Relais Sud-Presse-La MEUSE

  • Imprimer

    MER DU NORD > LE MASQUE BUCCAL SERA OBLIGATOIRE SUR LES ZONES DE DIGUES EN AGGLOMÉRATION PENDANT LES VACANCES DE TOUSSAINT!

    La Flandre occidentale impose le masque buccal sur les zones de la digue faisant partie d’une agglomération pendant les vacances d’automne (Toussaint), a annoncé jeudi le gouverneur Carl Decaluwé après s’être concerté avec les bourgmestres de la province.

    Le masque ne sera obligatoire que dans les portions de la digue qui se situent au sein d’une agglomération. « Le tronçon sur Raversijde (près de l’aéroport de Bruges-Ostende, NDLR) n’est par exemple pas une zone bâtie. Le port du masque n’y est pas obligatoire », précise le gouverneur.

    « La situation exige des mesures supplémentaires », explique M. Decaluwé, justifiant ce tour de vis par rapport au reste de la Flandre.

    Toutes les activités de porte-à-porte pour Halloween et autres festivités sont en outre interdites. Les bourgmestres réclamaient cette mesure afin d’éviter que la traditionnelle collecte de bonbons ne génère trop de contacts. Même un Saint-Nicolas prenant des enfants sur ses genoux dans un magasin n’est pas autorisé, insiste le gouverneur.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id272351

    Illustration > Belge Image

  • Imprimer

    À PARTIR DE CE JEUDI 29/10 À MINUIT > MESURES APPLIQUÉES DANS TOUT LE PAYS.

    Voici toutes les règles qui sont entrées en vigueur ce jeudi à minuit

    Le Moniteur belge a publié mercredi soir l’arrêté ministériel contenant les mesures appliquées dans tout le pays à partir de ce jeudi 29/10 à minuit.

    Cette procédure et le contenu de l’arrêté ont été déterminés au terme de la concertation entre Premier ministre et les ministres-présidents, a indiqué mercredi soir la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V).

    Selon celle-ci, il a été décidé de procéder à la publication d’un arrêté ministériel assurant une convergence maximale des mesures pour l’ensemble du territoire belge.

    Le socle de mesures fédérales prises à l’issue du comité de concertation de vendredi dernier est élargi aux mesures suivantes.

    > Magasins : les courses sont effectuées seul ou avec maximum une autre personne et pendant une période de maximum 30 minutes. Un adulte peut accompagner les mineurs du même ménage ou les personnes ayant besoin d’une assistance.

    > Hôtels et autres types d’hébergement : seul le restaurant est ouvert, uniquement pour les clients de l’hôtel.

    > Tous les établissements (ou parties d’établissements) appartenant au secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel sont fermés, y compris : les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris ; les centres de bien-être, y compris entre autres les saunas, jacuzzis, bains de vapeur et hammams, sauf si leur utilisation est privée ; les discothèques et les dancings ; les salles de fête et de réception, excepté pour l’organisation de repas à l’occasion de funérailles ou d’une crémation ; les parcs d’attractions ; les plaines de jeux intérieures ; les pistes de bowling ; les fêtes foraines, marchés annuels, brocantes, marchés aux puces, marchés de Noël et villages d’hiver ; les piscines ; les foires commerciales, y compris les salons ; les cinémas.

    > Peuvent rester ouverts : les plaines de jeux extérieures ; les espaces extérieurs des zoos, parcs animaliers, parcs naturels et musées en plein air, y compris l’entrée, la sortie, les installations sanitaires, les premiers secours et les bâtiments de secours ; les bibliothèques ; les lieux de culte et les bâtiments destinés à l’exercice public des services de morale non confessionnelle ; les espaces extérieurs des infrastructures sportives pour la pratique individuelle du sport ; les pistes équestres couvertes de manèges et hippodromes, et ce à la seule fin du bien-être des animaux ; les lieux culturels, pour les -12 ans dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires, dans le cadre de stages et activités organisés, et pour les membres du personnel dans le cadre de leurs activités professionnelles.

    > Hormis les piscines, peuvent rester ouvertes dans le cadre du sport amateur, les salles de sport et installations sportives, mais uniquement pour les groupes scolaires d’enfants jusqu’à 12 ans inclus dans le cadre d’activités scolaires ou extrascolaires de l’enseignement obligatoire ; et pour les stages et camps sportifs organisés par les autorités locales et destinés aux enfants jusqu’à 12 ans inclus ;

    > Les installations sportives restent également accessibles pour les compétitions et entraînements de sportifs professionnels ; et pour les activités autres que sportives, autorisées en vertu des dispositions de l’arrêté ministériel et des protocoles en vigueur.

    > Les compétitions et entraînements professionnels peuvent avoir lieu mais sans public, à l’intérieur et à l’extérieur.

    > En amateur, les compétitions et entraînements ne sont autorisés que pour les -12 ans, en présence d’un parent maximum, uniquement à l’extérieur.

    > Les camps, stages et activités avec des enfants de -12 ans, sans nuitée, sont autorisés. Le nombre de personnes participant à ces activités est limité à 50, accompagnateurs compris. Pour ces derniers, le port du masque est obligatoire.

    > Les mariages, enterrement, crémations, services religieux et services non confessionnels peuvent être organisés en présence d’un maximum de 40 personnes.

    Les mesures seront dans un premier temps applicables jusqu’au 19 novembre 2020.

    Les règles s’ajoutent au socle fédéral déjà existant :

    > Pour rappel, celui-ci prévoit que le télétravail reste la règle. Les contacts sans distanciation (contacts rapprochés) sont limités 1 personne. Les rassemblements privés sont limités à 4 mêmes personnes pour deux semaines. Les rassemblements dans le domaine public sont limités à maximum 4 personnes.

    > Les marchés restent ouverts mais la consommation de boissons et de nourriture et y est interdite. Les marchés aux puces, brocantes et marchés de Noël sont interdits.

    > Les cafés et restaurants sont fermés. Les repas à emporter restent possibles jusqu’à 22 heures.

    > Les magasins de nuit doivent fermer à 22h00. La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00.

    > La Flandre applique de son côté, seule, l’interdiction de se déplacer dans l’espace public entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels, qui ne peuvent être reportés.

    > La Wallonie et Bruxelles appliquent depuis le week-end dernier un couvre-feu plus strict, de 22h à 6 heures.

    > La ville-Région de Bruxelles impose, quant à elle, le port du masque sur tout l’espace public.

    Récapitulatif des règles nationales en vigueur à parti de ce jeudi> Le télétravail est la règle

    > Couvre-feu de minuit à 5 heures. En Wallonie et à Bruxelles de 22h00 à 6h00 du matin.

    > Commerces : max. 30 minutes, un client par 10m2, courses effectuées seul ou maximum avec une personne

    > Les magasins de nuit doivent fermer à 22h00. La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00.

    > Restaurants et cafés fermés : repas à emporter jusqu’à 22h00 (jusqu’à 20h00 si boissons alcoolisées)

    > Fermeture des établissements des secteurs culturels, festifs, sportifs et récréatifs

    > Fermeture des parcs d’attractions

    > Marchés autorisés (mais consommation de boissons et de nourriture et y est interdite) à l’exception des marchés annuels, de villages d’hiver et des brocantes

    > Les contacts rapprochés (sans distanciations) sont limités à max. 1 personne.

    > Les rassemblements privés sont limités à 4 mêmes personnes toutes les deux semaines.

    > Les rassemblements dans le domaine public sont limités à maximum 4 personnes.

    > Maximum de 40 personnes aux mariages, enterrements et cérémonies du culte

    > Compétitions et entraînements sportifs professionnels sans public

    > Stages et camps autorisés pour les enfants jusqu’à 12 ans

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id272283

  • Imprimer

    HANNUT > « LA MAISON DU CŒUR » MET SES ORDINATEURS À DISPOSITION DES ÉLÈVES

    A partir de ce mercredi et jusqu’au début des vacances de Toussaint, les élèves du secondaire doivent suivre les cours à distance.

    Une mesure décidée par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour freiner la propagation du virus. Pour aider les familles privées d’ordinateur et/ou de connexion internet, l’asbl Maison du Coeur de Hannut met à disposition des élèves son local informatique.

    Une chouette initiative qui a déjà trouvé son public. Ce mardi, une famille de Hélécine qui ne possède qu’un seul ordinateur pour 5 enfants a répondu à l’invitation de l’asbl hannutoise « Maison du Coeur » .

    A partir de cette semaine, ses responsables mettent leurs 3 ordinateurs à disposition des élèves qui sont privés chez eux de connexion internet ou d’ordinateur.

    Diminuer la fracture numérique

    Son président Maurice Withofs se réjouit, c’est sa petite pierre à l’édifice pour réduire la fracture numérique. « L’idée m’est venue en regardant ce reportage à la RTBF où un enseignant expliquait que plus de 20 % de ses élèves n’avaient pas de connexion internet ou d’ordinateur à la maison », retrace-t-il.

    Créée il y a 21 ans, l’association qui vient en aide aux défavorisés a développé sur son site de la rue de Tirlemont, à Hannut, un espace informatique. « Il est déjà accessible le lundi et le mercredi après-midi pour les adultes en recherche de travail ou qui souhaitent apprendre l’informatique et pour les étudiants qui n’ont pas de connexion » relève-t-il.

    Suite à la décision de la Fédération Wallonie Bruxelles d’imposer les cours à distance à partir de ce mercredi et jusqu’au début des vacances, ce service est étendu à tous les jours de la semaine, de 9 à 16h30 Seuls trois élèves pourront venir simultanément.

    Raison pour laquelle, il est vivement recommandé d’appeler l’asbl avant de se déplacer (0495/54.94.47).

    La Maison du Cœur dispose aussi d’une imprimante. « Pour aider des gens qui n’avaient pas les moyens, nous l’avons déjà utilisée pour imprimer des travaux de fin d’étude. »

    Source partielle  non libre de Marie-Claire Gillet sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676803

  • Imprimer

    HANNUT > ESPACE MODE SOUHAITE OUVRIR SON 10ème MAGASIN ET Y CRÉER 10 EMPLOIS

    En dépit de la crise sanitaire, Espace Mode, l’enseigne de prêt-à-porter multimarque aubeloise poursuit sa politique de développement.

    En 2021, elle devrait ouvrir son 10ème magasin, rue de Landen, à Hannut.

    L’enseigne familiale souhaite s’établir au 92 de la rue de Landen où elle a acquis l’ancien magasin Cactus What else Store. Une demande de permis d’urbanisme a été introduite à la Ville pour transformer et agrandir le bâtiment actuel. Objectif : passer d’une surface commerciale de 650 m² à 915 m².

    Un parking d’une quarantaine d’emplacements doit être aménagé à l’avant.

    IMG_0049.JPGAprès celui de Nandrin qui a ouvert ses portes en septembre dernier, celui de Hannut sera le 10e magasin de la chaîne, le 3ème dans l’arrondissement de Huy-Waremme si on ajoute celui de Saint-Georges.

    « Malgré le contexte sanitaire difficile, nous essayons de … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676806

    A cause du dynamisme de la ville

    Actif dans le secteur du prêt-à-porter depuis près de 30 ans – le 1er magasin a ouvert ses portes en 1989 à Aubel – Espace-Mode propose une soixantaine de marques pour femmes, hommes et enfants.

    En s’implantant à Hannut, l’enseigne souhaite continuer sa croissance en province de Liège où elle exploite déjà 5 magasins sur 9. Les 4 « hors frontières » sont situés à Genval, Perwez, Erpent et Auvelais. « Hannut est une belle région. Notre objectif est de poursuivre notre développement en province de Liège, une région d’où nous venons et que nous connaissons bien. »

    Maxime Meeckers tient à préciser que ce n’est pas l’ouverture imminente du complexe aquatique Plopsa qui les a attirés mais « le dynamisme de la ville et en particulier celui de la rue de Landen », une zone commerciale très attractive.

    Pour autant que le permis d’urbanisme soit accordé, l’ouverture du magasin est prévue en 2021, au début du second semestre. 10 emplois sont à la clef. Un nombre important qui répond à … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676806

    Prêt-à-porter: une exception dans la rue

    En Wallonie, Hannut est la première ville à s’être dotée d’un schéma communal de développement commercial. Sa validité est de 5 ans. Un premier a été développé en 2010. Le second court jusqu’en 2021.

    Cet outil permet de réguler le développement du commerce dans la ville. Et en particulier de freiner l’exode des magasins vers la périphérie.

    C’est sur base de ce… La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676806

    Source non libre de Marie-Claire Gillet sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > L’ANNEXE DE L’ÉCOLE DE THISNES PRÉVUE POUR LE PRINTEMPS

    L’école communale de Thisnes va s’agrandir au printemps avec une nouvelle annexe, pour remplacer les bâtiments préfabriqués.

    Un projet de plus de 800.000€ avec des subsides conséquents.

    Cela fait longtemps que les petits écoliers de Thisnes l’attendent. L’extension de l’école communale est prévue pour ce printemps. Une annexe est prévue pour venir remplacer définitivement les classes dans des baraquements préfabriqués.

    Au total, … / … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676066

    Un jardin

    La commune a donc acheté deux terrains à côté de l’école. Un servira pour la construction de l’annexe. Le second permettra d’augmenter l’espace de jeu des enfants, avec … / … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676066

    Notons qu’après le chantier de Thisnes, ce sera au tour de l’école communale d’Avernas-le-Bauduin de connaître un petit lifting. Les autorités communales ont … / … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be/676066

    Source non libre de Ro.Ma sur > https://lameuse-huy-waremme.sudinfo.be

  • Imprimer

    !!! > COVID 19 À HANNUT > = 531 CAS CE MARDI 27 OCTOBRE (+ 48 DEPUIS HIER le 26/10)

    333.718 personnes testées positives au coronavirus en Belgique: voici la situation dans votre commune ce mardi

    En moyenne, 13.052 nouvelles contaminations au coronavirus ont été enregistrées par jour entre le 17 et le 23 octobre, soit 38 % de plus que la semaine précédente, ressort-il mardi matin des derniers chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano

    Au total, 333.718 personnes ont contracté le virus depuis le début de la pandémie en Belgique.

    Les admissions à l’hôpital ont elle atteint une moyenne quotidienne de 502 soit une hausse de 88 %. Actuellement, 5.260 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19 (+9 %), dont 809 en soins intensifs (+7 %).

    Dans notre carte et le tableau ci-dessous, vous pourrez découvrir le nombre de contamination dans votre commune depuis le début de l’épidémie, ainsi que le nombre de cas depuis le 1er septembre, soit la rentrée scolaire.

    La carte interactive est visible en visualisation libre sur > https://www.sudinfo.be/id271292

    Source de Sciensano via Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    PLUS DE 500 ACCIDENTS À HUY-WAREMME-HANNUT EN 2019 > 15 PERSONNES TUÉES, 758 blessés (Les détails de Hannut)

    C’est la Ville d’Hannut qui arrive en deuxième position, avec 52 accidents, 70 blessés (légers ou graves) et aucun décès.

    Soit une diminution enregistrée par rapport à 2018 pour les blessés (42 en 2018). La commune d’Amay arrive en dernier sur le podium peu envié de ces statistiques avec 43 accidents en 2019, 54 blessés et deux décès.

    L’Office national de statistiques a communiqué ses derniers chiffres concernant les accidents de la route, survenus en 2019.

    Le tableau ci-dessous :

    B9724901820Z.1_20201025151730_000+GOBGUBKRE.2-0.jpg

    Un grand article détaillé pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/

    Source non libre d’Amelie Dubois sur l’Actu > https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > IStock photo

  • Imprimer

    ARNAQUE > CORONAVIRUS > L’ONSS MET EN GARDE CONTRE DES TENTATIVES DE HAMEÇONNAGE PAR TÉLÉPHONE

    Des escrocs sévissent actuellement et téléphonent à des citoyens au nom de l’Office national de sécurité sociale (ONSS) pour leur annoncer qu’ils ont droit à une prime Covid de plus de 1.000 euros.

    Pour recevoir cette prétendue prime, le citoyen doit communiquer son numéro de compte bancaire. Il s’agit de tentatives de fraude, avertit l’ONSS qui précise que, jamais, il ne téléphonera à un citoyen pour lui demander son numéro de compte.

    Les personnes qui bénéficient d’une garantie de revenus aux personnes âgées ont bel et bien droit à une prime Covid, rappelle l’ONSS lundi, mais cette prime leur est octroyée automatiquement, sans qu’ils aient la moindre démarche à entreprendre à cet effet.

    La prime est également moins élevée que le montant promis par téléphone. Elle s’élève à 50 euros mensuels pour la période de juillet à décembre 2020, soit un montant total de 300 euros.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id270823

    Illustration - 123RF