs chez les jeunes est en hausse.

    Entre le 16 et le 22 juin, la Belgique a recensé en moyenne 89 nouvelles infections journalières au Covid-19 et 7 décès par jour, indique le rapport épidémiologique publié par Sciensano vendredi. Mais les personnes qui consulteront les nouveaux graphiques dynamiques de Sciensano remarqueront quelque chose de spécial. On dénombre désormais, dans les nouveaux cas positifs, davantage de jeunes que de personnes âgées.

    Sur les 504 cas confirmés entre le 18 et le 24 juin, 91 malades avaient entre 20 et 29 ans et 87 entre 30 et 39 ans. Et seuls 80 de ces 504 cas ont plus de 70 ans. Est-ce un effet des fêtes clandestines qui ont eu lieu le week-end dernier ? A priori, non !

     « Je pense que l’explication est multifactorielle », nous explique le Dr Yves Van Laethem, infectiologue au CHU Saint-Pierre et porte-parole interfédéral Covid-19.

    Pour les abonnés à la version digitale, lire > Voici comment expliquer cette tendance, selon Yves Van Laethem

    Source libre de l’Actu sur > https://www.sudinfo.be/id212867

    Illustration > Isopix

  • Imprimer

    HANNUT > LE CORONAVIRUS CIRCULE TOUJOURS > VOICI LE COEFFICIENT DE RISQUE DE VOTRE COMMUNE

    Le coronavirus circule toujours, et est plus actif dans certains endroits du pays: voici le coefficient de risque de votre commune

    Si le coronavirus a perdu de la force en Belgique, il est toujours bien présent… Et vous, que risquez-vous dans votre commune ?

    À ce jour, un total de 60.550 cas confirmés de coronavirus ont été rapportés, dont 56 % en Flandre, 32 % en Wallonie et 10 % à Bruxelles. Les données sur le lieu de résidence n’étaient pas disponibles pour 2 % d’entre eux.

    Hannut > Coefficient de risque = 12

    • Braives = 0
    • Wasseiges = 0
    • Orp-Jauche = 0
    • Lincent = 0
    • Landen = 6
    • Waremme = 7
    • Gingelom = 24

    La carte interactive des villes belges sur site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id210283

    Comme expliqué vendredi dernier, Sciensano, l’Institut scientifique de santé publique, ne fournit plus de chiffres concernant la propagation du coronavirus en Belgique les dimanches et lundis. Il faudra donc attendre ce mardi matin pour en savoir plus sur la situation de ce week-end.

    Mais en attendant, le virus est, malgré ce que semblent croire de nombreuses personnes, toujours là, et il circule toujours.

    Grâce aux données de la VUB, partagées sur le site « Coronafacts », on peut ainsi déterminer le coefficient de risque de chaque commune. Celui-ci est calculé sur la base du nombre de nouveaux cas au cours des 7 derniers jours par 100.000 habitants.

    Source libre de Sud info sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    HANNUT > RADIO COMPLILE > UNE ÉMISSION SPÉCIALE SUR LE CORONAVIRUS DANS NOTRE ENTITÉ

    Ce vendredi, de 18 à 20 heures, Radio Compile vous propose une émission spéciale sur le coronavirus à Hannut, en mettant à l'honneur de belles initiatives locales !

    Découvrez de nombreux témoignages, symbole de la crise traversée dans la région et les meilleures idées qui ont émaillé notre région depuis la mi-mars

    Manu Douette sera notre invité et répondra à toutes VOS questions sur ce qu'il se passe chez nous. Bref, tout un programme à retrouver de 18 à 20h, ce vendredi, …en direct sur le www.radiocompile.net

    Vous souhaitez témoigner ? Parler d'une initiative locale ou de ce que vous avez vécu ? Envoyez-nous un petit message sur Facebook, nous vous ferons passer à l'antenne si vous le souhaitez

    Vous voulez poser une question à Manu Douette ? Envoyez-nous un message sur Facebook avec votre question et votre numéro de téléphone.

    Toutes les infos sont disponibles ici: https://bit.ly/3dtkqfd Rendez-vous vendredi !

  • Imprimer

    LES COMMUNES OÙ LE VIRUS CIRCULE LE PLUS DEPUIS LA PHASE 1B DU DÉCONFINEMENT (11 MAI)

    Chiffres du 11 mai au 29 mai inclus. > Hannut = 13,33´% (6 nouveaux cas depuis le 11mai > 45 cas à ce jour)

    Ainsi, si l’on prend par exemple la commune de Beauraing, un tiers (33,3 %) des cas positifs détectés à ce jour l’a été depuis le début de cette phase 1B le 11 mai dernier (9 cas sur un total de 27).

    Alors qu’à Anvers, où l’on a recensé le plus de cas positifs depuis cette date, les 265 cas ne correspondent ainsi qu’à 11,02 % du total de la commune (2404 au 29 mai). Et si on regarde à Sint-Laureins (Saint-Laurent), on a dénombré 9 nouveaux cas de coronavirus depuis la réouverture des magasins. Cela parait peut-être peu, mais cela représente quand même 52,94 % du total de la commune depuis le début de l’épidémie (17 cas en tout sur ses terres) !

    Autre exemple dans la province d’Anvers, à Oud-Turnhout (Vieux-Turnhout) : 45 nouveaux cas détectés officiellement depuis le 11 mai, sur les 103 cas de la commune depuis le début de l’épidémie (ce qui correspond à 43,69 % du total).

    On peut donc observer sur cette carte les communes et les régions où le virus circule un peu plus qu’ailleurs…

    Les nouveaux cas : un des indicateurs à suivre

    Les nouveaux cas confirmés restent d’ailleurs un des indicateurs utilisés pour suivre l’évolution de l’épidémie (avec les nouvelles hospitalisations, l’occupation des unités de soins intensifs, l’absentéisme au travail, les décès…).

    Sur ces 4737 nouveaux cas officiels depuis le 11 mai, il n’y a aucune donnée de localisation pour 144 d’entre eux. Tous les autres se retrouvent dans nos deux nouvelles cartes commune par commune ci-dessous, qui permettent de voir où le virus circule le plus depuis la réouverture des magasins.

    L’article au grand complet libre d’accès sur > https://www.sudinfo.be/id198765

    Source de Sudinfo > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    HANNUT > VOICI CE QUE LE COVID-19 A COÛTÉ À LA VILLE

    Une première > ce mardi soir, le conseil communal de Hannut s’est réuni en vidéo-conférence.

    Les conseillers ont approuvé la première modification budgétaire de 2020. Cette modification présentée par l’échevin Olivier Leclercq intègre l’impact connu à ce jour des mesures Covid 19 sur les finances communales, « et comme on peut s’y attendre, il y a une baisse des recettes et une augmentation des dépenses », a introduit l’échevin.

    Au niveau des recettes, la Ville enregistre une baisse de 100.000 euros. Elle est due à la non-perception ou à l’exonération de taxes pendant ces deux mois de crise sanitaire. L’échevin a cité la taxe sur les terrasses, suspendue depuis le début de la fermeture de l’Horeca. Manque à gagner : 6.500 € ; la suppression des marchés (-10.000 €), de la foire de Pâques (-8.500 €), du contrôle de la zone bleue (-7.500  €), des loyers des bâtiments communaux (-6.500 euros).

     « Cette baisse des recettes, a précisé l’échevin, a pu être compensée par une intervention exceptionnelle de la Région wallonne d’un montant de 40.000 euros. Soit 32.000 euros pour l’achat des masques destinés à la population et 8.000 € pour soutenir le plan de relance économique de la Ville ».

    Au décompte final, la baisse des recettes s’élève à 60.000  €.

    Dépense : + 400.000 euros

    Cette modification budgétaire intègre aussi le plan de relance économique en faveur du commerce local, touché par la crise sanitaire.

    Début mai, le Collège a annoncé que 425.000 euros seraient injectés dans l’économie locale via un système de chèques achats offerts aux Hannutois. Grâce à des non-dépenses comme … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/563951

    Source non libre d’accès de Marie-Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be