augmentation

  • Imprimer

    LES CHIFFRES ÉTONNANTS DE LA MORTALITÉ EN WALLONIE (HANNUT EN HAUSSE)

    Extrait de l’article global en ligne du site https://www.lameuse.be/646885 > de ce 21/09/2020

    Aujourd’hui, nous pouvons analyser l’impact du Covid-19 sur le nombre de décès par commune de plus de 10.000 habitants, tant en Wallonie qu’à Bruxelles.

    Les chiffres de la mortalité, pour les trois mois où le Covid-19 a provoqué le plus de décès (mars, avril et mai) nous ont été livrés par Statbel, l’Institut national de statistique.

    B9724662898Z.1_20200921125915_000+GFAGNC95C.1-0.jpg

    Nous les avons comparés à la moyenne du nombre de décès survenus les trois années précédentes, à la même époque. 133 communes de plus de 10.000 habitants ont ainsi pu être analysées grâce à ces statistiques. On peut désormais savoir s’il y a une surmortalité voire une sous-mortalité pendant ces trois mois où tout le monde, médecins et politiciens y compris, était perdu face à l’ampleur de cette épidémie.

    Le tableau ci-dessous pour la Province de liège (Excite pour l’ensemble des province & réservé aux abonnés de la version digitale sur > https://www.lameuse.be/646885)

    B9724662898Z.1_20200921125915_000+GFAGNC95A.1-0.jpg

  • Imprimer

    !!! > COVID 19 À HANNUT > = 75 CAS CE 04 SEPTEMBRE (+ 2 DEPUIS LE 03 SEPTEMBRE) !!!

    Nombre de cas, seuil d’alarme, nouvelles contaminations: voici la situation épidémiologique dans votre commune ce samedi

    Alors que le nombre moyen de nouvelles contaminations commence à stagner, voici la situation dans chaque commune ce mercredi.

    Il y a eu en moyenne 445 contaminations au coronavirus par jour en Belgique entre le 26 août et le 1er septembre, un chiffre en baisse de 1 % par rapport à la période de sept jours qui précède, d’après les chiffres publiés samedi matin par Sciensano. Le total d’infections depuis le début de l’épidémie en Belgique est désormais de 87.174 cas, soit 630 de plus que la veille.

    Vous pouvez découvrir, dans la carte et/ou le tableau ci-dessous, le nombre de cas signalés dans votre commune hier, depuis le début de la phase 3 du déconfinement (le 8 juin) et depuis le début de l’épidémie

    Les cartes interactives de ce jeudi 03/09/2020 en accès libre sur > https://www.sudinfo.be/id246190

    Cov.jpg

    Dans de certaines communes, le nombre de cas de Covid-19 continue de grimper. Et dans certaines d’entre elles, le fameux « seuil d’alarme » (20 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants en une semaine) a même été atteint ou dépassé. Attention donc que ce « seuil d’alarme » est à relativiser dans certaines communes, les plus petites d’entre elles peuvent en effet rapidement le dépasser avec un seul cas.

    Ce samedi, 205 communes ont atteint ou dépassé le « seuil d’alarme » selon les dernières données consolidées de Sciensano. Vérifiez dans la carte ci-dessous si votre commune en fait partie (la « Cumulative Incidence » sera donc supérieure ou égale à 20). > Hannut = 36 !

    Situation du 04/09/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/09/04/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-03-septembre-73

    Situation le 02/09/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/09/02/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-02-septembre-71

    Situation le 31/08/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/31/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-31-aout-69

    Situation le 28/08/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/28/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-28-aout-67

    Situation le 27/08/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/27/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-27-aout-64

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    CORONAVIRUS > AUGMENTATION DE 11% DE LA MOYENNE DES NOUVEAUX CAS

    B9723078384Z.1_20200330103518_000+GPPFQ9OG8.1-0.jpg

    Ça grimpe pour le 6e jour d’affilée, aucun nouveau décès recensé ces dernières 24h

    Mardi, Sciensano recense 74 cas de Covid-19 de plus que la veille ce qui porte à 62.781 le nombre total de cas relevés en Belgique. Il y a eu en moyenne 95,3 cas enregistrés quotidiennement au cours de sept derniers jours, soit une augmentation de 11 %.

    La hausse des cas semble se limiter aux provinces d’Anvers, du Limbourg et de Liège, souligne Sciensano. La plupart des nouvelles infections surviennent actuellement dans la population active (20-59 ans).

    Lundi, il y a eu neuf admissions à l’hôpital pour cinq sorties, en tout 138 personnes étaient encore hospitalisées pour la Covid-19, dont 23 aux soins intensifs. Aucun décès n’a été déploré au cours des 24 dernières heures.

    Le nombre total de cas de Covid-19 est fortement sous-estimé dans notre pays, en raison du manque de disponibilité des tests en début d’épidémie, qui avait contraint à ne dépister que les cas les plus graves.

    Source libre d’accès de Belga via Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id221441

  • Imprimer

    HANNUT > +2 NOUVEAUX CAS DE COVID-19 DEPUIS HIER LE 15 MAI !

    Voici les données cumulées concernant les cas de coronavirus dans notre pays, et notamment celles pour chaque commune, dévoilées ce samedi 16 mai par Sciensano.

    Découvrez notre carte interactive du pays (Libre d’accès) et le tableau qui reprend chaque commune sur > https://www.sudinfo.be/id191132

    Hannut ce samedi 16/05 = 44 cas (2 de plus qu’hier)

    Le nombre de cas sur notre territoire continue à augmenter. Le nombre de nouvelles hospitalisations se stabilise, mais reste assez élevé. Voici le détail dans les communes.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    LES TAXES POUBELLES VONT AUGMENTER DÈS 2020 EN PROVINCE DE LIÈGE: «CELUI QUI FERA UN EFFORT DE TRI PAIERA TOUJOURS MOINS»

    Dès 2020, Intradel, l’intercommunale qui gère le traitement des déchets de 72 communes de la province de Liège, augmentera ses tarifs.

    Intradel envisage d’augmenter les cotisations qu’elle demande chaque année à chacune des 72 communes de la province de Liège qui bénéficient de ses services. Pour 2020, cette augmentation devrait atteindre les 4,8 %. Mais la facture pourrait encore augmenter de 2 % en 2021 et en 2022.

    « Nous devons encore faire approuver le plan stratégique 2020-2022 par l’assemblée générale de décembre », précise Willy Demeyer, le président d’Intradel.

    Cette augmentation devrait avoir des conséquences sur le portefeuille des citoyens.

    Les communes auront quand même le dernier mot.

    Source > Par Geoffrey Wolff sur le site libre > https://www.sudinfo.be/id144513

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://www.lameuse.be/449099

  • Imprimer

    VERS UNE HAUSSE DE LA FACTURE D’EAU POUR CERTAINS CLIENTS? LES DÉTENTEURS D’UN PUITS OU D’UNE CITERNE DANS LE VISEUR DES OPÉRATEURS PUBLICS!

    Va-t-on revoir en profondeur la manière dont on calcule le prix de l’eau ?

    Avant le scrutin, les opérateurs publics de l’eau ont remis un mémorandum aux différents partis politiques.

    Pour eux, il est temps de revoir des règles qui auront bientôt 15 ans. Et ils proposent des changements qui pourraient profondément modifier le montant que vous payez pour votre consommation d’eau…

    Dans moins de 100 jours, les Belges retourneront aux urnes. Dans les états-majors des partis politiques, on peaufine les dernières lignes des programmes. Aquawal, l’Union professionnelle des opérateurs publics du cycle de l’eau, a publié un mémorandum. Lequel reprend toute une série de propositions dont certaines pourraient révolutionner votre facture d’eau. Gros plan sur ces dernières.

    Or, le secteur de l’eau fait face à un constat : il faut pouvoir pallier l’effet de la baisse de consommation d’eau sur le financement des investissements. « Une idée pourrait être d’augmenter la partie fixe de la facture d’eau, c’est-à-dire celle dont doit s’acquitter l’usager qui ne consomme pas ou peu d’eau », précise Aquawal dans son memorandum.

    Si cette hausse serait compensée, elle permettrait de viser certains clients en particulier, qui devraient davantage payer.

    Mais parmi les autres demandes du secteur, il y a celle qui vise les détenteurs d’une citerne et d’un puits. L’objectif des opérateurs ? Amener plus d’équité. Une idée qui ne plaira pas forcément à tous les détenteurs...

    Source en ligne libre https://www.sudinfo.be/id102933

    Illustration > Montage SP

    Le dossier complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://www.lameuse.be/349068

  • Imprimer

    AB InBEV > LA BIÈRE PLUS CHÈRE À PARTIR DU 1er JANVIER

    Le géant brassicole AB InBev va légèrement augmenter le prix de la plupart de ses bières à partir du 1 er janvier.

    La grande distribution et le secteur Horeca pourraient répercuter cette hausse auprès des consommateurs.

    « Nous conseillons souvent de le faire, bien que cela ne doit pas nécessairement être immédiat », commente Raf Peeters, de l’association Horeca Vlaanderen. Selon lui, le groupe Alken-Maes pourrait également revoir ses prix à la hausse.

    AB InBev – qui détient entre autres Stella Artois, Jupiler, Leffe, Hoegaarden, Belle-Vue et Corona – évoque une « légère hausse de prix » . Le fût de Jupiler destiné aux exploitants Horeca reviendra à 153,84 euros, accises et TVA incluses.

    Pour le consommateur, « cela équivaut à une augmentation moyenne de 0,016 euro par verre de bière », affirme Laure Stuyck, d’AB InBev. Le brasseur vendra aussi ses bouteilles de bière en moyenne 0,015 € plus chères à la grande distribution.

    Cette hausse de prix était prévisible en raison de la sécheresse et par conséquent des prix plus élevés des céréales.

    Source > Sudinfo

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT - ECONOMIE > LE BOOM DE L’EMPLOI À HANNUT

    La plus forte hausse de l’arrondissement : entre 2012 et 2018, il a augmenté de 71,9 % 

    À l’approche des élections communales, Graydon a analysé l’activité économique de chacune des 589 villes et communes belges.

    Nous avons pu nous procurer les chiffres pour les 31 communes de l’arrondissement de Huy-Waremme.  

    Graydon s’est penché sur la santé économique des communes belges pour livrer un aperçu et une évolution des tendances au cours de la législature écoulée (2012-2018) : nombre d’entreprises, nombre de jeunes entreprises et de fermetures, entreprises qui se sont installées dans la commune ou qui se sont installées dans les communes voisines, évolution de l’emploi.

    Qu’en retenir pour les 31 communes de l’arrondissement de Huy-Waremme ? Entre 2017 et 2018, l’évolution du nombre d’entreprises est restée relativement stable. À l’exception de Nandrin et Remicourt qui chutent respectivement de 0,5 % et 1,2 %, toutes les communes voient leur parc augmenter dans une fourchette allant de 0,2 % pour Clavier à 6,3 % pour Berloz.

    Idem pour l’emploi qui entre 2012 et 2018 a progressé partout dans l’arrondissement, excepté à Faimes, Ferrières, Hamoir, Huy, Remicourt, Saint-Georges et Villers-le Bouillet où la population active a baissé de plusieurs dizaines d’unités au cours de la législature écoulée.

    La commune de Hannut se démarque par ses résultats extraordinaires en termes d’emplois : entre 2012 et 2018, une augmentation de 1544 emplois a été enregistrée, soit une hausse de 71,9 %. « C’est effectivement une commune qui se porte bien », abonde l’analyste du Forem Christine Quintin. « Selon nos statistiques, entre 2008 et 2016, le nombre d’entreprises existantes a augmenté de 11,5 % et les emplois de 15 % . »

    Cette bonne santé est attribuée à 3 secteurs d’activité « plus forts que partout ailleurs en Wallonie » : l’Horeca et le tourisme, l’enseignement et l’administration publique. « Selon nos projections, l’Horeca devrait encore prendre de l’ampleur en 2020 avec l’ouverture d’un complexe aquatique ».

    Parallèlement, le nombre de demandeurs d’emplois hannutois a lui aussi fortement chuté, de 21 % entre septembre 2014 à septembre 2018. Soit en chiffres absolus, de 881 demandeurs à 695.

    Globalement, Christine Quintin constate que l’arrondissement de Huy-Waremme se porte plutôt bien. « C’est un de ceux qui a le moins souffert des deux crises de 2009 et 2011 », conclut-elle.

    Source Partielle > Votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 03/10/2018