arnaque

  • Imprimer

    GROS AVERTISSEMENT DE LA POLICE CONCERNANT CETTE ARNAQUE QUI SE RÉPAND SUR LES PARKINGS

    Gros avertissement de la police concernant cette arnaque qui se répand en Belgique: soyez sur vos gardes lorsque vous faites vos courses!

    La police a été confrontée à une nouvelle forme de vol et met en garde la population belge.

    Le message est clair : restez sur vos gardes. Car pour le moment, les vols par ruse se multiplient.

    Cela se passe toujours dans un parking et est toujours mené par deux auteurs.

    Un premier individu suit une victime potentielle, qui vient de garer sa voiture, dans le magasin pour regarder, au-dessus de son épaule, le code PIN de sa carte bancaire au moment où elle paie.

    Dans le même temps, son comparse dégonfle un pneu de la voiture du client.

    Lorsque la victime revient à sa voiture, les deux voleurs font semblant d’être des passants aidants pour distraire leur victime et repartir avec la carte bancaire sans attirer les soupçons.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id298655

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > ATTENTION À CETTE ARNAQUE AUX FAUX MAILS BANCAIRES …

    Attention aux faux mails bancaires ! Mireille de Fraipont (Trooz, en province de Liège) en a été victime et s’est vue déposséder de 2.301 euros sur son compte Visa.

    Une cybercriminalité qui est en augmentation.

    C’est une mésaventure qui se reproduit de plus en plus souvent dont a été victime Mireille, 67 ans, à Fraipont (Trooz).

    « Il y a un mois, j’ai reçu un mail de la BNP Paribas Fortis qui me demandait de mettre à jour et de réinitialiser mon lecteur de carte bancaire via mon « Espace PC banking ». J’ai cliqué sur le lien et j’ai fourni toutes les informations demandées concernant mon compte bancaire, d’autant que plusieurs champs de réponses étaient déjà pré-remplis », raconte Mireille.

    ► Deux jours plus tard, elle reçoit un mail lui indiquant que ses cartes étaient bloquées  : « On m’a confirmé qu’elles étaient bloquées en raison d’un mouvement suspect. »

    La somme de 2.301€ a été retirée de son compte Visa mais elle ne peut pas porter plainte : explications.

    Les textes en bleu sont des liens vers une extension de description > Réservé aux abonnés de la version digitale

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id295018/

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS RECEVEZ UN MESSAGE CONCERNANT VOTRE CARTE BANCAIRE !

    Febelfin met en garde ce vendredi contre les tentatives de phishing de cartes bancaires, de plus en plus nombreuses.

    Soyez vigilants si vous recevez un message concernant votre carte bancaire. Febelfin signale que de plus en plus de fraudes sont rapportées. L’organisme met en carte contre les tentatives de phishing de votre carte bancaire. Les fraudeurs déploient leurs fraudes par tous les moyens : e-mail, téléphone, SMS et courrier.

    En se faisant passer pour votre banque, ils prétextent que votre carte bancaire doit être remplacée et qu’une nouvelle sera envoyée prochainement. La lettre demande alors de renvoyer sa carte bancaire, avec ses codes PIN à une adresse donnée.

    Selon Febelfin, les fraudes seraient de plus en plus nombreuses ces derniers jours, notamment par courrier. Il arrive même que le fraudeur demande à la victime de couper la carte bancaire en deux, pour créer un sentiment de sécurité. Mais la carte bancaire n’est inutilisable que si la puce est coupée.

    Dans le cas de tentative en ligne, l’e-mail contient un lien vers un site web non protégé, où il est demandé d’entrer son code PIN. Febelfin rappelle donc que « jamais une banque ne demandera à ses clients le code Pin de leur carte bancaire ».

    Quelques conseils pour éviter d’être touché par la fraude :

    – Ne croyez pas n’importe quel e-mail, SMS ou courrier de « votre banque »

    – ne renvoyez jamais votre carte bancaire par la poste

    – Ne communiquez jamais les codes que vous employez sur le lecteur de carte, pas plus que le code pin de votre carte bancaire

    Que faire si vous êtes tombé dans le piège ? Appelez Card Stop au 070/344.344 pour bloquer votre carte. Informez votre banque de la fraude. Rassemblez toutes les données pour pouvoir prouver les faits et le dommage subi.

    Faites immédiatement une déclaration auprès de la police.

    Source libre de «Actualité » Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id294102

  • Imprimer

    ARNAQUE > PRUDENCE SI VOUS RECEVEZ DES MAILS DU SPF FINANCES

    Des escrocs profitent de la crise du coronavirus pour tenter de vous arnaquer !

    Des personnes malveillantes profitent de la crise sanitaire du coronavirus pour envoyer des e-mails émanant soi-disant du SPF Finances. Prudence !

    Avec la crise sanitaire du Covid-19, les tentatives de phishing se propagent sur le net. Des escrocs profitent de cette situation pour envoyer des SMS et autres e-mails provenant soi-disant du SPF Finances (FOD en néerlandais). Il n’en est rien puisqu’il s’agit d’une arnaque.

    Une lectrice met en garde auprès de nos confrères de RTL-INFO :  « Une escroquerie est envoyée par mail venant de ’Fédéral Finance’, vous annonçant que vous avez droit à une prime de 202,68€ pour compenser votre facture d’énergie et d’eau. Quand vous cliquez, vous avez le choix entre diverses banques dont sûrement la vôtre. Quand on examine l’URL de la banque, il est indiqué ’bancontact’.

    En clair si vous remplissez et validez, vous envoyez un paiement à l’escroc dont celui-ci a déterminé le montant ».

    Le FOD prévient également sur Facebook : « Des courriers électroniques circulent, censés provenir du SPF Finances. Cela vous invite à demander une compensation pour votre facture d’énergie et d’eau dans le cadre de Covid-19. Ne répondez jamais à cela ! ».

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id290627

  • Imprimer

    ATTENTION À CETTE NOUVELLE ARNAQUE QUI FAIT DES RAVAGES > VOICI COMMENT LINDA A PERDU 2.000 € À CAUSE DE WHATSAPP !

    Il y a quelques semaines, Linda Vechter a reçu un message sur WhatsApp qui semblait provenir de son fils. Mais cette maman a été victime d’une escroquerie qui semble être beaucoup utilisée par les malfrats ces derniers temps. Elle a perdu plus de 2.000 €.

    Depuis quelques semaines, le parquet d’Anvers remarque une forte hausse dans le nombre d’affaires d’escroqueries via les réseaux sociaux. Un modus operandi semble particulièrement ravageur ces derniers temps, celui de se faire passer pour un proche, par exemple un fils ou une fille, qui demande de l’argent à son parent.

    Dans le cas de Linda Vechter, les escrocs ont envoyé un message au nom de son fils pour lui dire que son téléphone portable était cassé et qu’il avait désormais un nouveau numéro. Il a ensuite expliqué qu’il avait besoin d’argent et cette maman, après quelques messages, ne s’est pas fait prier pour verser la somme de 2.000 €.

    Les personnes âgées ciblées

    Âgée d’un certain âge, Linda est une cible de choix pour les personnes malhonnêtes. Désormais, cette maman veut avertir les autres pour qu’ils ne se laissent pas avoir, elle a déposé plainte auprès de la police. Ce type de fraude est en augmentation au parquet d’Anvers. Entre janvier et juillet, le tribunal a pris connaissance d’environ dix affaires par mois, mais, en octobre, il y en a eu 99.

    Cette hausse ne concerne pas qu’Anvers, mais bien l’intégralité du territoire. Isabelle Marchand de Febelfin constate que ces fraudeurs s’attaquent très souvent aux personnes âgées.

    Elle conseille de toujours contacter l’ancien numéro de la personne de contact avant de transférer de l’argent.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id285251

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS ÊTES CLIENT VOO, L’OPÉRATEUR LANCE UNE ALERTE

    L’opérateur a envoyé un message d’alerte à ses clients.

    Les tentatives d’arnaque se multiplient depuis plusieurs jours. Et les clients de hannut,blog,jcd,arnaque,vooVOO en sont aussi victimes. L’opérateur a envoyé un message à ses clients pour leur dire d’être particulièrement méfiants. En effet, plusieurs d’entre-eux ont été contactés.

    Voici le message de l’opérateur : « VOO – Alerte arnaque – Certains de nos clients ont été contactés par des personnes se faisant passer pour un opérateur concurrent, soi-disant en lien avec VOO. Leur but : récolter vos données personnelles et des informations sur votre abonnement VOO. Attention, en cas de doute ne dévoilez pas ces informations. Prenez soin de vous », écrit l’opérateur.

    Prudence donc…

    Source libre de « A lire aussi » sur > https://www.sudinfo.be/id284473/

  • Imprimer

    ATTENTION À TOUS LES PARENTS > UN NOUVEAU TYPE D’ESCROQUERIE SÉVIT EN BELGIQUE:

    « Il est important de faire preuve de bon sens »

    Vous recevez un message d’un numéro inconnu via WhatsApp, prétendument de votre fils ou de votre fille… Alors vous feriez mieux de vous méfier, parce que c’est le coup d’un escroc !

    « Salut maman, mon portable est tombé accidentellement dans les toilettes. tu peux enregistrer ce numéro ». C’est le type de message WhatsApp qui a été reçu sur de nombreux parents ces dernières semaines. Toute personne qui y répondra sera bientôt invitée à « payer le nouveau téléphone portable ». Parfois, les escrocs vont même jusqu’à prendre la photo de profil de leur fils ou de leur fille.

    « C’est un phénomène émergent : nous recevons régulièrement ce genre de nouvelles ces derniers temps », explique Andries Bomans de Safe On Web, l’organisme gouvernemental belge chargé de la sécurité sur Internet. « Il est important de faire preuve de bon sens et de se méfier suffisamment des numéros inconnus. »

    Safe On Web met en garde : « Le mieux est de bloquer le numéro de téléphone de la personne qui vous contacte. Quiconque a entré le numéro et est devenu une victime doit se rendre à la police locale ».

    « Nous remarquons que les escrocs sont plus souvent ciblés », explique Andries Bomans. « Avant, ils avaient l’habitude d’envoyer un e-mail avec un faux lien à cent mille personnes en même temps, mais ils se retrouvaient souvent rapidement sur notre radar et nous pouvions bloquer leur site web.

    Maintenant, ils agissent de manière plus ciblée en mettant en place une action de « fausse amitié » sur Facebook, Twitter ou Instagram et en nous demandant d’y répondre dans les commentaires. Ainsi, ils voient qui est susceptible d’être victime d’une escroquerie. Quiconque voit quelque chose de ce genre doit le signaler directement dans l’application ».

    Source libre de l’Actu du Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id283107

  • Imprimer

    ATTENTION À CETTE « ARNAQUE » VIA VOTRE ABONNEMENT PROXIMUS

    « Je pensais que c’était des suppléments parce que j’avais dépassé mon forfait 4G… »

    Certains business sont plus opaques que d’autres dans le monde des télécoms.

    C’est notamment le cas de Wister, qui a un système de facturation via l’opérateur de téléphonie mobile. Mohamed, qui vit à Liège, estime s’être fait avoir, comme il l’explique à nos collègues de RTL info.

    Depuis toujours, Mohamed, un Liégeois de 23 ans, est un fan de football et se retrouve donc souvent sur des sites de streaming illégaux. Ceux-ci sont souvent envahis par des publicités et icônes peu recommandables, et c’est là que les problèmes du jeune homme ont commencé. « J’ai cliqué sur des messages pour les effacer, je pensais que c’était lié au site sur lequel j’étais. Mais visiblement, c’était un piège. Ils m’ont abonné directement, ils ont trouvé mon numéro de téléphone, je ne sais pas comment », raconte le Liégeois.

    Le piège se referme

    Il reçoit ensuite un SMS venant d’un numéro à 4 chiffres et lui disant qu’il est «abonné à ce service ». Il appuie donc sur un lien pour voir de quoi il s’agit et, sans le savoir, confirme son abonnement. Il ne prête plus attention à tout cela et réalise trois mois plus tard qu’il paie un abonnement à Wister, à hauteur de 5€ par semaine, sans savoir de quoi il s’agit : «Je pensais que c’était des suppléments parce que j’avais dépassé mon forfait 4G, mais non…»

    Dans un premier temps, le jeune homme appelle Proximus pour obtenir des explications, mais l’opérateur lui répond qu’il n’est pas responsable des services tiers. Celui-ci se tourne donc vers Wister, qui répond que c’est tout à fait normal: «Ils m’ont dit que c’était normal, que je m’étais abonné à leurs services. Et qu’en cliquant sur un lien, j’avais donné mon approbation directement, sans même recevoir un contrat ou quoi que ce soit Au final, il profite de cet appel pour se désabonner, mais fait une croix sur 50€ qu’il a dépensés sans le savoir. «Moi, j’appelle ça une escroquerie », conclut-il.

    Wisler réagit

    Du côté de Wisler, on se défend en expliquant : «Il y a une première page d’achat, où on explique ce que la personne va acheter, à quel prix, et avec un renouvellement toutes les semaines. Ensuite, si la personne est d’accord, elle clique sur le bouton d’achat du genre ('Confirmer le paiement'). Elle arrive alors chez l’opérateur, où il y a une deuxième page de confirmation de tout ce que la personne va acheter. Donc au bout de ces trois clics, l’abonnement est pris. Le client a accès à ces contenus, et il a un SMS de confirmation d’achat pour lui rappeler qu’il s’est abonné »

    En 2019, ce type de services a été l’objet de 730 plaintes auprès d’un rapport disponible du médiateur télécom. Mais Mohamed ne fait pas partie de celles-ci, puisqu’il a simplement décidé de faire une croix sur les 60 € dépensés dans ce service indésirable.

    Source libre de l’Actu Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id280772

    Illustration > 123 RF