waremme - Page 2

  • Imprimer

    LES RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES DE WAREMME LES 03 & 04 FÉVRIER !

    Environ 70 candidatures ont été envoyées pour la sixième édition des rencontres photographiques de Waremme, les 3 et 4 février.

    Un chiffre qui témoigne du succès de l’événement, selon son organisateur Aris Koudaya. « C’est deux fois plus que l’an dernier », s’enthousiasme-t-il. Certains proposent leur propre série, alors que d’autres sont sélectionnés par ce Waremmien.

    Ainsi, ce sont 27 photographes qui ont été retenus vis-à-vis de critères de cohérence, d’originalité et de proximité géographique. « On essaye d’inviter un maximum de monde autour de Huy-Waremme », dit-il. « Des photographes de Braives, Berloz ou encore Oreye figurent ainsi dans la programmation. On a ensuite élargi à la Province de Liège. »

    Marie Peigneux, de Villers-le-Bouillet, exposera ainsi une série sur le métal. « Le Braivois Michel Mangon proposera des portraits déjantés », cite Aris Koudaya. « Michel Mottart, le plus ancien de la bande, témoignera de Waremme. La Braivoise Fanny Deschamp affichera pour sa part des images géniales d’Afrique. »

    Selon lui, le choix des artistes a été laborieux. « La plupart du temps, ce sont de vrais passionnés qui se manifestent », continue Aris Koudaya. « L’an dernier, un spécialiste du selfie proposait des clichés pas vraiment techniques mais qui formaient une série intéressante.

    Cette année, on a affaire à de vrais amateurs qui ont une maîtrise de la photo. » Des photographes qui, à ses yeux, ne reçoivent pas suffisamment de lumière, et qui seront présents les 3 et 4 février dès 9h30 à la salle ‘’Un jour ailleurs’’ et au ‘’Centre culturel de Waremme’’.

    Entrée gratuite.

    Un article très complet pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/181166

  • Imprimer

    PS HUY-WAREMME: «ON N’ACCEPTE PAS LES AFFAIRES MAIS ON ASSUME»

    Ce vendredi se déroulaient les vœux de la Fédération Huy-Waremme du parti socialiste à Waremme, au Métropole.

    Une centaine de personnes se trouvaient dans le public, parmi lesquels des membres du Collège waremmien, des jeunes socialistes ou encore Claude Parmentier, ancien bourgmestre de Wanze.

    Sur la scène, le président Marc Foccroulle a pris la parole. Accompagné sur la scène par le député provincial Robert Meureau, le député-bourgmestre de Waremme Jacques Chabot ou encore Christophe Lacroix, sénateur-bourgmestre de Wanze, le président de la Fédération du PS de Huy-Waremme a été le seul à s’exprimer.

    Marc Foccroulle est tout d’abord revenu sur l’affaire Publifin et celle du Samusocial, faits que le PS « n’accepte pas, mais assume. » Il a ensuite dressé le bilan des … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/180486

    Source > J.G. > Sur > http://huy-waremme.lameuse.be/180486

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > cdH > PRÉPARER LE SCRUTIN MALGRÉ LES DÉFECTIONS

    Le président Cartilier se réjouit de l’émergence d’une relève après deux départs annoncés au sein du cdH

    Benoît Lutgen, président du cdH, et Benoît Cartilier, ont rencontré leurs partisans. Le président d’arrondissement évoque les départs de plusieurs élus et l’émergence de jeunes en vue des prochaines élections. 

    Le cdH de l’arrondissement a présenté ses vœux samedi Au Portail, salle située sur la commune de Remicourt, le jour de l’anniversaire d’André Lahaye, échevin local. Si le parti présidé par Benoît Lutgen traverse une période particulière depuis le … La suite pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

    L’élu hannutois, Benoît Cartilier, président du cdH de l’arrondissement, salue la présence de la soixantaine de mandataires et sympathisants à qui il s’adresse : « Malgré les départs annoncés, la relève … La suite pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

    Le parti agit dans plus de la majorité des communes de Huy-Waremme. » Benoît Cartilier souligne les quatre mayorats de l’arrondissement détenus par le cdH.

    Benoît Lutgen insiste sur … La suite pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

    … / … Le parti se réunit et le collectif reste une force, la retraite de certains laisse la place aux jeunes », reprend Benoît Cartilier qui conçoit son rôle de président comme un relais entre les sections, la base du parti et sa direction. « Je porte aussi la voix de l’arrondissement de ses élus au bureau du cdH, je relaie les préoccupations tant en interne que vers l’exécutif », précise le Hannutois. Benoît Cartilier présente trois enjeux pour l’arrondissement : « La santé publique, car le manque de médecins devient criant. La mobilité pour que la voiture ne demeure pas la seule solution, donc on réfléchit aux transports en commun et aux espaces de coworking. L’agriculture qui subit une transformation majeure. »

    Le cdH compte sur ces lignes de force pour les communales d’octobre 2018.

    « Les sections locales s’organisent pour le scrutin en fonction des spécificités de chaque commune. La fédération reste en appui. Aux jeunes et anciens de former des équipes au service des citoyens », conclut Benoît Cartilier.

    Source > Julien Marique sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 22/01/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitales > http://huy-waremme.lameuse.be/180491

  • Imprimer

    JUSTIN, DANS LA PEAU D'UN POMPIER DE HESBAYE (PHOTOS ET VIDÉOS)

    Les pompiers de Waremme ont voulu marquer le coup pour l’anniversaire de Justin Caprasse (20ans).

    Ce jeune Geerois, dont la maman demandait à ce qu’on lui envoie des cartes pour cette occasion spéciale, a en effet participé à divers activités liées à l’une de ses passions : le monde des soldats du feu. Une initiative mise en place par Christophe Geysenbergh, dont le meilleur ami est l’oncle de Justin.

    C’est ainsi qu’après avoir transmis à la famille de Justin la lettre des pompiers de la zone de Hesbaye, une équipe de quatre pompiers dont faisait partie Christophe Geysenbergh s’est rendue au domicile de Justin, vendredi en fin d’après-midi. Ce dernier n’était évidemment pas au courant : au son des sirènes, il a été emporté de joie.

    Une fois à bord du camion, Christophe Geysenbergh lui a proposé d’enclencher les sirènes. C’est avec une euphorie mêlée de fierté que Justin faisait des gestes avec ses bras pour que les voitures se rangent sur le côté.

    Découvrez la suite de cette chouette visite ainsi que toutes les photos et vidéos dans votre journal La Meuse Huy-Waremme de ce lundi ou dès à présent dans notre nouvelle édition digitale.

    Source > Jérôme Guisse sur site libre d’accès > http://www.sudinfo.be/2037046

    Photos & vidéo en site libre d’accès > http://www.sudinfo.be/2037046

    Photos & vidéo pour les abonnés à la version digitale complète > http://huy-waremme.lameuse.be/176950

  • Imprimer

    WAREMME: UNE EXPO POUR LES 50 ANS DU CLUB DE PHILATÉLIE

    Cinquante ans, cela se savoure !

    Et c’est par le biais d’une grande exposition que le club de philatélie de Waremme a décidé de fêter son anniversaire.

    Une cinquantaine de collections reprenant tous les grands thèmes de la philatélie seront ainsi abordés. À cette occasion, les scouts de la région ont accepté d’aider leurs aînés à organiser cet anniversaire qui se tiendra ce samedi 16 septembre au Collège Saint-Louis de Waremme.

    « C’est un travail incroyable qui nécessite un temps fou », confie Lucien Domange, le président du club, « on espère qu’il y aura du monde car l’événement est annoncé nationalement mais la philatélie n’attire malheureusement plus. »

    Une activité méconnue

    Beaucoup de personnes ont en effet une vision tronquée de l’activité, comme nous l’explique Lucien Domange :

    « La plupart des gens pensent que la philatélie consiste simplement à coller des timbres dans un carnet alors que c’est bien plus que ça. Il s’agit avant tout d’un art, celui d’entretenir une collection spécifique qui va former une page d’histoire. Certaines des collections que nous exposerons sont évaluées à 50.000 euros, ce qui illustre le travail de recherche qu’il y a derrière. » Ce hobby demande en effet pas mal de travail, de temps et de l’investissement financier aussi car il faut se déplacer, aller dans les clubs, rencontrer d’autres personnes, etc, pour construire sa collection. Cette facette est ignorée du grand public.

    Le club en danger ?

    Aujourd’hui, l’association compte 72 membres malheureusement vieillissants.

    Ce loisir n’attire en effet pas les jeunes qui … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/125806

    Source > LAURENT CAVENATI sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’ensemble des détails sur le sujet & sur ce blog > SAMEDI 16 SEPTEMBRE AVEC LE « RPCH »> 50 ANS DE PHILATÉLIE> UNE EXPOSITION COMPÉTITIVE A VOIR & À VIVRE …

    La Philatélie … autrement, son évolution …

    Le RPCH (Royal Philatelic Club de Hesbaye)  Sur > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/09/2017 & aussi sur le .PDF en ligne de ce jour > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    Projetnn1.jpg

  • Imprimer

    SAMEDI 16 SEPTEMBRE AVEC LE « RPCH »> 50 ANS DE PHILATÉLIE> UNE EXPOSITION COMPÉTITIVE A VOIR & À VIVRE …

    Philatelic Club de Hesbaye > Exposition Compétitive Régionale Liège – Luxembourg « HESBYPHIL 2017 »

    Le samedi 16 septembre au Collège St Louis de Waremme.

    La Philatélie … autrement, son évolution …

    Le RPCH (Royal Philatelic Club de Hesbaye) a été fondé en janvier 1962 à Hannut et a représenté la Hesbaye entière de Waremme à Jodoigne en passant par Huy, Landen et Hannut.

    La première prévente de timbres à Waremme a eu lieu les 11 & 12 mars 1967 à l’Hôtel de ville de Waremme. Le thème en était « La campagne européenne des réfugiés ».

    Et la première réunion à Waremme a eu lieu en mars 1967. Il y a cinquante ans !

    Les réunions se tiennent actuellement à Hannut et à Waremme.

    Depuis ce temps la philatélie a considérablement évolué :

    Il ne s’agit plus de prendre un abonnement à la poste belge et de classer (ou pas) ses timbres dans des classeurs soigneusement étudiés pour y déposer ses nouvelles acquisitions.

    On parle actuellement :

    - de thématique : les oiseaux, le scoutisme,…

    - d’histoire postale, marcophilie : Etude des marques postales avant l’apparition du timbre,

    - de préphilatélie, jusqu'à l’époque actuelle en utilisant les timbres et les lettres pour retracer une époque de l’Histoire,

    - de philatélie traditionnelle : étude d’un timbre, d’une émission et sa genèse, ses variétés,

       son utilisation postale,

    - de l’aérophilatélie : La poste aérienne et les documents qui s’y rapportent,

    - etc….

    De nouvelles classes se révèlent :

    - l’open philately, mélangeant  documents philatéliques et non philatéliques enrichissant et      améliorant la compréhension du sujet choisi.

    - les cartes postales illustrées

    Que font donc alors les philatélistes?

    En premier lieu, rejoindre un club capable de les aider, de les conseiller dans leur choix de collection, d’achat, de vente.

    Si vous voulez en savoir plus, venez visiter notre site WEB http://www.philateliehesbignonne.be / et rendez-vous au collège St-Louis-Waremme le samedi 16 septembre 2017 ou se tiendra, avec l’aide des scouts de Waremme,, une exposition compétitive Liège-Luxembourg et une exposition de propagande ayant pour propos le thème des « Journées du Patrimoine » à savoir

    "Voies d’eau, de terre et de fer. Patrimoines et RAVeL"

    Plus spécialement, les thèmes suivants seront développés et exposés : L’histoire postale de votre région, le scoutisme avec près de 15 cadres exposés, les lignes de chemin de fer, les routes postales maritimes vers le Congo et de la Belgique vers le monde entier et bien d’autres encore.

    Ami(e)s philatélistes et en devenir, vous pouvez également assister à nos réunions mensuelles qui se tiennent :

    • à Hannut, le 3ième dimanche du mois de 9h30 à 12h00 au Château Grégoire - 48 rue Zénobe Gramme
    • à Waremme, le 1er dimanche du mois de 9h30 à 12h00 dans les locaux du syndicat d’initiative place du Roi Albert I (Grand Place).

    Un renseignement > contactez notre Président Lucien Domange au 019/698481> Contact > contact@philateliehesbignonne.be

    Le règlement de la partie compétitive sur > http://www.leodiphilex.be/html/hes/FPic/hes_reg.pdf

  • Imprimer

    E40 > AIRE DE BETTINCOURT « LES FAITS DE VIOLENCE IMPOSENT CET ARRÊTÉ »

    Pour empêcher le transit des migrants, l’aire de Bettincourt est interdite aux camions la nuit

    Le bourgmestre de Waremme, la Commissaire d’arrondissement et le Gouverneur ont avalisé le dispositif.

    Un arrêté du gouverneur de la Province de Liège interdit désormais aux camions d’accéder de nuit à l’aire de Bettincourt, sur l’autoroute E40 en direction de Bruxelles. Cette mesure, souhaitée par la Ville et la police, doit empêcher le transit des migrants par Waremme.

    Les autorités interdisent le stationnement des camions à l’aire de Bettincourt, sur l’autoroute E40, entre 20 et 7 heures. Jusqu’au 25 août, les poids lourds circulant en direction de Bruxelles ne peuvent plus passer la nuit sur place. Cette mesure fait suite à des violences entre migrants intervenues dans le camp installé à une centaine de mètres. « Cet arrêté prend effet ce mardi 25 juillet, pour une durée d’un mois, car cette aire d’autoroute fait l’objet de phénomènes spécifiques. Des migrants montent dans des camions stationnés ici pour la nuit avec l’espoir de gagner le Royaume Uni. En parallèle, des faits graves d’agression au couteau ont eu lieu dans la nuit du 11 au 12 juillet » , explique Hervé Jamar, le gouverneur.

    Jacques Chabot se satisfait de la décision prise par Hervé Jamar : « Tout s’est déroulé sans problème pendant plusieurs semaines, mais un conflit est apparu entre un groupe composé d’ … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 26/07/2017

    Source > JULIEN MARIQUE sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 26/07/2017

    > Illustration J.M.

    Autres articles sur la page :

    Près des commerces …

    CE MARDI > 17 migrants et 2 passeurs interpellés

    LE SENTIMENT DES RIVERAINS « Un problème déplacé, pas résolu »

    A LA STATION-SERVICE « Des vols »

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/107150

  • Imprimer

    LA CRIMINALITÉ BAISSE DE 8% À HUY-WAREMME-HANNUT

    La police fédérale a publié ce mardi, les statistiques policières de criminalité, y compris par zone de police.

    À Huy-Waremme, nos cinq zones enregistrent une baisse moyenne de la criminalité de 8%. À Huy, Hesbaye-Ouest et Condroz, la diminution dépasse même les 10%. En matière de délits, ce sont les cambriolages qui sont les plus fréquents, sauf à Huy où les dégradations de voiture arrivent en tête.

    La Zone Hesbaye Ouest dont dont fait partie Hannut « Hérite » d’une baisse de 11%

    Retrouvez tous les détails et le tableau du top 3 des délits les plus fréquents, en 2016, de votre zone de police dans le journal La Meuse Huy-Waremme de ce mercredi ou sur notre nouvelle édition digitale.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be/1873740 > Illustration PN