waremme - Page 3

  • Imprimer

    HANNUT/WAREMME > LES COMMERÇANTS DES DEUX VILLES UNIS DANS UNE ACTION COMMUNE

    Une idée de Pascal Fauville.

    Fait assez rare : pour la première fois, les deux fédérations des commerçants de Hannut et de Waremme se sont associées pour mener une action commune en faveur de SOS Villages d’enfants, une ONG qui accueille des enfants placés sous protection de l’aide à la jeunesse.

    L’initiative revient à Pascal Fauville, le fromager hannutois dont on connaît la générosité. « L’idée m’est venue en écoutant la radio pendant mes livraisons » . Ce jour-là, l’invité de l’émission la Vie est Bel d’Ingrid Franssen (Bel RTL) était Denis Bastin de SOS Villages d’Enfants Belgique. « Ce qui m’a frappé, c’est le fait qu’ils laissent les enfants d’une même famille ensemble alors que bien souvent ils sont classés par tranche d’âge et donc séparés les uns des autres. J’ai trouvé ça vraiment chouette » , s’enthousiasme le commerçant qui a toute de suite été sensible à l’appel aux dons lancé par l’ONG. « Je me suis dit, pourquoi ne pas faire quelque chose. J’ai proposé que lors d’une journée, pour chaque client entrant dans mon magasin, de remettre un euro à l’association. ».

    La proposition a tout de suite été bien reçue. « Mais dans les jours qui ont suivi, j’ai pensé : pourquoi ne pas proposer à mon voisin de faire la même chose » . L’idée a continué à faire son petit bonhomme de chemin dans la tête de Pascal Fauville, « jusqu’au jour où je me suis dit, soyons fous ! Et si je montais ce projet avec les deux associations de commerçants de Hannut et de Waremme. »

    De mémoire de commerçant, Pascal Fauville ne se souvient pas d’une action commune menée par les deux associations. Il a contacté Nicolas Corthouts pour l’UCCH et Michel Hardenne (UCIEW). L’accueil a tout de suite été enthousiaste.

    Actuellement, soixante commerçants (30 pour chaque ville), de tous secteurs (alimentation, Horeca, papeterie, chausseurs, textile) ont déjà accepté de participer à cette action qui aura lieu le samedi 4 décembre. Une date qui n’a pas été choisie au hasard. À l’approche de St-Nicolas mais aussi des fêtes, c’est généralement un bon jour commercialement. Ce qui suppose … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 23/11/2016

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 23/11/2016

  • Imprimer

    LES 25-26 & 27 NOVEMBRE À HANNUT > 21ème SALON DU VIN ET SON VILLAGE GOURMAND !

    Les 25, 26 et 27 Novembre 2016, le ROTARY-Club HANNUT- WAREMME organisera le XXIe Salon International du Vin et son Village Gourmand au Marché Couvert de Hannut - 1, rue des Combattants.

    Un tour de France viticole ?  

    Venez rencontrer 36 vignerons de qualité, représentant pratiquement toutes les grandes appellations de France.

    Un tour du monde en 80 bouteilles? Découvrez les meilleurs crus d'une dizaine de distributeurs passionnés (Espagne, Italie, Afrique du Sud, Grèce, Chili, Roumanie,...)

    Des VIGNERONS GAGNANTS: Oubliez l'espace d'un week-end les centrales d'achat anonymes et les hypermarchés, oubliez les problèmes de surproduction, les lobbys des grandes marques et leur marketing. 

    Nos amis ARTISANS-VIGNERONS, dans un salon comme le nôtre, ont le loisir de démontrer la qualité qui ressort d'un travail consciencieux à la vigne comme à la cave. 

    Ce salon est un lieu privilégié où ils ont la chance de présenter directement au public le résultat de leur passion pour la vigne et leur amour du terroir.

    Chaque VISITEUR est GAGNANT grâce au contrat direct du PRODUCTEUR au CONSOMMATEUR. 

    Le salon est une occasion de découvrir et de déguster un grand nombre de vins de toutes les régions... et de n'acheter que ce que l'on aime et apprécie!

    Le salon est un accès unique au meilleur rapport qualité/prix. Les taris sont comparables à ceux pratiqués en direct à la propriété, sans aucune marge de distribution.

    La QUALITÉ est au rendez-vous: l'amateur aura l'embarras du choix parmi une pluie d'étoiles du guide Hachette ou autres médailles et récompenses.

    Mais la qualité, c'est aussi le respect de la Nature et de la Santé. Plusieurs vignerons sont certifiés BIO ou en passe de l'être.

    HEURES D'OUVERTURE

    VENDREDI 25 >DE 18 à 23H > 19h30: ouverture officielle du salon en présence des autorités locales.

    SAMEDI 26 > DE 14 à 23H > dégustation de prestige gratuite (hormis le droit d'entrée de 8€), avec œnologue professionnel.  > Inscription obligatoire par mail à didier.janssen@skynet.be > Merci de mentionner le nombre de personnes*

    (*) Le nombre de places étant limité, seuls les plus rapides seront retenus. Un mail de confirmation leur sera envoyé la semaine précédant le salon.

    DIMANCHE 27 > DE 11 à 20H > Tirage de la tombola - 2 caves à vins à gagner.

    * * * * *

    L'entrée de 8€ donne droit à un verre gravé au logo du ROTARY.

    Les visiteurs peuvent déguster et acheter les produits de haute qualité directement aux producteurs présents à chaque stand.

    Le Salon propose une sélection de cinquante exposants, viticulteurs des régions de France et représentants d'autres vins du Monde.

    NOTRE OBJECTIF: LA SATISFACTION DE L'EXPOSANT ET DU VISITEUR DANS UNE AMBIANCE DE QUALITÉ !

    Tout savoir sur le site du salon > http://www.salonduvinhannut.be

    Le plan du salon ci-dessous

    0_0_0_0_463_427_csupload_69268555_large.jpg

  • Imprimer

    PAS TOP, LA QUALITÉ DE L’AIR À HUY-WAREMME HANNUT!

    30 communes dépassent la moyenne wallonne. C’est à Saint-Georges que l’air est le plus pollué

    Surprise en découvrant les récentes statistiques publiées par l’AWAC au sujet de la qualité de l’air ambiant en Wallonie.

    Notre arrondissement, que l’on croyait globalement épargné par la pollution de l’air, obtient une mauvaise note.

    De 2013 à 2015, trente communes de notre arrondissement obtiennent un indicateur supérieur à celui de la moyenne wallonne. Saint-Georges est même la commune de Wallonie avec la qualité de l’air la plus médiocre. Engis et Verlaine complètent le trio de tête. Seule Ferrières tire son épingle du jeu, mais reste loin derrière Burg-Reuland.

    En région wallonne, 23 stations de mesure de la qualité de l’air en temps réel ont été installées. À Huy-Waremme, on en compte une, placée à Engis. Sur base des différents résultats récoltés entre 2013 et 2015, l’Agence wallonne de l’air et du climat a pu calculer, commune par commune, la qualité de l’air par rapport à la moyenne wallonne pour trois types de polluants parmi les plus problématiques en termes de santé humaine : ozone, oxydes d’azote et particules fines. Plus l’indicateur est négatif, meilleure est la qualité de l’air en référence à la qualité de l’air moyenne régionale (égale à zéro). Inversement, plus l’indicateur est positif, moins bonne est la qualité de l’air.

    Premier constat, la commune où l’air est le plus pollué de Wallonie est Saint-Georges (avec 1,01), devant Engis et Flémalle (0,94), Verlaine (0,84) et Amay (0,82). Il ne faut évidemment pas en imputer la faute à seulement Dumont-Wautier, l’air étant un fluide gazeux qui par définition se déplace. L’environnement industriel qui entoure la commune explique très largement ce mauvais résultat. D’ailleurs, Engis est à quelques centièmes près derrière St-Georges, une différence peu significative. Épinglons toutefois une éclaircie dans le ciel gris : si on ne prend en compte que les particules en suspension inférieures à 10 microns, soit les particules fines, la situation s’améliore ces dernières années. « Une directive européenne limite la moyenne annuelle à 40 microgrammes par m³, elle est respectée partout. Pour ce qui est de la moyenne journalière de 50 microgrammes par m³ à ne pas dépasser plus de 35 fois par an, à Engis, on était au-dessus encore en 2014. Ce n’est plus le cas en 2015 et ne le sera pas non plus en 2016 », nous indique-t-on à l’Institut Scientifique de Service Public.

    Deuxième constat : l’air est globalement moins bon à Huy-Waremme (la moyenne des … La suite sur sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 14/10/2016

    Source > ANNICK GOVAERS sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 14/10/2016

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT >PRÈS DE 90.000 € DE PRODUITS VENDUS DANS LES MAGASINS OXFAM

    Oxfam fête ses 40 ans : état des lieux dans les boutiques

    Le 10 septembre prochain, l’ONG Oxfam fêtera ses 40 années d’existence. Nous avons fait le point auprès des différents bénévoles membres d’Oxfam Magasin du Monde à Huy, Hannut et Waremme. Rencontre.  

    Ouvert en 1974, le magasin Oxfam de Huy, situé rue des Fouarges depuis aujourd’hui deux ans, s’est plutôt bien implanté et fait désormais partie intégrante du paysage des commerces Hutois. Grâce à quoi?

    À la mobilisation des 28 bénévoles qui, depuis de nombreuses années, consacrent plusieurs heures par semaine à tenir le magasin, gérer le stock, sensibiliser les consommateurs au commerce équitable etc. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, il y a peu, la ville de Huy a remporté l’étiquette de « Ville du commerce équitable ». « Voilà 42 ans que je suis bénévole pour Oxfam », explique Jacqueline Libert, 79 ans, la plus ancienne bénévole du groupement de Huy. « J’avais du temps à consacrer et puis, je souhaitais pouvoir rencontrer des gens. »

    Toutes ces personnes qui donnent gratuitement de leur temps sont sensibilisées à la cause et c’est une équipe aujourd’hui soudée qui compose la gérance du magasin. Une solidarité qui se ressent et qui fonctionne bien. « Rien que sur l’année 2016, plus ou moins mille références ont été vendues », explique Jessica Hertsens, responsable communication chez Oxfam.

    Le point fort ? Des produits variés tels que la maroquinerie, des jouets, bijoux et une épicerie qui offrent un large choix au public. « Cette année-ci le commerce de Huy a récolté près de 40.000 euros. » Une somme conséquente qui permet à Oxfam de mener des actions qui défendent des causes nobles telles que : « Le travail décent : la défense d’un modèle basé sur les droits humains ; La souveraineté alimentaire : le droit des peuples et des États à déterminer eux-mêmes leurs politiques alimentaires et agricoles, sans porter atteinte à autrui ; L’égalité de genre : l’égalité de droits et  … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 01/09/2016

    Source > C.L.> journal LA MEUSE H/W de ce 01/09/2016

  • Imprimer

    LES BAIGNADE A HUY-WAREMME HANNUT- LE BURKINI DANS NOS PISCINES ???

    Le burkini dans nos piscines : c’est non !  

    Comme les shorts, ce « maillot » ne répond pas aux mesures d’hygiène des règlements intérieurs  

    Aucune personne munie d’un burkini n’a pour le moment été vue dans nos bassins.

    Aucune personne portant le burkini n’a été aperçue dans les piscines de notre région. Des bourgmestres aux communes dotées d’une piscine expliquent par conséquent ne pas s’être penché sur la question. Par mesure d’hygiène, ce vêtement est toutefois proscrit dans les piscines, comme les shorts.  

     « Il y a plusieurs années, nous avons eu quelqu’un qui était venue en burqa», dit une employée de la piscine deWanze. « Je ne me souviens pas avoir croisé quelqu’un muni d’un burkini. De toutes façons, comme nous interdisons le short, c’est un vêtement qui ne passerait pas »

    Selon le bourgmestre, Claude Parmentier, « un règlement d’ordre intérieur strict au niveau de la tenue existe à la piscine. » Toutefois, la question du burkini n’a « jamais été envisagée », et ce pour une raison simple : quand le règlement a été fait, « ce vêtement n’existait pas », indique-t-il.

    À la piscine communale de Hannut, pas le moindre de passage de personne vêtue d’un burkini. « Le short est déjà interdit pour des questions d’hygiène, il en va donc de même pour le burkini », dit Yvan Piotte, maître-nageur au sein de cette piscine.

    En ce qui concerne le parc aquatique de l’Hirondelle, àOteppe, aucun burkini n’a été aperçu. « Je n’en ai jamais vu, et je ne serais pas d’accord que quelqu’un en porte ici », déclare Ludo Maertens, directeur du site.

    À Huy, aucun cas n’a été relevé. «À ma connaissance, je n’ai pas entendu parler de personnes se rendant à la piscine communale de Huy avec un burkini », dit Christophe Collignon. « Très honnêtement, il n’y a pas de raison de susciter la polémique là où les choses se déroulent de manière normale. La question ne s'est tout simplement pas posée.»

    Pour ce qui est de la piscine deWaremme, qui devrait ouvrir en automne, même topo : pas l’ombre d’un burkini. « Nous n’avons pas encore parlé de ce sujet, donc je ne saurai pas me prononcer », déclare Jacques Chabot, bourgmestre de Waremme. « Notre principal souci pour le moment, c'est plutôt d'avoir de l'eau dans la piscine et qu'on la rouvre... », ajoute-t-il avec humour.

    ET EN DEHORS DE L’EAU?

    La piscine d’ Ocquier étant en plein air, si une personne en burkini s’y rendrait, cela offrirait une situation particulière, comme le souligne une membre du comité de la piscine. « Si elle garde son burkini mais reste au bord de l’eau ? Personnellement, ça ne me poserait pas de problème. Mais la question pourrait se poser ; et ce n’est pas à moi mais au comité et au Collège communal de prendre la décision », conclut-elle.

    Source > J.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 18/08

    L’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

  • Imprimer

    LA MIRHW, BIENTÔT 25 ANS D’ACTIONS (Mission Régionale Huy-Waremme)

    Constituée en 1992 à l’initiative des forces vives de la région de Waremme, la MIRHW se nomme Mission Régionale Hesbaye Emploi et lutte contre l’exclusion du marché du travail des personnes peu qualifiées.

    En plus de vingt années, la MIRHW a initié ou mis en pratique de nombreux dispositifs (projet quartier, formation en logistique, vente, médical, nettoyage, etc.) pour réaliser son objectif.

    Actuellement, la MIRHW propose un service proximité et de qualité tant aux demandeurs d’emploi de la région grâce à des solutions efficaces pour trouver un job qu’aux entreprises via un soutien en ressources humaines sur mesure. Tout ceci, grâce au travail efficace et de qualité d’une équipe professionnelle et dynamique !

    Depuis sa création, la MIRHW a permis la signature de plus de 5000 mises à l’emploi, a réalisé plus ou moins 250 modules de formation, plus 195 actions délocalisées dans l’arrondissement de Huy Waremme, plus de 100 participations à des salons destinés à l’emploi et/ou la formation, plus de 100 partenaires, etc…

    Des résultats forts pour des publics ciblés

    Les résultats des Missions Régionales en termes de mises à l’emploi de publics fragilisés pour l’année 2015 sont marquants : 5.879 personnes ont été accompagnées, 4.775 d’entre elles ont signé un premier contrat de travail et 3.417 sont à l’emploi depuis plus de 6 mois. Soit, pour ce dernier chiffre, une augmentation de 24 % en deux ans. En tant qu’entreprises à profit social, les Mire contribuent pleinement à la relance de tout le secteur économique wallon.

    Voici des témoignages d’employeurs et de demandeurs d’emploi accompagnés par la MIRHW.

    Les employeurs partenaires de la MIRHW proviennent de tous secteurs confondus.

    « Je n’avais jamais eu à gérer un recrutement auparavant. Le travail réalisé par la Mission Régionale Huy-Waremme en matière de recrutement est franchement efficace. Faire appel à un organisme aussi neutre que rigoureux est une bonne chose. J’y ai gagné pas mal de temps ». (Catherine Claes, gérante du magasin de vêtements « Lola et ses potes » à Waremme)

    « Je ne compte plus les personnes recrutées par le biais de la MIRHW. J’apprécie beaucoup avoir un avis extérieur lors d’engagements au sein de l’équipe en place ». (Evelyne Desmet, gérante de la société qui exploite le Quick de Huy en franchise)

    «Avant de collaborer avec la MIRHW, je gérais mes recrutements seule. Le problème, c’est que je passais ma journée au téléphone tout en étant au travail !» (Isabelle Lekeu, gérante de la sandwicherie « Le Cap Vert » à Crisnée)

    « L’aspect sélection proposé par la MIRHW est appréciable. Vous savez quelle est notre vision et, lors des recrutements mis en place, les CV que vous nous présentez sont intéressants. Notre collaboration est vraiment positive ». (David Gilot, gérant du Carrefour Market de Hannut)

    « J’ai déjà recruté 3 personnes par le biais de la MIRHW. Pour un commerce comme le mien, vos services sont très intéressants ». (Françoise Jacquemin, gérante de la friterie « Chez Carlo » à Wanze)

    Les demandeurs d’emploi suivis par la MIRHW livrent eux aussi leur sentiment

    « J’ai été vraiment bien coachée à la MIRHW avec une simulation d’entretien d’embauche filmée et des conseils divers. Sans oublier la création d’un nouveau CV et d’une nouvelle lettre de motivation. Votre accompagnement m’a beaucoup aidé dans ma recherche d’emploi. Là j’ai un nouvel emploi donc je suis heureuse ». (Christine Bertrand)

    « Je n’avais aucune expérience en boucherie mais, après avoir suivi la formation MIRHW de vendeuse en boucherie-charcuterie, j’ai tout de suite trouvé un travail dans ce secteur ! » (Laurence Geens)

    « L’accompagnement à la MIRHW m’a vraiment permis de faire avancer les choses et de retrouver du travail. Avant ça, j’avais du mal. » (Monica Kristof)

    Personne de contact :

    Sylvie Gilson - Directrice +32 494 157 999 - sylvie.gilson@mirhw.be

    Murielle Velkeneers - Coordinatrice +32 498 683 710 - murielle.velkeneers@mirhw.be

    Coordonnées de la Mire :

    Mission Régionale pour l’Emploi Huy-Waremme > Rue Ernest Malvoz 20 4300 Waremme +32 19 32 65 17

    Le site > www.mirhw.be

  • Imprimer

    Bon à savoir > CONFÉRENCE "HABITAT & VIEILLISSEMENT" LE 17 JUIN 2016 À 19H30 (SALLE DES DOUCHES À WAREMME)

    Conférence-débat d'utilité publique sur base d'une étude universitaire sur les enjeux actuels et futurs du vieillissement de la population (soutenue par la Fondation Roi Baudouin).

    Cette soirée se déroulera le vendredi 17 juin prochain à 19h30 à la Salle des Douches à Waremme.

    Source > Robert Grabczan > Ir civil architecte par courriel

  • Imprimer

    PROCHAINEMENT > 5ÈME COUSCOUS A VOLONTE DU SOROPTIMIST INTERNATIONAL DE HESBAYE

    SAMEDI 19 MARS 2016 DES 19h00 > Athénée Royal de Waremme, rue du Casino 4

    5ème COUSCOUS A VOLONTE

    1 côte d’agneau 1 brochette de poulet mariné 1 merguez DESSERT

    AU PROFIT DE L’OASIS FAMILIALE DE HANNUT ET DU HAUT REGARD DE WAREMME

    Adultes à 25€ Enfants à 12€ A emporter à 20€

    Réservation souhaitée avant le 15 mars au 019/32 35 02 ou au 0495 32 57 84 soroptimist.hesbaye.secretariat@gmail.com Paiement au BE61 9795 9369 9417 ou à l’entrée

    BIENVENUE A TOUS

    Notre souhait est de pouvoir remettre le plus d’argent possible à ces deux institutions qui nous tiennent à cœur.