contact tracing

  • Imprimer

    «POUR CONTRER UNE NOUVELLE VAGUE», VOUS AVEZ TOUT INTÉRÊT À DÉCROCHER VOTRE TÉLÉPHONE SI CE NUMÉRO VOUS APPELLE…

    La Wallonie a décidé d’attribuer le marché de son « contact tracing » au Groupement Autonome des Mutualités associé à des opérateurs spécialisés.

    Au total, 570 personnes seront engagées dans ce cadre. Voici comment cela va fonctionner.

    Après la mobilisation des acteurs publics pour la phase pilote (AVIQ, SPW et autres organismes publics), un consortium gérera, dès le 11 mai, le suivi de contact en Wallonie, a annoncé mercredi l’exécutif régional.

    À la suite de l’analyse des offres reçues, l’AViQ a en effet d’attribuer le marché au Groupement Autonome des Mutualités (Solidaris, Mutualité chrétienne, Mutualités libres, Mutualité libérale et Mutualités Neutres) associé aux entreprises Ikanbi et CallExcell, deux opérateurs spécialisés en contact center, à l’entreprise de travail adapté ENTRA, call center qui offre des emplois de qualité aux personnes fragilisées par la maladie ou le handicap, et à l’agence d’intérim LEM Intérim.

    Concrètement, ce consortium sera chargé d’engager 570 personnes qui effectueront, en collaboration avec les citoyens, le suivi de leurs contacts tant par téléphone que sur le terrain, si les contacts téléphoniques n’aboutissent pas. Pour ce faire, 405 agents de call center et 21 superviseurs de call center ainsi que 135 agents de terrain et 8 superviseurs de terrain seront recrutés dans les prochains jours, le Forem s’étant d’ores et déjà proposé comme partenaire privilégié pour leur recrutement.

    Deux numéros

    Leur mission débutera progressivement le 11 mai. Elle sera supervisée par la Cellule de Surveillance des maladies infectieuses de l’AViQ.

    « La participation des citoyens est indispensable pour contrer une nouvelle vague du virus. Lister spontanément ses contacts, répondre à l’appel du 02/214 19 19, donner les informations les plus complètes possibles mais aussi respecter les recommandations de prévention personnalisées dont l’isolement permettra de protéger les autres.

    C’est un acte citoyen, sanitaire et solidaire contre la maladie », insistent enfin les autorités wallonnes.

    Si vous avez été testé positif au coronavirus grâce à un test ou chez votre médecin, votre interlocuteur, qui pourra éventuellement vous contacter par sms au 8811, va donc vous demander avec qui vous avez été en contact et dans quelles conditions. L’idée est évidemment de retracer au mieux le parcours du virus éventuel. Les personnes que vous avez contactées seront, si vous êtes porteur du virus, mise au courant.

    Attention, évidemment, à ne répondre qu’à ces deux numéros.>>> Il a déjà été prouvé à maintes reprises durant cette crise que les tentatives d’arnaques sont nombreuses.

    Source en ligne libre d’accès de Sudinfo avec Belga > https://www.sudinfo.be/id186505