commerces

  • Imprimer

    LA RUE DE LANDEN À HANNUT DÉSERTÉE PAR LES COMMERCES

    Rue de Landen à Hannut, une série de magasins ont fermé leurs portes.

    En attendant un repreneur, les terrains sont laissés à l’abandon. Une situation qui inquiète l’élue H+ Nicole Pirson-Guillaume. Elle a interpellé le conseil communal.

    Rue de Landen, à partir du numéro 150, à hauteur d’Avernas-le-Bauduin, une enfilade de cellules vides bordent la rue de Landen. Un spectacle désolant. Mais pour l’élue H + ce qui fait surtout mauvaise impression, c’est l’état des terrains sur lesquels se trouvent ces commerces en attente d’un repreneur.

    La plupart ne sont plus entretenus, les mauvaises herbes y règnent en maître. « N’y a- La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/463933

    Des prix exorbitants

    … / … les prix exorbitants demandés, « à 7 chiffres », a précisé l’échevin. « A ce prix-là, je peux comprendre que certains porteurs de projet hésitent. »

    B9721405984Z.1_20191028181136_000+GCNEPQBIP.1-0.jpg

    Point sur la situation commerciale actuelle.

    – Germaine Collard : l’enseigne qui prévoyait de … / …

    – Le Grill. L’ancien Palais Gourmand est fermé depuis près de 10 ans. Un permis … / …

    – Dignef : Le terrain où était installé le marchand de … / …

    – Sublime : Déclaré en faillite, le commerce de chaussures est fermé depuis la fin de l’été. Il aura tenu 3 ans. Des curateurs ont … / …

    La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/463933

    Source > Marie Claire Gillet sur site non libre > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > LE RETOUR DU COMMERCE AU CENTRE-VILLE ...

    J-Ph. Brassine, exilé rue de Landen depuis plus de 20 ans, a ouvert un 2 e magasin rue Albert 1er 

    À Hannut, le commerçant Jean-Philippe Brassine a été le premier à quitter le centre-ville pour la périphérie. 20 ans plus tard, il fait le chemin inverse pour répondre, dit-il à la nouvelle tendance du moment.  

    Le retour des commerces au centre-ville, nouvelle mode ? C’est l’avis de Jean-Philippe Brassine, un commerçant implanté depuis 28 ans à Hannut. « Les clients ne veulent plus de grandes surfaces commerciales impersonnelles, ils souhaitent revenir dans des petites structures plus conviviales et plus cosy. », avance-t-il sur base de sa propre et récente expérience.

    Il y a 20 ans, ce gérant d’une boutique de prêt-à-porter homme/dames/enfants a joué les précurseurs en étant le premier à quitter la rue de Tirlemont … La suite sur votre Journal LA MEUSE H/W de ce mardi 09/04/2019

    B9719191483Z.1_20190408190000_000+G82DBPB6P.1-0.jpg

    … / …Fort de ce succès, il a fermé en début d’année sa boutique route de Landen. Et, il y a 3 semaines, il a ouvert dans la même rue Albert Ier, au numéro 39, un second magasin de vêtements (Hortense), pour femmes cette fois. Il est tenu par … La suite sur votre Journal LA MEUSE H/W de ce mardi 09/04/2019

    … / … Si cette tendance se vérifie, ce sera tout profit pour les gestionnaires des centre-villes qui depuis plusieurs années peinent à réduire le taux de cellules vides.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre Journal LA MEUSE H/W de ce mardi 09/04/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/372425

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCES > CES 16 & 17 MARS > GRAND W.E. SHOPPING >

  • Imprimer

    HANNUT > CE MARDI 06 MARS > SÉANCE D’INFORMATION EMPLOIS DE LA MIRHW POUR LES ENTREPRISES & COMMERÇANTS HANNUTOIS

    La souplesse d’un partenariat local alliée à l’efficience et à la force d’un réseau wallon.

    La MIRHW offre une gamme de solutions flexibles aux entreprises de la région qui souhaitent s'adjoindre les services d'un organisme spécialisé en gestion des ressources humaines et recrutement de personnel.

    Tous nos services sont gratuits !

    En effet, la MIRHW est financée par la Région Wallonne, le Fond Social Européen et le FOREM pour accompagner gratuitement les entreprises de la région afin de favoriser le développement économique de celle-ci.

    Séance organisée en collaboration avec la ville de Hannut afin d’informer les entreprises/commerçants hannutois sur nos services gratuits en recrutement de personnel.

    Plus d’infos sur : www.mirhw.be  ou sur notre page facebook

  • Imprimer

    BLACK FRIDAY À HANNUT > LES COMMERCES OUVERTS PLUS TARD

    Ce vendredi, et pour la première fois, les commerçants du centre de Hannut participent tous ensemble au Black Friday

    Journée où, partout dans le monde, les commerces proposent des promotions. Pour l’occasion, près de 25 enseignes (prêt-à-porter, opticien, magasin de chaussures et de décoration, etc) ouvriront une heure plus tard leur boutique, jusque 19h.

    Des ristournes et des cadeaux seront offerts à tous les clients. Les commerçants demandent aux clients de jouer le jeu en venant faire leurs emplettes habillés de noir.

  • Imprimer

    HANNUT > EN 2016, QUATORZE MAGASINS ONT OUVERT, NEUF ONT FERMÉ

    La Gestion centre-ville tire un bilan positif

    Les chiffres sur la santé et le dynamisme commercial des centres urbains ne sont pas encore connus mais déjà, Martine Cornelis, de la Gestion centre-ville de Hannut tire un bilan positif pour l’année 2016.

    En janvier 2015, selon l’étude nationale menée par la société Locatus, le taux de cellules inoccupées dans Hannut s’élevait à 9,8 %, soit 35 magasins vides sur un total de 357. En septembre de la même année, il atteignait 12,2 % (chiffres de l’Association du Management du Centre-Ville). « Je n’ai encore aucun chiffre mais je pense que pour l’année 2016, nous devrions avoir un taux plus bas » , avance Martine Cornelis.

    La gestionnaire de l’asbl Gestion Centre-ville estime être revenue au taux de janvier 2015, soit entre 8 et 10 % de magasins inoccupés. Ce qui la conforte dans cette hypothèse : « En 2016, il y a eu davantage de magasins qui ont ouvert leurs portes que l’inverse. » En chiffres, cela donne 14 ouvertures contre neuf fermetures.

    Autres signes de bonne santé commerciale du centre-ville : la relance de la rue Zénobe Gramme, désertée ces dernières années et qui « vient de se faire une petite cure de jouvence », constate Martine Cornelis. « Jusqu’à la rue Thouars, il n’y a plus rien de vide. Tous les espaces commerciaux sont occupés », se réjouit-elle.

    Par rapport à 2015, le temps d’inoccupation des magasins s’est lui aussi réduit, constate la gestionnaire. « Rue Albert Ier, « D’ici et d’ailleurs » et « L’arbre à sacs » ont été reloués très vite. Cinq mois pour D’Ici et d’ailleurs et il y avait deux à trois acquéreurs dessus. »

    Les deux magasins devraient rouvrir leurs portes dans quelques semaines. Dans les deux cas, il s’agira de commerces de cigarette électronique.

    La Gestion Centre-ville a également été approchée par des personnes cherchant à investir dans un bar à pâtes. « Il a un vrai dynamisme commercial et de renouvellement dans Hannut » . Seul bémol : les commerces de proximité (sandwicherie, coiffeur, institut de beauté) en surnombre par rapport aux commerces « shopping ».

    « Il faut raison gardée, nous n’aurons jamais un Zara ou un Desigual. Mais au niveau de l’équipement de la personne, il manque des enseignes locomotives comme Cassis ou encore Paprika. », estime la gestionnaire qui s’appuie sur le sondage que son équipe a réalisé auprès des usagers du centre. C&A et H&M arrivent en tête du classement avec un taux de préférence de 13,5 %. JBC suit de près avec 9 %. « Un Véritas est aussi souvent demandé » , note la gestionnaire pour qui il manque également des boutiques de vêtements pour jeunes adultes hommes. Hannut en compte déjà quelques-unes « mais s’il y en avait deux ou trois en plus, ce serait bien ».

    Malgré ce bilan globalement positif, Martine Cornelis se dit consciente que le commerce reste néanmoins dur et très concurrentiel. Surtout depuis l’émergence de l’e-commerce.

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/12/2016

     

  • Imprimer

    HANNUT, CES 29, 30 ET 1 MAI, GRAND WEEK-END "RUSE"

    22 boutiques hannutoise vous ouvrent leurs portes et participent à ce grand week-end

    CONDITIONS DE FOLIES: prix ronds, déstockage, % sur la collection été 2016

    Dimanche 1er Mai ouverture de 10 à 17h, dès 11heures apéro offert dans les boutiques par les commerçants participants

    (Eros, Pamplemousse,Doudou dit donc, Cap tendance, Fines mouches, What else, Hémisphère, Toutes zolies, Caroline, L'arbre à sacs, Patchouli, My shoes, Isaura, Mador'elles, Jasmin,Nicolino, Pays des rêves, Jadoul, Chat bottine, Beauté au naturel et Dressing 47)

  • Imprimer

    VOL À L'ÉTALAGE > LES CONSEILS PRATIQUES & LES FORMATIONS DE L’UCM

    Selon le dernier baromètre de Checkpoint Systems, le vol à l'étalage est un fléau qui coûte 880 millions d'euros aux détaillants belges.

    Les fêtes de fin d'année restent une période à risques pour 60% des commerçants. 

    Mais comment réduire ce fléau dans vos commerces?

    Plus de prévention = moins de vols

    N'hésitez pas à revoir les conseils pratiques que nous vous avons donnés lors du dernier baromètre de Checkpoint Systems. 

    Intéressé par une formation de prévention contre le vol en magasin pour votre personnel ? N'hésitez pas à contacter l'UCM !

    Pour toute question ou demande de renseignement en lien avec les actions commerce de l'UCM, merci de contacter commerce@ucm.be

    Source > Par mail de UCM > photo Sudinfo > V.Rocher