autosécurité

  • Imprimer

    INNOVATION AU CONTRÔLE TECHNIQUE > LE RÉSEAU AUTOSÉCURITÉ LANCE UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE CONVOCATION…

    Depuis peu, le réseau AutoSécurité (25 des 31 centres de contrôles techniques en Wallonie) envoie un nouveau type de convocation à l’examen périodique.

    « Il ne faut plus créer un compte personnel pour s’inscrire en ligne », explique Virginia Li Puma, porte-parole. L’usager n’a qu’à scanner le QR Code de la convocation pour se retrouver au bon endroit sur le site web de réservation.

    Pour ceux qui n’utilisent pas de smartphone, il est possible d’entrer un code à onze chiffres pour accéder à son espace personnel. Plus besoin d’encoder au préalable ses numéros de plaque et de châssis.

    « Nous avons toutefois laissé cette dernière possibilité car les convocations envoyées avant le 4 septembre n’ont pas de QR code », précise la porte-parole. Quel que soit le chemin suivi, l’utilisateur choisit un centre de contrôle et un créneau horaire, tout en mentionnant son numéro de téléphone et son adresse électronique.

    Un code d’activation est envoyé. Il doit être validé pour que la prise de rendez-vous soit effective. « La personne peut toutefois changer de créneau jusqu’à 48 heures à l’avance », ajoute Virginia Li Puma.

    >>> En marge d’un nouveau type de convocation, AutoSécurité a relooké sa plateforme de réservation  !

    >>> Et du côté du délai d’attente ? Détails ICI.

    Les textes en bleu sont des liens vers un complément d’info > Souvent réservés au abonnés de la version digitale !

    Autre titre à lire sur ce blog (Libre d’accès)> SOYEZ PRÉVOYANTS SI VOUS PASSEZ CHEZ AUTOSÉCURITÉ POUR LE CONTRÔLE TECHNIQUE > CERTAINS AUTOMOBILISTES RISQUENT D’ÊTRE SURPRIS!

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id251604

    Illustration > BELGA

  • Imprimer

    SOYEZ PRÉVOYANTS SI VOUS PASSEZ CHEZ AUTOSÉCURITÉ POUR LE CONTRÔLE TECHNIQUE > CERTAINS AUTOMOBILISTES RISQUENT D’ÊTRE SURPRIS!

    Si certains ont l’habitude de dégainer leur carte bancaire pour payer leurs achats, d’autres préfèrent palper de l’argent liquide.

    Ces derniers risquent d’être surpris lorsqu’ils voudront s’acquitter de leur dû auprès de l’AutoSécurité.

    L’organisme privé agrée, qui est en charge des contrôles techniques des véhicules et de l’organisation des examens théoriques et pratiques du permis de conduire, a, en effet, décidé d’imposer l’obligation de payer par carte bancaire.

    Une décision qui en a surpris plus d’un. Ces personnes se sont vues proposer des solutions alternatives. C’est le cas que Michaël, qui n’a pas pour habitude de payer par carte bancaire et privilégie le payement en cash.

    Pourtant, cette mesure est d’application dans tous les centres, depuis leur réouverture au mois de mai. Depuis cette date, l’attention des clients est attirée sur cette particularité. « L’obligation de payer par carte est mentionnée sur notre site internet mais également sur les convocations », explique l’AutoSécurité.

    ►► « Je déteste me promener avec une carte bancaire » : Michaël n’avait pas sa carte lorsqu’il a passé le contrôle technique.

    ►► Voici ce qu’on lui a proposé.

    Les textes en bleu sont des liens vers un extension d’info > ils sont réservés aux abonnés de la version digitale

    Source libre d’accès sur > https://www.sudinfo.be/id249238

  • Imprimer

    WALLONIE > LES CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE PRIS D’ASSAUT

    Les files s’allongent devant les centres du contrôle technique.

    À Cuesmes, un conducteur a perdu patience. Autosécurité conseille de prendre rendez-vous. Problème, il n’y a aucune place disponible avant deux semaines à certains endroits

    Deux jours de suite, les files ont débordé de la voie d’accès et sont remontées sur plus d’une centaine de mètres sur la chaussée devant le centre de contrôle technique Autosécurité de Vinalmont (Huy). À Cuesmes, il a fallu parfois attendre plusieurs heures avant de pouvoir passer (lire ci-contre). Rocco, un conducteur du Brabant wallon, a préféré, lui, prendre rendez-vous au centre de Nivelles. « J’ai été sur le site web de réservation dès la réception de ma convocation. Tout était déjà pris. La première date qui me convenait était le 27 avril. Je n’avais pas trop le choix. La date butoir est le 4 mai », raconte notre lecteur.

    « Notre call-center, au 087/87.20.30, est pris d’assaut », … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/04/2018

    Source > Yannick Hallet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/04/2018