vacances - Page 3

  • Imprimer

    POURQUOI LES VACANCES SONT PIRES QUE LE TRAVAIL

    plage_vacances_foule.jpg

    L’été touche doucement à sa fin.

    Pendant presque deux mois, vous avez vu défiler sur Facebook et Instagram les photos de vacances de vos amis… En attendant patiemment que ce soit votre tour de photographier vos doigts de pied en éventail. Réfléchissez-y à deux fois!

    Car tout le monde s’accorde à dire que partir en vacances est essentiel pour pouvoir reprendre le travail en ayant rechargé ses batteries. Mais il est temps de révéler la vérité : entre la guéguerre pour avoir un transat et un sens de l'orientation défaillant, les vacances peuvent s’avérer aussi stressantes que le boulot, voire plus. Démonstration.

    Sur les rotules

    Pendant l’année, vous enchaînez les réunions, les soirées de boulot devant la télé, les nuits de bouclage, les business lunch et les afterworks. Après un an, vous êtes au bout du rouleau et vous ne tenez plus en place à l’idée de vous reposer 15 jours au bord de l’eau. Au programme : rien, strictement rien. Le bonheur.

    Le piège

    Vous avez malgré vous des tendances hyperactives, ou vous partez avec quelqu’un qui ne tient pas en place. « C’est les vacances, il faut en profiter au maximum ! » Résultat : entre les visites culturelles, les randonnées, le canoë-kayak, la balade à cheval et les matchs de volley (« Le sport, ça détend »), quand vous rentrez après 2 semaines, vous êtes complètement crevé. Encore plus qu'avant de partir.

    Rester connecté

    Votre patron a pris la sale habitude de vous appeler le week-end et vous consultez systématiquement vos e-mails pro avant d'aller dormir. Bref, toujours joignable, vous n’arrivez jamais à déconnecter du boulot pendant l’année. Vous attendez donc avec empressement les vacances pour jeter smartphone et laptop dans la piscine. Ou au moins les oublier à la maison.

    Le piège

    Comme les bonnes excuses existent, vous avez évidemment embarqué tout votre matériel informatique avec vous (le GPS est sur votre téléphone et vous devez pouvoir envoyer des e-mails à mamy). Après avoir supris un échange de mails douteux, vous décidez que vous ne faites pas confiance à vos collègues pour gérer le dossier Untel, et vous décidez de leur donner quelques indications à distance. Chaque jour.

    Les navettes

    Tous les jours, c’est le même refrain. Votre train a du retard, votre tram est plein à craquer, votre voiture reste coincé une heure aux Quatre Bras de Tervuren. Votre grosse dose de stress quotidien pour arriver sur votre lieu de travail. Vivement quitter ce foutoir pour les petites routes de campagne, vous répétez-vous.

    Le piège

    Vous le voyez venir gros comme un complexe hôtelier : les embouteillages. Avant les petites routes de campagne, il faut passer par l’autoroute du soleil, classée rouge ou noire le jour de votre départ. Coincé entre une caravane d'Hollandais et un side-car, vous vous rappelez que pendant ce temps-là, les rues de Bruxelles sont vides…  Ben oui, tout le monde est parti.

    L’enfer, c’est les autres

    Vos collègues sont des chics types. Sauf Michel, qui a toujours la pire blague sexiste à raconter. Et Monique, qui mange des andouillettes à l’ail au bureau sans se soucier des effluves qu’elle provoque. Et Jean-Luc, qui lorgne sur votre job et saisi la moindre occasion pour lancer des rumeurs sur vous. Et aussi le type du parking, qui ne vous dit jamais bonjour. Bon, tout compte fait ça vous fera du bien de ne plus des voir pendant quelques semaines.

    Le piège

    Quel plaisir de se retrouver en famille ou entre amis. Pendant l’année, vous avez au final peu de temps à leur consacrer. Vous n’êtes donc pas habitué à les côtoyer 24h/24, et vous avez quelques révélations: vos gosses sont insupportables, votre partenaire n’en fait qu’à sa tête, votre belle-sœur est une vraie sorcière. Pour fuir les tensions et satisfaire votre besoin de solitude, vous vous réfugiez à la plage. Et là, vous n’avez qu’une envie : assassiner votre voisin de serviette, qui trouve normal de vous recouvrir de sable en secouant celle-ci. Vivement la rentrée.

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    10 SIGNES QUE VOUS AVEZ BESOIN DE VACANCES

    shutterstock_124153723.jpg

    L'été ressemble à s'y méprendre à l'hiver, vous en avez assez du retour surprise de la pluie et du ciel gris... Serait-il temps de partir en vacances?

    D’après une récente étude, les belges ne sont pas prêts à rogner sur leur budget vacances, malgré la crise. Aussi occupé soyez-vous, ne négligez pas le fait de recharger vos batteries de temps en temps.

    Voici 10 signaux qui indiquent que vous avez vraiment besoin de prendre des congés au plus vite.

    1. Mauvaise mine

    Chaque jour au réveil, vous vous trouvez très pâle. Votre teint est limite translucide et même une solide couche de fond de teint ne parvient plus à dissimuler vos cernes. Votre mauvaise mine se répercute sur votre moral, en berne

    2. Microbes

    Vous tombez de plus en plus souvent malade. D’accord, les températures instables et les épidémies de grippe n’arrangent rien, mais vous sentez bien au fond de vous que votre corps est fatigué et qu’il réclame un peu de répit. Il est temps de lever le pied.

    3. Jalousie

    Lorsque vous tombez par hasard sur les photos de vacances de vos contacts Facebook, vous ressentez une haine diffuse... Celle-ci grimpe au fur et à mesure que vous découvrez leurs instagrams de plages ensoleillées, cocktails exotiques et criques turquoise 

    4. Surmenage

    Au travail, vous flirtez dangereusement avec le burn-out. Vous pensez au boulot littéralement tout le temps, dans votre douche, au supermarché ou au repas familial du dimanche. Votre to-do list ne diminue jamais, peu importe le nombre d'heure supplémentaires prestées.

    5. Hyper-connectivité

    Vous avez du mal à ne pas checker compulsivement vos e-mails professionnels et à vous détacher de votre smartphone une fois dans votre lit. Pourtant, il vous prend parfois l’envie violente de le balancer en travers de la pièce. Le simple bruit de sa sonnerie vous donne des frissons et vous rêvez de quelques jours de silence, sans aucun écran dans votre champ de vision.

    6. Fatigue

    Sans même vous en rendre compte, cela fait deux semaines que vous répondez systématiquement "un peu crevé, mais ça va" à la question-bateau "Comment vas-tu?"

    7. Equilibre

    Là où vous arrivez d’habitude à jongler avec assez d’aisance entre boulot, famille, soirées entre amis, cours de sport et courses urgentes, vous êtes à présent complètement dépassé. Votre famille se plaint de ne plus vous voir et réclame de passer plus de temps en votre compagnie.

    8. Envie

    Vous pouvez passer des heures à rêvasser sur des sites de voyage, comparer les prix et les destinations, arpenter les rues de Buenos Aires sur Google Street View, vous renseigner sur la météo de Madagascar et sur les spécialités culinaires du Sri Lanka. Merci Internet pour cette mine d'informations, mais votre productivité est en chute libre...

    9. Emotivité

    Vous êtes également très faible émotionnellement. Irritable, susceptible voire carrément paranoïaque, la moindre remarque désagréable vous affecte lourdement. Vous n’en êtes pas encore à fondre en larme parce quand votre conjoint(e) vous reproche de ne pas avoir sorti les poubelles, mais on s’en rapproche.

    10. Remise en question

    Pour faire le point sur votre vie professionnelle, vous avez besoin de recul. Où en êtes-vous dans votre job? Etes-vous épanoui(e)? Quelles sont aujourd'hui vos envies, vos projets, vos priorités? Pour faire le bilan, vous avez besoin de prendre un peu de distance avec votre travail. Et donc, vive les vacances!

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    DÉPARTS EN VACANCES: ATTENTION AUX BOUCHONS > INFORMATIONS

    1178136834.jpg

    Départs en vacances: attention, il risque d'y avoir d'importants embarras de circulation ce week-end vers le sud de l'Europe

    Les organisations de mobilité Touring et VAB s’attendent à un trafic très dense partout en Europe entre le vendredi 19 et le dimanche 21 juillet. La circulation s’annonce difficile dès le vendredi en direction du Sud et les départs en vacances le samedi matin sont à éviter.

    Les routes du retour risquent aussi d’être plus encombrées que d’habitude à la même période.

    Des embouteillages sont attendus le week-end prochain en Belgique en raison du début des congés du bâtiment dans le nord des Pays-Bas.

    Les vacances commencent également en Rhénanie-du-Nord - Westphalie en Allemagne, les habitants de cette région se joindront aux Belges et aux Néerlandais sur les routes. Selon VAB, «les embarras de circulation en direction du Sud via l’Allemagne pourraient donc commencer dès la frontière».

    En Autriche, des files sont aussi prévues, en provenance du sud de l’Allemagne. Au tunnel de Saint-Gothard en Suisse, les voyageurs peuvent s’attendre à perdre 2 à 3 heures sur leur temps de parcours.

    En France, les habituels points noirs restent de mise cet été, surtout dans la vallée du Rhône aux alentours de Lyon et sur l’A10 à hauteur de Bordeaux.

    Touring conseille de retarder les départs en direction du Sud plutôt et de partir le samedi après-midi ou le dimanche. Pour les retours, mieux vaut prendre la route vendredi. VAB recommande pour sa part de partir vers l’étranger vendredi après 21h, samedi dès 11h ou dimanche.

    Source Belga sur > http://www.sudinfo.be/767367 Photo > AFp

  • Imprimer

    STAGES D'ÉTÉ POUR ENFANTS À L’ORAYA’S SCOOL A ABOLENS

    signature.jpg

     

    "Yoga pour Soi "

    Semaine du 8 juillet au 12 juillet

    Découvre le Yoga et sa pratique, ses postures : exerce- toi au « Cobra », à la « Sauterelle », au « Chien tête en bas », et bien d’autres !

    • Quel animal, quel arbre te ressemble ?
    • Apprend à te détendre, à te concentrer, à t’améliorer...
    • Non seulement le Yoga est une pratique physique mais il t’aidera dans l’apprentissage d’autres domaines : les sports, les arts, l’école, ta relation avec les autres.
    • Pendant cette semaine, découvre le plaisir de cuisiner et manger simplement et sainement.
    • Créé des mandalas, un cahier des rêves,…
    • Ballade et "pic nic" seront de la partie.
    • « Découvre et illustre qui tu es ! «

    https://www.facebook.com/events/132236690297898/

    "Oriental Effusion"

    Semaine du 12 août au 16août

    Découvre un style de Danse Orientale connu à travers le monde et encore méconnu en Belgique : l’ « Oriental Fusion» , issu de la fusion entre le monde oriental et la culture occidentale!

    • Délie ton corps, apprend à faire des « 8 », à exécuter des mouvements comme Beyoncé, Shakira,…
    • Apprend à créer une chorégraphie en groupe, à réaliser un costume.
    • Tout en trouvant les mouvements justes à ton corps.

    https://www.facebook.com/events/132236690297898/

    Infos pratiques

    • Agréation ONE,  Attestations fiscale et mutuelle
    • *Horaire: 9h-16h
    • *Garderie: de 8h30 à 9h et de 16h à 17h
    • *Minimum 8 enfants. A partir de 15 inscrits, une 2ème animatrice.
    • * Prix: 90€/enfant

    Réservation obligatoire et effective au versement sur le compte:

    Info et réservation:

    info@orayasschool.com  > 0498/ 27 64 10

    https://www.facebook.com/events/132236690297898/

     

  • Imprimer

    CE MERCREDI > FCHA HANNUT ATHLETISME PREMIER MEETING NOCTURNE

    14928.jpg

    "La Nocturne des Vacances" Fcha Hannut Athlétisme mercredi 26 juin 2013 à Hannut (stade « Lucien Gustin »)

    Ce meeting est plus orienté pour les jeunes (de benjamin à scolaire) mais il y a notamment toutes catégories 200m, 3000m, javelot et hauteur.

    Si vous désirez des renseignements supplémentaires, n'hésitez pas à me recontacter. Bien à vous, Geoffrey Ledent, membre comité FCHA

    18H00 > 60 Haies : Minimes (D) > Poids : Benjamines (D) + Pupilles (D) > Balle : Benjamins (H) + Pupilles (H) > Hauteur : Toutes Catégories (D+H)

    18H20 > 80Haies : Minimes (H)

    18H40 > 80Haies : Cadettes (D)

    19H00 > 100Haies : Scolaires (D)

    19H20 > 60m : Benjamines (D)

    19H30 > 60m : Benjamins (H) > Longueur : Minimes (D) > Hauteur : Minimes (H) > Javelot : Cad.(D) + Scol.(D) + JSM.(D)

    19H40 > 60m : Pupilles (D)

    19H50 > 60m : Pupilles (H)

    20H00 > 200m : Toutes Catégories (H) Perche : Minimes (D+H) > 200m : Toutes Catégories (D)

    20H40 > 3000m : Toutes Catégories (D) Javelot : Toutes Catégories (H) > 3000m : Toutes Catégories (H)

    Entrée GRATUITE !

    CLOTURE DES INSCRIPTIONS : 30’ avant le début de l’épreuve

    Le site > http://www.hannutathletisme.be/

    Sur Facebook > https://www.facebook.com/fcha.hannutathletisme

     

    Source > Geoffrey Ledent, membre comité FCHA

  • Imprimer

    ACCIDENT OU MALADIE PENDANT VOS CONGÉS : QUE FAIRE?

    1183958342.jpg

    "Employé, je vais bientôt prendre mes congés annuels pour profiter de vacances bien méritées... Mais que se passe-t-il en cas de maladie ou d'accident? Mon congé est-il automatiquement converti en congé maladie? Mon salaire est-il garanti?"

    Brecht Vermeersch, légal advisor chez HDP-Partena

    Avec les vacances d'été en perspective, de nombreux travailleurs s'envoleront, cette année aussi, pour une destination ensoleillée. Pour bon nombre d'entre eux, l'occasion de profiter d'une période d'insouciance. Mais qu'en est-il si votre travailleur tombe malade pendant les vacances ? Le congé du travailleur est-il automatiquement converti en maladie ? Qu'en est-il si votre travailleur fait une chute lors d'une randonnée en vélo tout-terrain ou se fracture le pied après un accident de jet ski ? Quand devez-vous, en tant qu'employeur, assumer le paiement du salaire garanti ?

    Maladie avant ou pendant les vacances ?

    Un travailleur qui tombe malade ou est victime d'un accident privé avant de prendre ses congés pourra encore revendiquer ses jours de congé après son incapacité de travail. Ces jours ne sont donc pas perdus pour lui. L'employeur sera, en outre, tenu de payer le salaire garanti pour ces jours.

    Toutefois, si le début de l’incapacité de travail coïncide avec le congé annuel, le travailleur perd ses jours de congé. Dans l'hypothèse où la durée de la période d’incapacité est supérieure à la période du congé, l'employeur sera tenu de verser le salaire garanti pour le solde éventuel de 30 jours calendrier à compter du début de l’incapacité.

    Comme déjà précisé dans un précédent article, la législation dans notre pays n'est pas conforme à la vision de l'Europe. En effet, la Cour de justice de l'Union européenne a déjà estimé à diverses reprises qu'un travailleur qui tombe en incapacité pendant ses jours de congé doit pouvoir revendiquer ces jours ultérieurement. En Belgique, le législateur n'a, jusqu'à ce jour, pas pris de mesures pour remédier à cette situation.

    Le travailleur doit-il informer son employeur en cas d'incapacité de travail ?

    Lorsqu'un travailleur est dans l'impossibilité d'exécuter son travail en raison d'une maladie ou d'un accident, il doit en informer son employeur dans les plus brefs délais et ce, même si l'incapacité de travail se produit à l'étranger. Le prétexte selon lequel le travailleur était dans l'impossibilité d'avertir son employeur n'est, en règle générale, pas accepté : l'avertissement peut se faire de différentes manières, c'est-à-dire par téléphone, par l'envoi d'un sms, d'un courriel, d'un fax,... ou encore en mandatant un membre de la famille ou un collègue de travail.

    En outre, l'employeur peut exiger un certificat médical si cette obligation figure dans une convention collective de travail ou dans le règlement de travail. Le certificat doit être envoyé à l'employeur dans les deux jours ouvrables à compter du jour de l'incapacité ou du jour de la réception de la demande faite par l'employeur, à moins qu'un autre délai ne soit fixé par une convention collective de travail ou par le règlement de travail.

    Le certificat médical devra impérativement mentionner qu'il s'agit d'une incapacité de travail, indiquer la durée probable de cette incapacité et signaler si, en vue d'un contrôle, le travailleur peut se rendre à un autre endroit.

    Si le travailleur ne délivre pas le certificat médical ou le délivre tardivement, l'employeur peut refuser de payer le salaire garanti pour les jours d'incapacité antérieurs à la remise ou à l'envoi du certificat.

    Le travailleur malade peut-il également être contrôlé à l'étranger ?

    Un employeur qui s'interroge quant à la réalité de la maladie ou de l'accident peut faire examiner son travailleur par un médecin-contrôleur. Le travailleur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour permettre un tel contrôle, ce qui implique, entre autres, qu'il doit communiquer à l'employeur l'endroit où le contrôle peut avoir lieu si celui-ci ne peut se dérouler à son domicile.

    Le travailleur qui se trouve à l'étranger est tenu de communiquer à l'employeur son adresse sur place. En règle générale, cette communication n'est d'ailleurs pas respectée. L'employeur dispose, dans ce cas, uniquement de l'adresse connue en Belgique. Si le médecin-contrôleur ne peut pas effectuer le contrôle à cette adresse en raison de l'absence du travailleur, l'employeur peut refuser de payer le salaire garanti à compter de la date de contrôle du médecin.

    Quid en cas d'accident résultant d'une activité sportive ou d'un comportement imprudent ?

    Dans certains cas, l'employeur ne sera pas redevable du salaire garanti, notamment si le travailleur a eu un accident à l'occasion d'un exercice physique pratiqué au cours d'une compétition ou d’une exhibition sportive pour laquelle l'organisateur perçoit un droit d'entrée et pour laquelle les participants reçoivent une rémunération sous quelque forme que ce soit. Il peut par exemple s'agir du travailleur qui pratique une activité rémunérée pendant le week-end - le football par exemple - et qui se fracture la clavicule.

    En principe, l'employeur devra payer le salaire garanti pour un accident au cours d'une randonnée en vélo tout-terrain ou d'un accident de jet ski survenu pendant les vacances.

    En outre, l'employeur n'est pas tenu de verser le salaire garanti au travailleur s'il est en mesure de prouver que le travailleur a commis une faute grave. Tel peut par exemple être le cas lorsque le travailleur heurte, en état d'ivresse évident, un obstacle avec son jet ski et se fracture de ce fait le pied.

    Lire aussi

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    10 SIGNES QUE VOUS AVEZ BESOIN DE VACANCES

    shutterstock.jpg

    L’hiver tire en longueur, et vous en avez plus qu'assez du retour-surprise de la neige et du manque de lumière... Serait-il temps de partir en vacances?

    D’après une récente étude, les belges ne sont pas prêts à rogner sur leur budget vacances, malgré la crise. Aussi occupé soyez-vous, ne négligez pas le fait de recharger vos batteries de temps en temps.

    Voici 10 signaux qui indiquent que vous avez vraiment besoin de prendre des congés au plus vite.

    1. Mauvaise mine

    Chaque jour au réveil, vous vous trouvez très pâle. Votre teint est limite translucide et même une solide couche de fond de teint ne parvient plus à dissimuler vos cernes. Votre mauvaise mine se répercute sur votre moral, en berne

    2. Microbes

    Vous tombez de plus en plus souvent malade. D’accord, les températures polaires et les épidémies de grippe n’arrangent rien, mais vous sentez bien au fond de vous que votre corps est fatigué et qu’il réclame un peu de répit. Il est temps de lever le pied.

    3. Jalousie

    Lorsque vous tombez par hasard sur les photos de vacances de vos contacts Facebook, vous ressentez une haine diffuse... Celle-ci grimpe au fur et à mesure que vous découvrez leurs instagrams de plages ensoleillées, cocktails exotiques et criques turquoises.

    4. Surmenage

    Au travail, vous flirtez dangereusement avec le burn-out. Vous pensez au boulot littéralement tout le temps, dans votre douche, au supermarché ou au repas familial du dimanche. Votre to-do list ne diminue jamais, peu importe le nombre d'heure supplémentaires prestées.

    5. Hyper-connectivité

    Vous avez du mal à ne pas checker compulsivement vos e-mails professionnels et à vous détacher de votre smartphone une fois dans votre lit. Pourtant, il vous prend parfois l’envie violente de le balancer en travers de la pièce. Le simple bruit de sa sonnerie vous donne des frissons et vous rêvez de quelques jours de silence, sans aucun écran dans votre champs de vision.

    6. Fatigue

    Sans même vous en rendre compte, cela fait deux semaines que vous répondez systématiquement "un peu crevé, mais ça va" à la question-bateau "Comment vas-tu?"

    7. Equilibre

    Là où vous arrivez d’habitude à jongler avec assez d’aisance entre boulot, famille, soirées entre amis, cours de sport et courses urgentes, vous êtes à présent complètement dépassé. Votre famille se plaint de ne plus vous voir et réclame de passer plus de temps en votre compagnie.

    8. Envie

    Vous pouvez passer des heures à rêvasser sur des sites de voyage, comparer les prix et les destinations, arpenter les rues de Buenos Aires sur Google Street View, vous renseigner sur la météo de Madagascar et sur les spécialités culinaires du Sri Lanka. Merci Internet pour cette mine d'informations, mais votre productivité est en chute libre...

    9. Emotivité

    Vous êtes également très faible émotionnellement. Irritable, susceptible voire carrément paranoïaque, la moindre remarque désagréable vous affecte lourdement. Vous n’en êtes pas encore à fondre en larme parce quand votre conjoint(e) vous reproche de ne pas avoir sorti les poubelles, mais on s’en rapproche.

    10. Remise en question

    Pour faire le point sur votre vie professionnelle, vous avez besoin de recul. Où en êtes-vous dans votre job? Etes-vous épanoui(e)? Quelles sont aujourd'hui vos envies, vos projets, vos priorités? Pour faire le bilan, vous avez besoin de prendre un peu de distance avec votre travail. Et donc, des vacances!

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    STAGES CRÉATIFS VACANCES DE NOËL CHEZ CRÉA MALIN

    affiche2.jpg