congés

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > DATES DE RENTRÉE, DES CONGÉS ET DES VACANCES SCOLAIRES DES ENFANTS 2019/2020

    voici le calendrier complet de l’année 2019-2020 en Fédération Wallonie-Bruxelles

    Les dates de rentrée, de congés et de vacances scolaires de nos enfants en Fédération Wallonie-Bruxelles pour la prochaine année (2019-2020) ont été publiées au Moniteur ce lundi.

    Les élèves auront 181 jours de classe et 185 jours de congé. On regarde ça de plus près.

    Première remarque : on ne rabote pas les grandes vacances, on n’allonge pas les vacances de Toussaint ni celles de Carnaval. On reste donc sur le même canevas que les années passées.

    Certes, on a beaucoup parlé de raccourcir les vacances d’été et de mieux équilibrer l’année scolaire par des périodes successives de 7 semaines de cours puis 2 semaines de congé, mais ce n’est pas encore d’actualité. « Il y a pourtant un consensus sur ce nouveau rythme scolaire, mais les politiques ne suivent pas », indique Joëlle Lacroix, la secrétaire générale de la Fapeo, la Fédération des Associations de Parents de l’Enseignement Officiel. « Parents, syndicats, directions d’école… tout le monde est d’accord de réduire les vacances d’été, on en parle depuis 1991, mais on n’y est pas encore. Un rapport récent de la Fondation Roi Baudouin envisageait même trois scénarios possibles. Mais le gouvernement a décidé… de ne pas décider. C’est un regret même si, il faut l’avouer, il y a d’autres urgences à régler dans l’enseignement. Je pense notamment au décrochage scolaire, à la pénurie de profs… »

    Deuxième constat : les élèves débuteront l’année un lundi (le 1er lundi de septembre), ce qui est très bien. Mais ils termineront l’année un mardi, le 30 juin. Ce qui est un peu stupide. Car dans les faits, cela nous étonnerait fortement que les cours soient chargés les lundi 29 et mardi 30 juin. Il y a d’ailleurs fort à parier que les parents anticipent les grandes vacances. Parce qu’ils sont pressés de prendre le large ou parce que les prix de location (et aussi les billets de train, les billets d’avion) peuvent varier du simple au double entre juin et juillet.

    Troisième constat : l’année scolaire comprendra 181 jours de classe. Pour rappel, le législateur permet (depuis 2018) d’osciller entre 180 et 184 jours (au lieu de 181 à 183 jours jadis).

    Quatrième constat : ce calendrier prévoit quelques longs week-ends de 3 et même de 4 jours ! La fête de la Communauté française (27 septembre) tombe un vendredi ; le 11 novembre tombe un lundi ; le 1er mai tombe un vendredi ; le lundi de Pentecôte, le 1er juin, tombe le lundi (forcément). Mais le meilleur reste à venir avec le jeudi de l’Ascension (21 mai) et le 22 mai décrété journée de congé (un pont), ce qui va permettre aux enfants d’avoir 4 jours de congé ! Ce pont de l’Ascension n’était plus arrivé depuis 2016. Néanmoins, plusieurs écoles choisissaient souvent ce jour pour organiser l’une de leurs trois journées pédagogiques. Les enfants avaient donc congé mais pas les profs.

    Cinquième observation : les vacances de Pâques tombent tard en 2019-2020. Conséquence, le lundi de Pâques sera « Mangé » dans les deux semaines de vacances. Les vacances de carnaval, elles, tombent tôt. Et si vous partez au ski, vous ne croiserez pas sur les pistes les Français de la zone C (Paris, Créteil, Toulouse, Montpellier) qui auront congé les deux semaines avant.

    Source en ligne libre de F. DE H.> https://www.sudinfo.be/id116045

  • Imprimer

    PRATIQUE POUR 2018 > TRANSFORMEZ 28 JOURS DE CONGÉ EN 63 JOURS DE VACANCES !

    En profitant des jours fériés et des ponts pour ne pas aller au bureau pendant de longues périodes

    Si vous travaillez en équipe, vous l’avez sans doute remarqué : certains de vos collègues sont sur la balle et particulièrement attentifs aux ponts et autres jours fériés légaux lorsqu’il s’agit de poser leurs congés longtemps à l’avance. Et vous devriez les imiter ! Car grâce à leur sens de l’observation, ils profitent ainsi de longs week-ends et de semaines de congé complètes en ne posant que quelques jours… De quoi avoir une impression de vacances sans trop puiser dans son stock

    Nous sommes partis du principe qu’en moyenne, un travailleur belge comptait entre 20 et 28 jours de congé légaux par an, selon son ancienneté.

    Et avec ces 28 jours, si vous les utilisez au bon moment, vous pourrez vous libérer 63 jours de vacances, pour souffler un peu.

    Comment ? Il suffit de s’attarder aux jours fériés 2018. … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 27/12/2017

    Seul petit regret : le 21 juillet tombera un samedi cette année… Mais vous devriez récupérer un jour de congé compensatoire selon votre régime, pour ce férié perdu.

    Source > LAURENCE PIRET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 27/12/2017

  • Imprimer

    DÉCOUVREZ VOS CONGÉS DE 2015 À 2017

    Quels seront les congés de vos enfants, mais aussi les vôtres, cette année.

    Les premiers congés, soit les vacances de Toussaint, se dérouleront du lundi 2 novembre au vendredi 6 novembre 2015.

    Les vacances d’hiver auront lieu du … Lire l'article complet ici ...

    2015-2016

    Vacances de Toussaint: du 2 novembre au 6 novembre 2015

    Vacances d'hiver: du 21 décembre 2015 au 1er janvier 2016

    Vacances de carnaval: du 8 février au 12 février 2016

    Vacances de printemps: du 28 mars au 8 avril 2016

    Ascension: du mercredi 4 mai au vendredi 6 mai

    Pentecôte: le 16 mai 2016

    2016-2017

    Fête de la communauté française: 27 septembre 2016

    Vacances de Toussaint: du 31 octobre au 4 novembre 2016

    Vacances d'hiver: du 26 décembre 2016 au 6 janvier 2017

    Vacances de carnaval: du 27 février au 3 mars 2017

    Vacances de printemps: du 3 avril au 14 avril 2017

    Le 1er mai 2017

    Ascension: 25 mai 2017

    Pentecôte: le 5 juin 2017 

    Source LP sur > http://www.jobsregions.be Crédit photo: Vincent Rocher

  • Imprimer

    LES PROCHAINES VACANCES SCOLAIRES SONT FIXEES: VOICI QUAND ELLES SE DEROULERONT! (VIDEO)

    438368564_B976305220Z_1_20150817133952_000_G2A51GB6N_1-0.jpg

    Pour tous ceux qui voudraient déjà planifier leurs vacances 2016-2017

    Quels seront les congés de vos enfants, mais aussi les vôtres, cette année.

    Les premiers congés, soit les vacances de Toussaint, se dérouleront du lundi 2 novembre au vendredi 6 novembre 2015.

    Les vacances d’hiver auront lieu du lundi 21 décembre 2015 au vendredi 1er janvier 2016. On aura ensuite droit aux vacances de Carnaval, du lundi 8 février au vendredi 12 février 2016, avant les vacances de printemps, avec le jour de Pâques, du lundi 28 mars au vendredi 8 avril 2016.

    Vous louperez le jour du Travail, qui se tiendra le dimanche 1er mai, mais vous serez ensuite en congé pour l’Ascension, le jeudi 5 mai 2016. Et bonne nouvelle pour vos enfants …

    Petit récapitulatif > 2015-2016 & 2016-2017 > Les dates au complet ici ...

    Dernière minute >La ministre Milquet donne 5 jours de congé aux enfants à l'Ascension en 2016: "L'occasion de souffler avant les examens de fin d'année" Sur > http://www.sudinfo.be/1355490

    Source > L.P. sur > http://www.jobsregions.be> Crédit photo > Vincent Rocher

  • Imprimer

    ACCIDENT OU MALADIE PENDANT VOS CONGÉS : QUE FAIRE?

    1183958342.jpg

    "Employé, je vais bientôt prendre mes congés annuels pour profiter de vacances bien méritées... Mais que se passe-t-il en cas de maladie ou d'accident? Mon congé est-il automatiquement converti en congé maladie? Mon salaire est-il garanti?"

    Brecht Vermeersch, légal advisor chez HDP-Partena

    Avec les vacances d'été en perspective, de nombreux travailleurs s'envoleront, cette année aussi, pour une destination ensoleillée. Pour bon nombre d'entre eux, l'occasion de profiter d'une période d'insouciance. Mais qu'en est-il si votre travailleur tombe malade pendant les vacances ? Le congé du travailleur est-il automatiquement converti en maladie ? Qu'en est-il si votre travailleur fait une chute lors d'une randonnée en vélo tout-terrain ou se fracture le pied après un accident de jet ski ? Quand devez-vous, en tant qu'employeur, assumer le paiement du salaire garanti ?

    Maladie avant ou pendant les vacances ?

    Un travailleur qui tombe malade ou est victime d'un accident privé avant de prendre ses congés pourra encore revendiquer ses jours de congé après son incapacité de travail. Ces jours ne sont donc pas perdus pour lui. L'employeur sera, en outre, tenu de payer le salaire garanti pour ces jours.

    Toutefois, si le début de l’incapacité de travail coïncide avec le congé annuel, le travailleur perd ses jours de congé. Dans l'hypothèse où la durée de la période d’incapacité est supérieure à la période du congé, l'employeur sera tenu de verser le salaire garanti pour le solde éventuel de 30 jours calendrier à compter du début de l’incapacité.

    Comme déjà précisé dans un précédent article, la législation dans notre pays n'est pas conforme à la vision de l'Europe. En effet, la Cour de justice de l'Union européenne a déjà estimé à diverses reprises qu'un travailleur qui tombe en incapacité pendant ses jours de congé doit pouvoir revendiquer ces jours ultérieurement. En Belgique, le législateur n'a, jusqu'à ce jour, pas pris de mesures pour remédier à cette situation.

    Le travailleur doit-il informer son employeur en cas d'incapacité de travail ?

    Lorsqu'un travailleur est dans l'impossibilité d'exécuter son travail en raison d'une maladie ou d'un accident, il doit en informer son employeur dans les plus brefs délais et ce, même si l'incapacité de travail se produit à l'étranger. Le prétexte selon lequel le travailleur était dans l'impossibilité d'avertir son employeur n'est, en règle générale, pas accepté : l'avertissement peut se faire de différentes manières, c'est-à-dire par téléphone, par l'envoi d'un sms, d'un courriel, d'un fax,... ou encore en mandatant un membre de la famille ou un collègue de travail.

    En outre, l'employeur peut exiger un certificat médical si cette obligation figure dans une convention collective de travail ou dans le règlement de travail. Le certificat doit être envoyé à l'employeur dans les deux jours ouvrables à compter du jour de l'incapacité ou du jour de la réception de la demande faite par l'employeur, à moins qu'un autre délai ne soit fixé par une convention collective de travail ou par le règlement de travail.

    Le certificat médical devra impérativement mentionner qu'il s'agit d'une incapacité de travail, indiquer la durée probable de cette incapacité et signaler si, en vue d'un contrôle, le travailleur peut se rendre à un autre endroit.

    Si le travailleur ne délivre pas le certificat médical ou le délivre tardivement, l'employeur peut refuser de payer le salaire garanti pour les jours d'incapacité antérieurs à la remise ou à l'envoi du certificat.

    Le travailleur malade peut-il également être contrôlé à l'étranger ?

    Un employeur qui s'interroge quant à la réalité de la maladie ou de l'accident peut faire examiner son travailleur par un médecin-contrôleur. Le travailleur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour permettre un tel contrôle, ce qui implique, entre autres, qu'il doit communiquer à l'employeur l'endroit où le contrôle peut avoir lieu si celui-ci ne peut se dérouler à son domicile.

    Le travailleur qui se trouve à l'étranger est tenu de communiquer à l'employeur son adresse sur place. En règle générale, cette communication n'est d'ailleurs pas respectée. L'employeur dispose, dans ce cas, uniquement de l'adresse connue en Belgique. Si le médecin-contrôleur ne peut pas effectuer le contrôle à cette adresse en raison de l'absence du travailleur, l'employeur peut refuser de payer le salaire garanti à compter de la date de contrôle du médecin.

    Quid en cas d'accident résultant d'une activité sportive ou d'un comportement imprudent ?

    Dans certains cas, l'employeur ne sera pas redevable du salaire garanti, notamment si le travailleur a eu un accident à l'occasion d'un exercice physique pratiqué au cours d'une compétition ou d’une exhibition sportive pour laquelle l'organisateur perçoit un droit d'entrée et pour laquelle les participants reçoivent une rémunération sous quelque forme que ce soit. Il peut par exemple s'agir du travailleur qui pratique une activité rémunérée pendant le week-end - le football par exemple - et qui se fracture la clavicule.

    En principe, l'employeur devra payer le salaire garanti pour un accident au cours d'une randonnée en vélo tout-terrain ou d'un accident de jet ski survenu pendant les vacances.

    En outre, l'employeur n'est pas tenu de verser le salaire garanti au travailleur s'il est en mesure de prouver que le travailleur a commis une faute grave. Tel peut par exemple être le cas lorsque le travailleur heurte, en état d'ivresse évident, un obstacle avec son jet ski et se fracture de ce fait le pied.

    Lire aussi

    Source > http://www.references.be