champ

  • Imprimer

    PETIT-HALLET (HANNUT) > LES POMPIERS DE LA ZONE HESBAYE SUR LE QUI-VIVE SAMEDI SOIR

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye ont été appelés samedi soir pour un feu dans un champ à Petit-Hallet et un incendie de bâtiment à Waremme.

    Les incendies dans l’arrondissement Huy-Waremme se multiplient ce week-end. Samedi soir, la zone de secours Hesbaye est intervenue pour un feu dans un champ rue de Wansin à Petit-Hallet (Hannut).

    Appelés peu après 20h00, les pompiers sont restés sur place environ 1h30 pour éteindre cet incendie. Une superficie équivalente à un demi-terrain de football est partie en fumée.

    Un peu plus tard dans la nuit, les ... La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/617683

    Source non libre d’accès de «Faits Divers » sur >  https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    WASSEIGES > JOSEPH HAQUIN FAIT LA CHASSE AUX DEALERS

    772033767.jpg

    Les riverains de Wasseiges pourront-ils bientôt réemprunter la rue Chant des Oiseaux en toute sécurité ?

    Les trafics suspects, rue Chant des Oiseaux, continuent d’inquiéter. Le mayeur, mais aussi l’opposition qui a interpellé la majorité lors du dernier Conseil. Les riverains sont dans le même état. « J’ai peur pour mon fils », confie l’un d’eux.

    «  On parle de drogue. C’est grave et ça fait peur  », nous dit un Wasseigeois qui souhaite garder l’anonymat. Cet homme, que nous nommerons Eddy, âgé de 57 ans, vit à quelques mètres de la rue Chant des Oiseaux où l’on soupçonne certains trafiquants de drogue d’y exercer leur commerce illégal. «  Je vois les 4x4 débouler la nuit  », ajoute le riverain. «  Des plaques françaises et hollandaises. J’en suis certain : ils ne viennent pas là pour jouer aux cartes  », continue-t-il.

    Eddy a peur. Il ne veut pas que ces trafiquants s’installent dans son village. «  Je ne veux pas que Wasseiges devienne comme Hannut. Il faut agir  », lance le riverain. «  Qu’est-ce qu’on attend ? Un mort ? J’ai vraiment peur pour mon fils de 24 ans. Il pourrait être la victime de ce genre de malfrats  ».

    Notre article précédent du 03/07 > ICI

    La suite de cet article dans notre édition régionale d’hier samedi 6 juillet.

    Source Thomas Broux> http://www.sudinfo.be/761732 Photo DDH