bpost

  • Imprimer

    DU CHANGEMENT DANS VOTRE BOÎTE AUX LETTRES À PARTIR DE MARS

    Les brochures publicitaires seront désormais distribuées deux fois sur la semaine

    À partir de mars, comme annoncé précédemment, Bpost ne distribuera plus que deux fois par semaine le courrier « non prioritaire ».

    L’entreprise postale entamera cette distribution alternée avec les brochures publicitaires, à partir du 2 mars.

    Bpost ne livrera dès lors plus le courrier non prioritaire que le lundi et le mercredi, ou le mardi et le jeudi. L’entreprise postale s’aligne ainsi sur la réalité actuelle et les attentes du client : de moins en moins de lettres sont envoyées. « Nous commençons le 2 mars avec les dépliants publicitaires, et à la mi-mars, le reste du courrier non-prioritaire suivra ».

    Mais la poste sera encore bien présente dans les rues tous les jours. « Journaux, magazines, lettres prioritaires, colis ou avis de décès seront bien livrés tous les jours de la semaine, même sept jours sur sept », assure l’entreprise.

    Bpost teste cette nouvelle distribution depuis quelques mois dans plusieurs communes, « et ça marche très bien », souligne une porte-parole de la société.

    Source libre de Belga sur > https://www.sudinfo.be/id168660

  • Imprimer

    VOUS ACHETEZ VOS CADEAUX DE NOËL EN LIGNE? ATTENTION À CE MAIL DE LIVRAISON DE B-POST, IL S’AGIT D’UNE ARNAQUE!

    Soyez prudents, « ne cliquez jamais sur un lien dans les messages de Pishing », avertit Safeonweb.

    Pendant les périodes de fêtes, les criminels du web font de nombreuses victimes. Aujourd’hui, c’est Safeonweb qui met en garde les internautes d’une nouvelle arnaque d’e-mails soi-disant envoyés par Bpost ou PostNL.

     « Les messages que nous avons pu intercepter ont été envoyés au nom de bpost et PostNL et abusent des logos des deux services », signale Safeonweb avant de préciser que bien que « le message semble réel à première vue, si vous regardez de plus près, vous remarquerez que l’expéditeur n’est pas vraiment Bpost ou PostNL et que le numéro de référence est incorrect ».

    Si à première vue, le mail semble être un e-mail classique que l’on reçoit dans le cadre de la livraison d’un colis, il s’agit bien d’une arnaque menée par des malfaiteurs du web. Dans ces e-mails, le destinataire est invité à payer des « frais de ports impayés ». Or, Safeonweb le rappelle, « pour la plupart des boutiques en ligne, les frais de port sont inclus dans le prix.

    Vous savez généralement à l’avance si vous devez payer des frais d’expédition ou non. Informez-vous lors de chaque achat en ligne afin de ne pas douter si vous recevez un message suspect », avertit Safeonweb.

    Source libre > https://www.sudinfo.be/id157080

  • Imprimer

    BPOST > ATTENTION À L’ARNAQUE!

    De nombreuses personnes ont déjà reçu un mail ou un sms de Bpost, mais qui n’est pas réellement de Bpost.

    Bpost demande à ses clients de se montrer prudents s’ils reçoivent un sms ou un email prétendument de bpost, avec le message qu’un colis n’a pu être livré, que le destinataire a gagné un prix ou qu’un paquet cadeau est prêt à être retiré.

    Il s’agit d’une énième tentative d’escroquerie invitant les personnes à cliquer sur un lien et à donner, dans la foulée, leurs données personnelles. Chose à ne surtout pas faire.

    Si vous avez déjà cliqué, n’allez surtout pas plus loin et annulez toute interaction, prévient Bpost.

    Il vous est demandé de signaler tout message suspect à l’adresse suivante : suspect@safeonweb.be .

    Source libre > https://www.sudinfo.be/id103326

    Illustration > Photonews

  • Imprimer

    BPOST VA INSTALLER DE NOUVELLES BOITES AUX LETTRES SECURISEES ET REVOLUTIONNAIRES DES 2016

    Vous ne glisserez bientôt plus votre courrier horizontalement mais verticalement dans les célèbres boîtes aux lettres de Bpost.

    Dotées d’un nouveau look, elles seront également plus sécurisées.

    C’est une hantise répandue, lorsqu’on poste un envoi important. Un petit malin ne pourrait-il pas glisser sa main dans la boîte aux lettres ou en forcer la serrure, et y récupérer votre envoi ? Le cas arrive, même s’il est … Lire la suite ici ...

    Source > Christian Carpentier sur > http://www.sudinfo.be/1441337 Photo > Belga

  • Imprimer

    VOUS AVEZ PEUR DE VOUS FAIRE PIQUER VOTRE VELO?

    871462189_B973587268Z_1_20140917134443_000_GRF34SG51_1-0.jpg

    Bpost lance un service de détection des vélos volés

    bpost a présenté mercredi son nouveau service, un dispositif de sécurité pourvu d’une puce électronique permettant d’identifier les vélos volés. A l’aide d’un scanner, les facteurs pourront localiser les deux-roues dérobés avant de le signaler à la zone de police concernée.

    Le dispositif comprend trois systèmes de fixation. La première partie qui contient la puce d’identification se colle sur le cadre du vélo, idéalement sous la selle. Le système se fixe ensuite avec des vis de sécurité, qui ne tournent que dans un seul sens et qui ne peuvent donc être enlevées. Une coque extérieure protège enfin le dispositif.

    Les utilisateurs de ce système devront s’inscrire sur le site internet www.cyclosafe.be pour y enregistrer leur vélo à l’aide d’un mot de passe et d’un numéro d’identification. Ils pourront également y signaler un éventuel vol.

    Les facteurs de bpost pourront alors scanner les vélos situés à proximité de leur itinéraire pour tenter de retrouver les vélos dérobés. «Le service est proposé et garanti par bpost, cette tâche est ajoutée à l’activité du facteur et sera prise en considération dans le timing de sa tournée», précise Charlotte Masson, project manager de bpost. «Il pourra également faire des détours jusqu’aux parkings des gares, par exemple, pour y scanner les vélos.»

    La découverte des vélos volés sera ensuite signalée aux services de police.

    Développé en collaboration avec Zetes, spécialiste belge de l’identification automatique, le système est pour l’instant disponible dans les villes de Bruxelles, Bruges, Gand et Louvain, particulièrement concernées par les vols de vélos. Le dispositif coûte 29,99 euros et est en vente sur le site internet de CycloSafe ainsi que dans plusieurs magasins de vélo.

    Le site > https://cyclosafe.bpost.be/fr

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1104423 Photo > Eric Ghislain