responsable - Page 2

  • Imprimer

    INFO BOULOT > ET POURQUOI PAS RESPONSABLE SÉCURITÉ ET HYGIÈNE

    responsable%20securite.jpg

    L’ange gardien qui veille sur votre sécurité au travail. Peu prisé par les jeunes, ce métier exige rigueur et sens du contact. Le responsable de sécurité et d’hygiène conseille et assiste la direction de l’entreprise dans la définition de la politique de sécurité et hygiène. Il en assure également la mise en place, l’animation et le suivi.

    Cette personne est en mesure d’établir des programmes de prévention, de proposer et mettre en œuvre des mesures visant à améliorer la politique de sécurité et d’hygiène de l’entreprise mais aussi de réaliser les diagnostics et les bilans de sécurité et d’hygiène. Il s’assure aussi du bon fonctionnement des équipements.

    Sur le plan des compétences, il est en mesure de gérer une équipe, d’assurer une veille technologique, d’appliquer rigoureusement les règles de l’entreprise en matière de sécurité, d’hygiène et de respect de l’environnement, de respecter la déontologie et appliquer la réglementation et les instructions en vigueur dans l’entreprise mais aussi de communiquer aisément et de se tenir informé de l’évolution du métier.

    APTE AU COMMANDEMENT

    Il travaille méthodiquement et rigoureusement, il négocie avec des partenaires multiples, perçoit globalement les situations et les problèmes et possède des aptitudes à l’encadrement et au commandement. Ce métier peut aussi porter d’autres appellations, comme spécialiste en prévention d’incendie, chef du service hygiène-sécurité industrielle, coordonnateur de sécurité industrielle et protection de la santé, responsable de la sécurité industrielle ou encore conseiller en prévention et coordinateur en matière de sécurité et de santé. Sur le plan de l’emploi, l’an passé, environ 511 demandeurs d’emplois étaient inscrits au Forem en tant que responsables sécurité et hygiène.

    Pour seulement 37% d’entre eux, ce métier constitue une profession principale. À vrai dire, peu de jeunes choisissent ce métier pour démarrer leur vie professionnelle : seuls 23 jeunes étaient inscrits pour la première fois au Forem, à la fin de leurs études. Par ailleurs, le Forem n’est pas le canal de recrutement privilégié pour ce métier.

    Question salaire, un responsable sécurité et hygiène qui travaille, par exemple, dans le secteur alimentaire gagne environ 1.600E (salaire moyen net, représentant une moyenne entre le salaire le plus bas et le plus important dans la profession). (Source: Union des Classes Moyennes).

    Enfin, précisons que le taux de satisfaction des offres d’emploi est stable mais qu’elles mettent parfois plus de temps à être satisfaites. Le nombre de demandeurs d’emploi est légèrement supérieur au nombre d’offres reçues pendant un an par le Forem mais tous les demandeurs d’emploi ne sont pas inscrits sur ce métier comme métier principal. À peine un tiers d’entre eux ont une expérience dans ce métier.

    LAURENCE BRIQUET