Relais Sud-Presse-La MEUSE

  • Imprimer

    DITES ADIEU À VOTRE CARTE VERTE, ELLE DEVIENDRA BLANCHE OU ÉLECTRONIQUE DÈS LE 1ER JUILLET

    Révolution en Belgique: dites adieu à votre carte verte, elle deviendra blanche ou électronique dès le 1er juillet

    Dès le 1er juillet, les assureurs auto n’auront plus l’obligation de délivrer une version papier de la « carte verte », la carte internationale d’assurance automobile, indique jeudi le Bureau belge des assureurs automobiles (BBAA) via Assuralia. Ils pourront en effet recourir à un support électronique.

    En outre, le document ne sera plus imprimé que sur fond blanc. La mise en page pourra être horizontale ou verticale, tant que le format A4 n’est pas dépassé. Le document devra être rédigé dans une des trois langues nationales.

    Dans le cas d’un certificat numérique, la carte d’assurance pourra être enregistrée dans le smartphone ou imprimée par la suite.

    Les exemplaires sur fond blanc et sur fond vert coexisteront lors d’une période transitoire allant jusqu’au 31 décembre 2021, précise Assuralia.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id197265

  • Imprimer

    HANNUT > NICOLAS LANCE UN CAR-WASH À DOMICILE (STAR-WASH)

    Il y a quelques jours, Nicolas Basilio, un Hannutois a lancé son car-wash à domicile. Au bureau, à la maison...la société « Star Wash » se déplace et nettoie les voitures, à l’intérieur et à l’extérieur.

    Alors que chacun reprend peu à peu le chemin du travail, les journées sont bien chargées. Certains n’ont plus le temps de se rendre au car-wash et aimeraient que leur voiture soit propre.

    Mais bonne nouvelle, Nicolas Basilio a lancé sa propre société, un car-wash à domicile, « Star Wash ». « J’ai ouvert une activité complémentaire, je me rends au domicile des gens ou sur leur lieu de travail pour nettoyer leur voiture.

    C’est un car-wash à domicile », explique le Hannutois.

    Il s’agit donc d’une prise en charge dans un lieu défini. « Le client me contacte et m’indique où il se trouve. Je prends tout mon matériel avec moi. S’il y a l’accès à l’eau et à l’électricité sur place, je peux … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/568043

    … / …  « Il faut compter entre 30 et 50 euros pour le nettoyage de la voiture, en fonction de la taille du véhicule ». Je vais dans un car-wash à main car je ne peux pas en installer un chez moi. Pour la région wallonne, cette installation implique une accumulation de pollution, d’hydrocarbures au même endroit et c’est interdit. Pour nettoyer les … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/568043

    >Pour plus d’informations : 0474/78 27 81.

    STAR WASH sur Facebook > https://www.facebook.com/Star-Wash-108369744075163/

    Source non libre d’accès de l’ACTU > https://huy-waremme.lameuse.be

    hannut,blog,jcd,nouveau,car wash,star wash,a domicile

  • Imprimer

    AU MOINS UNE BONNE NOUVELLE POUR VOTRE PORTEFEUILLE: LE PRIX DE L’EAU N’AUGMENTERA PAS EN WALLONIE EN 2020!

    À l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, la Société wallonne des eaux (SWDE) annonce que la partie de la facture d’eau qui lui incombe restera stable, rapporte L’Echo mercredi.

    En Wallonie, la sécurité d’approvisionnement est assurée, pour 65 % de la population, par la Société wallonne des eaux (SWDE).

    Et, si là aussi la crise sanitaire s’est fait ressentir, la facture des professionnels et particuliers n’augmentera pas en 2020, assure Eric Van Sevenant, président du comité de direction de la société. En présentant ses résultats annuels à ses actionnaires, la SWDE affiche pour l’année écoulée, un Ebitda à 113 millions d’euros, contre 122 millions en 2018, et un résultat net en baisse de près de 71 % sur un an, à 2,6 millions d’euros.

     « Les résultats 2019 nous donnent une solidité financière nous permettant d’aborder la crise avec confiance », indique Eric Van Sevenant. « Nous avons pu provisionner autour de 5 millions d’euros afin d’absorber la crise l’an prochain », ajoute-t-il.

     « La partie de la facture qui incombe à la SWDE ne bougera pas en 2020 », pointe-t-il. « Nous n’avons d’ailleurs pas augmenté le prix de l’eau depuis 2014. Nous sommes à même de maîtriser le prix de l’eau », tient-il à ajouter.

    Source libre de Sudpresse > https://www.sudinfo.be/id196639

    L’article également disponible au complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 27/05/2020

  • Imprimer

    HANNUT > LE CENTRE SPORTIF AQUATIQUE HANNUTOIS « L’EAU-DACE » MIS EN VENTE

    La gérante du centre sportif aquatique hannutois "Eau-Dace" met le bâtiment en vente.

    Une conséquence économique de la crise du coronavirus.

    C’est une triste conséquence du coronavirus. Le centre sportif aquatique Eau-Dace, situé rue de Landen à Hannut et spécialisé dans l’aquagym et les cours de « cardi’eau », va fermer ses portes. Le bâtiment a été mis en vente récemment et une annonce a déjà été faite auprès des clients.

    En effet, la fermeture forcée à la suite de mesures gouvernementales a plongé l’établissement dans une situation financière délicate. « Gérer une piscine coûte cher en général, car on a des coûts très élevés. Mais on arrivait à survivre par passion, et on s’est vraiment investi au maximum pendant neuf ans. Sans le Covid, on aurait sans doute pu continuer.

    Mais là, on est découragé », soupire Valérie Minster, gérante de l’Eau-Dace.

    Cette crise intervient d’ailleurs à un moment critique pour la société. Le printemps est en effet toujours la … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/567331

    « La réouverture avec les conditions sanitaires demandées va être difficile. D’habitude, on a … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/567331

    Source non libre d’accès de Ro.Ma. sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > UN LUMINAIRE PROVOQUE UN DÉGAGEMENT DE FUMÉES AU CPAS

    Les pompiers de la zone Hesbaye ont été appelés pour un dégagement de fumées au CPAS de Hannut ce mardi en milieu d’après-midi, rue de l’Aîte.

    Un luminaire a surchauffé dans un local du personnel.

    Plus de peur que de mal ce mardi après-midi au CPAS de Hannut. Un luminaire a surchauffé. Les membres du personnel qui prenaient leur pause de midi ont vu de la fumée se dégager et ont appelé les services de secours.

    Les pompiers de la zone Hesbaye sont arrivés sur place. « Ils ont placé un détecteur de chaleur, ils ont remarqué que cela provenait des faux plafonds. Il y avait manifestement un court-circuit. Ils ont déconnecté et tout est rentré dans l’ordre », explique Pol Oter, président du CPAS.

    Les hommes du feu sont rapidement repartis.

    Source libre d’accès sur > https://www.sudinfo.be/id196148

  • Imprimer

    CARREFOUR BAISSE À NOUVEAU LE PRIX DE 1.000 PRODUITS POUR «AIDER LES BELGES À TRAVERSER LA CRISE»

    Dès demain, les prix de 1.000 produits présentés dans les rayons de chez Carrefour seront diminués.

    À partir de ce mercredi 27 mai, Carrefour appliquera une baisse sur le prix de pas moins de 1.000 produits ! Une diminution sur 1.000 produits avait déjà été réalisée en novembre dernier.

    La chaîne de magasins a remis le couvert !

    Le but de cette diminution des prix est, selon les informations du magazine « gondola », d’aider les consommateurs dont le pouvoir d’achat est menacé par la crise sanitaire. Cette baisse des prix vaut autant pour des produits Carrefour que pour des marques nationales.

    En novembre dernier, les réductions sur les 1.000 produits sélectionnés allaient jusqu’à -25 %.

    Cette année, le prix de 1.000 autres produits sera diminué, de sorte que les réductions pourront atteindre les -15 %. Cela concerne en grande partie les produits d’épicerie, surgelés, les aliments frais, les produits à base de viande, le fromage, les boissons, les parfums et produits d’entretien.

    Les prix des produits bio de la marque Carrefour ne seront pas réduits, car selon la chaîne, ce sont déjà les moins chers du marché. « Cette baisse des prix sera sans aucun doute bénéfique au portefeuille des Belges, qui sont souvent en difficulté en cette période particulière.

    Carrefour veut améliorer le pouvoir d’achat de ses clients et aider les Belges à traverser la crise », a commenté l’enseigne.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id196114

  • Imprimer

    AVERNAS LE BAUDUIN (HANNUT) > UN GARAGE ET UNE AUTO DÉTRUITS PAR UN INCENDIE

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye sont intervenus ce dimanche pour un incendie à Avernas-le-Bauduin, à Hannut.

    Les hommes du feu ont été appelés rue Sous la Fabrique, pour un incendie de garage à 9h50 et se sont rapidement rendus sur place. Ils ont constaté que l’embrasement du garage était généralisé, mais également qu’une voiture garée devant était en proie aux flammes.

    Les pompiers ont maîtrisé le sinistre et sont restés plusieurs heures sur place pour protéger l’habitation, à proximité de l’incendie, et éviter une éventuelle reprise du feu. La maison n’a finalement pas été touchée par les flammes, mais le garage et la voiture sont complètement détruits. Aucun blessé à déplorer.

    Les pompiers sont rentrés à la caserne vers 13h.

    Source libre d’accès de M.Gi sur > https://www.sudinfo.be/id195054

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > REFUS DE PERMIS POUR L’ÉLEVEUR DE POULES PONDEUSES

    Norbert Vromant qui élève 80.000 poules pondeuses à Thisnes (Hannut) n’a pas obtenu le renouvellement du permis d’environnement pour l’exploitation de son puits.

    Le Collège de Hannut lui a refusé. Il envisage d’introduire un recours auprès de la Région wallonne.

    Depuis 2004, Norbert Vromant exploite un poulailler industriel rue de Wavre, à Thisnes. Pour fournir aux 80.400 poules pondeuses les 15 m³ d’eau quotidienne (180 ml/jour/poule) dont elles ont besoin, le Hannutois dispose d’un puits.

    En 2019, il a introduit après des autorités communales une demande de renouvellement de permis d’environnement pour exploiter ce captage d’eau. Il vient de lui être refusé par le Collège. La décision lui a été signifiée lundi dernier.

    L’agriculteur ne comprend pas : « ce puits existe depuis plus 30 ans, je l’ai toujours exploité sans que ça impacte le niveau des nappes phréatiques. Si je dois pomper l’eau sur le réseau de distribution, mes voisins ne pourront plus prendre de douche ».

    Conditions pas respectées

    Le refus du collège, explique le bourgmestre Manu Douette, n’a rien à voir avec les nappes phréatiques. « Un permis d’exploiter lui a été accordé avec conditions (en 2004, ndlr) pour le poulailler. Or, certaines de ces conditions ne sont toujours pas respectées. Notamment les conditions de stockage de fientes. »

    Le Collège demande dès lors à Norbert Vromant de se mettre en ordre avant de demander d’autres permis pour son exploitation.

    L’éleveur hannutois annonce toutefois qu’il envisage d’introduire un recours auprès de la Région wallonne. « Et s’il le faut, j’irai devant le Conseil d’état.

    Source non libre d’accès de Marie-Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be