construction

  • Imprimer

    (SUITE) > LE COLLÈGE DE HANNUT REFUSE LE PERMIS DE BÂTIR À CARRASCO

    L’arrivée à Hannut du Diable rouge Yannick Ferreira Carrasco et de son épouse, l’ex Miss Belgique Noémie Happart est de plus en plus compromise.

    Le couple people avait introduit une demande de permis de bâtir en vue de construire une villa prestigieuse dans l’avenue Paul Brien. Le Collège de la ville a suivi l’avis négatif de la Région : c’est non ! Trop de dérogations au règlement communal, estiment les élus.

    La Hesbaye, et en particulier Hannut, un terrain difficile à conquérir pour l’ailier bruxellois Carrasco et son épouse Noémie Happart qui peine à remporter leur match contre l’administration.

    Il y a un an, ils ont entrepris les démarches pour s’établir à Hannut, dans une des rues les plus huppées de la ville : l’avenue Paul Brien, une artère tranquille, située en bordure de campagne. Mais qui a surtout la réputation d’accueillir de luxueuses villas 4 façades. Comme celle que souhaitent construire les Carrasco qui ont acheté deux parcelles de terrain, soit … / … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/408134

    … / … «En Flandre, leur projet serait accepté» … / …

    A suivre donc …

    Source Marie-Claire GILLET > https://huy-waremme.lameuse.be

    LES ARTICLES PRÉCÉDENTS sur le sujet >

    03 mai 2019 > LE DIABLE ROUGE CARRASCO VEUT CONSTRUIRE À HANNUT > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/05/03

    10 juin 2019 > PEOPLE > CARRASCO À HANNUT ? CE N’EST PAS GAGNÉ ! > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/06/10

  • Imprimer

    PEOPLE > CARRASCO À HANNUT ? CE N’EST PAS GAGNÉ !

    La Région a rendu un avis défavorable pour la villa du Diable rouge et de sa femme Noémie Happart

    Le Diable rouge Yannick Ferreira Carrasco et son épouse, l’ex Miss Belgique Noémie Happart ne sont pas encore près de poser leurs valises à Hannut. Pour la seconde fois, leur projet immobilier de l’avenue Paul Brien vient d’être recalé par la Région wallonne. Cette semaine, le fonctionnaire-délégué à l’urbanisme a remis un avis négatif. Il recommande à la Ville de refuser le permis d’urbanisme. 

    La Hesbaye, et en particulier Hannut, un terrain difficile à conquérir pour l’ailier bruxellois Carrasco et son épouse Noémie Happart qui peine à remporter leur match contre l’administration.

    Il y a un an, ils ont entrepris les démarches pour s’établir dans une des rues les plus huppées de la ville, l’avenue Paul Brien, une artère tranquille, réputée pour ses luxueuses villas 4 façades, « Cette rue ? Un coup de cœur de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/06/2019

    Un avis souvent suivi

    … / … Trop aux yeux de la Ville qui dès le départ a reproché les trop nombreuses dérogations au Règlement communal d’urbanisme. Ce qui était pointé, … / …

    On s’y attendait

    … / … Qu’en va-t-il en ressortir ? Et surtout, les Carrasco sont-ils prêts à revoir une nouvelle fois les plans pour obtenir leur permis à Hannut ? … / …

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/06/2019

    3 mai 2019 > notre premier article sur > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/05/03/le-diable-rouge-carrasco-veut-construire-a-hannut

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/398728

  • Imprimer

    HANNUT > C’EST PARTI POUR LA CONSTRUCTION DU PLOPSAQUA!

    Le premier coup de pelle symbolique pour la construction de Plopsaqua Hannut-Landen, le deuxième parc aquatique du groupe Plopsa, a été donné à Hannut.

    Cela s'est passé en présence du bourgmestre de Hannut, Manu Douette, du bourgmestre de Landen, Gino Debroux, du CEO de Plopsa, Steve Van den Kerkhof, de Bumba et de Maya l’Abeille.

    Le chantier de construction débutera officiellement ce lundi 13 mai et prendra 18 mois. Le coût de l’investissement est de 25 millions d'euros.

    En coopération avec les villes de Hannut et Landen, un parc aquatique de 4.800 m2 sera construit près de la frontière linguistique et au centre de la Belgique, le long de l'autoroute pour … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/385393

    Un thème unique

    Le nouveau complexe de natation disposera d'un espace qui sera entièrement aménagé autour de l'univers coloré du cirque de Bumba. Maya l’Abeille, qui est extrêmement populaire auprès des néerlandophones et des francophones, disposera également de … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/385393

    La séance de photos officielle … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/385393

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LE DIABLE ROUGE CARRASCO VEUT CONSTRUIRE À HANNUT

    Un Diable rouge bientôt en terre hesbignonne ? Possible.

    Le footballeur Yannick Ferreira Carrasco et son épouse Noémie Happart envisagent de s’établir à Hannut, dans l’avenue Paul Brien, une artère, qui toute comparaison gardée, est un peu le Beverly hills hannutois.

    Les démarches du couple ont débuté voici un peu plus d’un an et jusqu’ici le secret était bien gardé. Mais il se confirme que Yannick Ferreira Carrasco, le Diable Rouge qui évolue actuellement en Chine, au Dalian Yifang, et son épouse, l’ex Miss Belgique Noémie Happart ont bien introduit à l’Urbanisme de Hannut (en région liégeoise) une demande de permis de bâtir pour une villa dans une des rues les plus huppées de la ville : l’avenue Paul Brien en périphérie, avec sa vue imprenable sur la vaste campagne hesignonne et ses luxueuses villas 4 façades.

     « La région leur plaisait mais cette artère est un coup de coeur de Madame. La proximité des autoroutes a aussi pesé dans la balance  », confie … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/382406

    Source > Marie-Claire Gillet >  https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT - IMMOBILIER > UN IMMEUBLE DE 26 APPARTEMENTS CHEZ « GOESSENS »

    Il s’agit de la 1ère phase du projet, la seconde prévoit 33 appartements supplémentaires dans le parc voisin 

    Les 26 appartements seront répartis en plusieurs immeubles. A gauche, l’immeuble situé le long de la rue de Huy.

    Depuis avril 2014, l‘entreprise de chauffage Goessens a quitté le centre-ville de Hannut pour s‘établir rue des Combattants 51. Depuis, les bureaux et entrepôts de la rue de Huy attendaient une nouvelle affectation. Ils ont été rasés récemment pour laisser la place prochainement à des immeubles à appartements. 

    La première phase de ce nouveau projet immobilier dans le centre de Hannut a démarré en février dernier avec la démolition des anciens entrepôts et bureaux de l’entreprise Goessens, le long de la rue de Huy. À droite de ces bâtiments, la maison mitoyenne, a elle aussi été détruite.

    Sur ce terrain de 32 ares ainsi dégagé, l’entreprise de construction, La Maçonnerie de Hesbaye, mandatée par Eric Goessens s’apprête à construire 26 appartements de 2 à 4 chambres (100 m² à 185m²), avec jardin et/ou balcon. Ils seront répartis … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 18/04/2018

    B9715429786Z.1_20180417211655_000+GEPB4BMBU.1-0.jpg

    La demande de permis n’a pas encore été introduite mais le promoteur a bon espoir de voir le second volet du projet aboutir. « Les deux phases ont déjà été soumises au Fonctionnaire Délégué de la Région wallonne qui a remis un avis favorable. L’obtention du permis pour cette 2e phase devrait être une formalité … / … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 18/04/2018

    Un parc

    À l‘arrière des immeubles, une zone de verdure avec bosquet d‘une superficie de 7000 m2 est envisagée, comme un petit parc… / …

    … / … Concernant la décision de raser l‘immeuble commercial, il disait alors assumer pleinement son choix : « Ce sont des constructions hétéroclites, pas très … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 18/04/2018

    Source > Marie-Claire Gillet > Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 18/04/2018

    Illustration > MDH/SEDAB

    L’historique du projet sur ce blog

    11/12/2016 > HANNUT > UN PROJET DE 26 APPARTEMENTS AUX ANCIENS BÂTIMENTS DES Ets GOESSENS > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2016/12/11

    28/12/2016 > HANNUT > TROIS RÉCLAMATIONS CONTRE LE PROJET DE CONSTRUCTION « GOESSENS » > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2016/12/28

  • Imprimer

    HANNUT > À PETIT-HALLET > DOUZE LOTS À BÂTIR DANS UNE PRAIRIE

    Le projet des sœurs Cleiren soumis à une enquête publique

    Un nouveau projet urbanistique pour la rue du Milieu, à Petit-Hallet (Hannut). Une demande de permis d’urbanisation d’une prairie pour 12 lots à bâtir (de 4 à 9,90 ares) est actuellement soumise à enquête publique.

    La clôture est prévue le 20 décembre prochain. 

    Ce nouveau lotissement est prévu dans la prairie située juste en face de la ferme de Joseph Cleiren, laquelle fait aussi l’objet d’une transformation urbanistique en centre équestre avec appartements de standing, gîtes, salles de fitness et restaurant.

    S’il voit le jour, il risque de modifier en profondeur le paysage bucolique de ce quartier rural de Petit-Hallet (Hannut). La demande de permis d’urbanisation est introduite par les quatre sœurs de Joseph Cleiren. Selon Luc Libert, le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    C’est ce projet qui est actuellement soumis à enquête publique jusqu’au 20 décembre prochain. Le dossier peut être consulté à l’administration communale tous les jours, du lundi au vendredi, de 9 à 12h ou sur rendez-vous. Les éventuelles réclamations sont à adresser au Collège communal, soit par courrier (rue de Landen, 23) soit par courriel (urbanisme@hannut.be ).

    Parallèlement, le projet de rénovation de la ferme de Joseph Cleiren suit son cours. La vente définitive à Tiago de Ales n’est pas encore conclue. Selon l’actuel … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    À Petit-Hallet, il veut lancer sa propre entreprise de négoce de chevaux et d’élevage. Dans ce but, il envisage de transformer les lieux en un centre équestre pour cavaliers de haut niveau, avec 28 boxes, manège et pistes d’entraînement.

    Dans les dépendances, il prévoit d’aménager 11 appartements de standing, un gîte pour 6/7 personnes avec piscine, une salle de fitness et même un bistrot-restaurant.

    L’étude d’incidence a déjà été menée. En décembre 2016, elle a été précédée par une séance … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/158928

  • Imprimer

    HANNUT > UN PROJET IMMOBILIER POUR LA MAISON GAROT

    Un immeuble de 16 apparts et 4 maisons au départ de cette maison de maître à l’abandon

    Un nouveau projet immobilier d’envergure rue de Huy, à Hannut.

    Prologe, la société immobilière de Wanze, a introduit une demande de permis pour construire au départ de l’ancienne maison de maître Garot un immeuble à appartements (16) et 4 maisons unifamiliales. Cinq réclamations et une pétition ont été déposées lors de l’enquête publique.  

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRDHH.1-0.jpg

    L’ambition de redonner du lustre à cette très belle maison de maître de la rue de Huy n’est pas neuve. Voilà plusieurs années qu’elle est à l’abandon mais son propriétaire, la famille Garot, a toujours souhaité aboutir à un projet immobilier dans lequel leur bâtisse puisse être intégrée.

    C’est dans ces conditions que la société immobilière wanzoise, Prologe, favorable également à la sauvegarde du bâtiment, a déposé le 26 juillet dernier une demande de permis pour un projet de construction double au départ de cette demeure du 19 e siècle.

    Rue de Huy, dans le parc attenant, Prologe prévoit de construire un immeuble de 16 appartements d’une ou deux chambres, avec un bâtiment secondaire pour occuper l’espace compris entre la Maison Garot et l’immeuble à appartements.

    À l’arrière, côté avenue des Tonneliers, quatre maisons unifamiliales avec jardin complètent ce projet urbanistique ambitieux.

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRIIA.1-1.jpg

    Sur les 43 emplacements de parking prévus, 13 sont situés en sous-sol de l’immeuble à appartements, 20 en surface, soit 16 côté rue de Huy ; 4 côté avenue des Tonneliers. Chaque maison unifamiliale dispose d’un garage et d’un emplacement de parking.

    Ce nouveau projet urbanistique se singularise par le nombre important de dérogations aux prescriptions urbanistiques dictées par la Ville. Ces dérogations, au nombre de 7, valent principalement pour l’immeuble à appartements. Elles touchent à l’alignement du bâtiment par rapport à la rue, à sa profondeur et à son gabarit, à la volumétrie des toits, aux baies et lucarnes et à la densité de logements : 21 contre 19,75 autorisés.

    Selon le patron de la société Prologe, La suite sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    La décision finale d’accorder ou non le permis à Prologe revenant en définitive au Collège communal.

    PÉTITION  > « Pas dans le style de la rue »  

    L’auteur de la pétition est René Frantzen, 66 ans, un riverain de l’avenue des Tonneliers. Ce que lui et les 32 signataires de la pétition reprochent … La suite sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/120728

  • Imprimer

    HANNUT > TROIS RÉCLAMATIONS CONTRE LE PROJET DE CONSTRUCTION « GOESSENS »

    En septembre, l’entreprise « Maçonnerie de Hesbaye » de Lens-Saint-Remy a déposé un permis de bâtir pour construire 26 appartements rue de Huy, à l’emplacement des anciens entrepôts et bureaux de l’entreprise de chauffage Goessens.

    L’enquête publique d’une durée de quinze jours vient de se clôturer.

    Trois réclamations ont été enregistrées au cours de cette enquête. Les craintes des riverains touchent à la mobilité dans le quartier. Vingt-six appartements, c’est au minimum autant de voitures en plus qui vont entrer et sortir des trois immeubles et s’engager dans la rue Albert Ier. Un indice : trente places de parking en sous-sol et 15 en surface sont prévues.

    « Un voisin proche a également formulé une remarque sur la préservation du bien immobilier » , relève également Laurence Meens, la responsable du service Urbanisme.

    Le projet prévoit effectivement la démolition des anciens entrepôts et bureaux Goessens ainsi que celle de la maison mitoyenne, propriété également de la famille Goessens. La disparition de ce patrimoine inquiète ce riverain.

    Enfin, la 3e et dernière observation touche à la densité (26 appartements sur une parcelle de 32 ares) que la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité avait déjà … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 28/12/2016

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 28/12/2016

    Lire notre article précédent sur ce sujet > HANNUT > UN PROJET DE 26 APPARTEMENTS AUX ANCIENS BÂTIMENTS DES Ets GOESSENS

    L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be