c'est quoi

  • Imprimer

    HANNUT ET WAREMME > LES CENTRES DE PLANNING FAMILIAL DE L’OASIS FAMILIALE À, C’EST QUOI … ?

    Une équipe pluridisciplinaire composée d’assistantes sociales, de psychologues de différentes orientations thérapeutiques pour enfants, adolescents, adultes, couples et familles, des médecins généralistes pratiquant la petite gynécologie, et des juristes ;

    Des permanences d’accueil sans rendez-vous pour poser vos questions tout-venant, faire  une demande de suivi, obtenir des préservatifs gratuitement, réaliser un test de grossesse, envisager une IVG, venir chercher des brochures relatives à la VRAS (Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle) etc …. Nous vous aiderons quelle que soit votre situation, soit directement en répondant à vos questions, soit en vous proposant un suivi dans notre équipe, soit en vous orientant vers les services compétents pour vous prendre en charge.

    Sur rendez-vous : des consultations médicales (contraception, dépistage  IST, questions liées à la sexualité), des consultations juridiques (droits et devoirs, séparations, conflits, etc), des consultations psychologiques ouvertes à tous les âges et pour toute question relative à la VRAS. Ces consultations se font avec un tarif maximal fixé par notre décret et que nous pouvons adapter à vos moyens. Nous proposons également des consultations sociales gratuites ;

    Des animations EVRAS dans les écoles maternelles, primaires et secondaires de l’enseignement général et spécialisé, les institutions, les homes pour personnes âgées …

    Des sensibilisations thématiques (journée mondiale de lutte pour les droits des femmes, journée mondiale de la contraception, journée mondiale de lutte contre le SIDA …) ;

    N’hésitez pas à nous contacter :

    Sur Hannut (Rue de Wavre, 22B) au 019 51 11 10 permanences les lundis de 9 à 13h et de 16 à 19h, les mercredis de 12 à 16h, et les jeudis de 12 à 16h30.

    Sur Waremme (Avenue Edmond Leburton, 20A) au 019 33 22 39 permanences les lundis de 9 à 12h30, les mercredis de 9 à 14h et les jeudis de 15 à 19h.

  • Imprimer

    PARLER AVEC SON CERVEAU … C’EST QUOI ? !

    RTEmagicC_cerveau-tomo-emission-positon_Jens-Langner-DP_03_txdam29413_6b6df0.jpgUne équipe néerlandaise a mis au point un système qui permet de dialoguer uniquement via des images du cerveau, traitées par ordinateur.

    Une technique largement perfectible, mais qui donne déjà de bons résultats, indiquent ces chercheurs de l’université de Maastricht. Le principe est à la fois simple et extraordinairement complexe.

    Six volontaires, explique Maxi Sciences, ont été placés dans un scanner, permettant ainsi de visualiser leur activité cérébrale par IRMf (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle), qui observe les variations du flux sanguin dans les différentes régions du cerveau. C’est ici qu’il faut s’accrocher. Un écran a été placé sous leurs yeux. Vingt-sept caractères y figuraient : les vingt-six lettres de l’alphabet et un espace. Les caractères étaient présentés sur trois colonnes de neuf rangées. A chaque colonne correspond une tâche sollicitant une zone cérébrale spécifique : régulation de l’activité motrice, calcul ou langage ; alors qu’à chaque niveau de la colonne correspond une durée.

    Ainsi, la lettre S correspond à la récitation mentale d’un poème (colonne du langage), durant vingt secondes (pour descendre dans la colonne). La lettre E, pour sa part, fait appel à la table de multiplication (colonne du calcul), pendant dix secondes. Et ainsi de suite. Les volontaires ont été invités à « imaginer » certains mots - lettre après lettre - qu’un programme informatique tentait de reconstituer, en traitant les images envoyées par le scanner. Une tâche difficile, avec beaucoup d’erreurs, encore que par déduction, quasiment tous les mots ont pu être reconstitués.

    L’intérêt de ces travaux (publiés dans la revue «current-biology») ? Ils s’inscrivent dans le cadre des recherches visant à permettre à des patients incapables de s’exprimer – par la parole ou par le geste - de pouvoir néanmoins communiquer. Et ils donnent à croire qu’un jour, effectivement, il sera possible de lire dans les pensées

    Réagir à cet article > ICI

    Source > http://www.passionsante.be/