chèques plaisirs

  • Imprimer

    HANNUT > LE BEAU GESTE D’UN BOULANGER > IL LAISSE LES CHÈQUES PLAISIR AUX AUTRES

    Le beau geste d’un commerçant à Hannut : le boulanger Pascal Walgraffe renonce à encaisser les chèques plaisirs qui ont été distribués par la Ville pour booster le commerce local.

    Il les laisse dit-il à ceux qui ont dû fermer leur magasin. « A notre niveau, c’est notre manière d’être solidaire par rapport aux autres commerces », commente le patron.

    A Hannut, les autorités communales ont dégagé un budget de 425.000 euros pour aider le commerce local à se redresser après la crise du covid-19. Chaque Hannutois, peu importe son âge, a eu droit à deux chèques, l’un d’une valeur de 20€; l’autre de 5. Ils sont à dépenser avant fin septembre dans les magasins et le secteur Horeca.

    On le sait, tous les commerces n’ont pas été impactés de la même façon. « C’est mon cas », estime Pascal Walgraffe le patron de la boulangerie Walgraffe établie depuis 20 ans rue Albert Ier à Hannut. « Au début de la pandémie, en mars, nous avons effectivement … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/611227

    « Nous avons déjà été assez privilégiés »

    Dans ces conditions, il estime qu’il ne s’en sort pas si mal. « Ce ne sera pas effectivement … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/611227

    Source non libre de Marie-Claire GILLET > https://huy-waremme.lameuse.be