Bon à savoir ...

  • Imprimer

    UN PEU PLUS DE 300.000 BILLETS EN EUROS CONTREFAITS SAISIS AU SECOND SEMESTRE DE 2019

    Au second semestre, quelque 308.000 faux billets en euros ont été saisis, indique vendredi la Banque centrale européenne (BCE).

    La plupart des billets contrefaits (70 %) étaient des coupures de 20 et 50 euros.

    Ce nombre de billets contrefaits saisis représente une goutte d’eau parmi les 24 milliards de billets en euros qui circulent actuellement. « La probabilité de recevoir un billet contrefait est très faible vu que le nombre de faux billets est insignifiant par rapport aux vrais billets », souligne la BCE.

    La plupart des billets contrefaits étaient des coupures de 20 (34,2 %) et 50 euros (36,5 %). Viennent ensuite les coupures de 10 euros (13,5 %), de 100 euros (9,6 %), de 500 (2,4 %) et de 5 (2,4 %).

    Le niveau de billets contrefaits sur base annuelle a atteint son taux le plus faible depuis 2002 (une vingtaine de faux billets par million de vrais billets)

    Source libre de Belga sur > https://www.sudinfo.be/id163508

    Illustration > 123RF

    Mise en grade !! > Huy/Waremme/Hannut > Des faux billets circulent, de nombreuses personnes ont déjà été piégées! > À lire sur ce blog > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/01/20/attention-a-cette-arnaque-en-province-de-liege-295592.html

  • Imprimer

    27 JANVIER > TRISTE ANNIVERSAIRE « AUSCHWITZ-BIRKENAU » 75 ANS DEJA !

    Libération du camp de Auschwitz-Birkenau

    Auschwitz-Birkenau ou plus simplement Auschwitz (en allemand : Konzentrationslager Auschwitz Écouter : Camp de concentration d'Auschwitz) est le plus grand camp de concentration et d'extermination du Troisième Reich. Sa situation est partagée entre les localités d'Oświęcim (Auschwitz en allemand) et de Brzezinka (Birkenau en allemand), annexées au Reich (province de Haute-Silésie) après l'invasion de la Pologne.

    Ce camp de concentration et d'extermination, dirigé par les SS, est créé le 27avril1940 par Heinrich Himmler[1] et libéré par l'Armée rouge le 27janvier1945. En cinq années, plus de 1,1 million d'hommes, de femmes et d'enfants meurent à Auschwitz, dont 900 000 immédiatement à la sortie des trains qui les y transportaient. 90% de ces personnes étaient juives. Ces victimes, de ce que les nazis appelèrent la « solution finale », furent assassinées dans les chambres à gaz ou parfois par arme à feu, mais elles moururent aussi de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements ou d'expériences médicales.

    En raison de sa taille, Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres de masse commis par les nazis et plus particulièrement comme celui de la Shoah, au cours de laquelle près de six millions de juifs furent assassinés.

    Comme les autres camps de concentration nazis, Auschwitz était sous les ordres de Heinrich Himmler et de la SS. Le responsable du camp fut le SS-ObersturmbannführerRudolf Höss jusqu'à l'été 1943, remplacé ensuite par Arthur Liebehenschel et Richard Baer.

    828491296.jpg

    Auschwitz était principalement constitué de trois camps :

    Auschwitz I, ouvert le 20mai1940 — Le camp souche (principal) est un camp de concentration où périrent près de 70 000 personnes, au début des prisonniers de guerre et des opposants politiquespolonais[Note 1] et soviétiques ; ensuite des Juifs et des résistants de toutes nationalités.

    Auschwitz II (Birkenau), ouvert le 8octobre1941 pour les prisonniers de guerre soviétiques — À la fois camp de concentration et centre de mise à mort immédiate où périrent plus d'un million de personnes, juives dans leur immense majorité ainsi que des Tziganes.

    Auschwitz III (Monowitz), ouvert le 31mai1942 — Un camp de travail pour la société IG Farben.

    Ces trois camps étaient complétés par une cinquantaine de petits camps dispersés dans la région et placés sous la même administration.

    Bilan estimé en 1998

    Selon les estimations datant de 1998 de Franciszek Piper, historien du musée national Auschwitz-Birkenau, le bilan d'Auschwitz s'établit ainsi[55] :

    1,3 million de personnes ont été déportées dans les camps d'Auschwitz

    1,1 million de déportés y sont morts dont :

    • 960 000 Juifs
    • 70 000 à 75 000 Polonais non juifs
    • 21 000 Tsiganes
    • 15 000 prisonniers de guerre soviétiques
    • 10 000 à 15 000 détenus d'autres nationalités (Soviétiques, Tchèques, Yougoslaves, Français, Allemands, Autrichiens, Belges, Hollandais)

    Tout savoir … Les détails, les histoires, les chiffres, les plans & les photos > ICI

    Source > http://fr.wikipedia.org

    Rappel > les mots en bleu sont des liens vers de plus larges explications (Cliquer sur le mot pour développer)

  • Imprimer

    ATTENTION À CETTE ARNAQUE EN PROVINCE DE LIÈGE !

    Des faux billets circulent, de nombreuses personnes ont déjà été piégées!

    Voilà plusieurs jours que certains commerçants de l’arrondissement Huy-Waremme mettent en garde. Des faux billets de 10 euros circulent dans les magasins et certains se sont fait avoir.

    Plusieurs commerçants de l’arrondissement Huy-Waremme ont été victimes de la « Movie Money ». De fausses coupures de 10 euros circulent dans les magasins de la région. Le magasin Zeeman à Hannut met d’ailleurs en garde sur les réseaux sociaux. « Nous mettons en garde de faux billets de 10 € sont en circulation dans Huy. Hier, un faux a été donné à Hannut. »

    Voici comment différencier un vrai billet d’un faux.

    Le billet de 10 € n’est pas le seul concerné  !

    Source libre de AD sur > https://www.sudinfo.be/id162561

    L’article au grand complet pour les abonnés à version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/505224

  • Imprimer

    LE MOMALLOIS ALAIN BRONCKART «PASSEUR D’ART » DE LA RCF

    Ancien présentateur RTBF et actuel Directeur du Centre culturel de Hannut, Alain Bronckart va présenter une émission hebdomadaire consacrée à l’art sur RCF Belgique.

    Le Momallois est euphorique à l’idée de reprendre l’antenne.

    Ce jeudi 30 janvier sur le coup de 17h03, une voix bien connue des ondes radiophoniques belges va faire son grand retour. « Lorsque la RCF Belgique m’a proposé de présenter une émission sur l’art, j’ai accepté avec enthousiasme, » nous livre Alain Bronckart.

    L’artiste plasticien et actuel directeur du Centre culturel de Hannut est un amoureux de la radio, et un personnage habitué des médias. « Une fois qu’on a gouté à la radio, on ne sait plus s’en passer. Je suis euphorique à l’idée de reprendre l’antenne. Enfant, je m’amusais déjà avec un micro et un enregistreur à cassettes. À 18 ans, je suis allé interviewer le comte du château de Jehay et tout le monde a trouvé ça culotté. C’est un de mes premiers souvenirs d’enregistrement sonore. »

     « Passeur d’art », comme il aime se décrire, sera le … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/501911

    Des artistes seront régulièrement invités dans l’émission, qui sera … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/501911

    Cette démocratisation doit aussi se faire dans les médias. « Quand on parle d’art à la radio, c’est généralement incompréhensible et ça dégoûte les gens. Je veux que … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/501911

    Un homme d’arts et médias

    Peintre de formation, Alain Bronckart a toujours été … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/501911

    Source de PT sur site non libre > https://huy-waremme.lameuse.be

    « Passeur d’art » sera diffusée en DAB+, le jeudi de 17h03 à 18h00, sur RCF Belgique (pas sur l’antenne liégeoise). La première est prévue pour le 30 janvier vers 17h.

    L’émission sera aussi disponible en podcasts sur le site web de RCF.

    L’article au grand complet pour les abonnés à a la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/501911

    Un dossier complet également sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 15/01/2020

    A lire également sur ce blog > HANNUT > RETOUR D’ALAIN BRONCKART SUR LES ANTENNES RADIO > AVEC UNE ÉMISSION 100 % CULTURELLE  > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/12/18/hannut-retour-d-alain-bronckart-sur-les-antennes-radio

  • Imprimer

    PRÈS DE ... 60 ÉOLIENNES SUR LE TERRITOIRE DE HUY-WAREMME > LES DÉTAILS …

    Les éoliennes se multiplient à un rythme effréné.

     Pour y voir plus clair, voici le nombre d’éoliennes par commune à Huy-Waremme. Certaines localités en ont beaucoup. D’autres n’en ont aucune. Bilan et perspectives.

    Les éoliennes poussent comme des champignons selon certains… Ou comme des mauvaises herbes selon d’autres ! Mais il est parfois difficile d’avoir une idée objective du nombre d’éoliennes dans notre arrondissement. Nous avons donc décidé de faire le point pour connaître le nombre exact d’éoliennes par commune à Huy-Waremme.

    Selon nos calculs et les chiffres donnés par les bourgmestres et leurs administrations, il y a actuellement 58 éoliennes dressées dans notre arrondissement. Un chiffre qui n’est pas insignifiant. Il y aurait en effet plus de 300 éoliennes en Wallonie. Les mâts de Huy-Waremme représentent donc une belle part du total wallon.

    Selon nos calculs sur base des documents du SPW, les éoliennes de notre arrondissement représenteraient une puissance nette développable de 183,7595 MW. « Cela correspond à une consommation d’environ 100.000 ménages », explique Damien Ernst, spécialiste de l’énergie et professeur à l’ULiège. Mais face aux 3.000 MW de la centrale nucléaire de Tihange, les performances de nos moulins semblent bien faibles…

    Communes sans éoliennes

    Toutefois, derrière ce total se trouve une réalité véritablement fragmentée. Les éoliennes sont en effet réparties de manière inégale sur notre territoire. Ainsi, de nombreuses communes ne possèdent aucune éolienne. C’est notamment le cas d’Oreye, de Braives, de Burdinne, de Remicourt, de Fexhe-le-Haut-Clocher, de Faimes, de St-Georges

    La proximité avec l’aéroport de Bierset ou une zone militaire empêche beaucoup de communes d’installer des mâts. « Avec le survol des avions et le couloir militaire, nous ne pouvons pas avoir d’éoliennes et on le regrette amèrement », explique ainsi le bourgmestre de Saint-Georges, Francis Dejon.

    D’autres communes abritent cependant de véritables « parcs éoliens ». 17 éoliennes sont situées sur le territoire de Villers-le-Bouillet. Sur la commune de Hannut, on retrouve 11 mâts. Sur Berloz, on peut en compter 6.

    Projets complexes

    De nombreux projets sont encore en cours dans notre région. Mais il est extrêmement difficile de faire une cartographie détaillée des projets éoliens ... / ...

    Villers Le Bouillet, la commune qui compte le plus d’éoliennes

    On compte donc 17 éoliennes sur le territoire de la commune de Villers-le-Bouillet. « Il y a eu différentes majorités. … / …

    Par > Ro. Ma.

    Pour Hannut et Geer, le compte est bon !

    Plusieurs bourgmestres redoutent le phénomène d’« encerclement ». Prenons l’exemple de Geer !

    Cette commune compte actuellement quatre éoliennes sur son territoire. Et pour les autorités, le compte est bon. « On a un parc commun avec Berloz. Nous avons défini notre politique et on considère qu’on a rempli nos objectifs. On ne va pas plus loin, c’est-à-dire qu’on ne veut pas plus d’éoliennes, car on ne veut pas un encerclement », explique Dominique Servais, bourgmestre de Geer.

    Déjà 11 à Hannut

    On vous en parlait récemment (voir La Meuse du 4 janvier 2020). La société Elicio aimerait installer 10 nouvelles éoliennes sur les communes de Hannut et de Wasseiges. Il y en aurait ainsi 6 « et demi » supplémentaires sur Hannut, qui en compte déjà 11.

    Le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, nous avait expliqué sa position. Elle peut être synthétisée avec l’expression belgo-belge : « Trop is te veel ».

    Selon le mayeur, le risque d’encerclement est réel. De plus, la commune de Hannut a déjà fait des efforts et préfère maintenant se tourner vers d’autres types d’énergies alternatives, comme le photovoltaïque.

    Manu Douette prend également sa casquette de député pour apporter une précision : « J’aimerais inverser la machine. Si on veut un réel projet éolien, il faut définir des zones. Les promoteurs viendraient ensuite proposer des projets. Pour l’instant, il n’y a pas de vision globale. C’est donc à la Région de prendre les choses en main ».

    Amay: la majorité Ecolo rêve d’un mât

    « C’est une catastrophe ». Le bourgmestre d’Amay, Jean-Michel Javaux, ne mâche pas ses mots. Sa commune ne peut pas avoir d’éoliennes, notamment à cause de l’aéroport de Bierset. D’autres communes font également face à ce genre d’interdiction, comme par exemple Saint-Georges ou Fexhe-le-Haut-Clocher.

    « On voit des communes qui ne veulent pas d’éoliennes. Nous, on en veut… mais … / …

    L’expert Damien Ernst: « On arrive à une saturation»

    >58 éoliennes à Huy-Waremme. Que pensez-vous de ce résultat ?

    C’est un très beau résultat. La région de Huy-Waremme est peuplée, mais pas trop. Il y a de grands champs. Il y a aussi une autoroute, qui est un axe structurant. Les éoliennes peuvent ainsi être mises le long de l'autoroute.

    >Selon vous, quelle sera la situation de l’arrondissement dans le futur ?

    J’ai dû mal à croire qu’on puisse augmenter vraiment plus. Les possibilités d’extension sont limitées. Il y aura peut-être 50% en plus. On arrive tout doucement à une saturation du potentiel éolien terrestre en Wallonie. Cela vient également du fait que les gens ne veulent plus d’éolien. Et je comprends en partie ces réactions. Il est par exemple prouvé que les maisons proches des éoliennes perdent quelques pourcents de leur valeur ».

    >Un message pour les élus locaux ?

    Il faudrait aller vers l’éolien et le photovoltaïque. Pour l’éolien, il faut essayer d’avoir un modèle coopératif. Il faut que les gens deviennent partenaires.

    Des éoliennes chez des particuliers: pas rentable

    Dans notre arrondissement, il existe également des éoliennes alternatives, plus petites, qui ont été installées par des privés. À titre d’exemple, depuis  ... / ...

    Le dossier au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/01/2020

    Source non libre Par Romain Masquelier | L'ACTU DE HUY WAREMME | Publié le 13/01/2020 à 13:04 sur > https://huy-waremme.lameuse.be/501236

  • Imprimer

    ANNÉE 2020, ATTENTION À L’ARNAQUE > ADOPTEZ CE RÉFLEXE POUR NE PAS VOUS FAIRE ESCROQUER

    Nouvelle année, nouvelle arnaque. Faites attention si vous devez signer des documents importants cette année.

    Les fraudeurs pourraient facilement falsifier vos documents ! Pour éviter tout problème, suivez ce simple conseil et tout ira bien !

    Il vaut mieux être mis en garde plutôt que de faire face à une mésaventure qui pourrait se révéler fâcheuse. En 2020, et seulement cette année, il est préférable d’écrire la date en entier plutôt que d’écrire en abrégé comme beaucoup de personnes le font depuis de nombreuses années.

    En d’autres termes, quand on écrit la date sur un document, il est nécessaire de noter 2020 plutôt que 20. On mettra donc 08/01/2020 plutôt que 08/01/20, par exemple.

    La raison de cette mise en garde ? Il sera plus facile pour d’éventuels fraudeurs de falsifier la date en rajoutant un autre numéro à la fin de celle-ci. 08/01/20 pourra facilement devenir 08/01/2019 !

    Soyez donc attentifs !

    Source en ligne libre sur > https://www.sudinfo.be/id160383

    Illustration > 123RF

  • Imprimer

    HANNUT > UNE PREMIÈRE > DES APPART-HÔTELS SUR LE SITE DU QUARTIER DE LA GARE

    Benoît Robert veut tester les courts séjours

    C’est cette année que le projet de revitalisation de la gare de Hannut doit enfin démarrer.

    Cet ambitieux chantier de 24 millions d’euros prévoit la construction d’une résidence-services et de 60 appartements dont une dizaine sera réservée pour des courts séjours, soit des appart-hôtels, ce qui constitue une première à Hannut mais aussi en Hesbaye. 

    À Huy, il y a … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/01/2020

    Un groupe hôtelier approché

    Sur 3 hectares situés le long du RAVeL, ce projet de revitalisation de la gare évalué à 24 millions d’euros est porté par un partenariat public (la Ville de Hannut) et privé (Benoît Robert et Thomas & Piron).

    Il prévoit la construction d’une résidence-services de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/01/2020

    … / …  « Exploiter une dizaine de chambres ne les intéresse pas », indique-t-il.

    Par contre, ils lui ont suggéré de tester lui-même la faisabilité à Hannut de ce type de logement pour des courts et moyens séjours. « Ce qui est … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/01/2020

    Plopsa et BAM

    Quel succès ces appart-hôtels rencontreront-ils à Hannut ? La ville est évidemment idéalement située, proche des autoroutes qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/01/2020

    On verra, mais du côté du secteur hôtelier, il y a de fortes chances que la fréquentation de ces appart-hôtels soit suivie de près.

    PROCEDURE >

    L’enquête publique devrait démarrer début février

    Le projet de revitalisation de la gare a été initié il y a plus de 10 ans par Alexis Robert, le fils de Benoît Robert tué dans l’explosion de la rue Léopold à Liège. Vendredi, le dossier a … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/01/2020

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/01/2020

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/497934

  • Imprimer

    HANNUT > BIOVITAL > ATTENTION À CE RAPPEL DE BEURRE DE CACAHUÈTES: UN TAUX TROP ÉLEVÉ D’AFLATOXINE DÉTECTÉ!

    La société Vajra avertit mardi que le beurre de cacahuètes « crunchy » de la marque Clearspring affiche un taux trop élevé d’aflatoxine.

    Elle retire et rappelle dès lors ce produit qui a été vendu dans plusieurs magasins d’alimentation biologique.

    Il est recommandé de ne pas consommer le beurre de cacahuètes « crunchy » de la marque Clearspring, qui a été vendu à partir du mois de décembre dernier et porte comme date limite de consommation le 30 novembre 2022. Il doit être rapporté au point de vente où un remboursement sera effectué.

    Le beurre de cacahuètes a été vendu dans une vingtaine de magasins d’alimentation biologique dont plusieurs de la chaîne Färm, Albinète ou Biovital.

    Pour plus de renseignements, la société Vajra est joignable au 02/731.05.22.

    L’aflatoxine est produite par de la moisissure et peut se développer dans l’alimentation. « L’empoisonnement consécutif à l’absorption d’une dose trop élevée d’aflatoxines se manifeste principalement par des troubles hépatiques graves », peut-on lire sur le site de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

    Le produit a été vendu dans les points de vente suivants :

    ALBINÈTE, Avenue Reine Elisabeth, 4684 Haccourt

    ALBINÈTE, Chaussée Romaine 244A, 4300 Waremme

    BIO BASIC, Rue Wayez 60-64, 1070 Anderlecht

    BEE Ô VILLAGE, Rue Planchette 70, 1460 Ittre

    BEESCOOP, Rue Van Hove 19, 1030 Schaarbeek

    LA BIOSPHÈRE, Boulevard du Centenaire 8, 1325 Dion-Valmont

    BIOVITAL, Rue de Huy 106, 4280 Hannut

    BIOVITAL, Rue de Leumont 118/1, 4520 Antheit

    BRUNART, Boulevard Général Jacques, 1050 Ixelles

    FÄRM, Rue Vanderkindere 546, 1180 Uccle

    FÄRM, Rue de Stalle 15, 1180 Uccle

    FÄRM, Chaussée d’Ixelles 136, 1050 Bruxelles

    FÄRM, Chaussée de Wavre 1078, 1160 Bruxelles

    FÄRM, Avenue Rogier 383, 1030 Schaerbeek

    FÄRM, Rue de Linthout 169, 1040 Etterbeek

    GRASPHOPPER, Place André Hancre 2, 1340 Ottignies

    KAZIDOMI, Hellestraat 89, 1800 Vilvoorde

    CHYLL – MADEMOISELLE GREEN, Rue Belle Vue 62, 1000 Bruxelles

    NEW SEEDS, Rue de Tamines 18, 1060 Saint Gilles

    SÉQUOIA, Rue Paul Spaak 35, 1000 Bruxelles

    SÉQUOIA, Rue Gray 2, 1040 Bruxelles

    TAN, Rue de l’Aqueduc 95, 1050 Ixelles

    Source sur site libre > https://www.sudinfo.be/id160164