arnaque

  • Imprimer

    ATTENTION À CETTE NOUVELLE ARNAQUE QUI FAIT DES RAVAGES > VOICI COMMENT LINDA A PERDU 2.000 € À CAUSE DE WHATSAPP !

    Il y a quelques semaines, Linda Vechter a reçu un message sur WhatsApp qui semblait provenir de son fils. Mais cette maman a été victime d’une escroquerie qui semble être beaucoup utilisée par les malfrats ces derniers temps. Elle a perdu plus de 2.000 €.

    Depuis quelques semaines, le parquet d’Anvers remarque une forte hausse dans le nombre d’affaires d’escroqueries via les réseaux sociaux. Un modus operandi semble particulièrement ravageur ces derniers temps, celui de se faire passer pour un proche, par exemple un fils ou une fille, qui demande de l’argent à son parent.

    Dans le cas de Linda Vechter, les escrocs ont envoyé un message au nom de son fils pour lui dire que son téléphone portable était cassé et qu’il avait désormais un nouveau numéro. Il a ensuite expliqué qu’il avait besoin d’argent et cette maman, après quelques messages, ne s’est pas fait prier pour verser la somme de 2.000 €.

    Les personnes âgées ciblées

    Âgée d’un certain âge, Linda est une cible de choix pour les personnes malhonnêtes. Désormais, cette maman veut avertir les autres pour qu’ils ne se laissent pas avoir, elle a déposé plainte auprès de la police. Ce type de fraude est en augmentation au parquet d’Anvers. Entre janvier et juillet, le tribunal a pris connaissance d’environ dix affaires par mois, mais, en octobre, il y en a eu 99.

    Cette hausse ne concerne pas qu’Anvers, mais bien l’intégralité du territoire. Isabelle Marchand de Febelfin constate que ces fraudeurs s’attaquent très souvent aux personnes âgées.

    Elle conseille de toujours contacter l’ancien numéro de la personne de contact avant de transférer de l’argent.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id285251

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS ÊTES CLIENT VOO, L’OPÉRATEUR LANCE UNE ALERTE

    L’opérateur a envoyé un message d’alerte à ses clients.

    Les tentatives d’arnaque se multiplient depuis plusieurs jours. Et les clients de hannut,blog,jcd,arnaque,vooVOO en sont aussi victimes. L’opérateur a envoyé un message à ses clients pour leur dire d’être particulièrement méfiants. En effet, plusieurs d’entre-eux ont été contactés.

    Voici le message de l’opérateur : « VOO – Alerte arnaque – Certains de nos clients ont été contactés par des personnes se faisant passer pour un opérateur concurrent, soi-disant en lien avec VOO. Leur but : récolter vos données personnelles et des informations sur votre abonnement VOO. Attention, en cas de doute ne dévoilez pas ces informations. Prenez soin de vous », écrit l’opérateur.

    Prudence donc…

    Source libre de « A lire aussi » sur > https://www.sudinfo.be/id284473/

  • Imprimer

    ATTENTION À TOUS LES PARENTS > UN NOUVEAU TYPE D’ESCROQUERIE SÉVIT EN BELGIQUE:

    « Il est important de faire preuve de bon sens »

    Vous recevez un message d’un numéro inconnu via WhatsApp, prétendument de votre fils ou de votre fille… Alors vous feriez mieux de vous méfier, parce que c’est le coup d’un escroc !

    « Salut maman, mon portable est tombé accidentellement dans les toilettes. tu peux enregistrer ce numéro ». C’est le type de message WhatsApp qui a été reçu sur de nombreux parents ces dernières semaines. Toute personne qui y répondra sera bientôt invitée à « payer le nouveau téléphone portable ». Parfois, les escrocs vont même jusqu’à prendre la photo de profil de leur fils ou de leur fille.

    « C’est un phénomène émergent : nous recevons régulièrement ce genre de nouvelles ces derniers temps », explique Andries Bomans de Safe On Web, l’organisme gouvernemental belge chargé de la sécurité sur Internet. « Il est important de faire preuve de bon sens et de se méfier suffisamment des numéros inconnus. »

    Safe On Web met en garde : « Le mieux est de bloquer le numéro de téléphone de la personne qui vous contacte. Quiconque a entré le numéro et est devenu une victime doit se rendre à la police locale ».

    « Nous remarquons que les escrocs sont plus souvent ciblés », explique Andries Bomans. « Avant, ils avaient l’habitude d’envoyer un e-mail avec un faux lien à cent mille personnes en même temps, mais ils se retrouvaient souvent rapidement sur notre radar et nous pouvions bloquer leur site web.

    Maintenant, ils agissent de manière plus ciblée en mettant en place une action de « fausse amitié » sur Facebook, Twitter ou Instagram et en nous demandant d’y répondre dans les commentaires. Ainsi, ils voient qui est susceptible d’être victime d’une escroquerie. Quiconque voit quelque chose de ce genre doit le signaler directement dans l’application ».

    Source libre de l’Actu du Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id283107

  • Imprimer

    ATTENTION À CETTE « ARNAQUE » VIA VOTRE ABONNEMENT PROXIMUS

    « Je pensais que c’était des suppléments parce que j’avais dépassé mon forfait 4G… »

    Certains business sont plus opaques que d’autres dans le monde des télécoms.

    C’est notamment le cas de Wister, qui a un système de facturation via l’opérateur de téléphonie mobile. Mohamed, qui vit à Liège, estime s’être fait avoir, comme il l’explique à nos collègues de RTL info.

    Depuis toujours, Mohamed, un Liégeois de 23 ans, est un fan de football et se retrouve donc souvent sur des sites de streaming illégaux. Ceux-ci sont souvent envahis par des publicités et icônes peu recommandables, et c’est là que les problèmes du jeune homme ont commencé. « J’ai cliqué sur des messages pour les effacer, je pensais que c’était lié au site sur lequel j’étais. Mais visiblement, c’était un piège. Ils m’ont abonné directement, ils ont trouvé mon numéro de téléphone, je ne sais pas comment », raconte le Liégeois.

    Le piège se referme

    Il reçoit ensuite un SMS venant d’un numéro à 4 chiffres et lui disant qu’il est «abonné à ce service ». Il appuie donc sur un lien pour voir de quoi il s’agit et, sans le savoir, confirme son abonnement. Il ne prête plus attention à tout cela et réalise trois mois plus tard qu’il paie un abonnement à Wister, à hauteur de 5€ par semaine, sans savoir de quoi il s’agit : «Je pensais que c’était des suppléments parce que j’avais dépassé mon forfait 4G, mais non…»

    Dans un premier temps, le jeune homme appelle Proximus pour obtenir des explications, mais l’opérateur lui répond qu’il n’est pas responsable des services tiers. Celui-ci se tourne donc vers Wister, qui répond que c’est tout à fait normal: «Ils m’ont dit que c’était normal, que je m’étais abonné à leurs services. Et qu’en cliquant sur un lien, j’avais donné mon approbation directement, sans même recevoir un contrat ou quoi que ce soit Au final, il profite de cet appel pour se désabonner, mais fait une croix sur 50€ qu’il a dépensés sans le savoir. «Moi, j’appelle ça une escroquerie », conclut-il.

    Wisler réagit

    Du côté de Wisler, on se défend en expliquant : «Il y a une première page d’achat, où on explique ce que la personne va acheter, à quel prix, et avec un renouvellement toutes les semaines. Ensuite, si la personne est d’accord, elle clique sur le bouton d’achat du genre ('Confirmer le paiement'). Elle arrive alors chez l’opérateur, où il y a une deuxième page de confirmation de tout ce que la personne va acheter. Donc au bout de ces trois clics, l’abonnement est pris. Le client a accès à ces contenus, et il a un SMS de confirmation d’achat pour lui rappeler qu’il s’est abonné »

    En 2019, ce type de services a été l’objet de 730 plaintes auprès d’un rapport disponible du médiateur télécom. Mais Mohamed ne fait pas partie de celles-ci, puisqu’il a simplement décidé de faire une croix sur les 60 € dépensés dans ce service indésirable.

    Source libre de l’Actu Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id280772

    Illustration > 123 RF

  • Imprimer

    ARNAQUE > CORONAVIRUS > L’ONSS MET EN GARDE CONTRE DES TENTATIVES DE HAMEÇONNAGE PAR TÉLÉPHONE

    Des escrocs sévissent actuellement et téléphonent à des citoyens au nom de l’Office national de sécurité sociale (ONSS) pour leur annoncer qu’ils ont droit à une prime Covid de plus de 1.000 euros.

    Pour recevoir cette prétendue prime, le citoyen doit communiquer son numéro de compte bancaire. Il s’agit de tentatives de fraude, avertit l’ONSS qui précise que, jamais, il ne téléphonera à un citoyen pour lui demander son numéro de compte.

    Les personnes qui bénéficient d’une garantie de revenus aux personnes âgées ont bel et bien droit à une prime Covid, rappelle l’ONSS lundi, mais cette prime leur est octroyée automatiquement, sans qu’ils aient la moindre démarche à entreprendre à cet effet.

    La prime est également moins élevée que le montant promis par téléphone. Elle s’élève à 50 euros mensuels pour la période de juillet à décembre 2020, soit un montant total de 300 euros.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id270823

    Illustration - 123RF

  • Imprimer

    ATTENTION > LA ZONE DE POLICE HESBAYE MET EN GARDE, DE FAUSSES INFIRMIÈRES PROPOSENT DES TESTS COVID

    La zone de police Hesbaye met en garde, de fausses infirmières proposent des tests Covid à 1€!

    Deux dames, qui se prétendent infirmières proposent des tests Covid buccaux à 1euro en frappant aux portes des différents villages de la zone. Un vol a actuellement été constaté.

    Ce mercredi dans la journée, la zone de police Hesbaye a publié un message sur les réseaux sociaux pour mettre en garde la population de la zone. En effet, deux dames qui circulent actuellement sur la zone se prétendent être infirmières et proposent des tests Covid buccaux à 1 euro.

    Elles frappent aux portes, alors que le porte-à-porte est interdit actuellement et fait partie des restrictions imposées par le Comité de concertation. Pendant que l’une des deux effectue le prélèvement, l’autre profite de l’inattention des habitants pour voler le portefeuille.

    Source libre de l’Actu Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id268448

  • Imprimer

    GARE À L’ARNAQUE > LA CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE MET EN GARDE CONTRE UN FAUX MAIL

    La Chambre nationale des huissiers de justice (CNHJ) met en garde mardi contre un faux mail qui circule.

    Dans le contenu de ce courriel, un certain huissier menace d’une saisie pour une somme non payée. La CNHJ déconseille vivement de s’y conformer et demande de signaler cette fraude.

    Lors de la semaine dernière, la CNHJ a été contactée par des centaines de personnes inquiètes au sujet d’un mail leur réclamant de payer une facture impayée. « Il s’agit d’une tentative flagrante de fraude. Le soi-disant huissier ’Lucas Jacobs’ ou encore ’Johan Peeters’ ne font pas partie des huissiers de justice belges », explique la CNHJ.

    Les personnes concernées par ce mail doivent le signaler au point de contact national (pointdecontact.belgique.be) ou déposer plainte à la police.

    La CNHJ donne quelques règles de base à garder à l’esprit.

    En cas de doute, le citoyen peut vérifier si un huissier existe véritablement sur le site www.huissiersdejustice.be.

    Dans un mail ou un courrier, les coordonnées du huissier ou candidat-huissier doivent être indiquées de même que la dette en cause. La CNHJ conseille par ailleurs de ne jamais payer sur un compte étranger car chaque huissier belge dispose d’un compte en Belgique.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id254462

  • Imprimer

    ATTENTION, ARNAQUE POSSIBLE ! > «JE NE CLIQUE JAMAIS LÀ-DESSUS MAIS C’EST LIDL ET COMME JE VAIS TOUJOURS CHEZ LIDL…»

    Patricia, une Marchoise de 60 ans, a perdu de l’argent alors qu’elle pensait avoir gagné un concours Lidl.

    Patricia se serait bien passée de cet ascenseur émotionnel qu’elle a connu il y a quelques semaines. Cette Marchoise de 60 ans a participé à un concours sur les réseaux sociaux qui lui permettait de gagner un cuiseur intelligent de chez Lidl. « C’était une annonce de Lidl pour un concours. D’habitude, je ne clique jamais là-dessus. Mais c’est Lidl, et comme je vais toujours chez Lidl, je me suis dit : pourquoi pas ? C’était pour gagner un cuiseur intelligent », explique-t-elle à nos confrères de RTL.

    Sauf que l’annonce de Lidl n’est pas une annonce de Lidl. Il s’agit d’une fausse publicité et d’une arnaque qui vise à utiliser ses informations. « Je me suis retrouvée sur un site qui ressemblait à Lidl, où j’ai directement gagné le cuiseur », ajoute la sexagénaire qui ne se doute pas encore que le piège vient de se refermer sur elle. Car pour recevoir l’appareil, Patricia doit payer 1 euro pour les frais d’envoi. Elle s’exécute et introduit les données de sa VISA.

    Lorsqu’elle vérifie son compte, elle remarque bien les 1 euro en réserve. Mais quelques jours plus tard, ce sont 37 euros supplémentaires qui lui sont prélevés. C’est à ce moment que la Marchoise comprend avoir été arnaquée. « Je me suis sentie vraiment conne, j’étais vraiment très mal ». Car en réalité, avec les informations de sa VISA, Patricia a été abonnée à son insu à un site de jeux en ligne. Après avoir retrouvé l’entreprise sur Internet, elle tente de se désabonner… sans succès jusqu’à un message de menace. « Le soir-même, j’ai reçu une réponse de leur part. On m’expliquait que j’étais désabonnée, mais que j’avais tout de même droit de jouer encore jusqu’à la fin du mois ! Alors que je n’ai jamais rien demandé ».

    Une bien mauvaise aventure pour Patricia qui a perdu 38 euros dans l’histoire. « Oui, 38 euros, pour moi, c’est énorme.

    Je vis seule depuis un divorce l’an dernier, je gagne 1.000 euros par mois et je fais quelques ménages en plus. À 60 ans, ce n’est pas très facile ».

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id251962