Faits divers

  • Imprimer

    HANNUT > UN HOMME SE FAIT EXPULSER D’UN CAFÉ SUR LA GRAND-PLACE

    Son ami menace les gérants avec une tronçonneuse pour le venger

    Dans la nuit de jeudi à vendredi sur la Grand-Place de Hannut, un Waremmien d’une quarantaine d’années armé d’une tronçonneuse a semé la panique sur la terrasse de L’Instant Présent. Heureusement, personne n’a été blessé par l’engin et l’individu a été arrêté par la police vers 1h du matin.

    C’est une première dans l’histoire de la zone de police Hesbaye-Ouest. Jeudi soir, aux alentours de 00h30, un homme d’une quarantaine d’années originaire de Waremme a débarqué sur la terrasse du café L’Instant Présent armé d’une tronçonneuse, semant la panique sur la Grand Place hannutoise.

    C’est une altercation à propos des mesures de sécurité liées au Covid-19 ayant eu lieu plus tôt dans la soirée, entre les gérants du bar et un ami de l’homme à la tronçonneuse, qui est à l’origine de cet acte inconscient.

    Une bagarre a éclaté et deux personnes ont été légèrement blessées par l’échange de coup, dont l’individu menaçant

    Toutes nos informations sur ce qu’il s’est passé

    Nous vous rappelons que les liens en bleu corresponde aux développements des détails de texte > Ils ne sont accessibles dans ce cas-ci que pour les abonnés à l’édition digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/605701

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id224311

    Illustration (Capture de vidéo de DR

  • Imprimer

    LA FROMAGERIE HANNUTOISE « A TABLE » DÉPOUILLÉE DE 150 EUROS PAR DEUX VOLEURS EXPÉRIMENTÉS

    L’arnaque semble bien rodée.

    Deux hommes sont entrés ce jeudi après-midi à la fromagerie hannutoise « A Table ! ». Ils ont réussi à tromper l’attention de la vendeuse pour repartir avec 150 euros en poche. Pascal Fauville lance un appel à la vigilance.

    Voici le modus operandi : « Deux personnes bien habillées, a priori sympathiques et souriantes, entrent dans le magasin et choisissent un article à un prix dérisoire. Au moment de payer, ils sortent un gros billet. Pendant que la vendeuse est occupée à rendre la monnaie, ils « retrouvent » un billet plus petit et lui tendent. Tandis que l’un détourne son attention, l’autre parvient à l’entourlouper », explique Pascal Fauville qui, à la fin de la journée, a constaté une perte de 150 euros, soit trois billets de 50 euros.

    Des photos pour appeler à la vigilance  … / … L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/599756

    Pascal Fauville n’a pas porté plainte à la police, estimant qu’il s’agirait d’une perte de temps, faute de sanction suffisante à l’encontre des malfrats.

    Source de A.G sur site non libre d’accès > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    AVERNAS LE BAUDUIN (HANNUT) > UN GARAGE ET UNE AUTO DÉTRUITS PAR UN INCENDIE

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye sont intervenus ce dimanche pour un incendie à Avernas-le-Bauduin, à Hannut.

    Les hommes du feu ont été appelés rue Sous la Fabrique, pour un incendie de garage à 9h50 et se sont rapidement rendus sur place. Ils ont constaté que l’embrasement du garage était généralisé, mais également qu’une voiture garée devant était en proie aux flammes.

    Les pompiers ont maîtrisé le sinistre et sont restés plusieurs heures sur place pour protéger l’habitation, à proximité de l’incendie, et éviter une éventuelle reprise du feu. La maison n’a finalement pas été touchée par les flammes, mais le garage et la voiture sont complètement détruits. Aucun blessé à déplorer.

    Les pompiers sont rentrés à la caserne vers 13h.

    Source libre d’accès de M.Gi sur > https://www.sudinfo.be/id195054

  • Imprimer

    LA POLICE DE HANNUT APPELÉE LA NUIT POUR UN DIFFÉREND FAMILIAL

    Vendredi soir, avenue Thouars, au centre de Hannut, la police de la zone Hesbaye-Ouest a été appelée pour un différend familial. Une personne a été privée de liberté.

    Les faits se sont produits peu avant minuit au pied d’un immeuble, à l’entrée de l’avenue Thouars, une artère située à deux pas de la Grand-Place de Hannut. Un homme de la région hannutoise s’est rendu au domicile de son ex compagne pour en découdre avec son nouveau copain. Il était accompagné d’un ami.

    Mais très vite, la situation a dégénéré.

    Deux équipes de la police de la zone Hesbaye-Ouest ont été envoyées sur place pour maîtriser les deux individus. Les policiers ont eu fort à faire pour calmer les esprits et ramener l’ordre dans la rue. Ils ont dû demander un renfort à la zone de police voisine de Meuse-Hesbaye .

    Privé de liberté

    Au cours de l’intervention, un occupant de l’immeuble a aussi posé des problèmes aux policiers. Selon les forces de l’ordre, le Hannutois était ivre et compliquait leur travail. Pour le tenir à l’écart, ils ont fait usage d’un spray « incapacitant » à son égard.

    Une version démentie par le Hannutois qui reconnaît être venu en spectacteur, au même titre que les autres occupants de l’immeuble qui suivaient l’intervention depuis leur balcon. Il affirme qu’il ne faisait qu'assister à la scène, « en short et les mains dans les poches ».

    Sous influence de l’alcool, l’ex compagnon a été privé de liberté. Son ami comme le voisin seront quant à eux entendus ultérieurement par la police pour s’expliquer sur leur comportement.

    … / … > L’article au grand complet pour ls abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/566082

    Source de Marie-Claire GILLET sur site non libre > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > SÉQUENCE INSOLITE DANS «AFFAIRE CONCLUE» UNE HANNUTOISE DES ILES ?(VIDÉO)

    Séquence insolite dans «Affaire Conclue»: un petit détail coquin amuse beaucoup les acheteurs, «qu’est-ce que t’as cru hein?» (vidéo)

    Les acheteurs d’ « Affaire Conclue » se sont beaucoup amusés du nom du village d’où venait une des candidates du jour…

    Séquence insolite ce jeudi 14 mai sur le plateau d’« Affaire Conclue ». Bénédicte, 53 ans, participait à l’émission dans l’espoir de vendre un fauteuil de barbier, estimé par le commissaire-priseur à 50 euros.

    Et au moment de son arrivée devant les acheteurs de l’émission, Pierre-Jean Chalençon a tenté de deviner d’où venait la candidate. « J’ai l’impression que madame arrive des îles… de Polynésie… Aloha ! », S’est amusé Pierre-Jean Chalençon, en faisant mine de danser.

    L’acheteur était loin du compte puisque la vendeuse venait d’un pays bien moins exotique : la Belgique.

    C’est d’ailleurs le Belge de l’émission, Stéphane Vanhandenhoven, qui lui a demandé d’où elle venait exactement. « Hannut, une petite ville près de Liège », a répondu tout naturellement Bénédicte. Une réponse qui a immédiatement décroché un sourire aux acheteurs. « Quand on habite à Hannut, on est quoi ? » a renchéri Caroline Margeridon. « Hannutois », a répondu la candidate. « Qu’est-ce que tu as cru ? Mais qu’est-ce que tu as cru, hein ? », s’est amusé Stéphane Vanhandenhoven, pour le plus grand plaisir des autres acheteurs.

    Un moment cocasse qui aurait sans aucun doute beaucoup plu à Sophie Davant, qui ne manque jamais une occasion de faire une allusion coquine en plateau !

    Voir la vidéo sur le site source > (Accès libre) > https://www.sudinfo.be/id190226

    Source libre de Sudinfo > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    LE CLUB G À HANNUT VEUT POUVOIR ACCUEILLIR JUSQU’À 250 PERSONNES

    Les gérants du Club G, la toute nouvelle salle de spectacle à Hannut, victimes de leur succès.

    Après 9 mois d’activité, ils ont introduit une demande de permis de classe II pour pouvoir accueillir jusqu’à 250 personnes, contre 149 actuellement. L’enquête publique qui vient d’être relancée se clôture ce 21 mai.

    La nouvelle salle de spectacle de Hannut fonctionne comme un Comedy Club. Aménagée au 103B de la rue de Huy, dans un ancien hangar, elle a ouvert ses portes en juin dernier et depuis septembre, elle accueille des spectacles d’humoristes. Les Poufs, révélées dans l’émission Le Grand Cactus de la RTBF, s’y sont déjà produites à deux reprises.

    Après 9 mois d’exploitation, l’équipe est déjà victime de son succès. « Nous pensions que commencer avec 149 personnes, c’était raisonnable. Mais on se rend compte qu’au fil du temps, nous attirons de plus en plus de monde et que nous … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/558627

    … / … Reste la mobilité, le gros point noir de ce dossier. Le club G ne dispose que d’un parking d’une quinzaine de places, ce qui en 2019 avait justifié un refus de la Commune. « Nous avons des contrats signés avec … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/558627

    Source non libre de Marie-Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > DES SAPINS EN FEU À CAUSE D’UN MÉGOT JETÉ À TERRE

    Des sapins ont pris feu ce samedi matin peu avant 11h avenue des Cytises à Hannut à cause d'un mégot de cigarette, à cinq mètres des habitations.

    Il n'y a pas eu de blessé et les pompiers sont rapidement venus à bout de cet incendie.

    Source non libre d’accès > https://huy-waremme.lameuse.be/542628

  • Imprimer

    TÉLÉPHONES CONFISQUÉS À LA ZONE DE POLICE HESBAYE-OUEST > LE PRÉAVIS DE GRÈVE LEVÉ

    Le préavis de grève déposé par le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS) après la confiscation des GSM des agents de la zone Hesbaye-Ouest le 22 février dernier a été levé mercredi, ont indiqué Pol Guillaume, président du collège de zone, et Fabrice Discry, délégué permanent au SNPS.

    Un comité de négociation se tenait mercredi matin à Bruxelles. Sous la présidence d’un représentant du ministre de l’Intérieur, deux points étaient à l’ordre du jour.

    Le premier concernait la nomination d’un nouveau chef de corps pour la police Hesbaye-Ouest. Un appel à candidature sera lancé après le prochain conseil de zone du 27 avril prochain.

    Le second point était lié à la confiscation des téléphones privés des policiers lors du briefing précédant une inspection du travail dans plusieurs établissements horeca du centre de Hannut. Une décision inacceptable pour le SNPS. Le syndicat avait notamment comparé cet ordre au régime nazi.

    Des propos jugés inqualifiables par les membres du collège et son président. «J’avais précisé que je quitterais la salle si les personnes à la base de ces commentaires étaient présentes. C’est donc ce que j’ai fait.»

    Un geste qui a étonné Fabrice Discry, visé par les déclarations de Pol Guillaume. «Nous n’avons pas pu débattre du fond. La décision a donc été prise avec le président de séance de lever le préavis.» Les parties attendent désormais un avis du service juridique de la police fédérale pour savoir si l’ordre donné par le chef de corps et le directeur des opérations est légal ou pas. Un nouveau comité de négociation se tiendra ensuite.

    Le collège de la zone a entre-temps déposé plainte au parquet et au ministère de l’Intérieur quant aux propos tenus par le SNPS.

    Source libre de BELGA > https://www.sudinfo.be/id171251

    Relire notre premier article sur le sujet > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/02/24/les-gsm-prives-des-policiers-de-hesbaye-ouest-saisis-298044.html