Hannut - Page 7

  • Imprimer

    L’EMPREINTE DIGITALE SUR LA CARTE D’IDENTITÉ, C’EST PARTI CE MARDI: POUR L’ÉTÉ, TOUTES LES COMMUNES S’Y SERONT MISES!

    Ce mardi, Lokeren sera la première commune du pays à lancer la nouvelle carte d’identité, celle qui contiendra dans sa puce les empreintes digitales de vos deux index.

    Les autres communes du pays suivront. L’objectif est qu’elles entrent toutes dans la danse pour juin prochain.

    L’empreinte digitale sur la carte d’identité, c’est le dada de l’ancien ministre de l’Intérieur N-VA Jan Jambon, dans ses grandes idées pour lutter contre le terrorisme et la fraude à l’identité. Mais c’est son successeur Pieter De Crem (CD&V) qui lancera la machine, ce mardi à Lokeren, première commune pilote à tester le système.

    Lokeren en premier

    Après Lokeren, 24 autres communes monteront dans le train (*) toujours en phase test. Et lorsque le processus sera bien rodé, toutes les autres communes du pays suivront. « Le but est que toutes les communes puissent enregistrer les empreintes pour l’été prochain », nous dit-on.

    Car ce sont bien les administrations communales (service population) qui seront chargées de relever vos empreintes. Cela se fera lors du renouvellement de votre carte d’identité, lorsque celle-ci arrivera en fin de validité. Inutile donc de foncer dès à présent dans votre commune ! Une carte d’identité étant valable 10 ans, on peut dire qu’en 2040, toutes les cartes d’identité seront renouvelées (sauf incident technique) et contiendront donc, dans leur puce électronique, l’image de vos empreintes digitales.

    Avec le drapeau européen

    Les communes sont déjà équipées de la machine permettant de numériser vos empreintes, c’est la même qui numérise déjà vos empreintes pour les passeports. Elles devront toutefois être équipées d’un logiciel particulier pour envoyer les données au Registre national qui transmettra ensuite, de manière sécurisée, l’image numérisée au fabricant de la carte, la firme Zetes, qui insérera électroniquement l’image dans la puce de votre carte. Votre empreinte n’apparaîtra donc pas sur votre carte, elle sera cachée dans la puce.

    L’index en priorité

    En principe, c’est l’empreinte de vos deux index qui sera relevée. Si ce n’est pas possible (par exemple à cause d’une maladie ou d’un handicap), l’empreinte d’un autre doigt sera relevée. Un ordre de priorité a été établi : le majeur, puis l’annulaire, puis l’auriculaire et en dernier lieu, le pouce.

    S’il n’est temporairement pas possible de relever une empreinte, la carte d’identité sera toute de même délivrée mais n’aura une validité que de 12 mois. Si cette impossibilité est permanente, ce sera à la commune de le constater et on délivrera quand même la carte.

    Pas la Kids-ID

    La Kids-ID (la carte d’identité pour les moins de 12 ans) n’est pas concernée. On ne prendra donc pas les empreintes digitales d’un enfant de moins de 12 ans.

    On apprend que, par la même occasion, notre carte d’identité changera de look et de couleur. Le drapeau européen (bleu avec ses étoiles jaunes entourant les deux premières lettres de notre pays) y figurera et la photo sera à gauche. On ignore si ces ajouts entraîneront une hausse du prix de la carte.

    Vos empreintes ne seront encodées dans aucune banque de données

    Ces empreintes visent à lutter contre la fraude à l’identité (et contre le terrorisme). Actuellement, l’autorité qui vous contrôle n’a que votre photo pour vérifier que vous êtes bien la personne mentionnée sur la carte d’identité. Désormais, il y aura les empreintes digitales. Le policier disposera d’un capteur permettant de prendre vos empreintes et vérifier qu’elles correspondent à celles de votre carte.

    Vos empreintes ne seront enregistrées dans aucune banque de données. Dès la carte fabriquée, elles seront détruites. Elles n’existeront plus que sur la puce de votre carte.

    Qui aura accès à cette donnée biométrique ? Les autorités, dans le cadre d’un contrôle d’identité. Pas question qu’un magasin (carte de fidélité) ou un distributeur d’alcool ait accès à cet élément ultra-privé.

    L’Autorité de la Protection des Données (APD) avait émis un avis négatif sur ce projet, quand même été approuvé par le législateur. L’APD estime que la carte actuelle est dotée de dispositifs suffisants pour empêcher la falsification. L’APD s’inquiète aussi pour la protection de ces données, sur une carte utilisée dans de nombreux secteurs privés.

    Ecolo avait voté contre cette « mesure intrusive ». « Relever l’empreinte de tous les Belges, c’est disproportionné! », s’inquiète le député Vanden Burre. « Et puis, imaginons qu’un hacker vole vos empreintes : que va-t-il en faire? »

    Source libre sur > https://www.sudinfo.be/id16144

  • Imprimer

    PRÈS DE ... 60 ÉOLIENNES SUR LE TERRITOIRE DE HUY-WAREMME > LES DÉTAILS …

    Les éoliennes se multiplient à un rythme effréné.

     Pour y voir plus clair, voici le nombre d’éoliennes par commune à Huy-Waremme. Certaines localités en ont beaucoup. D’autres n’en ont aucune. Bilan et perspectives.

    Les éoliennes poussent comme des champignons selon certains… Ou comme des mauvaises herbes selon d’autres ! Mais il est parfois difficile d’avoir une idée objective du nombre d’éoliennes dans notre arrondissement. Nous avons donc décidé de faire le point pour connaître le nombre exact d’éoliennes par commune à Huy-Waremme.

    Selon nos calculs et les chiffres donnés par les bourgmestres et leurs administrations, il y a actuellement 58 éoliennes dressées dans notre arrondissement. Un chiffre qui n’est pas insignifiant. Il y aurait en effet plus de 300 éoliennes en Wallonie. Les mâts de Huy-Waremme représentent donc une belle part du total wallon.

    Selon nos calculs sur base des documents du SPW, les éoliennes de notre arrondissement représenteraient une puissance nette développable de 183,7595 MW. « Cela correspond à une consommation d’environ 100.000 ménages », explique Damien Ernst, spécialiste de l’énergie et professeur à l’ULiège. Mais face aux 3.000 MW de la centrale nucléaire de Tihange, les performances de nos moulins semblent bien faibles…

    Communes sans éoliennes

    Toutefois, derrière ce total se trouve une réalité véritablement fragmentée. Les éoliennes sont en effet réparties de manière inégale sur notre territoire. Ainsi, de nombreuses communes ne possèdent aucune éolienne. C’est notamment le cas d’Oreye, de Braives, de Burdinne, de Remicourt, de Fexhe-le-Haut-Clocher, de Faimes, de St-Georges

    La proximité avec l’aéroport de Bierset ou une zone militaire empêche beaucoup de communes d’installer des mâts. « Avec le survol des avions et le couloir militaire, nous ne pouvons pas avoir d’éoliennes et on le regrette amèrement », explique ainsi le bourgmestre de Saint-Georges, Francis Dejon.

    D’autres communes abritent cependant de véritables « parcs éoliens ». 17 éoliennes sont situées sur le territoire de Villers-le-Bouillet. Sur la commune de Hannut, on retrouve 11 mâts. Sur Berloz, on peut en compter 6.

    Projets complexes

    De nombreux projets sont encore en cours dans notre région. Mais il est extrêmement difficile de faire une cartographie détaillée des projets éoliens ... / ...

    Villers Le Bouillet, la commune qui compte le plus d’éoliennes

    On compte donc 17 éoliennes sur le territoire de la commune de Villers-le-Bouillet. « Il y a eu différentes majorités. … / …

    Par > Ro. Ma.

    Pour Hannut et Geer, le compte est bon !

    Plusieurs bourgmestres redoutent le phénomène d’« encerclement ». Prenons l’exemple de Geer !

    Cette commune compte actuellement quatre éoliennes sur son territoire. Et pour les autorités, le compte est bon. « On a un parc commun avec Berloz. Nous avons défini notre politique et on considère qu’on a rempli nos objectifs. On ne va pas plus loin, c’est-à-dire qu’on ne veut pas plus d’éoliennes, car on ne veut pas un encerclement », explique Dominique Servais, bourgmestre de Geer.

    Déjà 11 à Hannut

    On vous en parlait récemment (voir La Meuse du 4 janvier 2020). La société Elicio aimerait installer 10 nouvelles éoliennes sur les communes de Hannut et de Wasseiges. Il y en aurait ainsi 6 « et demi » supplémentaires sur Hannut, qui en compte déjà 11.

    Le bourgmestre de Hannut, Manu Douette, nous avait expliqué sa position. Elle peut être synthétisée avec l’expression belgo-belge : « Trop is te veel ».

    Selon le mayeur, le risque d’encerclement est réel. De plus, la commune de Hannut a déjà fait des efforts et préfère maintenant se tourner vers d’autres types d’énergies alternatives, comme le photovoltaïque.

    Manu Douette prend également sa casquette de député pour apporter une précision : « J’aimerais inverser la machine. Si on veut un réel projet éolien, il faut définir des zones. Les promoteurs viendraient ensuite proposer des projets. Pour l’instant, il n’y a pas de vision globale. C’est donc à la Région de prendre les choses en main ».

    Amay: la majorité Ecolo rêve d’un mât

    « C’est une catastrophe ». Le bourgmestre d’Amay, Jean-Michel Javaux, ne mâche pas ses mots. Sa commune ne peut pas avoir d’éoliennes, notamment à cause de l’aéroport de Bierset. D’autres communes font également face à ce genre d’interdiction, comme par exemple Saint-Georges ou Fexhe-le-Haut-Clocher.

    « On voit des communes qui ne veulent pas d’éoliennes. Nous, on en veut… mais … / …

    L’expert Damien Ernst: « On arrive à une saturation»

    >58 éoliennes à Huy-Waremme. Que pensez-vous de ce résultat ?

    C’est un très beau résultat. La région de Huy-Waremme est peuplée, mais pas trop. Il y a de grands champs. Il y a aussi une autoroute, qui est un axe structurant. Les éoliennes peuvent ainsi être mises le long de l'autoroute.

    >Selon vous, quelle sera la situation de l’arrondissement dans le futur ?

    J’ai dû mal à croire qu’on puisse augmenter vraiment plus. Les possibilités d’extension sont limitées. Il y aura peut-être 50% en plus. On arrive tout doucement à une saturation du potentiel éolien terrestre en Wallonie. Cela vient également du fait que les gens ne veulent plus d’éolien. Et je comprends en partie ces réactions. Il est par exemple prouvé que les maisons proches des éoliennes perdent quelques pourcents de leur valeur ».

    >Un message pour les élus locaux ?

    Il faudrait aller vers l’éolien et le photovoltaïque. Pour l’éolien, il faut essayer d’avoir un modèle coopératif. Il faut que les gens deviennent partenaires.

    Des éoliennes chez des particuliers: pas rentable

    Dans notre arrondissement, il existe également des éoliennes alternatives, plus petites, qui ont été installées par des privés. À titre d’exemple, depuis  ... / ...

    Le dossier au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 13/01/2020

    Source non libre Par Romain Masquelier | L'ACTU DE HUY WAREMME | Publié le 13/01/2020 à 13:04 sur > https://huy-waremme.lameuse.be/501236

  • Imprimer

    HANNUT CE LUNDI 13 JANVIER > CONFÉRENCE DU CCH > TRÉSORS ARCHÉOLOGIQUES SOUS LES TOITS DES ÉDIFICES RELIGIEUX

    Christophe MAGGI, docteur en histoire de l’art et archéologie, dendrochronologie à l’Institut du Patrimoine Artistique (IRPA)

    Les images de la toiture de Notre-Dame de Paris qui se réduit en fumée sont gravées dans nos mémoires.

    Que se cache-t-il réellement sous les combles des édifices religieux ?

    De petites ou de grandes dimensions, les charpentes – telles des sources manuscrites – relatent l’histoire des constructions de ces bâtiments. Témoins de leur époque, elles regorgent de trésors archéologiques insoupçonnés tant elles sont élevées avec soin par les bâtisseurs. Christophe Maggi, viendra nous dévoiler quelques-uns des secrets de construction des églises du XIIIe au XIXe siècle.

    > 13 janvier 2020 - 14h00> Rue des Combattants, 1 à 4280 Hannut - Salle de l'Académie

    > Prix : 8€ / Article 27

    > Réservations : 019/51.90.63 ou info@centreculturelhannut.be

    Possibilités d'abonnements pour les conférences - INFO : 019/51.90.63

  • Imprimer

    HANNUT > À PARTIR DU 16 JANVIER 2020 > CYCLE DE COURS D'ŒNOLOGIE LET'S WINE ET ART & GRAPHE

    Un tout nouveau cours d'œnologie s'ouvre à Hannut!  Avide de découvertes ?  Plongez dans l'univers du vin et devenez de vrais dégustateurs

    Au fil de cours et de dégustations, apprenez comment sont élaborés les différents styles de vins tranquilles et effervescents qui nous viennent de France, d'Europe et d'ailleurs!

    Grâce à une approche d'apprentissage unique en Belgique, vous découvrirez quels sont les styles de vins qui vous font vibrer et pourquoi.

  • Imprimer

    BLEHEN (HANNUT) À PARTIR DE CE 17 JANVIER > RÉPUBLIQUE LIBRE DE BLEHEN > FESTIVITÉS DE LA SAINT ANTOINE 2020 (Programme)

    Les activités festives en terre républicaine blehinoise commencent déjà à la mi-janvier avec la FÊTE DE SAINT ANTOINE AU COCHON et les traditions populaires qui entourent cette dévotion.

    La Confrérie de l’Ordre de St Antoine, qui a la charge de l’organisation, a été fondée en 1975 pour écrire l’histoire de la localité, mais aussi pour promouvoir son folklore et son art culinaire. Et dans l’histoire locale, on retrouve, bien sûr, le culte de notre bon St Antoine, protecteur des animaux domestiques, patron des bouchers-charcutiers et de bien d’autres corporations.

    Dans cette fête, la vente aux enchères de demi-têtes de porcs sur le parvis de l’église constitue une originalité dont personne ne se lasse, Cette année elle se fera au profit du CENTRE MÉDICAL HÉLIPORTÉ DE BRA-SUR-LIENNE dont deux interventions ont touché très fort notre confrérie,

    La fête de St Antoine à Blehen est, pour beaucoup, une rencontre incontournable. Plus de 40 délégations de confréries amies et les pèlerins y viennent en masse, la vente des têtes de porc atteint des résultats inespérés. Bref, nous ne pouvons rêver mieux pour notre confrérie.

    Cette année sera aussi celle d’un nouveau départ de la BRASSERIE DU FLO qui vient de renouveler l’ensemble de son matériel garantissant ainsi la qualité de sa production

    Louis FRAIPONT

    Vendredi 17 janvier (jour de la fête du Saint)

    19H30 Messe en l’honneur de St Antoine > Après celle-ci bénédiction du pain et des animaux domestiques

    20H30 à La Concorde, dégustation de tripaille et de Cuvée St Antoine

    Dimanche 19 janvier (Eglise de Blehen) > Pèlerinage à St Antoine

    De 09H20 à 09H50   CONCERT DE HARPES > Par  Lucie Laruelle et Sharon Hobin, sa professeure

    A 10H  GRAND  MESSE DES FAMILLES en l’honneur du Saint > Chantée par la Chorale "SWINOUPARTOU"

    Bénédiction du pain et des animaux domestiques

    A 11H15 sur le parvis > VENTES AUX ENCHÈRES des 1/2 têtes de porc au profit du Centre Médicalisé Héliporté  de  Bra-sur-Lienne

    A 11H45 dans l'église > GRAND CHAPITRE DE LA CONFRÉRIE > Dégustation de tripaille et de la Cuvée St Antoine            

    A 13h15 salle du Poucetof à Poucet > REPAS DE LA SAINT ANTOINE

    Ambiance musicale assurée et garantie durant et après le repas

    Samedi 25 janvier

    De 10H à 17H : BÉNÉDICTION DES ANIMAUX dans les rues de la République et distribution du pain de St Antoine

    La confrérie sur Facebook > https://www.facebook.com/groups/2107885822850407/

  • Imprimer

    HANNUT DIMANCHE 19 JANVIER 2020 > 77ème CROSSCUP DE HANNUT - GRAND PRIX DE LA PROVINCE DE LIÈGE

     > Organisé par Fcha Hannut Athlétisme > Fcha Hannut Athlétisme > chemin d'Avernas, 4280 Hannut >> Dimanche 19 janvier 2020 à 10:00 >

    Championnat LBFA de cross-country

    Jogging

    10h30    5 km Véronique Collard - 10km Léon Schots

    Running Stars powered by Sportoase & RS Lab (*)

    11h30    Kangourous filles (*)     2013      600m  1 x A

    11h35    Kangourous garçons (*)2013     600m   1 x A

    11h40    Benjamins filles         2012      600m     1 x A

    11h45    Benjamins filles         2011      600m     1 x A

    11h50    Benjamins garçons     2012      600m     1 x A

    11h55    Benjamins garçons      2011      600m     1 x A

    12h00    Pupilles filles     2010      1000m  1 x B

    12h05    Pupilles filles     2009      1000m  1 x B

    12h10    Pupilles garçons    2010      1000m  1 x B

    12h15    Pupilles garçons    2009      1000m  1 x B

    12h20    Minimes filles   2008      1500m  1 x C

    12h30    Minimes filles   2007      1500m  1 x C

    12h40    Minimes garçons    2008      1500m  1 x C

    12h50    Minimes garçons    2007      1500m  1 x C

    Cérémonies après chaque épreuve > (*) pas de cérémonie pour les kangourous

    CROSSCUP - CHAMPIONNATS LBFA

    13h00    Cadettes filles   2005-20062000m    2 x B

    13h10    Cadets garçons 2005-2006   2500m  1 x B + 1 x C

    13h20    Cérémonies Cadets

    13h25    Scolaires filles         2004-2003    3000m  3 x B

    13h40    Scolaires garçons    2004-2003     4500m  3 x B + 1 x C

    13h55    Cérémonies Scolaires                                  

    14h00    Cross court hommes     2002 et avant    3000m  3 x B

    14h15    Seniors dames             2000 et avant    6500m  2 x B + 3 x C

    14h50    Seniors hommes           2000 et avant    9500m  2 x B + 5 x C

    15h25    Cérémonies CrossCup cross court, seniors après chaque épreuve

    Cérémonies LBFA cross court hommes, seniors dames, hommes

    15h35    Cross court dames    2003 et avant    1500m  1 x C

    15h45    Cérémonie Cross court Dames                               

    15h50    Juniors dames  2002-2001  4500m  3 x B + 1 x C

    15h50    Masters dames   > 35 ans    4500m  3 x B + 1 x C

    Cérémonies Juniors et Masters dames                                              

    16h15    Juniors hommes      2002-2001     6500m  2 x B + 3 x C

    Cérémonie Juniors Hommes

    16h40    Masters hommes     > 35 ans        6500m  2 x B + 3 x C

    Cérémonies Masters Hommes               

    Cérémonies des Masters - Championnat LBFA - dans le chapiteau

    Détails distances > A = 600m, B= 1000m, C = 1500m

    Dimanche 19 janvier 2020 à 10:00 > Programme 77ème Crosscup > https://www.facebook.com/events/814447965661084/ > Organisé par Fcha Hannut Athlétisme > Fcha Hannut Athlétisme > chemin d'Avernas, 4280 Hannut

    LE PLAN DU PARCOURS

    FB_IMG_1578471653751.jpg

  • Imprimer

    HANNUT JUSQU’AU 31 JANVIER > EXPOSITION DES ŒUVRES DE MÉLANIE MAQUINAY À LA GALERIE MOTTIN

    Formes, courbes et tracés inspirés d’un réel mouvement humain, auxquels viennent s’ajouter des lignes imaginaires.

    Des toiles abstraites aux motifs géométriques d’inspiration rétro, dessinés main levée, retranscrits sur la toile...

    Mélanie Maquinay : artiste plasticienne, originaire de Chaudfontaine en Belgique, née en 1978 et qui travaille essentiellement la peinture à l’huile, l’acrylique et le pastel.

    Autodidacte en dessin et peinture, elle suit des formations et stages en atelier à l’adolescence. Elle entreprend ensuite une formation en Angleterre « BTEC Foundation year » à la Kent Institute of Art & Design qui lui permet de découvrir de multiples techniques (dessin, peinture, photo, sculpture, design, stylisme, gravure, etc)

    A l’issue de cette formation, elle entame à La Cambre, école supérieure d’Arts visuels de Bruxelles le cycle de 5 ans en stylisme et création de mode. En 2001, elle quitte Bruxelles pour la Californie, pleine de rêves, et suivant une formation complémentaire en «Visual media».

    Sentimentalement attachée aux objets et aux énergies de vie qu’ils véhiculent, elle collectionne les souvenirs empreints d’émotions. Artiste pluridisciplinaire, c’est sa curiosité insatiable la conduit à voyager et à tester différentes techniques. Mélanie se définit comme une grande rêveuse et une curieuse qui aime essayer des dizaines de nouvelles choses, parfois toutes en même temps.

    > Du 10 au 31 janvier 2020 > Galerie d'art du Château Mottin > Rue de Landen, 23 à 4280 Hannut > Tél.: 019 51 90 63

    Exposition visible

    • Lundi de 8h30 à 12h15 et de 16h à 18h30.
    • Mardi de 8h30 à 12h15.
    • Mercredi de 8h30 à 16h.
    • Jeudi et vendredi de 8h30 à 12h15.
    • Samedi de 9h à 11h30.
  • Imprimer

    HANNUT MARDI 21 JANVIER AVEC LE CCH > UN PETIT BOUT D'HISTOIRE DE L'ART

    De l’architecture organique à l’architecture bionique

    > Isabelle Simon, historienne de l'art et animatrice au Centre culturel de Hannut

    Comment, en un demi-siècle, l’architecture est-elle passée de l’utilisation de formes en accord avec le contexte naturel à l’éclosion de formes imitées de la nature ?

    Alors que des artistes comme Frank Lloyd Wright recherchaient une harmonie entre une construction et un monde naturel ; d’autres s’inspirent du monde organique pour faire émerger sur les sols de nos villes actuelles des bâtiments qui semblent venus d’ailleurs.

    > > 21 janvier 2020 - 10h à 12h > Rue des Combattants, 1 à 4280 Hannut - Salle de l'Académie

    > Prix : 5€ / Article 27 : 1,25€

    > Réservations : 019/51.90.63 ou info@centreculturelhannut.be   

    Possibilités d'abonnements 25€ pour 6 séances - INFO : 019/51.90.63